mardi 16 février 2016 - par doslu

La conférence de JL Mélenchon au théâtre Déjazet. 15.02.2016

Je sais que vous êtes nombreux ici à ne pas apprécier Jean-Luc MELENCHON, mais je crois qu'il est bon de faire l'effort au moins, de l'écouter. Ce qui vous confortera (ou pas) dans vos jugements
JLM parle ici de la dernière mouture de son livre "L'ère du peuple" et de bien d'autres choses, qui vous feront réagir ou pas.
Ceci arrive après sa déclaration de candidature hors partis aux prochaines élections présidentielles. Pour appuyer sa candidature (www .jlm2017.fr)

Publicité

 

bon visionnage, au début soyez patient

 

 

 

 



35 réactions


  • Marioupol Marioupol 16 février 2016 16:51

    ’Je sais que vous êtes nombreux ici à ne pas apprécier Jean-Luc MELENCHON, mais je crois qu’il est bon de faire l’effort au moins, de l’écouter’

    ... d’accord avec le première partie de l’énoncé mais pas avec la proposition. smiley


    • Croa Croa 17 février 2016 21:54

      À Marioupol,

      Effectivement ce fut un plaisir,
      On n’a vu le temps passer...  smiley


  • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 16 février 2016 17:49

    Je suis d’accord : ça mérite d’être écouté afin que la discussion porte sur ce qui est dit et pas sur le personnage. 


    • jeanpiètre jeanpiètre 16 février 2016 20:10

      @pegase

      Vous , vous faites trop confiance aux catholiques


    • jeanpiètre jeanpiètre 16 février 2016 21:16

      @pegase
      mouais, comme si l’europe n’etait pas majoritairement des royaumes de droits divins, certes protestant, mais c’est assez secondaire, la fm est une réaction aux excès des pouvoirs chrétiens,elle n’est ni meilleure ni pire que les jésuites, ou l’organisation qui a vos faveurs


    • Tartoquetsches 16 février 2016 22:00

      @pegase

      Mélenchon a toujours prôné la sortie de l’otan y compris dans sa profession de foi.

      pour le reste, si ça t’intéresse, l’avis de J Sapir sur sa candidature :

      http://russeurope.hypotheses.org/4704


    • Tartoquetsches 17 février 2016 07:44

      @pegase
      Oui, et il dit que s’il n’arrive pas à faire évoluer les traités en faisant jouer le poids de la France, il est prêt à sortir de l’euro, voire le l’UE.

      Et il travaille pour que le plan B (sortie) devienne le plan A (négociatios avant sortoe éventuelle)

      Qu’il soit sincere ou pas n’a aucune importance, il défend cette idée, il est donc un vecteur, un propagateur de cette idee de sortie, voter pour lui ne veut pas dire "faire confiance ou aimer" , mais "je suis d’accord avec ce que tu dis, voici mon vote en guise de soutient pour que tu continues dans cette voie".

      Et toi, tu es sur que asselineau sera sincère et ira jusqu’au bout, si par miracle il arrive au pouvoir ? Non, pas plus que Mélenchon. Melenchon ment parcequ’il est franc Mac ? Mais on s’en fout, de tte façon il s’en est éloigné depuis 25 ans (dénonçant les fraternelles), et quand bien même ! Asselineau, a bien été un petit soldat du rpr avant de changer de voie, moi même j’ai voté ecolo en 2007, puis Ségolène, mais j’ai évolué à force de lectures, de prise de conscience, et grâce à certains personnages de tout horizon, dont Melenchon, mais aussi CHouard, Sapir, Klein, Collon, Berruyer... Asselineau et plein d’autres.

      On vote pour des idées, pas pour des hommes.

      Or, Melenchon n’est pas parfait, mais il vaut bien mieux que la caricature qu’on en fait, son blog témoigne de son travail, il est cultivé et se cultive toujours, il a du courage et de la ténacité, et dans le paysage politique actuel il est de loin le plus intéressant, et je crois le plus sincère. Bien sur tu diras qu’a coté d’asselineau, il ne va pas aussi loin, je vote d’ailleurs upr quand il y a des listes, mais il va dans le bon sens, et il touche un large public, ce qui n’est pas le cas d’asselineau. Melenchon connait les rouages, les blocages, le théâtre du Systeme politicomediatique, et il l’execre de plus en plus. Si asselineau est ignoré des medias, Melenchon est descendu à chaque occasion, ce n’est pas un hasard. Il subit ce que subissent Corbyn et Sanders et avant lui Chavez, et d’autres. Et ca c’est un signe de plus que ses idées ne plaisent pas au Systeme, et quIl faut donc jouer la diabolisation du personnage.

      Melenchon et asselineau sont complémentaires, l’un diffuse largement des idées (sortie OTAN, anti Ue, anti finance,...) l’autre approfondit et va plus loin, mais du coup ne touche personne à part les 189300 votants des régionales dont je fut.

      C’est pas une course de petits chevaux, mais une course a lOpinion publique, à la prise de conscience et Melenchon est la vitrine politique et mediatique de ces idées.

      Le fait qu’il ait enfin décidé de se débarrasser du poids du FDG, perclus des boulets du Pc (taupe ps), est une excellente chose, sa parole se libère, il ira plus loin dans la critique et deja l’idee que le plan b puisse passer avant le plan a (en gros on sort avant d’essayer de négocier les traités ) fait son chemin.

      Bref, il est très utile, et il va dans le bon sens.

      Tu peux faire comme Sapir, qui se réjouit de ses dernières declarations, mais qui l’attend au tournant, mais pour les idées que tu défends, le descendre est contreproductif. 

      Tu peux même dire, que Melenchon peut rameuter des électeurs à l’upr au fur et à mesure que son discours se durcis !  smiley).


    • Tartoquetsches 17 février 2016 15:01

      @pegase

      Mais, tu n’en sais rien, et tu ne peux pas garantir non plus que asselineau ne se dégonflerait pas. Et de tte façon, de quoi parlent t’on ??? de 2 personnages qui n’ont absolument aucune chance d’être élu, pas plus Mélenchon que Asselineau, le systême ne peut se le permettre. On parle des idées, et plus il y aura de personnes en accord avec cette direction de sortie plus on aura une chance non pas qu’un des 2 soient élu , mais que la zone Euro éclate et avec elle l’UE et que l’on puisse reconstruire autre chose sans faire les mêmes erreurs.

      On s’en fou des hommes ! on n’est pas dans leur tête, et même eux ne sont certainement pas sur de leurs réactions si par miracle ils étaient élus, ce qui compte c’est la bataille de l’opinion publique contre le systême UE/Banques/OTAN...

      Quand bien même Mélenchon serait une voie de garage et ne soit pas sincère, il inculque dans la têtes de millions de personnes que le pb vient de l’ue/otan/fmi/banques/lobies, etc...

      Et ces gens ne disparaîtrons pas avec la trahison éventuelle de Mélenchon. Plus il convainc de gens en tapant sur le systême, plus il génère de force anti-systême. Et désolé, mais il touche 4 millions de personnes quand Asselineau n’en touche pas 200000...

      Mélenchon est utile pour éveiller le maximum de gens.

      Asselineau est utile pour parfaire la compréhension d’une minorité d’éveillés.

      Ils sont utiles tous les deux puisqu’ils dénoncent les mêmes travers du systême avec juste une différence de degré et une tactique différente pour y arriver : "je balance tout, tout de suite quite à me faire taxer de complotiste"pour asselineau et donc qui se fait boycotter, et " j’y vais progressivement par pédagogie et sans brusquer trop l’opinion pour Mélenchon", ces 2 optiques sont complémentaires et nécessaires dans ce combat politique. Le but est le même : en finir avec l’UE/OTAN.

       


    • Croa Croa 17 février 2016 22:04

      À Tartoquetsches,

      Oui,

      Il y a des constantes et ce sont les idées de fond (par exemple la sortie de l’OTAN ). C’est la stratégie qui est nouvelle, par laquelle le militant est invité à l’initiative et pour commencer qu’il s’applique à lui-même.


  • Baston Labaffe Gaston Lagaffe 16 février 2016 19:40

    Connaissez vous le joueur de flûte d’Hamelin ?
    Ben Mélenchon c’est pareil, avec une dimension éthylique dans le plus pur style promesses de pochtron qui annihile toute espèce de crédibilité sortant de sa bouche aussi odorante qu’une d’égoût.
    Mélenchon on a déjà vu le film et je ne suis pas adepte des rediffusions de navets.
    De toute façon il ne pèse plus rien politiquement donc, next...


    • jeanpiètre jeanpiètre 16 février 2016 20:09

      @Gaston Lagaffe
      on peut dire la même chose de marine lepen voire de tous les ambitieux politiques


    • Baston Labaffe Gaston Lagaffe 16 février 2016 20:23

      @jeanpiètre
      Complètement, si ça ne tenait qu’à moi, je serais volontaire pour appuyer sur la gâchette de la mitrailleuse pointée contre tous ces politichiens de merde alignés contre un mur, et oui, j’en suis à ce stade et ça ne va pas en s’améliorant tellement ils me foutent la gerbe, TOUS et toutes, pas de misogynie.


    • 1871-paris 19 février 2016 08:14

      @Gaston Lagaffe

      tu nous fait une synthese de toute la bétise présente sur E&R et la clique a Soral...


  • Yaduboulo Yaduboulo 16 février 2016 20:47

    La gauche du capital dans toutes sa splendeur. Trotskiste, laicard et francs-maçons se revendiquant stoicien et ami du peuple. A t-il déjà bossé dans sa vie ? Combien de temps verrons nous ces sophistes enfumeurs de gauche. Je considère ce monsieur obsolète comme bien d’autres. Il a essayé de changer de style voyant que le mimétisme avec Marchais ne fonctionnant pas. Maintenant il nous fait le bon papy assagi et nous parle de Jaurès. J’adore les grandes idées fumeuses des gens de gauche mais à part surfer sur les délires de la dette et l’écologie que propose t-il de réellement accessible et concevable ?
    Souvenez vous de pleurs après l mort de chavez. Cet homme est un politique. La gamelle toujours la gamelle le reste c’est du vent. La Paix sur vous.


    • 1871-paris 19 février 2016 08:41

      @Yaduboulo

      Bon a part ton galimatias made in E&R (désolé je me repette, mais vous sortez tous les memes conneries idéaliste avec vos phrases toutes faites qui veulent rien dire).

      tu milites pourquoi mon bonhomme ?


  • lupus lupus 16 février 2016 21:36

    cool melenchon ! il est bien melenchon ,comme ses potes : fabius juppé dsk hollande cosse coh bandit ....
    Tiens qu’ils essaient de passer 2 ans avec le smic ces enculés et on en reparle.


    • 1871-paris 19 février 2016 08:44

      @lupus

      J’espere que tu milites aux Jeunesses Marxistes avec un argument pareil ! Parce que si tu soutient la bourgeoisie nationaliste, t’es vraiment qu’un gros "branleur"


  • Tartoquetsches 16 février 2016 21:57


    Point de vue intéressant de jacques Sapir sur la candidature de Mélenchon

    http://russeurope.hypotheses.org/4704

    A noter que Sapir semble suivre particulièrement Mélenchon, pointant les contradictions et les freins dans son positionnement, ce qui révèle aussi ses espoirs de le voir évoluer, notamment sur la sortie de l’euro.
    Si Mélenchon franchit le Rubicon, il n’est pas impossible que Sapir le soutienne.


    • simplesanstete 17 février 2016 13:41

      @Tartoquetsches
      Expliquez moi, qui suit adhérent à l’UPR, vote FN !


    • Tartoquetsches 17 février 2016 15:03

      @simplesanstete
      expliquez moi d’abord votre phrase...


    • hase hase 17 février 2016 23:50

      @Tartoquetsches
      Il l’a dit, Mélenchon, sur je ne sais plus quelle chaîne : comment donner des consignes de vote ? Pour la droite, ou pour la droite ?

      Sapir ne l’a sûrement pas vu !!


    • 1871-paris 19 février 2016 08:46

      @Tartoquetsches

      C’est tout a fait vrai, les desires (politiques) de Sapir et autre Lordon sont manifestes a l’egard de Melenchon.


  • le celte 16 février 2016 23:21

    Le PS dépourvu envoie son chien populeux, un dégénéré habile (Berger des Pyrénées et non Patou pour ceux qui savent faire la différence), pendant que le peuple vote la grosse Bertha et son obus suppositoire ! ...Sommes nous résignés à ce point pour être si con, drogués au QI de morphine ? Les tergiversations crétines de certains me font craindre le pire quant à l’avenir de notre santé rectale. Abstenez vous de voter SVP, merci.


    • Roberto Roberto 17 février 2016 14:39

      @le celte : vraiment, félicitations pour la profondeur de votre analyse, la puissance de votre pensée politique me stupéfie.

      Plus sérieusement, en dehors du fait d’apprécier ou pas M. Mélanchon, pas beaucoup de commentaires hélas qui portent sur le fond. Pourtant les propos à partir de 13min21 sur cet enregistrement sont intéressant car ils portent réellement sur le fond du problème de nos sociétés actuellement, le point d’ombre assez tabou - pour faire simple, "l’hyper-financiarisation" de l’économie (tabou dans le sens où peu de politique en font un point essentiel de leurs discours... et encore moins de leurs actes). Et encore une fois, quoiqu’on pense du bonhomme et de son égo surdimensionné, c’est l’un des très rares à aborder ce sujet de façon aussi cohérente et pédagogique.

      Je conseille donc, à ceux qui n’auraient pas encore été totalement découragés par les torrents de bile déversés ici par divers commentateurs, d’écouter ce document, de commencer vers 13min (avant, on est plus sur des éléments de posture, moins intéressants sur le fond).

      Et pourquoi pas discuter ici de ces propos ? (ça changerait un peu des propos nauséabonds et des discours autosatisfaits de pur défoulement...)


    • le celte 18 février 2016 15:53

      @Roberto
      Ces discours on les entend depuis des lustres et rien ne change. Il y a les paroles, la volonté et les actes. Demandez aux électeurs hollandais de 2012 !! 

      Concernant Mélanchon, il est la voiture balai du PS....("mon ennemi c’est la finance", vous vous souvenez ? smiley ).


  • Lisa Sion Lisa Sion 17 février 2016 13:49

    Les treize mille milliards de dette interne des USA semblent peu face aux vingt cinq mille milliards du patrimoine des français, mais une seule explosion nucléaire au sein d’une des cinquante centrales française peut diviser par deux ce rapport. satisfait également de savoir monsieur Mélenchon aussi en paix...


  • Roberto Roberto 17 février 2016 15:19

    Pour poursuivre sur la question de l’hyper-financiarisation de l’économie, et du rapport à l’Euro, un excellent article de Jacques Sapir :
    http://russeurope.hypotheses.org/4714

    Faut s’accrocher un peu, mais ça vaut le coup ! Bonne lecture...


    • Tartoquetsches 17 février 2016 16:19

      @Roberto
      merci, j’ai vu sur son site mais ne m’y suis pas encore attaqué.

      et pour poursuivre sur le cas Mélenchon une point de vue intéressant, proche de celui de Sapir :

      http://www.dedefensa.org/article/la-tragedie-melenchon


    • Roberto Roberto 17 février 2016 17:05

      @Tartoquetsches : merci aussi pour ce lien... Tes posts étaient d’ailleurs parmi les seuls avaient une vraie teneur dans ce fil.

      Pour ma part, je partage hélas la vision pessimiste de Bibi Fricotin. Ca va être duraille en 2017, pour ceux qui ont encore envie de changer la société dans un sens "progressiste" - alors qu’à côté, il y a tellement de joueuses&joueurs de flûte qui nous emmènent vers l’abîme... Sale temps, camarade.


    • Roberto Roberto 17 février 2016 17:12

      @Tartoquetsches : par contre je ne comprends pas comment tu en es venu à voter FN, mais je ne juge pas... On vit une période compliquée, et comme disait un grand journaliste américain dont j’ai perdu le nom : "A tout problème complexe, il existe une solution simple. Et elle est fausse".

      Moi, pour qui je voterais ? franchement, aujourd’hui, je n’en sais rien (et je sais aussi que ce n’est pas là qu’est le combat essentiel, même si c’est une partie qu’on ne peut pas abandonner totalement au pire)


    • Tartoquetsches 17 février 2016 17:32

      @Roberto
      Mais je n’ai jamais voté fn !!

      Ou as tu lu ça dans mes posts ?


    • Croa Croa 17 février 2016 22:44

      À Tartoquetsches,

      T’as vraiment lu les deux ? Proches ?? Vraiment ???


    • Tartoquetsches 18 février 2016 07:02

      @Croa
      Tu me demandes si j’ai lu les posts que j’ai écris ??


  • spoty spoty 18 février 2016 12:17

    2 livres analysent bien les raisons du plantage du Front de Gauche/ Mélenchon.

    Et celui-ci qui vient de sortir :
     Pourquoi la gauche a-t-elle perdu le soutien des classes populaires et celui des intellectuels ? Parce qu’elle a fait l’impasse sur ce qui constitue l’identité de la France, brutalisée par la mondialisation. La gauche ne s’est pas seulement ralliée au libéralisme, elle a adhéré à une vision post-nationale de la République qui trahit l’héritage de Clemenceau et De Gaulle. Face au défi que représente l’islam, elle a recours à un discours creux sur le « vivre ensemble » qui tente de camoufler l’ampleur de fractures ethniques et religieuses.
    Paul-François Paoli rappelle que la question de l’identité de la France, marquée par la tradition chrétienne et l’héritage gréco-romain, et celle de sa souveraineté sont liées. S’il existe un peuple français, celui-ci a des droits historiques sur la France, laquelle n’est pas qu’une idée mais une terre et un pays. C’est cette réalité que certaines élites occultent alors qu’elles reconnaissent ce principe pour d’autres pays, de la Russie à Israël.

    • 1871-paris 19 février 2016 09:01

      @spoty

      Et vous croyez a toutes ces conneries Idéaliste, De Gaulle le père de France, le libéralisme, qui n’est que le mode de fonctionnement du capitalisme a l’état brute, Clémenceau etc etc.

      Vous faites partie des Français déboussolé depuis la chute du mur de Berlin, car le capitalisme a été débridé par ce faits historique qui a éliminé temporairement un concurrent idéologique politique. Tant que les prolétaires ne chercheront pas les vrais bénéficiaires de cet état de fait qui est répété à longueur de temps par les medias au service de la bourgeoisie, et donc a qui profit cette société, les prolétaires resteront servile et corvéable aux taches de rentabilisation du capital !

      Allez y maintenant de votre petite phrase idéaliste ", c’est la faute à la mondialisation, c’est comme ça, il faut des riches, les pauvres sont pauvres car ce sont des feignants, les immigrés sont des terroristes etc etc ..."


Réagir