mardi 30 juillet - par mat-hac

Edwy Plenel face aux attaques de DE RUGY : "je persiste et signe"

" DE RUGY N'EST PAS BLANCHI " Edwy Plenel se défend contre les tentatives de diffamations à l'égard de médiapart. A quand une enquête sur les frais de campagnes de Macron payés par BERCY.

De Rugy attaque donc la liberté de la presse. Oui les journalistes peuvent avoir tort. Seulement, il s'agit surtout aux politiciens de mesurer la corruption en place.

Mediapart textuel rennais :

http://mediaparks.fr/



9 réactions


  • v.moyal 30 juillet 10:12

    RUGY est aussi petit que sa particule...MDR


  • zzz999 30 juillet 13:24

    Combien de fois Plenel doit insister pour que la Peronnelle puisse comprendre ce que c’est que l’intérêt public....effarant ces journalistes aux mains des financiers !


  • Scalpa Scalpa 30 juillet 23:50

     Révélations en block qui choquent ad hoc.


  • Scalpa Scalpa 30 juillet 23:54

    Un homme ca sent la pèche même avec une banane plantée dans sa raie publique.


  • louis 31 juillet 00:06

    Plenel a raison , nos hommes et femmes politiques perdent toute notion de ce qu’est le bien publique , alors qu’ils ne viennent pas se plaindre si des journalistes viennent les rappeler a l’ordre , un citoyen lambda va en prison pour moins que cela dans les faits reprochés .



    • pegase pegase 31 juillet 09:46

      @louis
      Plenel a raison

      Sans doute, la question qu’il faudrait se poser, c’est comment est ce possible que Plenel parvienne à déboulonner des personnalités aussi importantes que Rugy, Fillon ou Cahuzac ?

      Si vous monteriez un média indépendant, même avec pas mal de moyens financiers, vous n’auriez jamais une telle influence .... Donc Plenel, qui était dénoncé par Mitterrand comme étant un agent de la CIA, serait il une sorte d’agent d’influence, à la fois juge et parti

      en parfait inquisiteur d’une puissance étrangère ?


    • louis 31 juillet 13:07

      @pegase
      Je ne sais pas ce qui motive Plenel , mais s’il n’avait pas matière a investigations en raison de la moralité en ce qui concerne le bien publique de nos politiques , il n’existerait pas .


    • pegase pegase 1er août 08:50

      @louis
      -
      Ce n’est pas mon analyse, je vois plutôt qu’ils virent les gens qui ne leur plaisent pas, et en toute logique les gens qui ne leur plaisent pas sont plutôt de notre côté ...
      L’autre question serait de savoir qu’est ce qui ne leur plaisait pas chez Rugy ... certainement pas ses frasques avec les homards, dont en en haut lieu ils se foutent éperdument ...


Réagir