mercredi 24 avril - par Paul Dallio

Elections européennes : Florian Philippot annonce vouloir faire liste commune avec François Asselineau

Invité de France Inter, le président des Patriotes, Florian Philippot, a plaidé pour un rapprochement avec le parti de François Asselineau, l'UPR, en vue des élections européennes. Avec comme argument de donner plus de poids à l'option Frexit.



81 réactions


  • ahtupic 24 avril 19:35

    Ce serait une bonne stratégie.


    • Deepnofin Deepnofin 24 avril 20:27

      @ahtupic Je crois au contraire que c’est un piège. 1% aux présidentielles, même si j’attendais biiiien plus, ça reste un score honorable vu sa couverture médiatique d’alors. Et aujourd’hui, le peuple a commencé officiellement son réveil, et l’UPR a le vent en poupe dans la rue. On verra pour les prochains débats, mais pour le premier, Asselineau a cassé la baraque (dommage que Mélenchon n’y était d’ailleurs). Les résultats des européennes risquent d’enfin mettre la France sur les rails du Frexit : assez forts en faveur de l’UPR pour que plus aucun doute ne soit permis quant à la volonté populaire de sortir de l’UE.
      Philippot est peut-être honnête (même si j’ai tendance à penser l’inverse), mais il a des "antécédents". Si l’UPR s’allie avec lui, ça lui donnera une très mauvaise image, je pense, et les médias se gêneront pas pour répéter inlassablement tous les raccourcis de jugement idéologique habituels afin de discréditer FA.
      En tout cas c’est mon analyse ! Je pense pas que FA ait envie un seul instant de faire une quelconque alliance, ni avec Philippot ni avec qui que ce soit, il parait bien trop intègre et a investi trop d’effort pour faire ce genre de manoeuvre électoraliste, il se compromettrait, d’autant plus qu’il a très souvent critique Philippot pour lui avoir pompé ses idées... Bref on verra bien !


    • pegase pegase 24 avril 21:57

      @ahtupic
      -
      L’UPR n’a rien à gagner dans l’affaire (Philippot n’a pas de fric ni d’adhérents), et au contraire tout à perdre, fermez le ban !


    • Julot_Fr 25 avril 12:25

      @ahtupic
      Je suis d’accord, ca me semble une bonne strategie. Le FN est un naufrage, vraissemblablement aide par l’asphyxie pecuniaire organisee par la justice francaise (c’est a dire par l’oligarchie)
      Ajoutant a cela le fait que Marine LP est une petite bourgeoise incapable de faire tete a nos maitres et que de toute toute facon la campagne de demonisation a grille le FN a perpetuite ebvers les petits bobos bien formates a l’ecole,
      => l’alliance de ceux qui veulent vraiment sortir de l’UE est bienvenue..


  • maQiavel maQiavel 24 avril 20:50

    Phillipot est bien naïf, n’a-t-il pas encore compris le mode de fonctionnement de l’UPR ?

    C’est pourtant très simple : soit on adhère à (ou on vote ) l’UPR, soit on est un ennemi. Le mot "alliance" ne fait pas partie du vocabulaire de cette structure. On peut trouver ça bien ou mal mais dans tous les cas c’est comme ça : l’UPR ne veut faire un CNR qu’autour de sa propre chapelle.

    FA lui avait déjà fait comprendre qu’au lieu de créer son parti, il aurait dû le rejoindre.


    • Yakaa Yakaa 26 avril 11:11

      @maQiavel
      +1 et confirmation avec le lien de PetGaz ci-dessous.


    • Durand Durand 25 avril 15:28

      @pegase

      .

      Oui, mais voilà : les sondages successifs pour les européennes depuis plusieurs mois stagnent entre 1 et 1,5% pour Asselineau et sont passés de 0,5 à 2,5% pour Philippot...

      Asselineau cultive trop et depuis trop longtemps une intolérance sans nuances et sans aucun égard pour les transfuges potentiels depuis les autres partis vers l’UPR... Il pourrait le payer très cher alors qu’il avait parfaitement prédit le départ de FP du FN...

      Désormais, dans la position où il s’est mis, FA est coincé pour faire profiter l’UPR de la notoriété de FP et la seule attitude qu’il peut avoir est celle qu’il a dans la vidéo que vous proposez où il dit, en gros : « l’UPR EST l’appareil politique du Frexit et il ne peut y en avoir d’autre. »... Autrement dit, Philippot ne pourrait QUE prendre sa carte à l’UPR et se faire petit...

      Saut que si la tendance se maintient, Philippot pourrait au moins voir ses frais de campagne remboursés – il lui faut 3% et il est déjà donné à 2,5 – et FA ne pourrait alors que ressortir ses rengaines sur le traitement médiatique, toussa-toussa...

      La liste commune que propose FP ferait possiblement 3 à 5% avec à la clef le remboursement des frais de campagne de tout le monde et peut-être un élu européen...

      Dommage pour le Frexit et pour les donateurs...

      .

      Dernier sondage ifop :

      https://www.ifop.com/elections-europeennes-2019/

      .


  • joelim joelim 24 avril 22:33

    Philippot fait le kéké avec des idées photocopiées qu’il tente de vendre à qui n’en veut.

    Mais quoi, plus personne ne s’intéresse à ses capacités de préparateur/manager de débat ?

    (chez Marine le Pen je l’ai entendu dire des propos démagogiques xénophobes qui m’ont vacciné sur lui)


    • maQiavel maQiavel 24 avril 22:48

      @joelim
      Philippot des propos xénophobes ? Lesquels exactement ? 


    • joelim joelim 25 avril 10:28

      Du genre de ce que dit habituellement MLP, à savoir réduire les problèmes économiques des français à ceux de l’immigration. C’était il y a 2 ou 3 ans. De toute manière ce gars n’intéresse personne. Sa plus-value était d’être assez médiatisé et de raisonner plus intelligent que les autres carnes dirigeantes des autres partis politiques (à l’époque de la dernière présidentielle). Elle a fondu comme neige au soleil depuis le terrifique débat de MLP sous sa responsabilité et puis parce qu’il y a du bien meilleur choix. Qui au marché achète de la salade défraichie et même un peu pourrie par endroit ?


    • joelim joelim 25 avril 10:38

      En plus cette intelligence (relativement à ses pairs d’alors) dont je parlais n’est plus qu’un souvenir : sa forfanterie de volonté de liste commune entre son misérable radeau et le vaisseau remarquablement construit d’Asselineau est juste... pitoyable. D’ailleurs, a-t’il seulement eu une idée originale dans sa carrière politique à mon avis terminée (sans parler de sa fulgurante carrière d’entraineur de débat politique) ?


    • maQiavel maQiavel 25 avril 11:47

      @joelim

      « Du genre de ce que dit habituellement MLP, à savoir réduire les problèmes économiques des français à ceux de l’immigration ».  

      ------> Lesquels exactement ? Si vous avez un lien c’est encore mieux. Parce que vous ne pouvez pas dire publiquement qu’il tient des propos xénophobes et ne pas pouvoir le montrer.

      Je précise également que dire que l’immigration tire les salaires vers le bas ou que les dépenses liés aux flux migratoires pèsent dans une situation de crise économique n’a rien de xénophobe, on peut ne pas être d’accord avec cette analyse évidemment mais ça reste une analyse économique et une proposition politique.

      J’espère que ce n’est pas ce dont vous parlez car il n’a y a plus que la gauche sans frontiériste la plus extrême et les antifas qui assimilent une critique des flux migratoires à de la xénophobie.


    • Joe Chip Joe Chip 25 avril 15:56

      @maQiavel

      ... d’autant plus que cette critique des flux migratoires va de plus en plus de pair avec un discours écologiste (la pollution démesurée engendrée par les flux de marchandise et d’être humains) et un discours réaliste sur le développement de l’Afrique.

      A l’inverse les "attaliens" qui ont une vision abstraite et aérienne des flux migratoires passent au mieux pour des ingénieurs sociaux déconnectés des réalités, au pire pour des idéologues dangereux. 

      Quant à la xénophobie, l’intolérance, le "rejet de l’autre", on les retrouve dans toutes les catégories sociales, dans la majorité, dans les minorités, chez les riches, chez les pauvres, à droite, à gauche, même chez les bobos qui tout en professant le vivre-ensemble contourne sans aucun état d’âme la carte scolaire, trop inquiets que leurs enfants ne puissent plus bénéficier de la transmission culturelle dans un environnement multiculturel devenu trop hétérogène.


    • Joe Chip Joe Chip 25 avril 16:06

      @joelim

      Philippot n’a jamais dit ça. Parler de préférence nationale à l’emploi, aux prestations sociales, est un truc qui est considéré comme "xénophobe" et totalement illégitime d’un point de vue moral en France, mais qui est la règle à peu près partout ailleurs. Je vous déconseille de partir en vacances dans certains pays développés sans être certain d’avoir souscrit une solide assurance car vous pourriez avoir une très mauvaise surprise en cas de passage à l’hôpital
      Essayez de vous pointer au Canada ou en Australie pour obtenir un emploi qui pourrait être revendiqué par un canadien ou un australien, bon courage...


    • joelim joelim 25 avril 17:32

      @maQiavel
      Je dis juste que j’ai une mauvaise opinion de lui l’ayant entendu mettre une relation de cause à effet "primordiale" entre immigration et difficultés économiques. Je sais qu’elle existe mais elle est secondaire, il suffit de connaître un peu les phénomènes économiques et monétaires pour le savoir. Comme il le sait il s’agissait de démagogie du style "votez pour nous pour arrêter l’immigration". C’était l’antienne du FN donc il n’a fait que servir la propagande idoine, mais ça ne m’a pas plu (n’ai-je pas le droit de le dire ? je te croyais plus respectueux de la liberté d’expression) et pourtant je suis plutôt critique des phénomènes migratoires. Voila. Pour info ça a été entendu à la télé pendant la dernière campagne présidentielle, et non, je ne me rappelle pas de la phrase exacte (je suis donc coupable de ça je suppose smiley ).


    • joelim joelim 25 avril 17:43

      @Joe Chip
      "Parler de préférence nationale à l’emploi, aux prestations sociales, est un truc qui est considéré comme "xénophobe" et totalement illégitime d’un point de vue moral en France, mais qui est la règle à peu près partout ailleurs."


      D’accord avec ça. Et avec cette préférence. Non, j’ai entendu (ou interprété, je veux bien) que l’immigration pour lui était le problème principal de la France. Je ne pense pas qu’il ai un mauvais fond mais c’est profondément démagogique.

      C’est la seule fois où je l’ai entendu déraper mais vu l’insignifiance de sa formation politique, son passé au FN et ses résultats de stratégie politique avec l’apothéose du débat MLP-Macron, s’il ne réussit pas à survivre politiquement (sa place de député européen et les pépettes qui vont avec, n’est-ce pas le problème ?) ça ne m’empêchera pas de reprendre deux fois des moules.


    • maQiavel maQiavel 25 avril 18:34

      @joelim

      Dire que tu n’as pas apprécié ses analyses économiques des flux migratoire est une chose, c’est ton droit le plus strict mais affirmer qu’il a tenu des propos xénophobes en est une autre. La calomnie n’est pas couverte par la liberté d’expression. Le droit de tout dire sans être contredit non plus. Ce n’est pas une question de liberté d’expression, lorsqu’une personne porte des accusations de xénophobie, elle doit rapporter les propos qui lui font porter ces accusations sinon c’est de la calomnie.

      En tous cas moi, je n’ai jamais entendu Phillipot tenir des propos xénophobes (c’est ça qui m’a étonné dans ton commentaire), d’ailleurs il ne s’attaque jamais aux migrants en tant que personne mais au phénomène migratoire (contrairement à NDA par exemple qui utilise des mots forts comme « colonisation » ou « invasion » par exemple, ce qui découle de sa stratégie électoraliste de radicalisation du discours identitaire pour séduire l’électorat FN).

      Ce qui me dérange avec l’UPR de manière générale, c’est cette tendance qu’ont ses militants à dénigrer les ennemis (bon ça n’est pas spécifique à ce parti, on le retrouve partout). Mais plus encore, on a l’impression que l’UPR a tellement la trouille d’être catalogué à l’extrême droite que ses militants s’alignent sur les gauchistes les plus extrêmes et sur les antifas sur les questions identitaires, avec la même tendance qui consiste à voir des dérapages xénophobes , racistes et fascistes partout.

      Demander à des électeurs de voter pour faire cesser l’immigration n’a rien de xénophobe.


    • Joe Chip Joe Chip 25 avril 20:56

      @joelim

      euh j’ai raté le passage où je ne respecte pas ta liberté d’expression, mais euh si tu veux ... remarque que je ne suis ni l’Etat français ni modérateur donc je n’ai techniquement aucun moyen de t’empêcher de t’exprimer, je tiens quand même à le souligner....

      Je dis juste que j’ai une mauvaise opinion de lui l’ayant entendu mettre une relation de cause à effet "primordiale" entre immigration et difficultés économiques.

      Non tu l’as traité de xénophobe qui désigne "l’hostilité de principe envers les étrangers", c’est plus qu’avoir une mauvaise opinion de lui et je pense surtout que c’est injustifié. Je dis ça sans chercher à le défendre outre-mesure mais je pense que les sympathisants de l’UPR en font vraiment des tonnes sur la dénonciation de l’extrême-droite, des nazis, des xénophobes. Ca va, on a compris, Asselineau est étiqueté "divers" par le conseil constitutionnel, l’UPR n’est pas d’extrême-droite, et il a déjà annoncé qu’il allait porter plainte contre Nathalie Loiseau... ce n’est pas en traitant tout le monde de nazis et de xénophobes que vous serez davantage accepté par les tenants du "système". Asselineau en fait trop dans sa quête de respectabilité.

      Passe pour la famille Le Pen, mais Philippot n’est ni raciste ni xénophobe, il n’a jamais fait de la lutte contre l’immigration sa priorité politique ce qui lui a valu des critiques (et je reste poli) quand il était au FN. 

      Si tu mets le mot "primordial" entre guillemets, c’est parce qu’il n’a jamais utilisé un tel mot, bref, c’est du procès d’intention de mon point de vue.
       
      Je sais qu’elle existe mais elle est secondaire, il suffit de connaître un peu les phénomènes économiques et monétaires pour le savoir. 

      Argument d’autorité.

      Du reste les logiques économicistes ont leur limite. Même si on démontre que l’immigration est un bienfait économique dans l’absolu,il n’existe pas de bienfaits
      qui n’engendre pas de problèmes à partir d’un certain point. Sinon on pourrait continuellement se gaver de choses délicieuses sans jamais avoir d’activité physique. Les immigrationnistes qui expliquent que la migration est un fait anthropologique naturel et en profitent pour faire découler un certain nombre de postulats dans les sciences économiques et sociales sont pour moi des escrocs. Il n"y a pas de naturalité des phénomènes en politique, c’est un artifice utilisé par les néolibéraux pour imposer leurs idées et surtout interdire toute forme de remise en question. Qui voudrait discuter du soleil qui se lève, de la pluie qui tombe et des oiseaux qui volent ? Ce n’est pas pour rien qu’ils ont progressivement substitué le mot "migration" à "immigration". Les migrants sont comme les oiseaux migrateurs, ils accomplissent un cycle naturel. La métaphore naturaliste a toujours pour objectif d’imposer une politique.
      Le problème de la France c’est qu’elle n’a plus de politique migratoire depuis la fin des années 70. Une politique migratoire est soumise à des objectifs, à des limites, à des critères d’évaluation précis. On ne parle pas d’immigration en France, mais d’immigration massive, c’est à dire de l’arrivée chaque année de plusieurs centaines de milliers d’immigrés qui n’ont pas été invités sur le territoire alors même que le pays n’a plus la capacité d’accueillir tous ces gens dans des conditions favorables. 
      Nous avons tellement été culpabilisés sur ce thème que l’on ne veut même plus définir une politique migratoire. C’est immédiatement Vichy. Et paradoxalement on nous donne sans cesse en modèle d’ouverture les sociétés anglo-
      saxonnes qui appliquent une politique migratoire rationalisée voire darwinienne (sélection en fonction des besoins du marché du travail, permis à points, etc.).

      Si demain tu m’expliques que l’arrivée de 200 millions de blancs en Chine en l’espace de 20 ou 30 ans représenterait une opportunité économique formidable pour les Chinois, je veux bien le croire. Mais je peux te dire qu’ils vont faire la gueule et qu’il y aura des problèmes.

      J’ai déjà trop développé, en résumé, on a parfaitement le droit de critiquer l’immigration en tant que phénomène politique. La xénophobie, ça n’a rien à voir avec la politique.


  • Hijack ... Hijack ... 25 avril 00:42

    J’aurai trouvé cette annonce comme une bonne nouvelle ... si elle avait été faite quelques mois avant les élections présidentielles ; en effet, elle aurait eu un autre sens et un avenir plus prometteur.

    Je n’écoute plus perso Philippot depuis quelques temps déjà, il patinait et je crois patine tjrs, en faisant bcp de bruit ... mais suis curieux de connaître la réponse de Asselineau.


    • jpolyon jpolyon 25 avril 09:41

      @Hijack ...

      Vous avez vu juste , je pense que folio filipo va se prendre une "branlee style fin de carriere "aux europeennes et essaie de sauver les meubles.... a suivre...


    • Joe Chip Joe Chip 25 avril 10:42

      @jpolyon

      L’UPR aussi va se prendre une branlée style fin de carrière, sauf que ça continuera ensuitee.


    • Croa Croa 25 avril 11:52

      À Joe Chip,
      Ça se peut vu comme est organisé son inexistence. Mais rien n’est moins sûr car de plus en plus de gens connaissent quand même l’UPR donc il peut y avoir une surprise. Si Philippot a essayé de tenter de se rapprocher de l’UPR c’est qu’il a de bonnes raisons. 


    • attilax2 attilax2 25 avril 13:42

      @Joe Chip

      Je ne crois pas. Il y a plein de gens qui l’ont découvert après les présidentielles. l’UPR va faire un tout petit score, certes, mais ça sera quand même deux ou trois fois plus que la dernière fois. Et ce seront les seuls à doubler ou tripler la mise, les autres vont s’effondrer ou au mieux se maintenir. Ça se remarquera.


    • Joe Chip Joe Chip 25 avril 14:01

      @Croa

      L’inexistence de l’UPR est "organisée" ? De mieux en mieux, voilà la théorie du complot maintenant, les médias conspirent pour empêcher l’UPR de faire 10%, mais bien sûr...

      Oui, Philippot a de bonnes raisons, c’est ce que j’écris plus bas mais ces raisons les militants de l’UPR ne semblent pas en vouloir. 


    • Hijack ... Hijack ... 25 avril 14:17

      @jpolyon

      Oui, d’ailleurs, après coup ... j’ai vu la courte vidéo postée par Pegase plus haut ... où Asselineau dit ce qu’il pense de Philippot ...
      C’était en 2018 ...

      Philippot avait une meilleure vue politique intérieure et géopolitique que Marine Lepen et la plupart des frontistes ; avait en plus une sensibilité gaulliste qui sa principale qualité ... mais le tout dilué dans ce que tu sais ... ça ne peut en faire quelqu’un à prendre au sérieux pour la nation, F.A ... sait cela.


  • thierry3468 25 avril 09:56

    Philippot est bien seul et cherche désespéramment des soutiens.

    Il a "emprunté" les idées de l’UPR pour donner au FN un vrai projet mais il a échoué et a quitté le FN dans la foulée.Philippot est un des seuls hommes politiques en France à avoir du talent.Malheureusement,il reste marqué FN et pourrait donc porter atteinte à l’image de l’UPR.Asselineau a toujours dit que tout le monde peut adhérer à l’UPR mais il ne partagera jamais l’affiche avec Philippot trop marqué.Philippot ne trouvera pas de financement sur son seul nom.L’UPR reste son seul espoir de récupérer un mandat de député européen.


  • Joe Chip Joe Chip 25 avril 11:21

    La morgue et la vindicte des militants de l’UPR à l’égard de Philippot en dit long sur l’état d’esprit qui règne dans le "premier parti de France". On parle d’un parti à 1% dans les sondages et qui a les moeurs politiques d’un parti à 15%.

    Selon les derniers sondages, le parti de Philippot récolterait environ 2% des suffrages tandis que l’UPR se situerait autour d’1%, comme quoi le snobisme de l’UPR est à la fois injustifié et surtout contre-productif dans la mesure où Philippot a parfaitement raison de dire que l’enjeu principal pour les souverainistes défendant le frexit est d’atteindre 5%, seuil minimum pour être représenté au parlement européen.

    C’est bien gentil de se gargariser de sa structure militante, mais en l’occurrence cette structure peine à se convertir en force politique, dès lors un rapprochement avec Philippot, personnage sans structure militante mais plus familier des électeurs, aurait politiquement du sens.  

    L’autre truc pathétique c’est cette obsession de se distinguer de "l’extrême-droite" en exhibant des gages de respectabilité médiatique alors que Philippot a justement toujours été perçu comme un homme de gauche un peu égaré au FN. Bref on est vraiment dans la caricature de la politique politicienne d’il y a 10 ou 20 ans, Asselineau est sur ce plan un homme politique à l’ancienne, il suffit de prononcer le mot "extrême-droite" pour le percher sur son poteau, il a même annoncé son intention d’attaquer Nathalie Loiseau en diffamation pour un poste facebook où celle-ci fait justement diversion après avoir été elle-même qualifié d’extrême-droite en raison de vagues accointances avec un syndicat d’étudiant classé à l’extrême-droite, comme s’il n’y avait rien de mieux à faire en pleine campagne électorale ! 

    On croirait qu’ils jouent à "c’est celui qui dit qui y est", celui qui est traité d’extrême-droite doit aussitôt traiter soi voisin d’extrême-droite pour se débarrasser du "stigmate", c’est ridicule.


    • Eric_F 25 avril 12:11

      @Joe Chip
      En effet, l’enjeu que ne semblent pas voir la plupart des intervenants, c’est la possibilité d’atteindre les 5% avec l’union de ces deux courants, en additionnant leurs scores actuels et en créant une dynamique. Déjà avec 3% les frais de campagne seraient remboursés, et avec 5% il peut y avoir des élus.
      Pour ma part, en tant qu’électeur, je ne voterai en tout cas pas pour une liste qui n’est pas en mesure d’avoir d’élu, la dispersion des votes fait le jeu de la majorité.


    • pegase pegase 25 avril 13:00

      @Joe Chip
      -
      Philippot n’a pas de pognon, au mieux il lâchera l’affaire (à mon sens c’est ce qu’il a de mieux à faire), au pire il se fera propulser par une banque ou un affairiste style Attali, et comme le FN, il sera obligé de faire allégeance à ses créanciers, il aura alors droit à un boulevard médiatique que n’aura jamais l’upr smiley

      Vous faites la promo de ce genre d’oiseau malfaisant, et vous chier régulièrement sur l’upr, c’est votre droit, mais ça n’aboutira à rien de bon pour les français !




    • Squalll 25 avril 13:20

      @Joe Chip

      Vous oubliez que le frexit est la propriété intellectuelle de Monsieur Asselineau. Cela fait 10 ans que ce dernier a quitté son poste dans la fonction publique pour libérer la France de l’emprise européenne, en cela, il est en tout point similaire à de Gaulle. Je dirais même que ce dernier n’avait pas la finesse et la culture de Monsieur Asselineau. Était-il sorti deuxième de l’ENA ? Je ne crois pas. Comment cet avorton de Philippot ose voler les idées de Monsieur Asselineau ? Lui seul est le véritable détenteur de la vérité suprême et peut nous sauver de la ruine grâce à l’article 50 et un deuxième porte avion.


    • Joe Chip Joe Chip 25 avril 13:34

      @Eric_F

      Pour ma part, en tant qu’électeur, je ne voterai en tout cas pas pour une liste qui n’est pas en mesure d’avoir d’élu, la dispersion des votes fait le jeu de la majorité.

      Oui, il vaut mieux s’abstenir que voter pour des listes à 1 ou 2% qui desservent leurs propres idées en montrant à l’opinion qu’elles ne représentent rien sur le plan politique.


    • Joe Chip Joe Chip 25 avril 13:50

      @pegase

      1) Je ne fais pas la promo de Philippot, d’ailleurs je ne vais pas voter pour lui
      2) Attali finançant un souverainiste, c’est cela oui, c’est cela...
      3) Critiquer de manière argumentée ce n’est pas "chier sur l’UPR", faut oublier la politique si la critique est un truc intolérable pour vous
      4) Parmi les "petits" candidats, Asselineau est celui qui bénéficie de la plus importante couverture médiatique ; je suis conscient que le complexe de persécution des upériens les empêche de reconnaître cette réalité, mais c’est factuel


    • Eric_F 25 avril 14:08

      @Joe Chip
      Autant que possible, plutôt que s’abstenir, mieux vaut voter pour une liste "éligible" au plus proche de ses convictions ou du "message" politique que l’on veut faire passer. Je ne suis pas pour le frexit, mais néanmoins pour les européennes j’opte pour une liste "eurocritique" dont les élus sont plus vigilants sur les couleuvres style "directive des travailleurs détachés" que les partis traditionnels ont approuvé.


    • Joe Chip Joe Chip 25 avril 14:34

      @Eric_F

      Il n’y a pas de liste eurocritique, sur ce point Asselineau a raison, ils vont tous aller au parlement européen avec leur "on va changer l’Europe" et ne changeront rien du tout puisqu’il faudrait pour cela pouvoir changer les traités, ce qui n’est pas envisageable. 
      Même Macron avec son numéro de petit prince de l’Europe n’a pratiquement rien obtenu sur les travailleurs détachés, la taxation des GAFA, le glyphosate, etc. 

      Par ailleurs, beaucoup de gens ont intégré l’idée avec le Brexit que la seule alternative possible c’était entre l’Europe et le chaos, donc pour le dire poliment je pense que toutes les listes eurosceptiques vont prendre une branlée, raison pour laquelle l’abstention me paraît être un meilleur refuge que des scores ridicules, ne serait-ce que pour éviter le triomphalisme des européistes qui s’empresseraient d’interpréter cela comme un signe d’adhésion à l’UE.


    • Pyrathome Pyrathome 25 avril 15:02

      @Joe Chip

      Parmi les "petits" candidats, Asselineau est celui qui bénéficie de la plus importante couverture médiatique ;

       smiley plus c’est gros, plus ça passe les bobards ? , n’est-ce pas ?

      Bon ça y est, t’as fait ta petite crotte, maintenant tu peux retourner dans ton trou jusqu’au prochain nartic sur Fafa...

      à très bientôt ! smiley


    • Joe Chip Joe Chip 25 avril 15:37

      @Pyrathome

      Visiblement vous avez un truc avec les matières fécales à l’UPR...


    • joelim joelim 25 avril 17:55

      @Joe Chip
      "l’abstention me paraît être un meilleur refuge que des scores ridicules, ne serait-ce que pour éviter le triomphalisme des européistes qui s’empresseraient d’interpréter cela comme un signe d’adhésion à l’UE

      "

      Je ne comprends pas le raisonnement. Des scores plus bas seraient moins ridicules ?


    • Joe Chip Joe Chip 25 avril 21:28

      @joelim

      Le mot "ridicule" est excessif. Je veux dire que faire 1 ou 2% à ce type d’élection n’ouvre aucune perspective politique. Une abstention massive a plus d’impact politique. 


    • Pyrathome Pyrathome 26 avril 23:08

      @Joe Chip

      Oui, il vaut mieux s’abstenir que voter pour des listes à 1 ou 2% qui desservent leurs propres idées en montrant à l’opinion qu’elles ne représentent rien sur le plan politique.

       smiley

      On comprend mieux ton "trollisme" acharné ici...... Il fait si peur que ça, le papy gâteau ?


  • Croa Croa 25 avril 11:46

    Eh oui ça coûte cher la politique dans le système actuel. Trop pour le partit de Monsieur Philippot qui pourrait bien renoncer à ces Européennes il semblerait !


    • Eric_F 25 avril 12:22

      @Croa
      Il est monté à 2,5% dans le dernier sondage ; s’il renonce, ses électeurs potentiels se reporteront sur NDA, MLP et FA, Le premier cité sera alors plus assuré d’atteindre la barre des 5% qu’il effleure actuellement dans les sondages, le dernier cité en est loin.


  • Belenos Belenos 25 avril 13:20

    Dans la vieille conception des partis politiques monolithiques, il s’agissait de chercher à imposer une système idéologique complet ou rien. Ca ne fonctionne plus de cette manière. Les équipes gagnantes sont désormais composées de tendances diverses mais capables de s’unir pour un temps sur un projet commun concret. Ca veut dire qu’il faut renoncer un peu à ses idées chéries si l’on veut avoir une chance d’obtenir un résultat concret. Sinon on reste avec ses idées qu’on trouve les plus belles et les plus intelligentes du monde mais qui ne pourront jamais être incarnées. 


    • Belenos Belenos 25 avril 13:33

      Si l’on estime que le plus important est de retrouver la souveraineté du pays et qu’on pense pouvoir contribuer à cela d’une manière électorale, alors il faut créer à chaque élection une coalition nommée "France souveraine" (par exemple), en mettant toutes les divisions partisanes de côté. Les associations d’idées politiques pourraient rester en amont comme un réservoir d’inspirations, mais ce serait des associations d’objectifs politiques qui monteraient au front pour décrocher un résultat bien concret. 


    • maQiavel maQiavel 25 avril 13:52

      @Belenos
      Les upéristes vous répondront que c’est précisément ce qu’a fait FA en créant l’UPR : mettre les divisions partisanes de coté et créer une association dont l’objectif politique est de recouvrer la souveraineté en sortant de l’UE , de l’euro et de l’OTAN. 
      Donc , dans leur logique , s’associer avec une autre structure n’a aucun sens : l’UPR est déjà cette association. Ce que doivent faire les autres à présent , c’est rejoindre cette structure comme les résistants ont rejoint De Gaulle. smiley


    • Belenos Belenos 25 avril 23:05

      @maQiavel
      Je sais que c’est ce qu’ils répondraient (pour beaucoup).  smiley


    • agent ananas agent ananas 26 avril 05:28

      @maQiavel
      Donc , dans leur logique , s’associer avec une autre structure n’a aucun sens : l’UPR est déjà cette association. Ce que doivent faire les autres à présent , c’est rejoindre cette structure comme les résistants ont rejoint De Gaulle.

      Oui, mais le CNR était composée entre autre de la convergence des structures gaulliste et communiste.
      Dans le cas présent, une alliance avec Philippot ne serait pas opportune. Il ne pèse pas grand chose électoralement et cela pourrait alimenter les bruits de chiottes que l’UPR est un parti d’extrême droite (ce qu’il n’est pas).


    • maQiavel maQiavel 26 avril 12:43

      @Belenos

       

      J’ai eu un échange plutôt marrant avec un militant de l’UPR. Je disais que l’UPR refuse catégoriquement le principe d’une alliance, elle veut des adhésions.

      Il m’a répondu dans un premier temps que je disais n’importe quoi et que l’UPR n’est pas opposée aux alliances. Dans un second temps il m’a expliqué que ce qui est important, c’est la charte de l’UPR. Dans un troisième temps, il a affirmé que toute alliance ne respectant pas cette charte ne pourra se faire. Et enfin il a conclu «  lorsqu’on respecte en tout point cette charte, on adhère à l’UPR ». smiley   smiley 

      Mais enfin bon , cette affaire n’est un enjeu qui n’intéresse personne à part quelques ghettos virtuels sur les réseaux sociaux. smiley


    • Drugar Drugar 26 avril 17:52

      @maQiavel
      Je constate que vous faites les gorges chaudes de notre échange en omettant, volontairement, certain détails et en travestissant d’autres. Voila ce que j’ai dit exactement :
      "

      Quand vous dite « l’UPR ne veut faire un CNR qu’autour de sa propre chapelle. », en fait cette interprétation est erronée. Ce qui est important ce n’est pas l’UPR en soit et encore moins F. Asselineau, mais bien la charte fondatrice de l’UPR et les idées qu’elle véhicule. L’UPR a pour but, et par essence vocation respecter à la lettre cette charte : cela a été fait dans le but d’éviter toute dérive ou manipulation politicarde qui détournerait l’UPR de son objectif, rendre sa souveraineté et sa démocratie à la France en sortant de l’UE, de l’euro et de l’OTAN.

      Donc, ce constat étant fait, le problème n’est donc pas de rallier autour de sa propre chapelle, mais bien de faire preuve de cohérence, d’honnêteté et de droiture dans sa démarche : tout le contraire d’un mouvement sectaire !

      On comprends bien que, dans ce cadre, toute alliance ne respectant pas stricto-sensu cette charte (l’UPR n’est pas opposée aux alliances !!) ne pourra se faire car il s’agit d’une compromission, c’est aussi simple que cela. Et, à cet égard, F. P. ne semble pas vouloir respecter en tout point cette charte (car sinon il aurait adhéré à l’UPR), donc pas d’alliance."

      ce qui ne correspond pas tout à fait au résumé biaisé que vous en faites.

      En l’occurence je n’ai pas dis : "lorsqu’on respecte en tout point cette charte, on adhère à l’UPR", puisque le problème de l’adhésion est centré sur F.P. uniquement. Qui plus est, l’UPR existait avant qu’il ne crée son parti et il le savait, puisqu’il en copiait déjà outrageusement les analyses.

      Je vous ai, par ailleurs répondu, que la possibilité d’alliance était faible. Ce qui ne veux pas dire nulle. La possibilité d’alliance existe, je persiste, si l’on respecte la charte de l’UPR, au moins provisoirement, sans nécessairement renier ses convictions. Alors arrêter de conclure bêtement en prenant l’aire malin "ah bah du coup pour faire alliance il faut adhérer à l’UPR, lol".

      Commentaire à lire dans cet article


    • maQiavel maQiavel 26 avril 18:28

      @Drugar

      Gorge chaude est un bien grand mot mais oui , notre échange m’a fait rire smiley . Remarquez que par pudeur je n’ai pas cité votre nom.

      Je ne sais pas si vous vous rendez compte mais vous ne faites que répéter avec des contorsions extraordinaires ce que j’ai dit en résumé.  smiley

      Est-ce que oui ou non, l’UPR est prêt à faire des alliances avec d’autres partis politiques ( donc différent de l’UPR , je parle d’appareil , pas d’individus ) ? Vous connaissez très bien la réponse. Mais pourquoi vous ne reconnaissez pas simplement que votre logique exclut de fait une alliance ? C’est évident puisque la condition que vous fixer est d’adhérer à la charte de l’UPR et donc si un parti adhérait à cette charte, vous demanderiez pourquoi il n’adhère simplement pas à l’UPR et avec raison. C’est ça qui est très drôle mais vous ne vous en rendez pas compte. smiley

      Je ne dis pas que c’est bien ou mal encore une fois , accessoirement je me fiche du fait que l’UPR ne veuille pas faire d’alliance comme à peu près 99 % de la population , je suis juste étonné que des militants UPR ne reconnaissent pas ce fait.


    • maQiavel maQiavel 26 avril 18:32

      D’ailleurs dans le même genre, un autre interlocuteur me dit que j’ai tort parce que :

      -Etant donné qu’il n’y avait aucun parti qui préconisait le Frexit, aucune alliance n’était possible.

      -Maintenant il y’a un autre parti qui préconise le Frexit mais son chef aurait dû rejoindre l’UPR au lieu de faire bande à part, donc aucune alliance n’est possible quand même. 

       smiley smiley


    • Drugar Drugar 26 avril 19:03

      @maQiavel
      "C’est évident puisque la condition que vous fixer est d’adhérer à la charte de l’UPR et donc si un parti adhérait à cette charte, vous demanderiez pourquoi il n’adhère simplement pas à l’UPR et avec raison."
      Non, ça c’est votre conclusion, qui va trop vite en besogne. Je vais clarifier ma pensée par un exemple :

      Imaginons que EELV change soudainement son fusil d’épaule et veuille finalement faire le FREXIT (c’est totalement imaginaire) et veuille s’allier à l’UPR. S’ils acceptes en tout point la charte de l’UPR, alors l’alliance sera possible et, de toute façon, temporaire. Une telle alliance ne demande pas la disparation d’EELV ni des idées (en particulier d’ordre écologique, pour cet exemple) portées par EELV et n’ayant rien à voir avec le FREXIT, ni demander à tous les adhérents d’EELV d’adhérer à l’UPR. La charte de l’UPR englobe un certain nombre de points bien précis et n’interdit pas l’existence d’autres idées à cotés, qui ne sont pas nécessairement portées par l’UPR.

      Dans le cas de F.P., il propose cette alliance juste parce que lui aussi défend le FREXIT. Mais le FREXIT n’est pas la charte de l’UPR. Qui plus est, sa demande d’alliance snet la manipulation à plein nez pour tout un tas de raisons déjà évoquées dans différends commentaires.

      Dans les faits je ne pense pas qu’il y aura d’alliance avec d’autres partis, car aucun parti n’acceptera d’adhérer totalement à la charte de l’UPR (en particulier parce qu’il sont quasi tous d’accord avec l’idée de la construction de l’UE) et l’UPR ne peut pas déroger à sa charte. Cela peut surement paraitre très rigide, de votre point de vu, mais c’est la condition sine qua none pour éviter la compromission.


    • maQiavel maQiavel 26 avril 19:23

      @Drugar

      Je ne vous accuse même pas de rigidité, je l’ai répété à plusieurs reprises : ce n’est pas un reproche mais un constat. 

      « S’ils acceptes en tout point la charte de l’UPR, alors l’alliance sera possible et, de toute façon, temporaire. Une telle alliance ne demande pas la disparation d’EELV ni des idées (en particulier d’ordre écologique, pour cet exemple) portées par EELV et n’ayant rien à voir avec le FREXIT, ni demander à tous les adhérents d’EELV d’adhérer à l’UPR ».

       ------> Parce que dans ce cas-là, l’UPR ne fera pas à EELV le reproche de ne pas adhérer à l’UPR puisque ce parti en adopte déjà la charte ? Soyez sérieux, qui peut croire à un truc pareil ?  Est ce que vous vous rendez compte de toutes vos contorsions pour ne pas admettre que l’UPR ne veut pas d’alliance mais des adhésions ?  smiley


    • Belenos Belenos 27 avril 01:34

      @maQiavel
      "Et enfin il a conclu "lorsqu’on respecte en tout point cette charte, on adhère à l’UPR ""

      C’est une conception originale de l’alliance.  smiley


    • Norman Bates Norman Bates 27 avril 02:19

      @Belenos

      C’est l’alliance façon bague au doigt... smiley


    • Eric_F 28 avril 18:38

      @Drugar
      Si on ne fait alliance qu’avec ceux qui approuvent sa propre charte, on ne fait jamais alliance avec quiconque d’autre que soi-même (surtout si on refuse l’alliance avec un parti auquel on reproche d’avoir cloné son programme).
      Il y a un autre argument exprimé par certains : on ne vise pas à avoir des élus, mais à convaincre. Oui mais sans élu pas de tribune.


  • Pyrathome Pyrathome 25 avril 13:21

    Philippot n’a pas un chat dans son parti, et donc pas un talbin pour payer au moins 1 million d’euro en bulletin de vote et profession de foi.....de plus, aucune banque ne veut lui prêter un kopeck !

    Tout le monde peut comprendre pourquoi il propose une liste commune, pour se raccrocher aux branches ! c’est juste un constat d’échec !

    Mais il est possible qu’un "obscur mécène" lui prête un peu en loucedé, rien que pour essayer de torpiller FA....


  • simplesanstete 25 avril 14:17

    Bref, 2 cocus du gaullisme qui ne peuvent s’allier & Ass, mes fesses, sera cocu avec la perfide City, qui dirige & qui n’en sortira pas , mdr, lol & tutti quanti.

    GJ aunes qui étes vous, ahou, ahou, ahou ils ne le savent pas eux mêmes..... Egalité dans la Désintégration.....France psychiatrisée par les z’élites névrosés de la sauver en la détruisant.....voterais je Mac(r)on par pur perversité dans rajouter une couche.....de toute façon il est déjà réélue, les sans dents, des gens sans histoires adorent le cinéma.....çà gaz dur pégase.

    https://www.youtube.com/watch?v=Hmh5xGyeI98


    • Pyrathome Pyrathome 25 avril 14:54

      @simplesanstete

      ....voterais je Mac(r)on par pur perversité dans rajouter une couche...."

      Vous finirez par partager la même camisole de force à st Anne..... smiley


    • simplesanstete 25 avril 21:01

      @Pyrathome
      STE anne c’est démodé, l’HP est partout dans la rue, 70 % de zombies sous médocs des zéluuuuuuuus Que Poutine les emporte !


  • Le Bordelleur Le Bordelleur 25 avril 15:02

    Si l’on pouvait convaincre les abstentionnistes de voter biquette, on pourrait déstabiliser cette élection.

    Le vote biquette consiste a retirer les quatre ou cinq première liste en tête des sondages et à voter aléatoirement pour l’une des listes restantes.(façon Étienne Chouard)

    Si tous les gilets jaunes et abstentionnistes faisaient ça, les grosses cylindrées de la politique se prendraient une belle baffe électorale.


    • maQiavel maQiavel 25 avril 16:40

      @Le Bordelleur

      C’est ce que j’ai fait au premier tour de la présidentielle 2012, j’ai voté biquette. smiley

      Je venais alors de découvrir la véritable substance de notre régime et il fallait un geste fort pour exorciser ma conscience de ce qu’on m’a inculqué depuis le plus jeune âge sur l’élection, ce vote était logiquement le meilleur moyen de désacraliser l’élection à mes propres yeux et ça a très bien marché. smiley

      Maintenant, ce n’est plus utile. Vaut même mieux ne pas voter du tout que voter blanc ou nul ( le bulletin biquette est comptabilisé comme nul ) puisque s’ils sont repris dans le taux de participation , ils n’apparaissent pas dans les suffrages exprimés. Pour que la participation soit la plus basse possible et donc pour délégitimer au maximum notre régime , il vaut mieux ne rien voter du tout.


    • Le Bordelleur Le Bordelleur 26 avril 17:31

      @maQiavel
      Justement, ce n’est pas un vote blanc que je propose mais un vote aléatoire avec les petits candidats qui ne feront pas un grand score.
      Si tous les indécis, abstentionnistes et autres gilets jaunes, le score des petits candidats sera gonflés et celui des gros rognés.
      Je pense que c’est plus efficace que le vote blanc.
      L’abstention ne sert à rien, elle est toujours énorme aux européennes, et l’élection est toujours là.


    • maQiavel maQiavel 26 avril 18:33

      @Le Bordelleur
      Ah ok , je n’avais pas compris. 
      Non très peu pour moi , si l’abstention ne sert à rien , veauter encore moins. 


    • Pyrathome Pyrathome 26 avril 23:39

      @maQiavel

      si l’abstention ne sert à rien , veauter encore moins.

      Ah ben si ça sert ! la preuve, en ne veautant pas, les autres veautants nous débusquent les pires bâtards du Barnum....

      Sauf à considérer que la fraude massive serait l’apanage, et peut-être quelques cas bien particuliers...je ne vois quel est le réel intérêt de ne pas aller voter ?

      Va falloir qu’on m’explique vraiment, même si j’adorais Coluche.....


    • maQiavel maQiavel 27 avril 00:37

      @Pyrathome
      Ah ben justement , moi de mon coté j’attends toujours qu’une personne se dévoue pour m’expliquer vraiment à quoi sert de veauter dans ce régime prétendument représentatif. 


    • Pyrathome Pyrathome 27 avril 17:49

      @maQiavel

      C’est un choix qui sert surtout à être en accord avec sa conscience, même si cela engendre des déceptions in fine, donc au bout du compte, quitte à être dépité il y a toujours un petit intérêt à aller voter plus que de rester chez soi......Enfin, je le vois comme ça !


    • Eric_F 28 avril 18:43

      @maQiavel
      à quoi sert de voter pour les européennes ? Eh bien si ceux qui s’abstiennent avaient voté pour des listes eurocritiques, la "directive des travailleurs détachés" aurait été retoquée.


    • maQiavel maQiavel 28 avril 21:37

      @Pyrathome

      S’il ne s’agit que d’être en accord avec sa conscience , je ne serais jamais autant en accord avec la mienne qu’en m’abstenant.

      @Eric_F

      « si ceux qui s’abstiennent avaient voté pour des listes eurocritiques, la "directive des travailleurs détachés" aurait été retoquée ».  

       ------> Je n’y crois pas une seule seconde. Par quels mécanismes ?


    • Eric_F 29 avril 23:44

      @maQiavel
      De manière générale, s’il y a au parlement européen une majorité eurocritique (allant des souverainistes à la gauche radicale), les mesures néolibérales seraient retoquées.
      https://www.centre-presse.fr/article-559305-travailleurs-detaches-la-directive-votee-au-parlement-europeen.html

      Par ailleurs, en terme "protestataire", cela fait davantage pression sur les instances européennes qu’il y ait un fort pourcentage pour les formations eurocritiques, plutôt qu’un fort taux d’abstention ("qui ne dit mot consent" ou du moins se résigne).


    • maQiavel maQiavel 30 avril 10:56

      @Eric_F

       

      Vous croyez vraiment que le parlement européen sert à quelque chose ? Il ne fait que valider les décisions prises par la commission ( sous l’influence des lobby et de l’Allemagne ). Les euro -critiques ne seront pas majoritaires puisqu’ils ne sont pas majoritaires en Europe , vous donnez l’exemple de la directive travailleurs détachées mais beaucoup de pays y sont favorables ,les parlementaires de ces pays là ne vont pas voter contre leurs intérers. L’Europe n’est pas une nation , c’est un ensemble de nations aux intérêts opposés , ce n’est pas un petit vote en France qui y changera quoi que ce soit. La seule manière de changer les choses , c’est d’en sortir et ce n’est vraisemblablement pas en mettant un papier dans une urne qu’on pourra échapper à cette prison dans laquelle notre oligarchie nous a enfermé.

      Non , les protestataires ne font pas peur aux européistes , ils font partie du système européistes car ils lui donnent une légitimité » démocratique « sans avoir aucun levier d’action puisqu’ils peuvent toujours parler mais ne peuvent rien faire, tout étant décidé en commission. Dans ces conditions , voter ne sert strictement à rien , si ce n’est à continuer à légitimer ce système.


    • Eric_F 30 avril 22:00

      @maQiavel
      Le parlement européen valide les décisions de la commission ...ou pas. Mais il est vrai que les pro-UE ayant la majorité, il y a un deal entre conservateurs-libéraux et socio-démocrates, en accord avec la commission.
      Je pense que la crainte de sécession que représenterait un raz de marée eurocritique ou souverainiste peut être un moyen de pression pour amener à des évolutions des règles de l’Union, notamment un droit d’exception (sur la directive en question, l’accueil des migrants, etc.), sauf notamment sur les règles sanitaires (alors que justement ce sont celles que certains pays violent allègrement).
      S’il y a une forte abstention, cela ne gênera pas du tout les eurocrates, ils pourront fricoter tranquillement dans leur coin, avec la bénédiction des eurobéats majoritaires au parlement.


    • maQiavel maQiavel 1er mai 11:00

      @Eric_F

      Il n’y aurait aucune crainte de sécession , même pas de moyen de pression ou d’évolution de règles , les élections n’ont jamais été conçues au sein de cette structure comme quelque chose servant à prendre des décisions mais un moyen d’obtenir une légitimité » démocratique « de décisions prises en amont. Et s’il le faut , les européistes via des sanctions et en coordinations avec les marchés et les agences de notations peuvent forcer les peuples à voter comme il le faut.

      Les eurocrates ne craignent absolument pas l’élection sinon ils l’auraient supprimé.


    • Eric_F 10 mai 22:30

      @maQiavel
      le "précédent" du Brexit et la montée de courants favorables à la sortie dans plusieurs pays de l’UE constitue, indépendamment de l’élection, une forme de pression pour davantage prendre en compte les peuples de plus en plus réticents envers l’"Europe des marchands et des financiers". Si en plus le résultat du vote montre une forte montée eurocritique, il leur faudra lâcher du lest.


  • danae141 26 avril 07:07

    Florian Philippot/François Asselineau..l’union du clôchard et du mendiant… smiley


    • Pyrathome Pyrathome 26 avril 23:51

      @danae141

      L’As Lino un mendiant ?

       smiley

      T’es un clown, toi ! C’est le seul du staff qui paye sa campagne par les seuls moyens de ses nombreux adhérents....alors que TOUS les autres SONT EN FAILLITE ( LR, RN, PS, EELV, FI, PC ....etc et viennent mendier les banques !) les "démarcheurs" eux se servent probablement dans la caisse comme tous les autres l’ont fait, donc rajoute les mendiants et les voleurs


  • joseW 26 avril 09:03

    Il ne faut jamais oublier l’aspect symbolique d’une telle manoeuvre politique : c’est pourquoi l’UPR doit accepter d’ouvrir des négociations avec Les Patriotes pour voir s’il y a un terrain d’entente possible, et non pas se limiter à une fin de non recevoir. 

    L’UPR doit donner l’image d’une volonté de dynamique, même si au terme des discussions, un accord n’est pas mis en place, il aura au moins tenté de ressembler les énergies... 

    L’UPR doit rester ouvert, même à ceux qui manoeuvrent : il a la capacité de déjouer les pièges, grâce à l’éveil et à la cohésion de ses adhérents. 


  • Julot_Fr 26 avril 09:57

    Les nationalistes doivent s’unir, si Arschelineau est completement oppose a toute alliance, il est responsable de la desunion de l’opposition et une meilleurs alternative devra etre choisie.

    Note : d’apres Soral, a part pour la pedagogie, Arschelineau est trop couille molle pour s’opposer aux oligarques.


  • Quasimodo 26 avril 12:03

    Magouilles Blues...


  • danae141 26 avril 12:38

    La "belle" et le clochard...


Réagir