samedi 13 juin 2020 - par Epsilon

Jean-Luc Mélenchon souhaite "une police aussi désarmée que possible pour qu’elle inspire le respect"

Le leader de la France Insoumise Jean-Luc Mélenchon a souhaité ce samedi voir "une police aussi désarmée que possible pour qu'elle inspire le respect". Il préconise une "police pensée, organisée, disciplinée, obéissante à l'Etat républicain".



72 réactions


  • ezechiel ezechiel 13 juin 2020 16:37

    Les idiots utiles de l’extrême-gauche, tel ce pitoyable pantin raciste Mélenchon, manifestent en compagnie des mouvements communautaires africains anti-blancs pour dénigrer l’institution policière.

    Le jour où la police française sera "aussi désarmée que possible", et qu’elle n’aura plus le pouvoir de faire régner l’ordre, vous aurez l’anarchie, l’islamisme, les crimes, les trafics de drogue, la violence gratuite.


    • Julot_Fr 13 juin 2020 17:12

      @ezechiel

      Tout à fait d’accord.. Idiot utile (à l’aristocratie bancaire). D’abord désarmer les citoyens ensuite la police, au final seuls les services de sécurité des riches sont armés.


    • louis 13 juin 2020 20:09

      @ezechiel
      Il ne faut pas perdre vue que Mélenchon est lui même un nord africain et qu’il revendique haut et fort .


    • capobianco 14 juin 2020 15:04

      @ezechiel
       vous aurez l’anarchie, l’islamisme, les crimes, les trafics de drogue, la violence gratuite."
      Aussi désarmée que possible ne veut pas dire "désarmée" non ? Je ne suis pas spécialiste de la police mais il me semble qu’il existe différents secteurs d’intervention. Là où on peut souhaiter une police moins armée c’est celle chargée de veiller au bon déroulement des manifestations. Pour les crimes, délits ou terrorisme personne ne remet en cause leur armement. C’est ce que dit JLM. Interdire les fusils qui éborgnent les gens qui manifestent, les grenades par exemple me parait raisonnable et n’a rien à voir avec l’anarchie, les crimes, les trafics. La violence gratuite est-elle du coté des soignants qui manifestaient encore récemment ou des "forces de l’ordre" qui les ont matraqué ? 
      Des gens sur-équipés, sur-protégés (en armure, casques, visières, boucliers, matraques, pistolets, fusils, grenades, plus des lances à eau...) face à des français seulement armés de leur mécontentement et qui ont le droit de l’exprimer et qui ne prônent pas l’anarchie ni la violence gratuite. Voyez les vidéos qui montrent où se situe cette violence gratuite.


    • capobianco 14 juin 2020 15:11

      @Julot_Fr
      D’abord désarmer les citoyens ensuite la police "
      Vous êtes armé vous ? Nous ne sommes pas aux usa !
      Idiot utile (à l’aristocratie bancaire) "
      Vous êtes sûr de votre "aristocratie bancaire" de JLM ? C’est "idiot" ce que vous dites ...


    • capobianco 14 juin 2020 15:14

      @Julot_Fr
      D’abord désarmer les citoyens ensuite la police "
      Vous êtes armé vous ? Nous ne sommes pas aux usa !
      Idiot utile (à l’aristocratie bancaire) "
      Vous êtes sûr de votre "aristocratie bancaire" de JLM ? C’est "idiot" ce que vous dites ...


    • capobianco 14 juin 2020 15:22

      @Super Cochon
      Mélanchon , fils et petit fils de Colon Français d’Afrique du Nord qui nous donne des leçons d’ANTI-Colonialisme "
      Vous avez entendu de l’anti-colonialisme" dans cette vidéo ? Quel rapport votre commentaire avec le sujet ? C’est juste pour essayé de le dénigrer visiblement !!!


    • capobianco 14 juin 2020 15:30

      @Super Cochon
      ça évitera la corruption , et la racaille-judiciaire de libérer la délinquance étrangère que le Frère-Trois Mélanchon vient soutenir dans les manifs ANTI-Françaises islamistes et PRO-Communautaires ! "
      Et le sujet ? Quand il dit que la police ne doit pas faire peur (il parle ici des manifestants) mais "être respectée", vous n’approuvez pas ? Quand il dit qu’il faut les aider dans ce sens c’est "anti français, islamiste, pro communautaire" ??? 


    • Elisa 14 juin 2020 15:33

      @ezechiel
      Je trouve curieuse cette réaction, comme toutes celles qui suivent.
      Lors du mouvement des gilets jaunes (que je soutiens totalement) il n’y avait pas de mots assez durs sur ces forums pour dénoncer les violences policières et l’usage d’armes létales.
      Aujourd’hui cette même police continue ses exactions, effectue en bonne conscience des actes violents mais aussi criminels contre des noirs, arabes et autres populations non européennes. Elle devient l’objet d’une véritable adulation.
      Comme si il était normal d’exercer sur eux des atteintes flagrantes à leur dignité mais aussi leur intégrité physique, allant même à considérer qu’un acte criminel peut être justifié en raison de leur origine. Ne parlons pas des propos haineux et surtout méprisants circulant sur des réseaux sociaux.
      J’aimerais bien que ceux qui s’expriment aujourd’hui dans ces commentaires réfléchissent un peu à cette contradiction et n’abdique pas leur réflexion et leur esprit critique au profit des plus racistes d’entre eux.

      .


    • capobianco 14 juin 2020 15:35

      @louis
      " Il ne faut pas perdre vue que Mélenchon est lui même un nord africain et qu’il revendique haut et fort "
      Vous avez un lien pour affirmer cela ? J’ai lu qu’il était fils d’immigré espagnol au Maroc (je crois), un pied noir comme on dit mais vous pouvez démontrer que je me trompe ! Et quel est le rapport avec ce qu’il dit dans la vidéo ?


    • capobianco 14 juin 2020 16:30

      @Elisa
      " J’aimerais bien que ceux qui s’expriment aujourd’hui dans ces commentaires réfléchissent un peu "
      Vus leur demandez plus qu’ils ne peuvent, leur seule obsession (en dehors de Mélenchon bien sûr) c’est l’islam, les délinquants, les terroristes, les "étrangers" en général...
      Ont-ils raison de se croire à l’abri de la matraque ?


    • joelim joelim 14 juin 2020 17:12

      @Julot_Fr
      " au final seuls les services de sécurité des riches sont armés "

      Pas oublier les gangs, qui s’"occuperont" de la sécurité des autres quartiers.

      Cela va faire des économies, la Police ça coûte cher il fallait y penser, après on va dire que Macron n’a pas de projet.

      C’EST MERKEL QUI VA ETRE CONTENTE et d’ailleurs, Le Monde titre "Le combat des Traoré est magnifique" des milliers de manifestants en France contre les violences.
      Limpide. smiley


    • Et Hop ! 14 juin 2020 23:01

      @Elisa :

      J’aimerais bien que vous réfléchissiez un peu à cette contradiction :

      Comme vous avez pu le remarquer, il n’y a aucun flasball, aucune grenade et aucune grenade lacrymogène contre ces manifestations interdites pour cause de confinement, avec pillages de magasins et incendies, comme pour les antifas. Le motif de la manifestation est d’ailleurs aberrant : les Traoré n’ont ni été arrêtés parce qu’ils étaient noirs, ni victimes de violences particulières, l’enquête a été refaite deux fois.

      Et si demain il y avait une manifestation pacifiste des Gilets Jaune, les flashball, les lacrymos, les charges policières, les violences et les arrestations recommenceraient.

      Le gouvernement a organisé ce mouvement pour détourner la lutte des classes, c’est-à-dire de 90 % de la population contre eux, la classe dominante, en une prétendue lutte raciste/antiraciste entre white et coloured.


    • Orwell Orwell 15 juin 2020 00:56

      @Et Hop !

      _____________________________________________________________
      Le gouvernement a organisé ce mouvement pour détourner la lutte des classes, c’est-à-dire de 90 % de la population contre eux, la classe dominante, en une prétendue lutte raciste/antiraciste entre white et coloured.

      ______________________________________________________________

      Lol, l’obstination de tous ces braves gens à nous expliquer que le racisme est un épiphénomène. L’essentiel serait la lutte des classes et non la lutte contre le racisme, il serait ainsi scandaleux de se réclamer de la lutte des classes lorsqu’on participe au combat contre le racisme. Ils convoquent Marx et ils clignent des yeux. PTDR

      Marx a parfaitement vu le rapport entre discrimination raciale et oppression de classe, et qu’il a écrit des pages lumineuses sur la question sur l’engendrement du capitalisme moderne à partir du régime colonial et de l’esclavage de plantation et sur le colonialisme britannique aux Indes. Ce que montre Marx avec brio, c’est que le capital a institué le racisme systémique dès son origine, il a vu qu’il était indissociable de la genèse du mode de production capitaliste, il représentait la pointe extrême d’un système d’exploitation mondialisé qui transformerait bientôt les travailleurs, quelle que soit leur couleur, en simples marchandises vouées à l’accumulation du profit. Loin d’être indifférent au racisme, Marx qui savait fort bien que Lincoln défendait les intérêts de la bourgeoisie industrielle du Nord mais il a publiquement pris parti pour l’Union contre la Confédération durant la guerre civile, et ce simple fait invalide toute interprétation visant à minorer la question du racisme dans sa pensée. L’abolition de l’esclavage racial pratiqué dans le Sud était pour lui une priorité absolue : "Le travail des peaux blanches ne peut pas s’émanciper là où le travail des peaux noires demeure marqué d’infamie". Karl Marx, Le Capital

      Ce n’est pas parce que ce combat vous parait insignifiant qu’il l’est. Pour Marx, il ne l’était pas. La lutte des classes passe par le combat contre le racisme car son abolition est un préalable à la lutte des classes par définition inter-raciale.


    • Laconicus Laconicus 15 juin 2020 01:25

      @Orwell

      Lol, l’obstination de tous ces braves gens à nous expliquer que le racisme est un épiphénomène.

      Lol, ce n’est pas du tout ce qu’a écrit Et Hop ! 


    • Laconicus Laconicus 15 juin 2020 01:30

      @Orwell

      "Marx a parfaitement vu"

      "il a écrit des pages lumineuses"

      "Ce que montre Marx avec brio"

      "Marx qui savait fort bien"

      Lol


    • Laconicus Laconicus 15 juin 2020 01:44

      @Orwell

      "La lutte des classes passe par le combat contre le racisme"

      Farpaitement, Camarade !! Commençons par abolir l’esclavage et la traite négrière en France ! Libérons nos camarades de couleur travaillant comme des animaux entravés pour l’industrie du cinéma ou qu’on expose indignement dans les arènes du football ! 

      https://www.planet.fr/dossiers-patrimoniaux-villa-demesuree-millions-deuros-percus-la-verite-sur-la-fortune-domar-sy.1590242.15032.html?page=0%2C2


    • Orwell Orwell 15 juin 2020 08:35

      @Laconicus

      Ooooh des millionnaires noirs ça existe comme c mimi, alors le racisme n’existe pas. Mdr. smiley

      https://www.youtube.com/watch?v=0vg4bqHfYRQ&t

      https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/police/violences-policieres/tout-le-monde-le-sait-le-voit-et-le-subit-des-policiers-racontent-le-racisme-dans-leurs-rangs_4006021.html

      https://www.franceinter.fr/justice/ce-que-disent-les-etudes-parues-en-france-sur-les-controles-au-facies-et-les-violences-policieres

      Yep, laissez-nous Marx et la lutte des classes les fafs pcq en utilisant nos références vous déclenchez des "laughing out loud" irrépressibles

       


    • Laconicus Laconicus 15 juin 2020 09:29

      @Orwell
      "des millionnaires noirs ça existe comme c mimi, alors le racisme n’existe pas."

      Le racisme existe comme conception ou sentiment personnels, mais pas moins chez les personnes d’origine africaine que chez les personnes d’origine européenne ou asiatique. En outre, il n’y a pas de différences de droits et de devoirs en France selon la couleur de la peau ou la forme du nez. Donc qu’espèrent obtenir de l’Etat des manifestants "contre le racisme" dans un pays déjà institutionnellement antiraciste ? 

      "laissez-nous Marx et la lutte des classes les fafs"

      Qui est ce "nous" ? Vous êtes plusieurs dans votre tête ? Et où sont les "fafs" ? Dans votre tête aussi probablement. Hum, ça commence à faire du monde dans votre tête... C’est sans doute pourquoi il ne vous reste plus beaucoup de place pour réfléchir. 


    • Orwell Orwell 15 juin 2020 10:38

      @Laconicus

      La psikhouchka est systémique chez toi, lol. Nous mon camp antiraciste. Les fafs, nos ennemis. Le racisme systémique est indépendant des attitudes individuelles. RAF du droit, croire que l’égalité des droits produit une égalité réelle mékilécon , G pas l’temps d’instruire les idiots du village, va lire Tocqueville, pas particulièrement renommé pour être marxiste mais ki commence un tout petit peu à toucher du bout du petit doigt l’problème. Hasta siempre

      "Les maux immédiats produits par l’esclavage étaient à peu près les mêmes chez les anciens qu’ils le sont chez les modernes, mais les suites de ces maux étaient différentes. Chez les anciens, l’esclave appartenait à la même race que son maître, et souvent il lui était supérieur en éducation et en lumières. La liberté seule les séparait ; la liberté étant donnée, ils se confondaient aisément. Les anciens avaient donc un moyen bien simple de se délivrer de l’esclavage et de ses suites ; ce moyen était l’affranchissement, et dès qu’ils l’ont employé d’une manière générale, ils ont réussi. Il y a un préjugé naturel qui porte l’homme à mépriser celui qui a été son inférieur, longtemps encore après qu’il est devenu son égal ; à l’inégalité réelle que produit la fortune ou la loi, succède toujours une inégalité imaginaire qui a ses racines dans les mœurs  ; mais chez les anciens, cet effet secondaire de l’esclavage avait un terme. L’affranchi ressemblait si fort aux hommes d’origine libre, qu’il devenait bientôt impossible de le distinguer au milieu d’eux. Ce qu’il y avait de plus difficile chez les anciens était de modifier la loi ; chez les modernes, c’est de changer les mœurs, et, pour nous, la difficulté réelle commence où l’antiquité la voyait finir. Ceci vient de ce que chez les modernes le fait immatériel et fugitif de l’esclavage se combine de la manière la plus funeste avec le fait matériel et permanent de la différence de race. Le souvenir de l’esclavage déshonore la race, et la race perpétue le souvenir de l’esclavage. Ainsi, le nègre, avec l’existence, transmet à tous ses descendants le signe extérieur de son ignominie. La loi peut détruire la servitude ; mais il n’y a que Dieu seul qui puisse en faire disparaître la trace. L’esclave moderne ne diffère pas seulement du maître par la liberté, mais encore par l’origine. Vous pouvez rendre le nègre libre, mais vous ne sauriez faire qu’il ne soit pas vis-à-vis de l’Européen dans la position d’un étranger (...) Les modernes, après avoir aboli l’esclavage, ont donc encore à détruire trois préjugés bien plus insaisissables et plus tenaces que lui : le préjugé du maître, le préjugé de race, et enfin le préjugé du blanc (...)"



    • yoananda2 15 juin 2020 10:54

      @Laconicus

      Donc qu’espèrent obtenir de l’Etat des manifestants "contre le racisme" dans un pays déjà institutionnellement antiraciste ? 

      ils veulent légitimer leur police de la pensée et des moeurs, c’est la nouvelle église de substitution pour les hommes en plastiques des villes en béton. Maintenant au lieu d’aller à confesse tu dois trouver un noir et t’agenouiller devant pour te repentir du nouveau péché originel, le racisme hérité de père en fils depuis la nuit des temps.

      Cette idéologie de bobo-maso finira comme les autres, à la poubelle.


    • Laconicus Laconicus 15 juin 2020 11:31

      @Orwell
      "RAF du droit" 

       1) "RAF du droit", alors qu’espérez-vous obtenir en manifestant ? 
       2) "RAF du droit", donc cela ne vous poserait pas de problème que le droit autorise l’esclavage ? 

       


    • Laconicus Laconicus 15 juin 2020 11:39

      @Orwell
      "Nous mon camp antiraciste. Les fafs, nos ennemis."

      Vous êtes dans le camp des fascistes antiracistes et vous jouez à la guerre avec un camp de fascistes racistes que vous appelez les "fafs", c’est ça ? Vos parents vous ont placé dans un camp de vacances fasciste pour vous punir ou pour votre éducation ? 


    • Laconicus Laconicus 15 juin 2020 11:52

      @Orwell

      "Ainsi, le nègre, avec l’existence, transmet à tous ses descendants le signe extérieur de son ignominie. La loi peut détruire la servitude ; mais il n’y a que Dieu seul qui puisse en faire disparaître la trace."



      Ok, donc ces manifestations tapageuses sont pour Dieu. C’est une prière collective pour demander à Dieu de blanchir les Noirs afin de faire disparaître la trace de leur négritude. Tout s’éclaire (c’est le cas de le le dire). 

    • ged252 16 juin 2020 10:27

      @Orwell
      Ce sont les gens comme toi qui ont promu l’immigration en France, dans le but de mettre en concurrence la main d’oeuvre française et la main d’oeuvre immigrée, dans le but d’enrichir les plus riches, comme le dit Marx d’ailleurs.
      .
      Votre but a toujours été d’appauvrir les français et de diviser les travailleurs entre travailleurs français et travailleurs immigrés, pour les affaiblir.
       "Divide and conquer"
      .
      Vous ne leur avez donné la nationalité française que pour diviser des "français" entre français de souche et 

      immigrés : métèques.
      .
      Votre pseudo anti racisme n’est que la nouvelle expression de votre HAINE des français, Vous montez les immigrés contre les français, vous les excitez à la haine en inventant des histoires de racisme et de "droit des immigrés", afin que ceux-ci revendiquent des privilèges, afin qu’ils croient que tout leur est dû et s’indignent si ce n’est pas le cas.
      .
      Et plus généralement votre comportement n’exprime que la HAINE des patriotes de tous les pays, que ce soit Trump, Orban, Poutine, Le Pen, tous des blancs et des chrétiens, parce qu’ils vous gènent dans vos façons de vivre, et s’opposent à votre désir de domination impériale.
      .
      Tu n’es qu’un des pions de la classe dominante.


    • ged252 16 juin 2020 10:29

      @Orwell
      joli le "copié-collé"
      .
      Au moins tu sais faire ça !


  • ETTORE 13 juin 2020 20:34

    Mélenchon.....Un des nombreux synonymes de : hypocrisie !


    • V_Parlier V_Parlier 16 juin 2020 21:45

      @ETTORE
      Mélenchon, cette raclure a pris explicitement la défense de ses chères racailles locales de Dijon, ces "jeunes du quartier", et même pas à mots couverts ! Il a même été jusqu’à renier son dogme du réfugié inexpulsable pour exiger l’expulsion des tchétchènes qui on osé se rebeller contre l’autorité caillera. Rien que pour contredire MLP il a menti éffrontément en asurant que c’étaient les tchétchènes qui avaient ravagé le quartier et non ses protégés. Ce type me dégoute au plus haut point. Déjà j’avais senti qu’un truc ne tournait pas rond dans sa tête quand il avait trouvé le moyen de placer l’histoire du concordat d’Alsace dans un débat sur la radicalisation terroriste. Il faut être sérieusement dérangé du bulbe.


  • V_Parlier V_Parlier 13 juin 2020 20:42

    Moi je souhaite un Mélenchon "aussi peu protégé que possible" quand ses chéris racailloux mettront à sac son quartier le jour de leur "grand soir".


  • beo111 beo111 13 juin 2020 21:46

    Je trouve que c’est très bien ce qui se passe.

    Rappel des épisodes précédents : mi-mai, les députés ont voté des deux mains la prolongation de l’État d’urgence jusqu’au 10 juillet, alors que tous les responsables de partis bien informés savaient qu’il s’agissait d’un couillonavirus. Mais à l’Assemblée bien sûr, tout le monde était content : les macronistes laissaient le temps au gouvernement d’effacer les preuves. Et l’"opposition" contrôlée se dédouanait de toute responsabilité, la laissant sur les épaules du gouvernement.

    Bref, les députés faisaient tout, sauf leur bouleau, représenter l’intérêt des Français.

    Mais les voilà pris à leur propre piège. Ils ne pouvaient certes pas prévoir que le meurtre de Georges Floyd outre Atlantique déclencherait une telle hystérie, un tel délire collectif. Une manif’ interdite à Paris (en plein État d’urgence !) que le pouvoir ne pouvait réprimer. Du coup c’est clair les forces de l’ordre ne comprennent pas...

    Et maintenant les politiciens professionnels dans leur numéro de contorsionnistes. Ici le pathétique Mélenchon, mais les autres sont pas mieux. C’est de leur faute, c’est bien fait pour leur gueule. S’ils avaient été un peu plus courageux mi mai ils auraient dit stop à l’État d’urgence mi mai et on en serait pas là.

    Qu’ils crèvent tous ces bandes de connards.


    • Ecureuil66 14 juin 2020 17:56

      @beo111
      vous êtes un peu dur avec eux mais c’est vrai qu’aucun député quelque soit son parti ne s’est opposé à ce confinement semi généralisé ... jamais je n’aurai pensé qu’on confinerai le pays en entier ! eh bien si ! j’avais tout faux... et pas une petite voix même pas un murmure de nos élus pour mettre en doute l’opportunité d’une telle mesure ! je suis dégoûté !


  • maQiavel maQiavel 13 juin 2020 21:51

    Je suis un abstentionniste convaincu et Mélenchon est un politicard pour lequel je ne voterai pas plus que pour les autres, d’autant que mon souvenir de ses appels à voter Hollande au second tour en 2002 reste vivace. Maintenant que j’ai montré pattes blanches, j’ai écouté deux fois attentivement le propos tenu ici dans cet extrait et je n’ai vraiment rien à redire.

    -Il commence par critiquer la grille de lecture anti-flic qu’on trouve parfois à l’extrême gauche selon laquelle une société sans police serait meilleure en illustrant par une image qu’elle n’est pas réaliste. Eh oui, effectivement, elle ne l’est pas, on a qu’à voir ce qui s’est passé dans certains pays lorsque la police a fait grève.

    -Il explique ensuite que si la police est nécessaire, elle doit etre disciplinée et soumise aux lois. C’est une position républicaniste classique qui veut que cette institution ne doive pas s’émanciper des pouvoirs publics pour constituer une faction à part, dans une république digne de ce nom les forces de l’ordre font partie des organes qui doivent être le plus rigoureusement soumis aux normes collectives.

    -Il termine par la nécessité d’avoir une police aussi désarmée que possible qui n’envisagerait pas les interactions avec la population uniquement en termes de rapport de force mais de respect mutuel. Et là il critique la grille de lecture pro-flic qu’on trouve souvent à l’extrême droite qui ne raisonne qu’en termes de schlague, de discipline, « d’ordre » et qui ne rêve que de voir cogner sur les pue-la-sueur et les métèques ( surtout). C’est une logique qui mène directement au phénomène de militarisation de la police que connaissent les USA où l’usage de la force par la police est très supérieur à ce qu’on trouve en France mais où le taux de criminalité reste pourtant très élevé, donc la schlague ne fonctionne pas non plus.

    -Si on veut réfléchir rationnellement à la question de la politique sécuritaire pour trouver ce qui est le plus efficace, il faut peut-être observer ce qui a fonctionné ou fonctionne ailleurs. Une réforme a été menée à Camden qui connue comme la ville la plus dangereuse des Etats unis, et qui était basée sur la restauration de la confiance avec la police et qui recommandait aux forces de police de ne faire usage de la force que dans des situations spécifiques où toute autre forme d’intervention a été épuisée. Résultat : les relations entre police et habitants sont plus apaisées, les plaintes pour recours excessif à la force ont chuté de 95 % depuis 2014 et la criminalité a elle aussi chuté avec 67 homicides en 2012 et 25 en 2019. Alors je ne dis pas que c’est la solution générale, absolue et incontestable pour tout le monde qui va résoudre tous les problèmes de l’univers de A à Z, mais elle mérite d’être envisagée comme une piste de réflexion.


    • beo111 beo111 13 juin 2020 22:16

      @maQiavel

      Eh bien moi je montre patte noire. J’ai voté Mélenchon en 2017 vu qu’il déclarait vouloir sortir de l’OTAN. Et j’étais bien content qu’il appelle à se débarrasser du nabot en 2012, vu que ma religion m’interdisait de voter Hollandouille.

      Vous arrivez avec vos très gros sabots, car évidemment vu qu’en France les citoyens ne sont pas armés, la démocratie est impossible. Alors une solution de gauche, c’est de désarmer la police.

      Cette solution, en France, est ridicule et dangereuse. J’espère que vous vous en rendez compte.


    • maQiavel maQiavel 13 juin 2020 22:48

      @beo111

      Pour moi, appeler à voter Sarkollande ou Hollkozy, c’était faire semblant de ne pas comprendre l’arnaque du système d’alternance unique bonnet blanc/blanc bonnet UM/PS, avant ça je savais déjà que je ne devais pas le prendre au sérieux mais là c’était la confirmation, ce qui ne m’empêche pas d’être d’accord avec ses propos sur beaucoup de points. Mais passons.

      « Vous arrivez avec vos très gros sabots, car évidemment vu qu’en France les citoyens ne sont pas armés, la démocratie est impossible  ».

      ------> Je n’ai pas dit que je voulais une démocratie intégrale, c’est un régime que je ne crois pas fonctionnel pour des raisons déjà expliquée depuis longtemps, moi je suis plutôt pour un régime mixte, ce qui serait déjà beaucoup plus démocratique que ce qu’on connait actuellement. Cela dit, je ne vois pas le rapport de votre remarque avec la politique sécuritaire.

      Sinon, une police moins armée n’est pas désarmer la police. Vous avez vos certitudes que c’est dangereux, moi j’en ai moins par contre je crains la militarisation de la police comme la peste. Mais on peut élargir la discussion pour savoir de quoi on parle. Est-ce que le modèle actuel vous convient ? C’est-à-dire une politique sécuritaire qui se base dans certains quartiers difficiles sur l’abandon du terrain en lieu et place de la politique du chiffre, c’est-à-dire une police d’intervention de type BAC qui fait des raids dans des cités pour appréhender des criminels et qui ressort avant que ça n’explose ? Si ça ne vous convient pas, que proposez-vous ? Moi je suis clairement pour la mise en place d’une police de proximité qui occupe le terrain et qui travaille avant tout à établir de bons contacts avec les habitants et de ce point de vue-là, la réforme de Camden m’intéresse. Mais que proposez-vous comme politique sécuritaire pour ces endroits ?


    • yoananda2 13 juin 2020 22:56

      @maQiavel
      j’ai trouvé ton histoire de Camden choquante par rapport à mes à priori personnels, mon modèle du monde. Bon du coup, ça a piqué ma curiosité.
      A te lire, on pourrait croire qu’il suffit d’une police plus sympa pour que la criminalité diminue ...
      bon, j’ai fait l’effort de lire et mettre mes à priori de cotés, après tout, qui sait ? je me méfie, mais j’essaye de rester ouvert.
      J’ai lu les 2 derniers liens que tu as fourni. Le dernier, c’est 20min, bon, ce torchon de propagande ne m’inspire aucune confiance, mais ... j’ai lu. J’ai aussi lu l’autre article des inrocks.

      Au départ tu parle de la Merluche, donc, je suppose que tu parles de la France, et que tu suggères de regarder le cas Camden pour s’en inspirer en France. Malgré tous mes à priori, j’ai fait l’effort d’essayer de rester neutre, mais, je ne vois absolument pas en quoi on peut appliquer quoi que ce soit du cas Camden à la situation française.
      Peut-être que je suis ignorant, mais je n’ai pas pu trouver un seul point de ressemblance. Je ne vais pas lister l’absence de similitude et toutes les différences que j’ai noté intérieurement (pour le moment du moins).
      Peux tu me dire comment, d’après toi, on peut transposer ce cas chez nous ?


    • maQiavel maQiavel 13 juin 2020 23:42

      @yoananda2

      Si tu n’aimes pas les sites que j’ai donné, google Camden et des tas d’articles vont apparaitre en anglais. Sinon, je n’ai pas dit qu’il suffit que la police soit plus sympa pour que la criminalité diminue, il faut que la police établisse de bons rapports avec la population. Autrement dit, il ne faut pas que la police considère la population comme ennemie et que la population la considère comme une troupe d’occupation pour les raisons que j’ai expliquée là, c’est ça la base, ce n’est pas une question de sympathie ou de gentillesse mais de tenter de bâtir des rapports sains entre des agents publics et des administrés. Un jour, nous parlions des thèses défendues par Bernard Witch sur la nécessité non pas de pécher le poisson mais d’assécher le marais, eh bien là, c’est pareil, c’est juste le versant policier de la même stratégie. Il y’a une autre conception qui consiste à réagir systématiquement par la brutalité mais là c’est la voie du pourrissement qui produit beaucoup plus de fragilités de tous les côtés, y compris celui de la police.

      Pour ce qui est des similitudes, déjà Camden est une ville occidentale, donc la comparaison est facile à établir. Ensuite, c’est une ville avec une minorité touchée par la criminalité et la délinquance et qui avait de très mauvais rapports avec la police. On retrouve la même chose en France. Enfin, elle était constituée d’une mosaïque de zone de « non droit » gangrénée par le trafic de stupéfiant. On trouve ça aussi dans les cités en France. En fait, Camden, c’était juste beaucoup plus violents. Bien sûr, ce n’est pas exactement la même chose mais il n’y a aucune différence qui rendrait ce modèle inapplicable en France. Le principal obstacle serait néanmoins une culture administrative différente entre nos pays, nous avons un héritage centralisateur alors que ce type de solution nécessite une forme de décentralisation et de localisme des services de police. Mais ce n’est pas impossible à mettre en place. 


    • yoananda2 13 juin 2020 23:58

      @maQiavel

      déjà Camden est une ville occidentale

      oui à tant qu’à faire on pourrait dire aussi que ce sont des villes avec des gens, des routes, des maisons ... lol
      des gens avec des mains et 5 doigts par main.

      de tenter de bâtir des rapports sains entre des agents publics et des administrés.

      déjà tenté en France non ? c’était le principe de la police de proximité. Un des nombreux gouffres à pognon qui n’est étrangement nécessaire que chez les blédard, et qu’on explique par la pauvreté parce que la race n’existe pas, et que les différences culturelles ça se ré-éduque chez les constructivistes ... sauf que ...

      gangrénée par le trafic de stupéfiant.

      merdalor, tu veux dire que la police intervient la ou il y a des crimes ?

      mais il n’y a aucune différence qui rendrait ce modèle inapplicable en France.

      C’est toi qui le dit.

      Moi je n’ai pas le même avis, et, comme tu as pu le voir à mon ton ironique, tes explications sont LOIN de m’avoir convaincu. Tes arguments sont très faible.


    • beo111 beo111 14 juin 2020 00:20

      @maQiavel

      La politique du chiffre c’est Sarkozy, comme la réintégration dans le commandement intégré de l’OTAN, l’endettement ahurissant de la France, sans parler de la destruction d’un État souverain en Libye, et j’en passe. Sans parler bien entendu de la trahison du 8 février 2008. Et cela est à balancer avec le fait que, quoiqu’on en dise, Paris s’est joint à Berlin à l’été 2016 pour que le CETA soit reconnu mixte par la Commission, c’est-à-dire commercial et politique. Très grosse différence, puisque cela implique que tous les Parlements nationaux soient impliqués dans le processus de ratification.

      Donc si je suis d’accord avec vous sur une certaine uniformité idéologique dans l’UMPS d’alors, je fais tout de même une différence entre un ennemi de la France et une simple burne comme Hollandouille.

      Mais tout ça c’est du passé bien sûr.

      En tout cas vous avez bien fait de mettre un lien vers votre article, car il dissipe un gros malentendu sur ce que vous entendez par système mixte.

      La politique sécuritaire j’ai pas du tout étudié la question donc je n’ai pas d’avis. Je remarque tout de même que près de chez moi un gendarme a été légèrement blessé par un multirécidiviste qui lui a foncé dessus avec son véhicule. Alors on peut se dire que l’arme de la victime n’a rien changé à l’affaire. Mais moi je me dis que s’il n’en avait pas eu ça aurait été sans doute pire.


    • maQiavel maQiavel 14 juin 2020 00:38

      @yoananda2

      -Mes arguments sont peut etre très faibles du point de vue de ton paradigme et je ne pourrais jamais rien faire pour changer ça, ce n’est pas de mon fait. Mais quand on observe simplement les faits, je ne vois pas pourquoi ils le seraient. Ce qui ne veut pas dire que j’ai raison, on peut réfuter ce que je dis mais sur une base rationnelle et pas celles de ses propres croyances. 

      -Oui Camden est une ville occidentale, c’est-à-dire que la comparaison avec des cités françaises est plus viable socio-économiquement parlant qu’une comparaison avec Rio, Manille, Moscou ou Damas qui sont pourtant aussi des villes avec des gens, des routes, des maisons. smiley

      -En ce qui me concerne, la police de proximité était une très bonne idée et son démantèlement un désastre. On l’a démantelée avant même qu’on puisse mesurer ses effets ( même s’il y’a des rapports contradictoires à ce sujet, il faut bien lire les deux côtés pour se faire une idée justement). Je pense qu’il faudrait la remettre en place mais en l’organisant d’une meilleure façon. D’où l’exemple de Camden qui peut inspirer. 

      -Maintenant, je constate qu’il y’a effectivement une corrélation entre la pauvreté urbaine et la criminalité, je constate aussi que cette pauvreté urbaine est constituée d’une majorité de « blédards » comme tu dis. Et lorsqu’on observe le taux de criminalité de ces blédards au Canada ou aux Etats unis, il est sensiblement différent de ce qu’on trouve en Europe, et comme par hasard dans ces pays là ils appartiennent à des catégories sociales plus élevées. Je constate aussi que la banlieue la plus violente d’Europe occidentale est habitée par des blancs. Après on peut tout faire pour rentrer tout ça dans une grille de lecture raciale si on veut, chacun fait ce qu’il veut, mais moi je préfère parler des faits et non des croyances personnelles. Cependant, il y’a des questions de cultures qui entrent en compte comme l’a bien montré Hughes Lagrange.

      -Oui la police intervient là ou il y’a des crimes mais tous les crimes ne se valent pas et le trafic de stupéfiant a sa propre dynamique criminogène. Les mêmes causes menant aux mêmes effets, on peut comparer deux villes occidentales gangrénée par le trafic de stupéfiant, les chercheurs sérieux n’hésitent pas à le faire, il faut de bonnes raisons rationnellement explicables pour réfuter l’idée qu’une méthode qui marche dans un cas peut marcher dans l’autre. Et l’obstacle que je vois jusqu’ici, c’est une différence de culture administrative. Il y’en a peut etre d’autres mais je suis prêt à l’entendre. 


    • beo111 beo111 14 juin 2020 00:51

      @maQiavel

      La police de proximité. Pareil, pas étudié la question donc pas d’avis tranché. Je remarque cependant que ça créé des shériff de fait, donc il vaut mieux être copain avec le Maire. Donc aux municipales vont gagner des mecs qui vont faire style qu’ils seront copains avec tout le monde. Des petits Macron, quoi.


    • maQiavel maQiavel 14 juin 2020 01:02

      @beo111

      « La politique sécuritaire j’ai pas du tout étudié la question donc je n’ai pas d’avis ».

      Bah voilà, je vous conseillerai donc d’étudier un peu la question avant de réagir de façon épidermique. Une bonne base pour commencer serait de regarder les programmes des candidats à la présidentielles 2017 sur la sécurité mais vraiment dans le détail. A partir de là vous aurez des références qui vous mèneront vers d’autres références et tout va se dérouler comme un fil.

      Pour votre exemple du gendarme blessé, c’est malheureux. C’est la troisième fois que je le dis mais notez bien ceci : une police moins armée n’est pas une police désarmée. C’est surtout une police qui n’envisage pas uniquement son rapport avec les administrés du point de vue du rapport de force. Je vous recommande la lecture de cet article pour comprendre de quoi je parle.

      Le problème, c’est que lorsque les positions les plus entendues sont celles des pro-flics et des anti-flics, quand on a une position comme la mienne on arrive plus à être ne serait-ce que compris, on est vite assimilé à un camp ou à un autre. Mais non, je suis évidemment pour que les flics utilisent la force lorsque c’est nécessaire, surtout en cas de légitime défense je suis même pour un assouplissement des normes à ce sujet, j’avais publié un article dessus d’ailleurs. Maintenant, si un anti-flic tombe sur ça, il me mettrait immédiatement dans la catégorie pro-flic, cette polarisation absurde des débats complique les choses … smiley


    • yoananda2 14 juin 2020 01:19

      @maQiavel

      Il y’en a peut etre d’autres mais je suis prêt à l’entendre. 

      Je ne crois pas (à cause de ton paradigme) mais on va essayer.

      Les US sont un pays constitué d’immigrés (les indigènes ayant quasiment disparus). La France est un pays historiquement "blanc" dans lequel on amène depuis très peu de temps et massivement des africains. (le fait qu’il y ai eu des vagues d’immigration italien ou portugaises ou ce que tu veux c’est HS).

      Les policiers américains sont dans un pays ou les armes sont en ventes libres dans plusieurs états. Ce n’est pas le cas en France. Je ne sais pas si ça joue ou pas, mais ce n’est pas à écarter. (je veux dire dans le sens ou les flics la bas sont obligé d’être plus "vigilants" que chez nous).

      Il y a un tropisme américain vers la militarisation de la police à cause (comme l’explique l’article de dedefensa que tu as poussé) du mélange des genres qui se passe la bas (utilisation de "contractuels" en Irak pour faire baisser les chiffres de la présence officiellement militaire, contractuels qui reviennent et font de la sécurité sur le territoire national ou de la police avec les méthodes qu’ils connaissent, c’est à dire, en territoire occupés) qui n’existe pas en France. Et ça c’est une grosse différence à mon sens.

      Les US ont des lois et même des cultures ou des histoires très différentes entre chaque état et chaque ville, voire même des populations différentes. En France, à part l’implant récent de l’immigration africaine, ce sont des français.

      L’islam est BEAUCOUP moins présent et virulent aux USA qu’en France, alors même que c’est un facteur majeur dans nos cités.

      La pression et le contrôle étatique sur la police en France n’a rien à voir avec ce qui peut se faire aux USA. Ni, à ma connaissance du moins, rien de comparable en terme de corruption avec Camden.

      A ma connaissance à Camden les flics n’ont pas d’instruction pour ne pas aller dans certains quartiers pour ne pas faire respecter les lois.

      Voila quelques différences de taille à mon avis, que tu ne sembles même pas envisager, ce qui m’obliges à soupçonner un biais anti-police de ta part. Tu parles de militarisation de la police française comme si c’était comparable avec ce qui se passe aux US, alors, à moins que je ne me trompe sur chacun des points que j’ai énuméré, il y a tellement de différences évidentes que je vois mal comment on peut espérer transposer l’un et l’autre juste comme ça, parce que ce sont des villes occidentales et qu’il y a de la drogue et de la pauvreté.

      Je comprends bien que pour toi, les blédard sont des français "comme les autres" et que tu adhères à la rhétorique de la ghéthoisation qui fait d’eux des victimes quasi-ontologiques du système, voire, c’est juste un pas plus loin, du racisme systémique. Tu parles de Hugues Lagrange, très bien, (moi j’aime mieux Nicolai Sennels) mais justement à quel moment tu fais intervenir ces différences culturelles dans la situation française, qui, à priori n’existent pas aux USA puisque la bas, c’est la culture "américaine" uniquement (il y a peut être des sous cultures, mais alors il faut que tu expliques en quoi elles auraient une influence). Encore une différence que tu passe sous silence (je choisi de le dire comme ça parce que précisément tu ne l’ignores pas cette différence, et je doute que tu ignores les autres différences que j’ai cité, te connaissant).


    • yoananda2 14 juin 2020 01:26

      @yoananda2
      autre différence issue de l’article de Goya que tu as toi même poussé :

      Maintenant quand on examine les statistiques de l’action des polices américaines prises dans leur ensemble, on s’aperçoit que depuis dix ans pour chaque policier mort en service, toutes causes confondues, il y a eu également sept à huit personnes qui sont morts « à cause » de la police. En nombre absolu, on est évidemment très loin de la guerre du Vietnam. Au niveau microtactique en revanche, c’est sensiblement la même chose. À titre de comparaison, chaque année le nombre de policiers et gendarmes qui perdent la vie en service en France est supérieur à ceux qui perdent la vie à cause de leur action.


    • NeufTrois NeufTrois 14 juin 2020 01:45

      @yoananda2

      comment avance ta thérapie ?!

      Vas y doucement quand même, c’est progressivement que tu dois coupe avec internet, Wallah smiley


    • maQiavel maQiavel 14 juin 2020 10:24

      @Heimskringla2

      En république, la police n’est pas hiérarchiquement supérieure aux citoyens, c’est une institution qui a une fonction : assurer la sécurité des habitants. Et il arrive la plupart du temps qu’il y’ait parmi ces habitants des criminels professionnels qui créent l’insécurité et contre lesquels la police n’a pas d’autres alternatives que l’usage de la force. Maintenant, on peut préférer ( ou pas) une société d’ordre hiérarchique avec la police qui occuperait le sommet et les citoyens ( les sujets en fait) le palier, un peu comme dans l’ancien régime avec la noblesse d’arme en haut et les paysans en bas mais ça c’est une autre discussion, moi je m’exprime dans le cadre de notre régime.

       @beo111

      Les solutions parfaites n’existent pas donc forcément il y’aura toujours des effets pervers. Le réalisme politique ne consiste pas à créer une utopie sans défaut mais de choisir les solutions qui en ont le moins et de tenter de corriger ces défauts dans la mesure de ses possibilités. Cela dit, l’expérience des polices de proximité a été trop courte pour qu’on puisse tirer une conclusion définitive, je vous recommande néanmoins la lecture de ceux qui l’analyse comme une bonne idée et ceux qui considèrent que c’en est une mauvaise pour vous faire une idée claire.

       @yoananda2

      Ok. En préambule, si tu sais ce qu’est une comparaison, tu sais que lorsqu’on compare deux objets, ça ne veut pas dire qu’ils sont identiques, on essaie de voir leur ressemblance et leurs différences. Malgré mes précautions, tu as l’air d’avoir compris que je disais que les situations des Etats unis et de la France sont identiques, non, il y’a des ressemblances et des différences, voici ce qu’on essaie de trancher : est ce que les différences qu’on retrouve à Camden rend cette politique inapplicable ailleurs, notamment en France ? Tu réponds oui, moi je réponds non. Il s’agit ensuite d’expliquer nos réponses.

      Il ne s’agit pas pour moi de passer les différences entre les USA et la France sous silence, je pourrais aussi dire que les USA ont une superficie plus grande, ce qui est vrai, mais en quoi cette différence rend la politique de Camden inapplicable en France smiley ? C’est ça le problème de ta réponse, tu donnes des différences mais tu ne dis pas en quoi ça rend cette politique inopérante ( sauf sur la question du contrôle étatique). A l’inverse, je pourrais te dire très exactement pourquoi on ne peut pas appliquer la même politique sécuritaire dans des villes aux IDH trop différentes comme Grenoble en occident ou à San Juan qui n’est pas en occident. Je pourrais aussi t’expliquer pourquoi on ne peut pas appliquer la même politique sécuritaire dans une zone dominée par le trafic de stupéfiant comme Chicago ou une zone de piraterie comme le golfe de guinée.


    • maQiavel maQiavel 14 juin 2020 10:29

      @yoananda2

      Ta réponse :

      -Tu dis que les US sont un pays constitué d’immigrés. Oui historiquement mais la plupart des américains sont nés là-bas. Quoi qu’il en soit, je ne vois pas en quoi cette différence rendrait cette politique inapplicable en France. 

      -Tu dis que les US ont des lois, des cultures ou des histoires très différentes entre chaque état et chaque ville. Admettons. Je ne vois pas en quoi cette différence rendrait la politique de Camden inapplicable en France.

      -Sur la culture, je pense que tu comprends cette notion d’une façon très spéciale. Commençons par-là : si tu as lu Lagrange, est ce que tu as compris ce que lui il entendait par « culture » ou alors tu l’as interprété à ta façon ? Parce si tu l’avais comprises, tu comprendrais que même aux USA, il y’a des différences de cultures.

      -Tu dis que les armes sont en ventes libres dans plusieurs états. C’est une différence et je te répondrai même qu’elle constitue une circonstance aggravante pour Camden puisqu’il existe une corrélation entre la circulation des armes et le taux de criminalité. Autrement dit, toute chose étant égale par ailleurs, cette politique fonctionnerait encore mieux en France si on ne prend en compte que ce paramètre. Donc cette différence, loin de rendre cette politique inapplicable, la faciliterait.

      - Tu dis que l’islam est un facteur majeur dans nos cités. Alors là, je vais te poser une question à laquelle je n’ai jamais eu de réponse ( parce que ce n’est pas la première fois que je le lis ou l’entend) : en quoi l’islam serait un facteur déterminant dans la criminalité en France ? Je veux du concret, pas des extrapolations ou des croyances personnelles s’appuyant sur des essentialisations ou des réifications qu’on ne peut ni prouver, ni réfuter. Est-ce qu’il existe par exemple une différence statistique chez les habitants des banlieues entre ceux qui sont musulmans et ceux qui ne le sont pas ? Par exemple entre ceux qui sont originaires du Congo majoritairement chrétien ou du Sénégal majoritairement musulman ? Quelque chose qui permette d’isoler la confession religieuse et de voir qu’elle a un impact significatif ? Moi je n’ai jamais rien vu de tel nulle part mais je suis à l’écoute.

      -Tu dis qu’il n’existe pas de militarisation de la police en France comme aux USA. Je te réponds que je n’ai pas dit que nous connaissons ce phénomène mais que je crains que nous la connaissions ( et je ne suis pas le seul). Pourquoi ? Parce qu’on retrouve le même rapport d’hostilité entre la police et les habitants dans certains quartiers en France et si tu as bien compris, c’est sur ce rapport d’hostilité qu’émerge le phénomène de militarisation. De plus, la séquence qu’il y’a eu avec la répression des gilets jaunes nous ont montré à tous que cette déformation du rapport entre agent public et administré dépasse le cas des seuls habitants des banlieues. Donc il ne s’agit pas ici de lutter contre un processus de militarisation qui n’existe pas mais d’empêcher son émergence et de rétablir la sécurité dans les zones dites de « non droit ». Et c’est de ce dernier point qu’il s’agit à Camden, rétablir la sécurité dans une ville en appliquant une politique. 

      -Enfin, concernant la pression et le contrôle étatique, je suis tout à fait d’accord avec toi mais c’est justement ce que je disais sur la différence de culture administrative qui est pour le moment à mes yeux le seul obstacle à l’application de cette politique. Et il n’est pas insurmontable.

      Par contre, je ne sais pas d’où tu sors ça « tu adhères à la rhétorique de la ghéthoisation qui fait d’eux des victimes quasi-ontologiques du système, voire, c’est juste un pas plus loin, du racisme systémique ». Si ne pas être pro-flic pour toi, c’est être dans la culture de l’excuse vis-à-vis des banlieusards ou être anti-flic, ça va être très compliqué …  smiley


    • yoananda2 14 juin 2020 12:11

      @maQiavel

      Malgré mes précautions, tu as l’air d’avoir compris que je disais que les situations des Etats unis et de la France sont identiques

      non, je dis qu’elles ne sont pas suffisamment comparables.


    • maQiavel maQiavel 14 juin 2020 12:16

      @yoananda2

      D’accord, moi je dis que leurs différences ne rendent pas la politique de Camden inapplicable en France. C’est ça qu’on examine.


    • capobianco 14 juin 2020 16:05

      @maQiavel
      Je suis plutôt d’accord avec vos propos (même si je ne vous suis pas sur l’abstention). La plupart des commentaires parlent de LA police, il me semble qu’il existe plusieurs polices et que ce qu’exprime JLM se rapporte surtout au déroulement des manifestations et contrôles dans la rue.
      Les fonctionnaires sur équipés charges de cela ont-ils besoin de fusils et grenades ? Rien à voir avec avec ceux qui recherchent des criminels ou des terroristes, il n’est pas question d’eux dans le propos de JLM, ni des fonctionnaires chargés de la criminalité "en col blanc".
      Je trouve que dire " la police ne doit pas faire peur mais être respectée" et ajouter que nous devons "l’aidér dans ce sens" me parait vraiment une évidence. 
      Dommage que certains ne pensent qu’à "pourrir" JLM plutôt que de débattre du sujet.


    • yoananda2 14 juin 2020 17:37

      @maQiavel

      Alors là, je vais te poser une question à laquelle je n’ai jamais eu de réponse : en quoi l’islam serait un facteur déterminant dans la criminalité en France ? Je veux du concret

      Pas d’essentialisme donc, soit, et bien oui, j’ai de nombreuses données et études qui le suggèrent mais, te connaissant, tu serais foutu de les réfuter une par une, parce qu’il manque ceci ou cela ou qu’il manque telle stat ou corrélation ou analyse d’un facteur de confusion.

      Donc, non, je ne vais pas présenter mes réponses parce que ça ne servirait à rien et que j’ai mieux à faire.

      J’ai accumulé au cours des 10 dernières années de nombreux articles qui pour moi sont accablants. Ce n’est pas une méta-étude, mais presque ! lol


    • yoananda2 14 juin 2020 17:42

      @maQiavel

      moi je dis que leurs différences ne rendent pas la politique de Camden inapplicable en France.

      Moi je dis l’inverse. Bien sûr, l’idée que la police soit un facteur criminogène n’est pas à rejeter en soi même si elle est contre-intuitive. Mais c’est pas le sujet, selon moi.


    • Vraidrapo 14 juin 2020 18:02

      @yoananda2
      On peut lui faire remarquer que ce sont toujours ces putains de mâles qui se trouvent des excuses quand ils sont devant les caméras.
      Comme disait un commentateur TV, "l’islam situe ses préceptes au dessus de ceux d’un État laïc".
      Les trafiquants croyants ou non, pratiquants ou non, sont bien aises d’avoir une "justification" à présenter dans les familles avec, comme il a été démontré, les encouragements des prêches de certains imams.
      Celui qui n’est pas informé des réalités précédentes, n’est vraiment pas curieux ou se bouche les oreilles quand l’info le dérange...
      J’ai aussi grandi dans un ghetto communautaire des années 50, la police n’a jamais eu à intervenir. S’il y avait eu du grabuge, les parents seraient venus nous chercher dans la rue et par la peau des fesses. Nous étions très pauvres pas de salle de bains, WC collectif à la turque dans la cour. Cinq personnes dans 1 cuisine + 1 chambre... Nous jouions avec des billes dans la rue.


    • maQiavel maQiavel 14 juin 2020 18:52

      @yoananda2

      Toutes les études sont réfutables ( y compris celles que je donne ici), c’est déjà vrai dans les sciences dures mais ce l’est plus encore en science humaine, penser différemment c’est croire qu’on détient une sorte de vérité absolue incontestable et là on sort de la simple analyse des faits pour entrer dans la croyance dogmatique. C’est même l’usage que ceux qui publient des études donnent d’eux-mêmes leurs limites et les conditions de leur réfutabilité. Donc, je ne te demande pas d’études irréfutables. Par contre, je te demande des études sérieuses, pas comme les analyses foireuses à la Obertone du style y’a plus de muzz délinquants donc l’islam est un facteur de délinquance ou comme celle de l’article qui postule que la Seine-Saint-Denis est un département riche à cause du PIB en omettant qu’il y’a sur place des pôles économiques d’excellence et que la grande majorité de ceux qui y travaillent ne vivent pas dans le département.

      Je ne demande pas forcément des études académiques mais celles qui ont ce niveau de rigueur méthodologique. Pour te faciliter la tâche et ne pas aller dans tous sens, je te précise : quelque chose qui montrerait qu’à milieu social égal ( par exemple dans une zone criminogène comme certaines de nos banlieues ou encore même dans les zones habitées par les classes supérieures car si l’islam est vraiment criminogène y’a pas de raisons que ça ne se voit pas même chez les plus riches), la confession religieuse islamique est un facteur criminogène aggravant. Bref, quelque chose qui s’appuierait sur des stats et qui arrive à isoler tous les facteurs autre que l’islam pour montrer sa corrélation significative avec la criminalité.

      Si tu as ça dans les tuyaux, je te serais sincèrement reconnaissant de ton partage car j’aurai appris quelque chose. Si c’est du solide, je n’ai aucune raison de ne pas le prendre en compte, mon paradigme ce n’est pas de classer ou réfuter les faits en fonction de mes convictions personnelles mais de faire l’effort de tendre au contraire à partir des faits et uniquement des faits pour ensuite seulement me faire une idée générale ( même si je n’y arrive pas toujours, je suis un humain prisonnier de ma subjectivité comme tout le monde mais au moins je fais cet effort). Par contre si tu n’as pas ça, effectivement ne nous fait pas perdre de temps à toi et à moi avec des analyses bancales d’idéologues anti-islam ( et là moi aussi depuis plusieurs années j’en ai lu des trucs foireux sur cette corrélation entre islam et criminalité). 


    • maQiavel maQiavel 14 juin 2020 19:10

      @capobianco

      Selon moi, ça ne part pas spécifiquement de la volonté de pourrir Mélenchon, c’est juste que le débat public est déjà pourri par la polarisation anti-flic vs pro-flic. Et comme on est sur un site où les pro-flics sont beaucoup plus nombreux ( pas pendant la répression des GJ mais dans cette circonstance où la police est accusée de racisme c’est évident), toute position modérée sera considérée comme anti-flic. Et vous pouvez expliquer ce que vous voulez mais ce n’est pas une question de raison mais de ressenti, vous ne pouvez rien faire contre ça. Et si les anti-flics étaient plus nombreux, ce serait pareil, c’est juste qu’on se retrouverait de l’autre coté de la barrière.


    • Laconicus Laconicus 14 juin 2020 20:38

      @yoananda2
      "J’ai accumulé au cours des 10 dernières années de nombreux articles qui pour moi sont accablants. Ce n’est pas une méta-étude, mais presque !"

      Tant que les données n’en ont pas été fournies par Surgisphère...  smiley 


    • louis 14 juin 2020 23:03

      @beo111
      Peut être qu’il veut désarmer la police au profit de milices qui seront créées pour défendre la communauté Française de la racaille qui ose défiler dans les rues avec arrogance en criant des slogans anti blanc .


    • Et Hop ! 14 juin 2020 23:11

      @maQiavel : " il faut que la police établisse de bons rapports avec la population "

      Et les pompiers, ils ne sont pas armés, pourquoi ils se font attaquer et caillasser ?

      Il ne faut pas ignorer qu’il y a maintenant en France des zônes qui sont tenues par une pègre comme la famille Traoré, et que cette pègre qui est plus armée que la police ne veut pas que celle-ci pénètre dans ces ghettos et se mêle de ses affaires.


    • Et Hop ! 14 juin 2020 23:27

      @maQiavel : " En ce qui me concerne, la police de proximité était une très bonne idée et son démantèlement un désastre. "

      Paradoxalement, c’est Jospin qui a détruit la police de proximité en créant un grands corps de Police nationale réunissant toutes les polices locales, avec une organisation sur le modèle de l"Éducation natinale, c’est-à-dire avec recrutement au niveau et avancement selon les notes syndicales.

      Depuis cette réforme, on recrute des candidats dans les départements ruraux, et on les déracine de leur milieu social pour les affecter à 700 km de chez eux dans une cité de non droit, avec un public qui leur est complètement étranger.

      Avant cette époque, le recrutement était local : les policiers de Béziers étaient recrutés à Béziers, ils connaissaient la ville, les mentalités, les gens, les clubs de rugby, les familles, les quartiers, ils pouvaient être une police de proximité parce qu’ils étaient socialement et culturellement proche des gens, même accent, même mentalité, renseignements leur arrivant par leur famile ret leurs relations.

      Il est impossible que les policiers soient de proximité si ils sont déracinés, isolés, dépaysés, étrangers au milieu où ils font la police, avec des habitations isolées où ils sont vulnérables. Il n’est pas étonnant qu’ils se suicident, c’est intenable.

      La dualité entre la gendarmerie déterritorialisée, indépendante des pressions locales et vivant en caserne, et la police a été détruite par les socialistes, puis par Sarkozy en mettant la gendarmerie sous la tutelle de l’Intérieur.


    • maQiavel maQiavel 14 juin 2020 23:45

      @Et Hop !

      « Et les pompiers, ils ne sont pas armés, pourquoi ils se font attaquer et caillasser ? »

      Et ça c’est la démonstration qu’il faudrait établir de mauvais rapport avec la population ou la contradiction que vous me portez est HS ? smiley

      Je vais néanmoins vous répondre : pour les mêmes raisons que des bus se font caillasser, il s’agit de quartiers tenus par des trafiquants qui font tourner des PME du stupéfiant et qui ont besoin, pour sécuriser leurs investissements, de faire des territoires qu’ils contrôlent des isolats, et pour ça il faut leur faire perdre contact avec l’extérieur autant possible et surtout leur faire perdre contact avec l’Etat. Une situation classique dans les zones gangrénées par le trafic de stupéfiant. Et donc ? Qui nie ça ici ? Ne dites pas que c’est moi parce que je dis qu’il faut désarmer la police parce que je ne peux pas répéter éternellement qu’une police moins armée n’est pas une police désarmée, si après l’avoir répété quatre fois ça ne passe pas, je pourrais très bien le redire 1000 fois que ça ne changera rien à la façon dont vous aurez décidé d’interpréter mon propos, donc au lieu de saisir mon propos par la raison, ressentez le avec vos viscères si ça vous chante mais moi je ne peux rien faire pour ça, je contrôle ce que je dis, pas ce que les autres ressentent …


    • maQiavel maQiavel 14 juin 2020 23:54

      @Et Hop !

      Ah bah voilà, votre second post est bien plus constructif. Et pour le coup je suis totalement d’accord avec vous, vous pointez là du doigt l’une des réformes indispensables à faire si on revient à une police de proximité. A ce sujet lire cet article « Police de proximité : sortir du roman policier national ».


    • V_Parlier V_Parlier 15 juin 2020 23:30

      @maQiavel
      Je veux bien considérer qu’il y a des choses sensées dans ce long débat, mais il me semble un peu qu’on discute de l’entretien des cheminées alors que le navire est déjà en train de couler. L’urgence exige des choses quelque peu moins raffinées.


    • maQiavel maQiavel 15 juin 2020 23:52

      @V_Parlier

      Lorsqu’on me dit que le navire est entrain de couler, en machiavélien je l’interprète comme « l’Etat français est sur le point de disparaitre ». Je ne sais pas si c’est ce que vous voulez dire mais si ce n’est pas ça, que dites-vous exactement ? Si c’est ce que vous dites, qu’est ce qui menace son existence là dans l’immédiat ? Si vous me répondez « ce qui se passe à Dijon », il y’a effectivement des problèmes qu’il ne faut pas laisser pourrir et il y’a des solutions sensées pour les résoudre mais pourquoi ce catastrophisme comme si nous étions à Stalingrad à noël 42 ?  smiley

      Mais supposons : le navire coule et la France est sur le point de disparaitre parce qu’il y’a des groupes de trafiquants qui s’affrontent dans certains quartiers sans avoir fait un seul mort smiley, alors, face à ce danger exceptionnel qui menace l’existence de l’Etat français, que faudrait-il faire de moins raffinés et en urgence selon vous ?


    • V_Parlier V_Parlier 17 juin 2020 22:19

      @maQiavel
      "que faudrait-il faire de moins raffinés et en urgence selon vous ?"
      Un exemple avec le cas Dijon :
      Encerclement de la zone occupée par la bande armée qui s’illustre brillamment (sour réserve d’être là à temps, mais dans ce cas c’était très prévisible)
      Annonce au mégaphone : Rendez vous tous mains en l’air après avoir déposé les armes ici. Vous avez cinq minutes.
      Deux cas possibles :
       * Ils obtempèrent, sont tous embarqués (pas "interpelés") et écopent des peines prévues pour détention d’armes de guerre.
       * Ils n’obtempèrent pas et le combat est engagé.

      Voilà ce que j’appelle : Moins raffiné en urgence. Et par "bateau" j’entends plutôt la stabilité du pays plus que la crédibilité de ce pitoyable état géré par un gouvernement couard.


    • V_Parlier V_Parlier 17 juin 2020 22:21

      @V_Parlier
      Evidement pour que le combat s’engage, il faut autre chose que ça :
      https://www.youtube.com/watch?v=3jjKSqZE4iM (le rêve de méluche)


    • maQiavel maQiavel 19 juin 2020 13:32

      @V_Parlier

      Personne ne dit qu’il ne faut pas arrêter les bandes armées (à part peut-être les anti-flics et encore), et quand on dit que la police doit etre le moins armée possible, on parle de façon globale, de la police qui est en contact avec la population et pas de tous les services, certains doivent l’etre le plus possibles pour arrêter les bandits lourdement armé.

      Mais bon, je laisse tomber ce sujet, il y’a trop d’émotions et chacun entends ce qu’il a envie d’entendre, je reviendrais peut-être là-dessus au moment où la question de la politique sécuritaire sortira de l’actualité et lorsque les esprits se refroidiront.


  • Laconicus Laconicus 14 juin 2020 00:05

    Extrait vidéo insignifiant de 64 secondes. 


  • CoolDude 14 juin 2020 00:24

    Bonne idée !


    Il n’y pas si longtemps (1 an), alors qu’il y avait une restriction de circulation dû à la pollution, ils étaient au milieu de la route avec les fusils en bandoulière pour contrôler juste les vignettes... Et chaud comme le braise, canicule oblige !


    Au cas ou un terroriste serait en infraction !


    Bientôt, des mitrailleuses lourdes, lance-roquettes et mortiers !


  • Mollah Homard 14 juin 2020 17:29

    merluche a passé sa carrière a tenter de se faire pardonner d’etre un fils de colon d’afrique du nord , cela aurait hélas du plus relèver de la psychothérapie que de la politique


  • Vraidrapo 14 juin 2020 17:45

    Je suis quand même surpris qu’aucun représentant des pompiers ou des médecins-SOS n’ait proposé à Mélenchon ou autre conseilleur, de les assister pendant les interventions dans les cités "en question"...

    Un peu voir comment Mélenchon (ou consort) réagit avec un réfrigérateur sur la tête, une boule de pétanque ou une rafale de mitraillette...


Réagir