samedi 21 janvier - par

Des anti-fa brûlent des drapeaux français, la réaction d’André Bercoff

Manifestation du 19 janvier : Des anti-fa brûlent des drapeaux français sur le toit de l’office du tourisme à Lyon devant la huée des pompiers en grève. La réaction d'André Bercoff.



9 réactions


  • ged252 21 janvier 15:51

    En même temps, tous ces gens-là : syndicalistes, antifas, black bloc, fadas LGBT, extrèmistes Mélenchonistes, pour la plupart ne sont pas des FDS. 


    • Mr.Knout Mr.Knout 21 janvier 19:13

      @ged252 Sort de ta grotte et enlève tes oeillères, c’est gens là sont majoritairement blanc,français et issus des classes moyennes et supérieures.


    • Mr.Knout Mr.Knout 21 janvier 19:13

      @Mr.Knout

      Ces gens là*


    • Mr.Knout Mr.Knout 21 janvier 19:14

      @Mr.Knout

      Ces gens là* une horreur ce site sur téléphone et toujours d’édition en 2023.....


    • Conférençovore Conférençovore 22 janvier 19:18

      @Mr.Knout<br />Tout dépend de qui l’on parle. <br />Les mélenchonistes sont élus principalement dans les coins grand-remplacés où la haine de la France et des FDS est la règle, zones que les FDS ont fui car elles n’ont plus rien de françaises et sont invivables. Il y a des exceptions, bien évidemment, certaines régions traditionnellement rouges (comme la Bretagne) et puis il y a effectivement cette sociologie de phasmes des grands centres urbains, mais il est clair et net que ce parti anti-français radicalement anti-blanc drague les non-blancs, au point même de s’agenouiller pour des criminels noirs comme le violeur malien Adama Traoré ou même des étrangers criminels comme cette merde de camé de George Flyod. Ces demeurés n’ont d’ailleurs pas compris que, demain, quand les autres deviendront majoritaires, ils se débarrasseront d’eux pour mettre les leurs à leur place : c’est déjà ce qui se passe, localement, avec les boomeurs rouges à la con remplacés par des représentants allogènes. <br />Oui, il y a des blancos parmi les gauchiasses, des pauvres types endoctrinés au point de verser dans le candaulisme intégral, cet ethno-masochisme qui confine au suicide. Mais globalement, les Blancs encore sains d’esprit, ceux des campagnes, ceux qui ont bien compris qu’au-delà des questions socialo-économiques, il y avait aussi la question du devenir de notre pays, tous ces gens ont très massivement quitté la gauche traîtresse islamo-collabo dans les années 80-90. Il suffit d’observer la chute du PCF et, dans le même temps, l’émergence du FN. <br />Par contre, oui, en effet, chez les antifas, BB et autres merdes, il y a bcp de blancs CSP moyen+. Ils ne le savent pas encore mais ils finiront, comme tous les collabos, pendus aux réverbères et par ceux qu’ils pensaient être leurs amis. L’histoire sait se montrer aussi ironique qu’implacable. Ceci n’est qu’une question de temps.<br />


  • panpan panpan 23 janvier 10:02

    Il ne faut pas appeler ces abrutis "anti-fa", mais plutôt comme je le fais moi, les "néo-fa", car il sont plus facho, totalitaires et font preuve d’une étroitesse d’esprit pire que la plus à droite des droites extrêmes.

    Les idiots utiles du système, incapable de se remettre en question avec un QI de bulot.


  • shouitte shouitte 24 janvier 10:25

    non non non non, ce sont les pro russes qui brulent le drapeau francais


  • ged252 24 janvier 10:48
    Maintenant ils s’en prennent aux anti Covid, bizarre, non ?
    .
    Les antifas, miliciens de Pfizer, agressent des militantes anti-Covid

  • yoananda2 24 janvier 12:43

    ha ... y a des gens qui croient encore en la france ... les pauvres ... vont être déçus de pire en pire


Réagir