samedi 30 novembre - par mat-hac

L’eugénisme libéral

Un peu d'eugénisme à la mode, ça vous dit ?

À voir avant tout pour se mettre dans le bon état d'esprit, l'épisode de Dirty Biology sur l'eugénisme :

L'eugénisme fait son grand retour, mais avec une forme un peu différente de la dernière fois. Et il y a de fortes chances qu'on l'accepte.



10 réactions


  • mat-hac mat-hac 30 novembre 18:38

    Si vous aimez votre enfant, voulez-vous qu’il soit comme vous ou qu’il permette le futur de l’humanité ?


  • tobor tobor 2 décembre 00:29

    Le premier youtubeur (Mr Phi) présente carrément bien la question. Le second youtubeur m’est juste insupportable.

    Ce sont les pauvres trisomiques, déjà si mal lotis qui vont être éradiqués de la planète, comme si les rats faisaient disparaître les cochons d’Inde.


    • Laconicus Laconicus 3 décembre 15:05

      @tobor
      "Ce sont les pauvres trisomiques, déjà si mal lotis qui vont être éradiqués de la planète, comme si les rats faisaient disparaître les cochons d’Inde."

      Ils ne seront pas "pauvres" de ne pas être si on évite de les concevoir. C’est la trisomie qui sera éradiquée et non les trisomiques. Ou alors vous supposez qu’il existe, préalablement à leur conception, des esprits trisomiques qui attendent qu’on leur fabrique des corps trisomiques pour s’y incarner ?


    • maQiavel maQiavel 3 décembre 18:15

      @tobor

      Si les trisomiques sont éradiqués parce que l’évolution des techniques permet de corriger l’anomalie chromosomique à l’origine du syndrome, ce serait, je pense, une bonne chose. Cependant, si les trisomiques sont éradiqués parce qu’ils sont systématiquement avortés à l’état d’embryon et de fœtus, là on entre dans le débat sur la légitimité de l’avortement. Et effectivement, l’auteur de la seconde vidéo ne fait pas cette distinction puisqu’il est favorable à l’avortement, pour lui la question ne se pose même pas, ce qui peut effectivement le rendre insupportable pour ceux qui ont une approche différente. 


  • V_Parlier V_Parlier 2 décembre 21:29

    L’eugénisme a toujours fait partie des idéologies ou modèles monopolistiques et arrigants. Déjà les trotskystes en rêvaient avant l’heure ( https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/exposition-rouge-au-grand-palais-215832 parag 1-7), puis les nazis, et maintenant les "socio-libéraux" progressistes. De toute façon, avec tous les foetus qui sont broyés vivants chaque jour au nom de la nouvelle morale, on n’est plus à ça près.


    • V_Parlier V_Parlier 2 décembre 21:29

      @V_Parlier
      (pas arrigants mais arrOgants)


    • maQiavel maQiavel 3 décembre 18:20

      @V_Parlier

      Que pensez vous des mesures qui consistent à informer les couples des risques génétiques que courent leur future progéniture ? Que pensez-vous des couples qui décident de ne pas faire d’enfant car ils savent être porteurs de gènes qui prédisposent leur descendance à une pathologie lourde ?


  • maQiavel maQiavel 3 décembre 14:39

    La première vidéo est passionnante.

    Avant d’écouter la vidéo, j’avais quelques certitudes mais ce qui me paraissait évident il y’a quelques minutes ne l’est plus du tout après visionnage. Je rejetais l’eugénisme libéral par principe et maintenant je semble en être partisan, ça va vite smiley. Blague à part, je suis perplexe, c’est la démonstration que je n’avais jamais vraiment réfléchit à ces questions ou alors très superficiellement. Les exemples donnés sont de véritable casse-tête éthique qui obligent à se construire un cadre de réflexion solide pour pouvoir prendre position. 


    • maQiavel maQiavel 3 décembre 18:00

      Terminé la seconde vidéo. Bon, cet article soulève plus de questions qu’il n’apporte de réponses. Je vais attendre le second épisode de Mr Phi sur le sujet avant de poser les questions qui sont entrain de bouillonner dans mon esprit.

      En attendant, voilà déjà un petit désaccord. Si j’en crois la définition de Wiki, l’eugénisme est l’ensemble des méthodes et pratiques visant à améliorer le patrimoine génétique de l’espèce humaine. De là, je ne comprends pas pourquoi monsieur phi considère qu’un anti-eugénisme autoritaire pourrait aussi être une autre forme d’eugénisme, une politique qui interdirait l’eugénisme n’est pas elle-même eugéniste même si l’intention de ceux qui appliquent cette politique est de préserver un statut quo génétique. Ou alors peut-être a-t-il une autre définition de l’eugénisme ?


  • Laconicus Laconicus 3 décembre 15:01

    Nous pratiquons tous un eugénisme instinctif par le fait d’être (généralement) sexuellement attirés par des partenaires beaux et sains, montrant les signes d’une bonne vitalité physique et mentale. 


Réagir