lundi 31 juillet 2017 - par hase

Dégagisme vague plutôt que vague dégagiste

Calme et limpide ! En à peine cinq minutes, Jean-Luc Mélenchon pointe du doigt les contradictions, pour ne pas dire les hypocrisies, du travail demandé aux parlementaires en ce qui concerne la loi de moralisation.

 

Le bon sens n’est pas la chose la mieux partagée, contrairement à ce que dit l’adage, et c’est bien dommage.

 

 



7 réactions


  • La mouche du coche 31 juillet 2017 13:50

    Attention M. Melenchon est un trotskiste qui comme tous les trotskistes est un DESTRUCTEUR. Il faut se méfier quand on est d’accord avec lui. C’est qu’il y a un piège. smiley


    • hase hase 31 juillet 2017 13:52

      @La mouche du coche
       smiley   smiley


    • zevengeur 31 juillet 2017 18:59

      @La mouche du coche

      Oups, merci pour l’info j’ai failli me faire avoir !


  • l'argentin l’argentin 31 juillet 2017 18:14

    Et donc on fait quoi ? un plan A ou B ou C ?


  • bob14 bob14 1er août 2017 10:26

    Dans la loi de moralisation, le paragraphe sur l’interdiction des politiciens condamnés par la justice de se représenter a été supprimée !

    A la fin, les "mafieux" ont adopté cette l’oie...

  • Soi même 1er août 2017 13:55

    Mélanchon a le même prôble que le clan LE PEN, il pause les bonnes questions et n’apporte aucune réponse viable .


  • egos 1er août 2017 16:58

    Les turpitudes entre électeurs et leur classe politique, conduisant au divorce, auraient débutées en 2005 , 

    vraiment ?

    Ca , c’est le point de vue de l’une des parties, 
    qui indépendamment de sa coloration politique se voit "divorcée".

Réagir