jeudi 7 mai - par mat-hac

Crise sanitaire : « une immense violence pour tous ceux qui vivent dans un monde imaginaire »

Les gouvernements créent-ils des inégalités avec leur gestion de la crise sanitaire du coronavirus, autant au niveau national qu’international ? Analyse de Charles Sannat, entrepreneur et analyste économique, pour le Désordre mondial.



3 réactions


  • rita rita 8 mai 07:53

    Les SDF, les pauvres sont dans la réalité, alors que le petit monde politique est dans l’imaginaire planqué dans sa bulle !


  • sls0 sls0 8 mai 15:47

    Un analyste qui ne sait pas calculer.

    388 morts par million d’habitants ça donne 0,04% de risque de mourrir. C’est moins pour les jeunes et plus pour les vieux. En regardant les chiffres de l’Insee on peut doubler ce chiffre sans trop se tromper.

    Une épidémie ce n’est pas penser à soi mais penser à autrui, au moins de mars comme au mois de décembre c’est la période de surcharge coté soins intensifs. Il est bon de ne pas surcharger. Il y a des régions où les hôpitaux se sont préparé et restent vident. C’est dans les régions où les gens ne sont pas entassés dans les logements, personnellement je crois que le confinement a étè un facteur agravant comme en Seine saint Denis. C’est le 14 février que j’ai lu une étude chinoise sur le sujet. Un métro qui tourne pour diffuser le virus et des gens entassés chez eux c’est la bonne recette.

    D’autres études sur les clusters c’est des grands rassemblements ensuite diffusion à domicile. Je ne sais pas s’il y a des cas de contamination suite à une ballade dans la rue.

    Pour rappel un des calculs du R0 c’est :

    B ou la transmissibilité x c le nombre de contacts x D la durée infectieuse.

    C’est sur B et c que l’on joue, où est le risque, confiné chez soi avec une personne qui prend le métro pour aller bosser comme caissière ? Ou le mec qui se ballade en forêt ou dans la rue ?

    On peut discuter d’inégalité au niveau de l’individu mais il y a aussi l’inégalité au niveau des peuples.

    Chez moi il y a 10 fois moins de morts par habitants, il y a des gants, du gel, des masques. De 6h à 17h je sort si je veux dans un rayon de 30km. Je ne peux pas aller à la capitale parce qu’il y a un cluster. Le budget santé c’est 4,4% du français. Il y a une inégalité de moyens en faveur de la France mais ici la classe dirigeante est corrompue mais non vendue aux marchés financiers ça explique ce rapport de 10 coté mortalité.

    Très relatif parler d’inégalité en cas d’épidémie.


  • hocagi@1shivom.com 9 mai 07:26

    En effet les artisans, PME/PMI et leurs salariés sont touchés de plein fouet, les cadres supérieurs et les nouvelles technologies beaucoup moins, les retraités pas du tout, sauf éventuellement par le virus lui même,

    Que dire c’est de la survie, le gouvernement ou plutôt dictature ayant pris toutes les mauvaises décisions on est livré à nous même,

    Et comme le dit Mr Attali, un Monsieur que je n’aime pas, on devra se débrouiller comme des grands garçons, avec un couteau et notre bite,

    Je conseillerais plutôt un fusil d’assaut et et notre bite mais bon on n’est pas au Michigan, un vrai état démocratique,

    Car une démocratie sans une population armée n’existe absolument pas, notre pays collabo ne s’en est même pas aperçu, donc encore moins ému ...

    http://www.leparisien.fr/international/confinement-des-manifestants-armes-ont-penetre-dans-le-capitole-du-michigan-01-05-2020-8308932.php?fbclid=IwAR1siRr_GvUQnn65-rmjLEVyrWngtEnFi5ZaMPagz65mh6zOwAt5QrmNDdw


Réagir