jeudi 20 décembre 2018 - par Sophie Li

Jean-Claude Carrière : "Dès qu’il est question d’un référendum populaire, Mussolini et Hitler ne sont pas loin"

Invité de Léa Salamé sur France Inter, ce 20 décembre, l'écrivain et metteur en scène Jean-Claude Carrière a livré un regard sombre sur le RIC. Pour lui, dès qu’il est question d’un référendum populaire, Mussolini et Hitler ne sont pas loin. Pour l'écrivain, il faut avoir peur du référendum, il faut s’en méfier beaucoup.

Jean-Claude Carrière estime qu'en Europe, "Tous les pays se referment sur eux-mêmes... cela se terminera par une guerre. Se ramasser sur soi, c’est le danger".

La notion de peuple est selon lui trompeuse, "Le peuple c’est vous c’est moi, le peuple c’est tout le monde."

Il ne faut pas nécessairement un apaisement, explique-t-il : "une agitation est essentielle à la vie d’un pays. La France avait tendance à s’endormir, je suis toujours en colère aussi. Mais c'est très brouillon les gilets jaunes."



69 réactions


  • Qamarad Qamarad 20 décembre 2018 14:03

    Si l’expression populaire conduit au fascisme, il faut donc museler d’expression populaire. Mais museler l’expression populaire n’est-ce pas déjà un premier pas vers le fascisme ?

    Les journalistes de France Inter sont peut-être des têtes à claques, mais au moins ils font travailler la logique et la détection de sophismes. Bon je retourne plancher sur ce paradoxe et je me donne quatre heures pour le résoudre comme un bon bachelier smiley


    • jeanpiètre jeanpiètre 20 décembre 2018 18:38

      @Qamarad
      historiquement, le fascisme est surtout l’utilisation par les canaux des pouvoirs économiques de la colère populaire, on a juste ici ,donc un apparatchik du pouvoir totalitaire qui vient théoriser pour on sait pas trop qui , je doute que quelqu’un puisse encore écouter les gesticulations éfrénnées du pouvoir sans oreille critique . les gj ont fait craqué le vernis , personne ne croit plus en ce qu’il entend ou lis dans les médias publics ou sous perfusion , place à la musique
      https://www.youtube.com/watch?v=bivsP_h6l0s


    • Zolko Zolko 21 décembre 2018 12:22

      @jeanpiètre : "historiquement, le fascisme est..."
       
      Je crois que le fascisme avait été défini comme une système politique où une corporation a pris le pouvoir, et l’utilise à son avantage. Et étouffe toute contestation, y compris par la violence. Dans ce cas, le système actuel est déjà le fascisme. Les 2 corporations sont les médias et les banques.


    • jeanpiètre jeanpiètre 22 décembre 2018 14:16

      @Zolko
      dans le resultat nous sommes d’accord, même si médias et banques sont la même corporation, dans mon opinion , la seconde est la continuité du comité des forges, déjà responsable des guerres et collaborations au XXème siècle , et base de la construction européenne, aujourd’hui ces empires ne gèrent plus le métal et le charbon, mais sont le coeur du medef et de l’europe totalitaire, ils sont les principaux moteurs de délocalisation et de guerre du salaire par la migration des entreprises et des travailleurs
      .les politiques n’étant que de vrp depuis fort longtemps,


  • Soi même 20 décembre 2018 14:09

    En quoi un référendum est force de loi ? En aucun dès cas, il est force de loi , il est juste un avis favorable où défavorable par rapport à un projet que l’on soumet à la société civile et qui se déroge pas à l’assentiment de l’assemblé National et du Sénat

    MR Jean-Claude Carrière a probablement une vue pessimiste du peuple, il est vrai de son point de vue il a tout à perdre.


    • jeanpiètre jeanpiètre 22 décembre 2018 14:21

      @Soi même
      en déclachant un référendum qui se prononce sur le fait qu’un référendum fait force de loi.
      Il est vrai qu’un processus démocratique ne peut que déboucher sur un constat, la démocratie n’est possible que s’il elle n’est pas encadrée par un pouvoir non démocratique, à savoir le pouvoir économique. Et le sénat et la chambre des députés le sait très bien , puisqu’elle profite pleinement de l’avantage d’être représentant et d’être l’interlocuteur achetable par le vrai pouvoir


  • Elisa 20 décembre 2018 14:49

    Je n’ai trouvé nulle part de traces de référendum organisé par Mussolini pour accéder au pouvoir.

    A quel événement précis Mr Carrière fait-il allusion ?


    • Zatara Zatara 20 décembre 2018 15:27

      @Elisa
      pas un évènement précis, juste LHLPSDNH avec un effet chien de garde de prairie


    • Et Hop ! 21 décembre 2018 20:47

      @Elisa :

      Mussolini a effectivement organisé un référendum, mais c’était pas un référendum d’initiative populaire.

      De Gaulle aussi a organisé des référendums, donc c’était un fasciste.

      Quand à Sarkozy, il a organisé un référendum pour la constitution européenne, et il n’a pas tenu compte du vote négatif, donc c’était un démocrate.


    • Vraidrapo 22 décembre 2018 08:16

      @Et Hop !
      Quant à Sarkozy,.... il n’a pas tenu compte du vote négatif, donc c’était un démocrate.


      Elle est bonne, elle est bonne smiley


    • gnozd 23 décembre 2018 10:46

      @Et Hop !

      Ha ha ! excellent !
      Joyeux Noêl.


  • attilax2 attilax2 20 décembre 2018 14:52

    Encore un qui a un grand respect pour le peuple...


    • quijote 21 décembre 2018 14:14

      @attilax2

      A propos de gens qui ont un grand respect pour le peuple, la solution au problème "RIC ou pas RIC ?", c’est bhl. On lui demande son avis, il le donne, et on fait le contraire.


  • maQiavel maQiavel 20 décembre 2018 15:29

    Les débats sur le RIC vont mettre les cerveaux sens dessus dessous , j’adore ça , ça va être le bordel dans les têtes … smiley


    • Sutter Kane Sutter Kane 20 décembre 2018 16:00

      @maQiavel
      Si ce n’est déjà fait, allez voir cet article collector : "La France (d’en haut) a peur : demain le RIC... après-demain la peine de mort ?"
      C’est panique à bord chez nos "élites"... RIC = fin de la civilisation, sauvagerie du peuple... et Chouard = dangereux extrémiste... la machine à faire peur est lancée.
      Et ça va jusqu’à la propagation de fake news chez le président de l’Assemblée nationale, et même Conspiracy Watch (!)... Mais qu’est-ce qui se passe ??? smiley


    • Belenos Belenos 20 décembre 2018 23:15

      La valse des contradictions a déjà commencé. Exemple : "On" suppose que le RIC pourrait réinstaurer la peine de mort dans le droit français car "on" suppose que la majorité de la population y serait favorable. Que faire sur la base de cette supposition ? Vite, avertissons la population afin qu’elle comprenne les horribles dangers du RIC, ce dispositif qui pourrait donner à la population le pouvoir de rétablir la peine de mort.  smiley  smiley


    • maQiavel maQiavel 21 décembre 2018 08:07

      @Sutter Kane
      Merci pour l’article , c’est croustillant en effet. 


  • Hieronymus Hieronymus 20 décembre 2018 15:30

    Ce mec est une brêle, encore plus c.. que Salamé et Démorand réunis

    fait peine à voir smiley


    • Garibaldi2 21 décembre 2018 07:34

      @Hieronymus

      Avant de sortir ce genre de stupidité, je vous invite à lire l’article Wikipedia sur Jean-Claude Carrière.


    • Et Hop ! 21 décembre 2018 20:55

      @Garibaldi2 :

      Ses propos montrent que ce n’est pas une brêle mais un menteur.

      Il commence par dire qu’il a une formation d’historien, donc qu’il sait de quoi il parle, et ensuite il fait un énorme mensonge.

      Mussolini a organisé des référendums, De Gaulle aussi, mais ce n’était pas des référendums d’initiative populaire.


    • Djam Djam 21 décembre 2018 22:42

      @Garibaldi2
      Ah bon ? Wickipédia serait une référence en matière d’intelligence ? On est content de le lire smiley


    • Garibaldi2 22 décembre 2018 13:26

      @Djam

      La liste des scénarii et des livres écrits par J-C Carrière serait fausse ?


  • Orwell Orwell 20 décembre 2018 15:39

    Le droit de vote, c’est dangereux (1789)
    Le suffrage universel, c’est dangereux (1848)
    Le bulletin secret, c’est dangereux (1851)
    Le parlementarisme, c’est dangereux (1875)
    Le vote des femmes, c’est dangereux (1945)
    Le référendum d’initiative citoyenne, c’est dangereux (2018)


    • Zolko Zolko 21 décembre 2018 12:24

      "Au début, ils nous ignorent, ensuite ils nous moquent, ensuite ils nous combattent, puis nous gagnons."


  • CoolDude 20 décembre 2018 16:31

    L’idée qui me semble clair et manifeste dans les médias, c’est d’assimiler le RIC à l’ULTRA-GIGA-Droite...

    Peut être qu’à force de le répéter, les gens en sauront convaincu !

    Cf : l’expérience de ASH sur le conformisme.

    https://www.youtube.com/watch?v=7AyM2PH3_Qk


  • Elisa 20 décembre 2018 17:54

    N’oublions pas que les conquêtes sociales majeures en France sont sorties des luttes populaires et des grèves générales.

    On comprend bien que les possédants et les privilégiés hurlent "salauds de pauvres" !

    D’ailleurs lorsque la majorité vote mal (2005) en France ou au Royaume-Uni (le Brexit), on crie au populisme, Dissolvons le peuple pour que triomphe la démocratie !


  • Mercure Mercure 20 décembre 2018 18:10

    Pour paraphraser quelqu’un : C’est drôle chez ces gens là le besoin de faire des phrases...


  • Norman Bates Norman Bates 20 décembre 2018 18:35

    Mussolini et Hitler n’étaient vraiment pas loin lorsque la volonté populaire exprimée lors du référendum de 2005 a été violée par les "élites"...Carrière trouvera plus commode de qualifier de nazillons les 55% d’électeurs qui ont mal voté...

    "Il faut avoir peur du référendum" dit-il, il faut aussi flipper face aux manifestants, baliser lorsqu’une partie du peuple se soulève, faire dans son froc quand des empêcheurs de vampiriser en rond ouvrent leur gueule...

    Ce n’est pas "ayez confiance" mais "ayez peur", restez chez vous, ne vous mêlez pas de ces trucs qui peuvent vous exploser en pleine poire, il vaut mieux se faire tondre que finir éclopé voire pire...

    C’est à croire que le mouvement de disgrâce pourrait impacter le monde merveilleux du show-biz, et manifestement ça fait peur...


    • moebius 21 décembre 2018 00:28

      @Norman Bates
       il me semble que c’est a l’etat, s’il a encore un peu d’autorité, d’appeler un chat un chat et l’austerite par son nom 


    • Norman Bates Norman Bates 21 décembre 2018 00:36

      @moebius

      Dans l’état l’autorité de l’Etat se manifeste de manière très ponctuelle lorsque les risques de représailles sont limités...


  • makhno makhno 20 décembre 2018 20:49

    Voilà comment on fait "carrière".... !

    Il suffit juste d’un peu de mépris... !

    Mais comment faire.. ?

    Laisser le Peuple avachi... !


  • Mollah Homard 20 décembre 2018 21:29

    jessayez de voir plus loin , avec le RIC dans un pays a moitié musulman c’est la république islamique a terme


    • Belenos Belenos 20 décembre 2018 23:51

      @Mollah Homard
      Essayez de voir encore plus loin : Le RIC dès maintenant est le seul moyen que le pays ne soit pas totalement musulman dans quelques années.


    • Zatara Zatara 21 décembre 2018 00:56

      @Belenos
      ça, c’est une très bonne réflexion à plus long terme...

      et d’ailleurs, ça ne concerne pas que le dogmatisme religieux en tant que tel, ou tant que cache sexe pseudo culturel qui ne serait en réalité que la résurgence d’une simple guerre ethnique (Algérie inversé), ça pourrait aussi concerner l’outil militaire en rajoutant un cran de sécurité afin que l’armée française ne soit pas sous loué (ou même simplement détourné) par une intelligence étrangère (et lorsque je dis intelligence étrangère, ça ne concerne pas seulement l’idée d’un pays étranger...).


    • Zatara Zatara 21 décembre 2018 00:58

      @Belenos
      le RIC pourrait faire office de garrot... reste que le niveau de putréfaction n’a pas atteint le stade ou il faudrait amputé.... mais à ce niveau là, c’est juste une question de temps...


    • pegase pegase 21 décembre 2018 01:33

      @Belenos
      -
      Venez vous réfugier dans les Vosges, nous sommes encore tous blancs comme des culs smiley

      -
      La preuve ;
      http://wwwnoellaphotographe.blogspot.com/2018/05/candidates-miss-vosges-2018-shooting.html

      http://www.centpourcent-vosges.fr/wp-content/uploads/2018/03/MissVosges2018-web-e1520635328377.jpg
      -
      C’est surtout le manque de soleil .. smiley




    • Belenos Belenos 21 décembre 2018 03:11

      @pegase
      J’apprécie les rondeurs de votre région. 


    • asinus 21 décembre 2018 07:01

      @pegase
      merde encore un territoire Français , et oui tant que la majorité est encore BCF 
       un ric pour une noria de bateau aidant les fidèles a faire leur hijra , poussons meme l’urbanité jusqu’a offrir le voyages a leurs gitons dhimmis .


    • BaronRouge BaronRouge 21 décembre 2018 09:24

      @Belenos

      Pas certain de ça... 


    • BaronRouge BaronRouge 21 décembre 2018 09:29

      @pegase

      Après son berger Allemand, Pegase qui poste des photos de jolies Aryennes en parlant de "Tous blancs". 


    • Belenos Belenos 22 décembre 2018 07:00

      @BaronRouge
      "Pas certain de ça... "

      Quel serait alors le meilleur moyen permettant d’obtenir que le pays ne soit pas totalement musulman dans quelques années ?


    • Vraidrapo 22 décembre 2018 08:19

      @Belenos
      d’obtenir que le pays ne soit pas totalement musulman dans quelques années ?


      Lâcher les sangliers dans les rues... ? smiley
      On lâche bien des Ours et des Loups dans les Pyrénées, alors !?


    • Garibaldi2 23 décembre 2018 14:16

      @Vraidrapo

      Et des imbéciles sur Avox !


  • moebius 20 décembre 2018 23:02

     On fait la diference entre le peuple calme et fort au lendemain des attentats meurtriers de Paris et celui hysterique et fragile de celui qui n’a pas encore eu son quota de morts pour eviter de se canibaliser et n’etre plus un peuple 


  • moebius 21 décembre 2018 01:18

     Je ne vois pas qui a l’heure actuelle pourrait avoir le charisme necessaire pour incarner la Totalite, ce concentré de conneries sous une casquette a jugulaire ou avce un eplume de bersaglio dans le cul  qui est le Peuple... a part Lassalle peut etre ?


  • Belenos Belenos 21 décembre 2018 04:04

    L’ensemble du propos de Jean-Claude Carrière est beaucoup moins stupide que le laisse penser le court extrait que tout le monde va retenir pour le détester. Il n’empêche qu’il vit très au-dessus du monde des gens dont il parle...alors il a beau jeu de se demander de quoi ces "gilets jaunes" se plaignent. Depuis les salles de conférences et de spectacles où il est célébré pour ses arabesque littéraires, cet auteur à succès ne se rend pas compte de la dégradation de la qualité de vie des gens simples. Pour lui tout n’est que progrès en France, et c’est la belle vie pour tout le monde. Eh bien non, pas pour tout le monde ! Et pas pour la majorité des personnes qui produisent des biens matériels. Pas pour les soutiers invisibles de la croisière mondiale qui s’amuse aux élégants traits d’esprit de Jean-Claude. Et pour ceux qui vivent des miettes, une miette en plus ou en moins, ça change toute l’existence et ça peut mener à la révolte. Si tout allait bien, ces gens n’iraient pas se geler le cul dans le vent de décembre, sous la pluie et la neige sur les ronds-points au milieu des fumées de pots d’échappement. Monsieur Carrière a 87 ans et il faut aussi en tenir compte pour ne pas trop lui en vouloir. 


    • Hieronymus Hieronymus 21 décembre 2018 09:03

      @Belenos
      Monsieur Carrière a 87 ans et il faut aussi en tenir compte pour ne pas trop lui en vouloir. 

      pas d’accord, j’ai réécouté, la façon dont il prononce le mot "peuple" - non pas que je n’ai pas de réserve personnelle envers le peuple, c’est que hélas je ne l’ai parfois que trop connu - mais on sent chez lui une forme de mépris et de condescendance, vraiment le type qui suinte la suffisance, la conviction de supériorité et c’est insupportable !
      87 ans ? ces vieux qui croient pouvoir nous enseigner leur "sagesse" alors qu’ils sont déconnectés du réel, grave 
      à l’évidence ce mec là est un nanti, un planqué et il a la haine du peuple qu’il redoute, pourtant il ferait bien de réviser son opinion car un peuple de remplacement est en préparation et là il comprendra sa douleur
      il serait temps qu’il mette fin à sa carrière (oui je sais, c’est facile)


    • Belenos Belenos 22 décembre 2018 03:24

      @Hieronymus
      Finalement à part l’excuse du grand âge que je lui accorde dans ma grande clémence, nous disons à peu près la même chose. 


    • gnozd 23 décembre 2018 11:01

      @Belenos

      Faudrait qu’il aille faire un tour dans le 9-3, pour se rendre compte un peu de ce que c’est, le peuple...


  • asinus 21 décembre 2018 07:05

    hé hé moment télévisé délectable " si si il y en a " voir Ruffin citer Chouard 

    gros plan sur la tronche de Clémentine autaine , a mon avis elle sent bien le .....

    le bonheur me rendrait il vulgaire ....... ?


  • crow Le Celte 21 décembre 2018 07:17

    Le mec a au moins le mérite de dire ce qu’il pense et quand on est pour le RIC, l’écouter est la moindre des choses. Il a raison papy, ça risque de sentir le régime communiste à plein nez si on est pas vigilant....


    • crow Le Celte 21 décembre 2018 07:19

      @Le Celte
      Moi, ce qui me gêne davantage c’est le mot FRANCE devant INTER.


    • BaronRouge BaronRouge 21 décembre 2018 09:06

      @Le Celte

      "ça risque de sentir le régime communiste à plein nez si on est pas vigilant...."

      Tu m’as devancé. Lénine en a rêvé, le RIC va le faire. 


  • QAmonBra QAmonBra 21 décembre 2018 07:29

    Merci @ l’auteur pour le partage.

    Encore un qui jaunit ses dessous à la vue du jaune des gilets ! Comment peut on se prétendre démocrate et s’opposer ou même craindre le RIC/RIP !?

    Faut il que cet individu aie une piètre idée, voir une peur du Peuple qui le nourrit.

    Nous vivons une formidable période de dévoilement, qui révèlera bon nombre de tartufes, il faut s’accrocher car ça va décoiffer, nombreux seront ceux qui ne s’en remettront pas, le ci-devant J-C Carrière se positionne déjà, comme le grand garçon qu’il est, pour faire partie de la charrette(*) ou, en temps opportun, émigrera t il sous d’autres cieux. . .

    (*) Façon de parler, je ne fais pas partie de la famille Guillotin.



  • zygzornifle zygzornifle 21 décembre 2018 09:01

    Vous avez oublié Napoléon notre Adolf de l’époque , Atilla , César , Néron et bien d’autres ....


  • microf 21 décembre 2018 10:09

    Chaque francais devrait écouter et faire véhiculer autour de lui le point de vue de cet africain qui soutien les gilets jaunes.

    https://youtu.be/O7E8oJ_BUJ0


    • Belenos Belenos 22 décembre 2018 07:10

      @microf

      Intéressant.


    • Hieronymus Hieronymus 22 décembre 2018 12:42

      @microf
      captivant même
      cet Africain a un franc parler et un sens politique qui fait gravement défaut à la plupart de nos représentants


  • larhetorique 21 décembre 2018 10:40

    Puisque le schéma est bien connu, fallait pas tout faire pour en arriver là ; en démocratie, c’est le peuple qui doit décider, au moyen de ses élus qui sont en réalité ses employés. Or depuis ces dernières années, les gouvernants oeuvrent comme s’ils faisaient la guerre à leur propre peuple, ce qui est totalement anti démocratique. Et les élites pensaient que ça allait encore durer ? donc que ceux qui ont provoqué cela se flagellent au lieu d’accuser le peuple de vouloir reprendre les rennes de sa vie et de sa nation !


  • larhetorique 21 décembre 2018 10:41

    Et notre soi-disant président qui dit que le travail épanouit me fait bigrement penser à "arbeit macht frei".... qu’Hitler n’a pas cessé de dire ! et la propagande médiatique hein ? on ne fait quoi ?


  • Pyrathome Pyrathome 21 décembre 2018 11:00

    C’est quand-même dingue en ce moment que le jaune soit une couleur de lumière si révélatrice à l’encontre d’une grosse partie des politacards/show bizz/financiers qui bouffent tous à la même gamelle.....

    On dirait que tout ce qui se fait de mieux genre pourriture VIP se sont tous donné rendez-vous au "rat crevé"....

    Hitler, Mussolini, Staline étaient des grands démocrates, avant de commencer la boucherie, ils auraient donc tous demandé à leur peuple par référendum d’initiative citoyenne, si tout le monde était bien d’accord ?

    Un vrai artiste ne peut en aucun cas penser de cette manière, ce qui fait dire que ce type n’est absolument pas un artiste.....ou ne l’est plus depuis bien longtemps ! (comme d’autres...)

    L’histoire de l’occupation montre à quel point une bonne partie des "pseudos artistes" de l’époque ont collaboré vaillamment avec le nazisme de manière si éhontée !!!


  • Curiosus 21 décembre 2018 12:53

    Au nom de quoi cette folliculaire, délinquante*, invite t’elle un saltimbanque ringard à donner des avis péremptoires sur la vie et condition des autres ?

    *

    de la circulation



  • gorguetto gorguetto 21 décembre 2018 16:17

    La Suisse qui se renferme sur elle-même, n’est pas un pays fasciste, elle pratique pourtant couramment le référendum d’origine populaire... mais ils appellent cela une votation, et là ça change tout... Monsieur Jean Claude Carrière est très pessimiste. Pourtant, ne se rend-il pas compte que notre système est truqué, et que seuls les élites hors classe : Banque, industriels tiennent les manettes et feront toujours élire des être soumis, obéissants, et bien récompenser. Voilà ce que l’on veut changer. Ce ne sera pas facile. Il faudra faire la guerre...


  • Djam Djam 21 décembre 2018 22:47

    La réaction deM. Carrière est normal... cet homme, plutôt talentueux lorsqu’il reste dans son domaine (l’écriture de scénarii et d’ouvrages historiques propices aux adaptations ciné) a forcément la trouille. Il fait en effet partie des personnes vivant dans le confort depuis pas mal d’années. Ça roulait bien pour tous ces gens-là, showbiz, politique, hauts fonctionnaires, gros actionnaires etc... jusqu’au moment où le peuple oublié s’est réveillé... et avec force, entêtement et justification facile à démontrer. Alors forcément, les bourgeois des grandes villes où l’on trinque au champagne et où on reçoit des prix avec petits fours en se foutant du reste du pays ont raison de s’inquiéter... ça pourrait bien diablement changer pour eux !


    • Belenos Belenos 22 décembre 2018 07:02

      @Djam
      En fait rien ne changera vraiment pour eux. Mais vous avez raison quand même : ils ont la trouille. 


  • pipolo 21 décembre 2018 23:42

     ah ces Carriéristes ils en croquent cela se voit , car pour eux l’histoire c est terminé a Hitler et Mussolini et se renouvelle aujourd’hui quel immobilisme  , il conditionne l avenir a ces périodes historiques sous domination populiste le mot est dit et tout l’intelligentsia le reprend en cœur :" surtout évitons de donner la parole au peuple , ils ne sont pas responsable " braient t ils derrière des intérêts privés et extérieurs au peuple Français .


  • pele mele pele mele 22 décembre 2018 10:48

    Dés que les français et surtout le peuple sort de ses maisons pour s’exprimer dans la rue sur le pouvoir d’achat, l’imposition abusive et la défiance vis à vis d’une élite et des élus corrompus .

    On l’accuse de tous les mots provocateurs, déviants notamment de fascisme, d’extrême droitisme, de racisme...C’est pas cher, c’est pratique, juridiquement ça peut être à conséquence.

    La France a dissimulé dans ses strates une bande d’inquisiteurs véhément dés plus orduriers, Carriére,Cohen, Cohn-Bendit et d’autres sont le plus gros de la troupe.


    Les peuples plus racistes au monde ne sont pas parmi les Européens. Les pays du Moyen Orient sont à 100 % des dictatures où le racisme et les guerres de religions sont le quotidien pour les peuples de ces pays...... 

     smiley

  • Curiosus 22 décembre 2018 17:21

    Parce qu’il ne trempent pas leurs mains dans le pétrole, ces gens-là se prennent pour des intellos. https://www.youtube.com/watch?v=x_w1haRwjhc


  • Lucadeparis Lucadeparis 24 décembre 2018 00:58

     Adolf Hitler élu démocratiquement ?

    L’exemple de l’accession au pouvoir politique d’Adolf Hitler n’est pas démocratique comme l’oligarchie voudrait le faire croire : il fait partie d’un régime de partis, est financé par les ploutocrates, et est désigné par les aristocrates et oligarques alors même qu’il obtint moins de voix du peuple :

    En 1920, des fonds secrets de l’armée allemande, qui voyait dans le Parti National-Socialiste des Travailleurs Allemands (NSDAP) une force paramilitaire opposable à l’extrême gauche communiste, permirent à Hitler de contrôler le journal Völkischer Beobachter (Observateur Populaire). Vers 1930, le groupe dirigé par Alfred Hugenberg, qui contrôlait plus du tiers de la presse allemande, le soutint aussi. Le NSDAP obtint 37,4% des voix en juillet 1932. Il n’en obtint plus que 33,1% (deux millions de moins) en novembre 1932, alors que le Parti Communiste avait monté de 14,6% à 16,9% (continuant sa progression : 10,6% en 1928, 14,3% en 1930). L’ex-chancelier Franz von Papen, proche des milieux conservateurs et industriels qui voulaient éviter la montée du Parti Communiste et finançaient le NSDAP, incita le président Paul von Hindenburg à nommer comme chancelier le 30 janvier 1933 Adolf Hitler, qui l’avait aussi séduit en lui faisant croire qu’il préparait la restauration de la dynastie des Hohenzollern. En juin 1934 lors de la nuit des Longs Couteaux, Hitler, en se débarrassant des chefs SA (Sections d’Assaut), rassura les industriels et financiers inquiets de la faction anticapitaliste du nazisme, et les conservateurs craignant une dérive révolutionnaire. [Ernst Röhm, chef des SA qui s’est opposé dès 1932 à ce rapprochement d’Hitler des milieux capitalistes conservateurs, et Otto Strasser, sont assassinés ; et Gottfried Feder, auteur en 1919 d’un Manifeste pour la rupture de l’asservissement aux intérêts, est écarté.]

    Ainsi Hitler est arrivé au pouvoir après que son parti ait amorcé une baisse, et outre le sien et le Parti Communiste (qui lui montait, expliquant paradoxalement et antidémocratiquement l’arrivée au pouvoir d’Hitler), il y avait 50% de voix qui allaient à des partis plus modérés et où aurait pu être choisi le chancelier comme ce fut le cas lors de l’élection précédente de juillet 1932 qui fut l’apogée électorale du parti nazi avant son arrivée au pouvoir.


    A contrario, en Suisse, l’État le plus démocratique, il y eut, à l’initiative de citoyens qui voulaient établir un régime proche de celui qu’instaurait Adolf Hitler en Allemagne, un référendum le 8 septembre 1935 pour une  « Révision totale de la constitution », unique à être validé dans son histoire, révision qui fut refusée par 72,3% des votes valables. Les partis qui soutenaient ce changement périclitèrent suite à cet échec.


Réagir