lundi 10 juillet - par pegase

Asselineau, entretien d’actualité n°46 - Discours de Macron et Philippe - Vaccins - Sujets internationaux...

Le président de l'UPR François Asselineau analyse l'actualité récente au 5 juillet 2017.

 

 

00:12 : Que pensez-vous de l'allocution d'Emmanuel Macron devant le Congrès réuni à Versailles ?


14:30 : Quel est votre avis sur le discours de politique générale d'Edouard Philippe le lendemain ?
20:00 : l'affaire des 11 vaccinations obligatoires pour les nourrissons
27:15 : les décisions concernant le retour à l'équilibre budgétaire (les enseignements de Keynes encore une fois oubliés)
37:15 : autres annonces (éducation, écologie....)

39:33 : N'avez-vous pas l'impression que la situation se dégrade au Moyen-Orient ?
46:33 : explosion dans une usine textile au Bangladesh
49:36 : ce que nous révèle le contentieux territorial Slovénie/Croatie
55:00 : nouvelle demande des députés européens pour cesser d'utiliser le parlement de Strasbourg
57:37 : Un mot pour conclure ?

 



128 réactions


  • bob14 bob14 10 juillet 10:20

    UPR = Une Pouffe Républicaine...


    • wendigo wendigo 10 juillet 10:48

      @bob14

       Ca c’est de l’argument, un cran au dessus et on est chez hanouna !


    • bob14 bob14 10 juillet 12:53

      @wendigo...hanouna est le philosophe préféré des Français..c’est d’ailleurs pour cela que vous en parler !


    • wendigo wendigo 10 juillet 13:15

      @bob14
       Oui c’est bien pour cela que j’ai préciser vous concernant qu’hamoun était "au-dessus" ce qui par voie de conséquences vous place en dessous, vous arrivez à raccorder là , ou c’est encore trop scientifique pour vous ?


    • Qiroreur Qiroreur 10 juillet 13:27

      @bob14
      "c’est d’ailleurs pour cela que vous en parler !"

      Niveau hanouna et question philo je ne sais pas, mais pour situer le niveau de conjugaison, en CE1 ma petite y arrive. Dans tous les cas pour ne pas confondre la 2ième personne du singulier (ou, cas plus fréquent, un participe passé) et un infinitif, la règle est simple : si vous hésitez à mettre "er" à la fin d’un verbe essayez de le remplacer par un verbe du 3ième groupe à l’infinitif : "c’est pour cela que vous en partir"... voyez, ça ne marche pas. Vous me le copierez 100 fois pour la prochaine fois. 


    • Qiroreur Qiroreur 10 juillet 14:02

      "du singulier" ... du pluriel évidemment...



    • bob14 bob14 11 juillet 07:19

      @Qiroreur...et des "cons" sans doute ?..au pluriel des enfoirés !


    • wendigo wendigo 11 juillet 07:43

      @bob14

       Pour ma part je préfère "ordure", je n’ai pas bataillé aussi longtemps pour de si faibles qualificatifs, qui plus est quand je touche enfin à l’excellence !
      Sinon je ne comprend pas pourquoi vous mettez cons au pluriel, vous souffrez d’un TDP ?


    • bob14 bob14 11 juillet 08:07

      @wendigo...heu P.D sont les initiales de votre nom ?


    • wendigo wendigo 11 juillet 09:24

      @bob14

       Vous nous cherchez des points communs ?


  • Tythan 10 juillet 11:09

    Je n’attendais pas grand chose de cet entretien de François Asselineau, dont je suis un critique féroce.


    Mais je pensais qu’un type qui se targue d’être rationnel comme lui ne tomberait pas dans le complotisme ridicule et l’irrationalité au sujet de l’affaire des vaccins. Lui qui insiste sur son sérieux, j’aurais cru qu’il ne céderait pas à cette vox populi qui raconte n’importe quoi.

    Je ne suis pas médecin et ne connaît rien à toutes ces questions. Alors, comme un con, je fais confiance. Et tous les professionnels, à epsilon près (sachant que la principale figure des anti-vaccins en France a rien de moins qu’été radié de l’ordre des médecins), recommandent le vaccin hexavalent (pardon pour l’orth, je ne le connais pas).

    Je suis père de jeunes enfants, et je n’ai pas hésité une seule seconde.


    Je conseille à tous une petite vidéo très bien faite qui démonte les accusations ridicules de ceux qui sont favorables aux vaccins.


    • Hieronymus Hieronymus 10 juillet 11:39

      @Tythan
      Je ne suis pas médecin et ne connaît rien à toutes ces questions. Alors, comme un con, je fais confiance.

      c’est bien dit

      .

      Je conseille à tous une petite vidéo très bien faite qui démonte les accusations ridicules de ceux qui sont favorables aux vaccins.

      ça démontre plutôt le contraire (le mythe de la blouse blanche)

      http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/reponse-a-une-maman-antivax-73684

      et oui faut suivre...


    • ELAA 10 juillet 14:29

      @Tythan
      Bonjour, 

      étant père de jeunes enfants, vous ne pouvez pas vous permettre de "faire confiance". C’est tout simplement un non-sens : vous déléguez votre responsabilité en tant que parent.

      Nous avons de nos jours tous les moyens de nous informer, de creuser le sujet : vous jugerez ensuite de la pertinence des uns et des autres, avec votre intelligence et sur la base de vos propres recherches.

      Pour vous aider, voici quelques faits que lesquels vous devez vous pencher avant d’accepter toute vaccination :

      - L’infanrix HEXA (mais aussi le Quinta) contient des adjuvants d’aluminium. L’aluminium est un métal lourd qui est un neuro-toxique. L’aluminium est utilisé uniquement pour des questions de rentabilité et de facilité de fabrication industrielle. Il existe d’autres adjuvants (phosphate de calcium) qui eux, sont naturellement présents dans le corps humain.

      L’aluminium peur causer une maladie auto-immune rare (la myofasciite à Macrophages) du fait de l’injection intra-musculaire (environ 1000 cas en France, notamment dus à la campagne de vaccination des années 94-97)

      L’aluminium est probablement responsables de Troubles de la Sphère Autistique (1 enfant sur 100 est touché, aux 3/4 des garçons). le ROR (vaccin contre la Rougeole/Oreillon/Rubéole) est soupçonné de faciliter cette absorption (je tiens cette information d’un neurologue belge exerçant près de Liège et qui soigne tous ces enfants souffrant de TSA : ce médecin souligne que les TSA ne sont pas de l’Autisme, la confusion empêche notamment la diffusion de l’information)

      Cette hypothèse est malgré tout renforcée par cette étude du MIT (Harvard), en anglais.

      Etat des lieux tout récent sur l’aluminium vaccinal (mars 2017) : regardez de près les travaux du Pr Gherardi de l’hôpital Mondor qui explique comment l’aluminium migre dans le corps, jusqu’à atteindre le foie et surtout le cerveau.

      - L’hépatite B peut causer la sclérose en plaque (en particulier aux filles) : la cour de justice européenne vient de juger en ce sens

      Les vaccins bénéficient d’un traitement de faveur. Contrairement aux autres médicaments, ils ne sont jamais testés en double aveugle (comparatif vaccinés/ placebo). Donc il n’existe aucune preuve scientifique de leur efficacité, alors qu’il serait facile de réaliser ces tests, comme avec n’importe quel médicament.

      Les labos (Sanofi et GSK, ce dernier étant le propriétaire exclusif du brevet de l’hépatite B) préfèrent discréditer les lanceurs d’alerte. Ca coûte moins cher que de remettre en cause leurs façons de faire (en remplaçant l’aluminium par le phosphate de calcium, par exemple).

      Au fait, il n’y a de figure anti-vaccin en France : si vous faites référence au Pr Joyeux, celui-ci ne demandait qu’un retour au DTP simple, sans aluminium, vaccin qui existait jusqu’en 2008 mais que Sanofi a retiré (il ne coûtait que 24 euros... contre 120 euros pour un hexavalent qui ne correspont pas à l’obligation vaccinale française). Renseignez-vous : nous sommes plus d’un million à avoir signé sa pétition, et le Conseil d’Etat, le 8 février 2017, a donc sommé les labos de refabriquer ce vaccin...

      Vous comprenez mieux d’où vient l’obligation des 11 vaccins ? C’est uniquement pour être conforme avec la loi. Puisqu’on ne veut pas remettre sur le marché le simple DTP (trop peu coûteux), ils vont changer la loi afin de l’adapter à leurs produits. Vous voyez bien qu’il n’y a aucune urgence épidémiologique... (si ce n’est celle des troubles de la sphère autistique).

      Enfin, deux études intéressantes à analyser :

      http://reseauinternational.net/etudes-sur-la-sante-des-enfants-vaccines-et-non-vaccines/

      à croiser avec l’étude KIGGS de l’institut Koch en Allemagne

      Oui vous trouverez toujours des gens (médecins ou non) pour critiquer ces études indépendantes... Alors c’est à vous de choisir, d’étudier et de comparer. Bref, c’est ça aussi être parent. Ensuite, vaccinez en pleine conscience.

      Ps : sachez qu’il n’est pas nécessaire de faire les rappels : une simple prise de sang peut dire si l’enfant a les anticorps ou pas. Cela évite de surcharger l’organisme avec de l’aluminium.

      rePS : la vidéo de la Tronche en Biais est toute aussi biaisée que celle de la maman anti-vaccin (notamment en faisant appel au pathos, qui n’a rien d’un argument raisonnable). Ne vous arrêtez pas à une vidéo : lisez, comparez. C’est important pour vos enfants.


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 10 juillet 16:04

      @Tythan

      "Je ne suis pas médecin et ne connaît rien à toutes ces questions. Alors, comme un con, je fais confiance. (...)

      Je suis père de jeunes enfants, et je n’ai pas hésité une seule seconde."


      Misère !  smiley


    • guepe guepe 10 juillet 18:16

      @ELAA

      Menteuse .

      Les vaccins n’ont aucun effet sur l’autisme. Ce n’est qu’un fake monté pour des brelles dans ton genre. Il n’y a aucun lien entre vaccin contre l’hépatite B et , plusieurs études à la clé n’ont rien montré. Jamais on a prouve que la myofasciite à macrophages pouvait etre causé par des vaccins

      Sur tout Typhan, ne viens pas sur sur agoravox pour t’informer médecine et n’écoutes pas non plus 50 Nuances de ridicule.

      Ps :

      " Les vaccins bénéficient d’un traitement de faveur. Contrairement aux autres médicaments, ils ne sont jamais testés en double aveugle (comparatif vaccinés/ placebo). Donc il n’existe aucune preuve scientifique de leur efficacité, alors qu’il serait facile de réaliser ces tests, comme avec n’importe quel médicament. "

      Menteuse. Propagez des ragots sur la santé des autres, faut vraiment etre une pourriture. Premier lien google .


    • wendigo wendigo 10 juillet 20:37

      @guepe

       Faites attention la diffamation est une grave atteinte au droit !
      De plus je vous l’ai déjà dit, Robert de Niro propose 100 000$ à qui pourra démontrer que vos propos sont juste et pour l’instant la somme est encore dispo ; vous avez là un bon moyen de vous faire du fric. Sans quoi le menteur n’est pas celui ou celle que vous dénoncez.
      Maintenant, calmez vous, vous nuisez à vos patrons plus que vous ne les défendez. Vous savez un agresseur n’est pas une bonne pub, seuls les fautifs et les incompétents se lancent dans la violence , l’insulte est très souvent le signe de l’hallali, un dernier râle funeste !
      Ce qui me comble de joie !


    • ELAA 11 juillet 13:51

      @guepe

      Bonjour,

      je ne mens pas : je ne vois pas l’intérêt qu’il y aurait à mentir. 

      Je n’ai pas parlé d’autisme, relisez bien : j’ai parlé de TROUBLES DE LA SPHERE AUTISTIQUES, ce qui n’est pas du tout pareil.

      Ces troubles ce caractérisent notamment par un manque de concentration, difficulté d’apprentissage, dépression... Ils sont diagnostiqués lorsque l’enfant entre à l’école primaire et que les instituteurs remarquent ces symptômes nuisant à l’apprentissage. C’est assez facile à repérer malgré tout : vous parlez à l’enfant, il ne vous regarde pas. C’est très perturbant...

      Ces TSA sont dus à l’absorption dans le cerveau de sels d’aluminium des adjuvants dans les vaccins. Que vous le vouliez ou non, un jour, cette information que les neuropédiatres savent parfaitement, sera reconnue.

      J’ai mis le lien d’une étude du MIT qui va dans ce sens (même si eux, parlent "d’autisme" et non de Troubles de la Sphère Autistique TSA).

      A la différence de l’autisme à proprement parlé, on peut en guérir ou du moins, atténuer les symptômes (en ce désintoxiquant de l’aluminium contenu dans le cerveau, mais aussi dans le foie et qui provoque des douleurs digestives). C’est un régime très lourd mais efficace. Les résultats sont surprenants !

      Pour la Myofasciite à macrophages, le travail du Pr Gherardi est très convaincant. Peut-être voyez-vous une tare dans sa démarche scientifique ?

      Pour l’Hépatite B, c’est pareil : la cour de justice européenne n’a aucun intérêt à rendre le verdit qu’elle a rendu en juin dernier. 

      quelques articles pour souligner cela :

      Recombinant hepatitis B vaccine and the risk of multiple sclerosis. A prospective study. CME 2004 

      Hepatitis B vaccine and first episodes of central nervous system demyelinating disorders : a comparison between reported and expected number of cases. Annie Fourrier et all. BrJ Clin Pharmacol. 2001 

      Hepatitis B vaccine and the risk of CNS inflammatory demyelination in childhood. Yann Mikaeloff, Guillaume Caridade, Samy Suissa et marc Tardieu. Neurology 2010. 

      Ce n’est pas un argument solide, mais je vois bien dans mon entourage, que les personnes touchées par cette maladie, ont toutes été vaccinées par l’hépatite B (idem pour les TSA : infanrix hexa combiné au ROR). 

      Je me sens donc, forcément, concernée, mais avec suffisamment de recul pour réfléchir de façon lucide et documentée (ce qui ne semble pas être votre cas, puisque vous recourez à l’insulte : vous laissez vos émotions vous dominer).

      Enfin le lien que vous postez conduit à un article qui s’intitule : Etude randomisée en double aveugle de l’efficacité relative de l’innocuité d’un vaccin acellulaire contre la coqueluche comparée à un vaccin à germes entiers en milieu rural au Sénégal.

      Donc si je comprends bien, il s’agit de comparer 2 vaccins... et non pas de voir l’efficacité d’un vaccin comparé à un placebo (ce dont je parlais dans mon précédent commentaire). Votre exemple n’est donc pas recevable.

      Je me demande si votre réactivité ne serait pas un signe de déni tout à fait bénéfique ? Peut-être commencez-vous à voir que les preuves s’accumulent, que les paroles d’experts se libèrent, peut-être commencez-vous à saisir que les vaccins ne sont pas tels qu’on nous les vend depuis toujours. Peut-être voyez-vous se profiler d’autres facteurs (recherche absolue du profit par exemple) ?

      Peut-être aurez-vous le courage d’ouvrir les yeux et de remettre en cause vos paradigmes... et il n’y a rien de plus courageux, de plus difficile, de plus effrayant, en effet. 

    • files_walQer files_walQer 11 juillet 14:58

      @Tythan

      Moi non plus je ne suis pas médecin mais je m’informe à plusieurs sources histoire d’essayer d’avoir un avis éclairé sur la question. Pour moi la confiance aveugle c’est terminé. D’autant plus que c’est un médecin du travail qui m’a un jour alerté sur les dangers de la vaccination.

      http://www.sylviesimonrevelations.com/article-les-10-plus-gros-mensonges-sur-la-vaccination-60832676.html

      http://reseauinternational.net/la-disparition-des-maladies-infectieuses-nest-pas-due-aux-vaccins-2/


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 juillet 20:28

      @guepe
      "Les vaccins n’ont aucun effet sur l’autisme. Ce n’est qu’un fake monté"

      Qui a monté ce fake et pourquoi, dans quel intérêt ?


  • maQiavel maQiavel 10 juillet 12:03

    Totalement d’accord sur l’équilibre budgétaire. 

    Attention au texte de l’article , à 39 : 33 , il ne s’agit pas du moyen orient mais de l’extrême orient. 

  • Carmela Carmela 10 juillet 12:48


    Personnellement, je trouve que c’est une chance pour les français que d’avoir un FA qui ne se laisse pas démonter par les forces de destruction en cours..
     Ce jour 28517 adhérents et une marche nécessaire à faire ensemble.

    Merci pegase,

     


    • Semi Kebab 11 juillet 10:42

      @Carmela
      Une chance pour 0,92% des français, on est d’accord, c’est toujours mieux que rien


    • Semi Kebab 11 juillet 10:43

      Remarquez, on en est plus à une chance pour la Fronce près haha, quel bol elle a notre France d’avoir toutes ces chances, chance, France, rance...


    • files_walQer files_walQer 11 juillet 15:27

      @Semi Kebab

      Ces 0,92% sont du aux prophéties auto réalisatrices que sont les sondages (ce que cette personne dit m’intéresse, mais selon les sondages il ne peut être élu) que les médias ont réussi à mettre dans la tête des gens.


  • njama njama 10 juillet 13:48

    L’obligation vaccinale, une simple question de santé publique ? d’épidémies, ou la poursuite d’un Plan National pour un leadership sur le marché mondial du vaccin ? L’État sans liens d’intérêts directs avec les labos et l’industrie du vaccin ?

    François Asselineau ignore-t-il que "les laboratoires pharmaceutiques constituent les partenaires naturels des pouvoirs publics"  ?

    Voir particulièrement à partir du Titre II

    Rapport n° 476 (2006-2007) de M. Paul BLANC fait au nom de l’Office parlementaire d’évaluation des politiques de santé, déposé le 28 septembre 2007 http://www.senat.fr/rap/r06-476/r06-476.html

    II RÉPONDRE AUX ENJEUX DE DEMAIN
    Au-delà de son objectif de court terme d’améliorer le taux de couverture de la population, la politique vaccinale doit, à plus long terme, être en mesure de répondre aux besoins en matière de recherche et de production nationales de vaccins et aussi de jouer un rôle moteur dans l’aide aux pays les plus pauvres.
    Pour relever ces défis, les laboratoires pharmaceutiques constituent les partenaires naturels des pouvoirs publics, en raison des moyens humains, techniques et financiers qu’ils mobilisent. En effet, le marché mondial du vaccin est en constante expansion, avec une augmentation des ventes de 13 % à 14 % chaque année, soit deux fois plus que les médicaments traditionnels.
    [...]
    Le marché des vaccins ne comprend qu’un petit nombre d’acteurs : quatre laboratoires fournissent ainsi 90 % des produits. En France, ils sont trois (GlaxoSmithKine, Sanofi-Aventis et Wyeth) à se partager 95 % du marché. Ces industriels consacrent 15 % à 20 % de leur chiffre d’affaires à la recherche et au développement de nouveaux vaccins.
    [...]
    B UNE PRODUCTION NATIONALE COMPÉTITIVE MAIS CONCURRENCÉE
    La France est le premier pays producteur de vaccins et exporte 85 % de sa production. Notre pays dispose donc d’atouts certains mais il est de plus en plus directement confronté à la concurrence des pays émergents.
    [...]
    De par sa tradition industrielle en vaccinologie, la France possède de nombreuses usines sur son territoire. Son attractivité ne se dément pas à ce jour : récemment, GlaxoSmithKline a investi 500 millions d’euros dans la création d’une entité ouverte dans le Nord-Pas-de-Calais et destinée à la production de son nouveau vaccin contre le cancer du col de l’utérus.

    Cette situation favorable doit être confortée par les pouvoirs publics par une politique ambitieuse d’installation et de maintien des sites de production, notamment grâce à une fiscalité attrayante. Au-delà du soutien à ce secteur économique, la France doit en effet conserver, et même accroître, sa capacité de production de vaccins pour être en mesure de faire face à l’augmentation brutale de la demande intérieure et mondiale en cas d’épidémie (de grippe aviaire ou de chikungunya, par exemple).

    etc.

    Voir aussi ÉTUDE ET ANNEXES

    1. ORGANISER UN PROJET NATIONAL FORT AUTOUR DE LA VACCINATION

    Si les pouvoirs publics ont pour ambition d’améliorer les performances de la politique vaccinale française, la priorité est d’accorder à la vaccination une place majeure dans la politique nationale de santé publique.

    1.1. ÉTABLIR UN PLAN NATIONAL POUR LA VACCINATION

    La loi du 9 août 2004, relative à la politique de santé publique précise que : « Pour certains problèmes de santé, notamment ceux pour lesquels il y a nécessité de coordonner les actions d’intervenants multiples sur plusieurs années, la politique de santé publique définit des plans stratégiques pluriannuels organisant des ensembles d’actions et de programmes cohérents. »

    La création d’un plan national de santé publique en faveur de la vaccination, dès 2009, constituerait un instrument privilégié pour répondre aux difficultés actuelles de la politique vaccinale française.

    Après les avancées que représente la loi du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, il s’agit maintenant de passer à une politique plus forte de promotion de la vaccination.

    L’ambition est triple : assurer suite à l’élaboration d’une recommandation vaccinale la logistique opérationnelle nécessaire de mise en application et de suivi, promouvoir la vaccination auprès du grand public et afficher la volonté étatique de soutenir les professionnels de santé dans leur rôle de vaccinateurs.



  • njama njama 10 juillet 14:05

    La vaccination c’est surtout bon pour le business ... les bébés français pour la promotion des vaccins ?

    "Investir dans la vaccination c’est investir dans l’avenir ?"

    Pourquoi la France a intérêt à soutenir la santé publique en Afrique
    [........]

    C’est doter la coopération française d’une véritable stratégie, humainement forte, économiquement et financièrement efficace. C’est également permettre aux entreprises de s’impliquer davantage dans l’investissement socialement responsable. La France est en effet le 2ème contributeur de l’IFFIm (International Finance Facility for Immunisation) , un mécanisme international de financement pour la vaccination qui soutient les programmes de Gavi par l’émission d’obligations sur les marchés financiers. Le soutenir offre l’opportunité aux entreprises françaises d’investir dans des titres à impact social positif, combinant performance et responsabilité sociétale.

     Dans ce contexte, la France doit impérieusement apporter son soutien financier à la vaccination pour mettre en place une diplomatie économique fondée sur des impératifs d’efficacité au bénéfice de tous. De Dakar à Berlin via Davos, investir dans la vaccination c’est investir dans l’avenir.

    - Jean-Louis Bancel, président du Crédit Coopératif

    - Richard Bielle, président du directoire de la CFAO (Compagnie française de l’Afrique Occidentale)

    - Tanguy Claquin, responsable mondial Finance Sociale et Environnementale, Crédit Agricole CIB

    - Jean-Marc Leccia, président directeur général d’Eurapharma

    - Alexandre Vilgrain, président du CIAN (Conseil français des investisseurs en Afrique)

    - Philippe Zaouti, directeur général de Mirova (filiale Natixis Asset management)

     http://www.latribune.fr/opinions/tr...


    • njama njama 10 juillet 14:27

      La France est en effet le 2ème contributeur de l’ IFFIm (International Finance Facility for Immunisation) ,un mécanisme international de financement pour la vaccination qui soutient les programmes de Gavi par l’émission d’obligations sur les marchés financiers.

      l’IFFIm est tout simplement une machine de guerre capitaliste pour promouvoir la vaccination objectif 2015, 500 millions d’enfants vaccinés sans même voir si c’est nécessaire de vacciner ! en plus de s’apparenter au système de Ponzi (Ponzi scheme en anglais) un montage financier frauduleux qui consiste à rémunérer les investissements des clients essentiellement par les fonds procurés par les nouveaux entrants.
      mais ici nous ne sommes pas dans le cas de fraude (dissimulation), hormis peut-être l’utilité sanitaire très discutable de ces vaccinations de masse à l’échelle planétaire (?)

      "Since its launch in 2000, Gavi, the Vaccine Alliance has helped prevent more than eight million future deaths and helped protect 580 million additional children with new and under-used vaccines."

      http://www.iffim.org/funding-gavi/what-is-gavi/

      Des méthodes de financements qui s’apparentent à du capitalisme sauvage puisque les détenteurs d’obligations seront rémunérés en utilisant les fonds des donateurs

      Financials

      Summary of key payment obligations and flows

       Donors make payments to IFFIm based on legally binding grants to the Gavi, the Vaccine Alliance, which intends to assign the right to receive such grants to IFFIm.
        IFFIm issues AA/Aa1/AA rated bonds in the international capital markets.
        The Treasury Manager, on behalf of IFFIm, will manage bond proceeds as liquid investments until they are needed for immunisation programmes in recipient countries. Funds flow from IFFIm to the GAVI Fund Affiliate and are disbursed as required for Gavi-approved programmes to procure needed vaccines and to support recipient countries through Gavi, for Gavi-approved programmes.
        IFFIm repays bondholders using funds provided by donors **  pursuant to the agreed and legally binding grant payment obligations.
      http://www.iffim.org/financials/

      ** traduction : IFFIm rembourse les obligataires en utilisant des fonds fournis par des donateurs ...


    • njama njama 10 juillet 14:57

      médecine et totalitarisme sanitaire ... quand la réalité dépasse la fiction !

      La vaccination, un instrument du colonialisme sous couvert d’humanitaire ?


      Le médicament qui devait sauver l’Afrique : un scandale pharmaceutique aux colonies

      Guillaume Lachenal

      C’est l’histoire d’une piqûre magique, qui devait débarrasser l’Afrique d’une maladie qui décimait le continent. C’est l’histoire d’un scandale pharmaceutique oublié, enterré par les pouvoirs coloniaux de la fin des années 1950. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, les médecins des colonies font de l’éradication de la maladie du sommeil leur priorité. Un nouveau médicament vient d’être découvert : la Lomidine. Dans l’enthousiasme, de grandes campagnes de " lomidinisation préventive " sont organisées dans toute l’Afrique. La méthode connaît quelques ratés – la molécule se révèle inefficace et dangereuse – mais ils ne freinent pas les médecins, au contraire. Il faut « lomidiniser » l’intégralité des populations, de gré ou de force. Ce livre montre comment les médecins s’obstinèrent à utiliser un médicament pourtant dangereux, au nom du rêve d’une Afrique libérée de la maladie ; comment la médecine a été un outil pour le colonialisme ; comment elle a servi de vitrine à l’« humanisme » européen et de technique de surveillance et de répression. La petite histoire de la Lomidine ouvre une fenêtre sur le quotidien des politiques coloniales de modernisation, révélant leur envers : leurs logiques raciales, leur appareil coercitif, leur inefficacité constitutive, et la part de déraison inscrite au coeur du projet de « mise en ordre » de l’Afrique par la science et la technique. Guillaume Lachenal renouvelle le regard sur le gouvernement des Empires, qu’il saisit dans son arrogance et sa médiocrité, posant les jalons d’une anthropologie de la bêtise coloniale.
      http://www.amazon.fr/m%C3%A9dicament-qui-devait-sauver-lAfrique/dp/2359250876

      L’Épilogue (pages 235 et 236) nous apprend que la molécule, la pentamidine, a eu une seconde vie dans les années 1980 en devenant un médicament vital pour devinez qui ? ... les malades du Sida.

      Ouvrage passionnant ...


    • njama njama 10 juillet 22:46

      un article sur le sujet :

      Lomidine : comment la médecine coloniale a dérapé
      Dans une enquête impressionnante, l’historien Guillaume Lachenal exhume ce "scandale pharmaceutique" qui en dit beaucoup sur la colonisation. Extraits.

      ...

      "Les villageois n’ont pas le choix, le traitement est obligatoire en dépit de l’abolition du Code de l’indigénat, et selon un rituel désormais familier : les longues files d’attente sous un soleil sans pitié, les prélèvements sanguins, l’examen de chaque lame de sang par des auxiliaires recrutés parmi les autochtones et chargés de s’assurer que l’on ne piquera pas des gens déjà malades, le traitement étant administré à titre préventif et efficace en cela – du moins croit-on savoir car, dans quelques années, la vérité va se révéler toute autre.

      L’injection dans la fesse est très douloureuse. Des effets secondaires plus que préoccupants sont minimisés dans toutes les publications (déjà) : vertiges, vomissements, diarrhées, baisse brutale de la tension artérielle, si bien qu’on impose parfois le repos après la piqûre et ce sont des villages entiers qui se retrouvent allongés sur le sol."
       
      ... http://bibliobs.nouvelobs.com/documents/20141012.OBS1847/lomidine-comment-la-medecine-coloniale-a-derape.html


  • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 10 juillet 16:11

    Concernant les vaccins, je propose la mesure suivante : 


    1. Chacun choisit de faire vacciner ou non ses enfants.
    2. On étudie ensuite la santé des deux groupes d’enfants sur une longue période (20 ans ou plus) à travers un protocole très rigoureux.


    • guepe guepe 10 juillet 18:19

      @Qaspard Delanuit

      Et à quand l’étude redémontrant les effets du Doliprane ?

      Pfff, les antivax ont vraiment fait des ravages, déjà, des études , il y en à la pelle. Bon, je remets celle plus haut vu que j’avais bien compris que tout le monde à des mains gauches quand il s’agit de chercher des études sur la vaccination.


    • guepe guepe 10 juillet 18:22

      @Qaspard Delanuit

      Et votre test n’es pas en double aveugle. Attention, on va vous tomber dessus smiley


    • pegase pegase 10 juillet 19:08

      @Qaspard Delanuit


      Le tétanos doit être absolument obligatoire, cette maladie est un cauchemars , un véritable traumatisme pour les professionnels de la santé qui ont eu affaire à un patient infecté ... généralement ils finissent par les piquer pour éviter leurs souffrances, imaginez la scène ...

      la poliomyélite c’est pas terrible non plus smiley


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 10 juillet 19:29

      @pegase
      "Le tétanos doit être absolument obligatoire, cette maladie est..."

      Vous pensez que les gens qui refusent la vaccination le font parce qu’ils pensent que les maladies sont sympas ou sans gravité ?


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 10 juillet 19:36

      @Qaspard Delanuit
      "des études , il y en à la pelle."

      Des études comparatives sur une longue période et sur la même population (pas en comparant des groupes séparés de plusieurs décennies), non, il n’y en a pas "à la pelle". Si vous en connaissez une pour la France ou même l’Europe, merci de l’indiquer. 


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 10 juillet 19:37

      @guepe
      "Et votre test n’es pas en double aveugle."

      De quel test parlez-vous ?? 


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 10 juillet 19:41

      @guepe
      Et à quand l’étude redémontrant les effets du Doliprane ? 

      Quelques années ou quelques mois. Les études sur le paracetamol ou acetaminophen sont assez constantes, ce qui est bien logique, renseignez-vous. 


    • pegase pegase 11 juillet 00:16

      @Qaspard Delanuit

      Vous pensez que les gens qui refusent la vaccination le font parce qu’ils pensent que les maladies sont sympas ou sans gravité ?


      Il n’y a pas à leur demander leur avis, tenter de traiter un patient atteint du tétanos est extrêmement couteux pour la communauté, pour des résultats incertains ...

      Voyez plutôt =>

      Le tétanos est une affection provoquée par une toxine nerveuse produite par la bactérie Clostridium tetani, de la même famille que les bactéries qui causent la gangrène et le botulisme. Il représente toujours un sérieux problème de santé publique mondial, tuant plus de 500 000 personnes par année.

      Les personnes atteintes du tétanos doivent être admises dans une unité de soins intensifs pour recevoir un traitement et faire l’objet d’un suivi continu.

      Le traitement du tétanos comprend habituellement :

      • un traitement de soutien ;
      • des médicaments antispasmodiques ;
      • des antibiotiques et de l’immunoglobuline antitétanique pour traiter l’infection ;
      • un traitement pour la plaie ;
      • la vaccination.

      Traitement de soutien : la menace la plus importante concerne la respiration. L’intubation avec ventilation assistée est habituellement nécessaire pour assurer la respiration des personnes atteints de tétanos. Cela peut impliquer une trachéotomie, l’insertion d’un tube directement à travers un trou percé dans la gorge.

      Comme les personnes atteintes de tétanos pourraient ne pas pouvoir avaler, on doit habituellement les nourrir par voie intraveineuse ou par un tube nasogastrique. Dans ce dernier cas, on insère un tube par le nez, le fait passer par la gorge jusqu’à l’estomac. Un cathéter (une sonde) peut aussi être inséré dans la vessie pour évacuer son contenu.

      http://santecheznous.com/condition/getcondition/tetanos


    • pegase pegase 11 juillet 00:21

      @Qaspard Delanuit

      Un tuyau enfoncé dans un trou dans la gorge pour respirer, un tuyau dans le nez pour boire et manger, un tuyau pour pisser et un tuyau dans le cul pour les sels ...

       Est ce suffisant pour vous inciter à vous faire vacciner ? smiley


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 juillet 04:40

      @pegase
      Vous ne m’avez pas compris, mais c’est pas grave. 


    • Zatara Zatara 11 juillet 06:46

      @Qaspard Delanuit
      Des études comparatives sur une longue période et sur la même population (pas en comparant des groupes séparés de plusieurs décennies), non, il n’y en a pas "à la pelle". Si vous en connaissez une pour la France ou même l’Europe, merci de l’indiquer.


      "Afin de connaître la santé réelle des enfants allemands, les autorités allemandes ont lancé une étude de vaste envergure, dite « Kiggs », de 2003 à 2006 portant sur 17 461 enfants de 0 à 17 ans. Cette étude approfondie, menée méthodiquement par la plus haute institution de santé allemande, l’institut Robert Koch, a donné lieu à plusieurs publications. Cette étude démontre assurément que les enfants non vaccinés sont en bien meilleure santé que ceux qui l’ont été "

      https://www.youtube.com/watch?v=S_FO5NB3HIc


    • pegase pegase 11 juillet 09:11

      @Zatara

      Les gens qui refusent les vaccins étant souvent les mêmes qui se nourrissent exclusivement de bio et de légumes du jardin, comment savoir que leur excellente santé ne vient pas plutôt de là ? 

      Le bio (le vrais bio) est d’une efficacité certaine sur la santé, j’ai mis ma cop au bio, au début elle était sceptique, aujourd’hui elle est complètement convaincue, et j’en suis la preuve vivante => jamais malade => mes dernières visites en milieux médical étaient pour une hernie faute d’avoir trop forcé (quel idiot je suis) et d’une jambe cassée dans un accident de parapente (quel con) ...


    • pegase pegase 11 juillet 09:19

      @Qaspard Delanuit

      Vous pensez que les gens qui refusent la vaccination le font parce qu’ils pensent que les maladies sont sympas ou sans gravité ?


      Bon alors , dans ce cas ils refusent parce qu’ils supposent que le vaccin est mauvais pour leur santé ...... Je suis bien d’accord avec ça, mais les risques sont tout simplement énormes => 500 000 morts du tétanos tout les ans selon l’oms, vous ne pouvez tout simplement pas bricoler ou travailler (n’importe quoi, la terre, le bois, l’usinage du métal etc ..) sans être vacciné ...

      Vous allez dire que cela vaut peut être mieux pour la planète et sa biodiversité ...


    • Zatara Zatara 11 juillet 12:44

      @pegase
      réfléchis popèg’, depuis combien de temps on vaccine ? depuis combien de temps les gens mangent du bio ?


    • pegase pegase 11 juillet 14:30

      @Zatara

      Jusque disons les années 60 - 70 les gens mangeaient tous relativement bio ...

      Les premiers traitements sérieux émanent des études militaires sur des soldats atteints par les plaies occasionnées lors des combats sous la forme de sérums dès la première guerre mondiale (14 - 18) , puis sous la forme du vaccin dans le gigantesque laboratoire à ciel ouvert que fut la deuxième guerre mondiale ....

      Il n’y a pas à tortiller du cul, ce vaccin est d’une efficacité certaine .... voir les détails plus bas ...


      Extrait :

      La guerre de 39-45 sera, pour les vaccins, ce qu’a été 14-18 pour les sérums, l’occasion de juger à grande échelle. D’autant plus que les doctrines de médecine militaire, au début du conflit, sont différentes selon les belligérants. La France, la Grande-Bretagne, le Canada utilisent le vaccin adsorbé ; les États-Unis, le vaccin fluide pour l’armée de terre et le vaccin adsorbé pour la marine. Les Britanniques font 2 doses sans rappel, les Américains 3 doses et un rappel, etc. Les Allemands préfèrent en rester aux sérums, en réservant la vaccination aux parachutistes, seuls susceptibles d’opérer loin de leur propre service de santé6.

      En 1942, l’armée britannique, qui compte 22 cas de tétanos depuis le début du conflit, adopte le schéma américain. Les États-Unis compteront 12 cas de tétanos sur un peu plus de 2,7 millions de blessés durant tout le conflit (ensemble des opérations), soit un taux de 0,44 pour 100 000. Du début de la Première Guerre mondiale à la fin de la seconde, les statistiques militaires des cas de tétanos sont passés de l’échelle sur 1 000 à l’échelle sur 100 000. En revanche, les hôpitaux américains et anglais qui reçoivent les blessés allemands prisonniers font état de 53 cas de tétanos sur un seul mois de l’hiver 44-45. Durant la bataille de Normandie, les Allemands auraient eu 80 cas de tétanos, aucun chez leurs parachutistes engagés comme troupe au sol7,

      https://fr.wikipedia.org/wiki/T%C3%A9tanos



      Historique et généralité :

      Une première description complète et précise apparaît au IIe siècle apr. J.-C. dans le Traité des maladies aiguës (livre I, chapitre 6) d’Arétée de Cappadoce (médecin romain, originaire d’Anatolie centrale). Cette description se termine ainsi :

      « Calamité monstrueuse, spectacle désagréable, pénible à voir, mal irrémédiable ; dans cet état leurs amis mêmes ne peuvent les reconnaître. Si les vœux qu’on faisait auparavant pour leur mort avaient pu paraître impies, ils deviennent maintenant charitables, parce qu’il n’y a que la perte de la vie qui puisse mettre un terme à tant de souffrances, à tant de difformités. Le médecin, en effet, quoique présent ne trouve en son art aucun moyen, je ne dis pas de les guérir, mais même de les soulager. Ce serait en vain qu’il essaierait de changer leur posture : il les mettrait plutôt en pièces. Il ne lui reste donc qu’à s’affliger sur le sort de son malade, qu’il voit aux prises avec un mal auquel il ne peut remédier, et certes, il n’y a point de situation plus pénible et plus malheureuse pour un médecin. »  smiley

      Aucun changement notable n’apparaît jusqu’à la fin du XVIIIe siècle. Durant les guerres napoléoniennes, les premières statistiques de médecine militaire sur le tétanos font état de 12 à 13 cas de tétanos pour 1 000 blessés3.

      Le tétanos est une toxi-infection commune à l’Homme et à l’animal. Il est dû à une infection locale par la bactérie Clostridium tetani produisant une toxine, la tétanospasmine, ciblant le système nerveux central. Cette neurotoxine est l’un des plus puissants poisons biologiques connus. Elle entraîne la mort dans 20 à 30 % des cas. La guérison s’obtient après plusieurs jours ou semaines d’hospitalisation en réanimation et soins intensifs.

      Dans les pays développés, si cette maladie est en voie de disparition, elle persiste encore par insuffisance de vaccination. Ailleurs, elle touche surtout les accouchées et les nouveau-nés des régions les plus pauvres, du fait d’une absence d’hygiène et de vaccination. En janvier 2017, ce tétanos maternel et néonatal reste un problème de santé publique dans 18 pays en développement.

      Cette maladie n’est ni immunisante (il est possible d’être infecté plusieurs fois), ni contagieuse (pas de transmission de personne à personne). Elle n’est pas éradicable car les bactéries sont en permanence dans le sol et l’environnement, mais elle est totalement évitable par la vaccination et l’hygiène des plaies.


    • Zatara Zatara 11 juillet 14:54

      @pegase
      il ne s’agit pas d’être fondamentalement contre le vaccin, cette posture est aussi stupide et dogmatique que celle qui consiste à vouloir obliger 11 vaccins... Tu pourra me sortir tous les textes que tu veux, 1/je n’ai pas le temps 2/j’ai déjà fait mes petites recherches de mon côté 3/ je n’estime pas que le sujet soit fondamentalement le vaccin en lui même... j’estime que la vaccination obligatoire contre 11 maladie est, de fait de son obligation, contre productif et plus encore : incompatible avec le principe de liberté, et des lois de la constitution. La situation actuelle impose 3 vaccins qui sont, à travers le temps et les retours, des vaccins qui ne posent aucun problème. Il est scandaleux de ne plus pouvoir le trouver en pharmacie. Ainsi, le marché oblige à se vacciner avec des hexavalents et autres....

      Donc, retour ou obligation pour les labos de fournir des doses ne contenant que ces 3 vaccins, et non aux 11 vaccins, qui ne sont, a minima, sans parler de leurs éventuelles dangerosité accrues, d’aucune utilité, si ce n’est celle de faire gonfler artificiellement le CA de gros labos européens (ou multinationales de la santé) dans une guerre commerciale....


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 juillet 15:16

      @pegase
      Vous répétez des choses par copier-coller, que vous n’êtes pas en mesure de vérifier, les militants antivax font de même. A partir de là chacun prétend être dans l’évidence, part de ses propres conclusions, et affirme que ce sont les autres en face qui sont fous et criminels. 

      Vous voulez que je vous montre que, sur le fond, vous ne savez pas grand chose à ce sujet, juste en vous posant deux questions simples ? 

      1. Combien de cas de tétanos en France par an (vous pouvez prendre n’importe laquelle des 5 dernières années ou faire une moyenne, comme bon vous semble) ?

      2. Quelle est la part (en pourcentage) de la population française qui n’est pas à jour de sa vaccination contre cette maladie (et donc qui n’est pas officiellement protégée par le vaccin) ?

      Essayez juste de répondre à ces deux questions simples en faisant des recherches sur le sujet, ne tirez pas de conclusion, ne parlez pas d’autre chose, n’envoyez pas de gravure d’une encyclopédie médicale du XIXe siècle sur les convulsions d’en enfant agonisant, répondez seulement aux deux questions pour vous-même...


    • yoananda yoananda 11 juillet 15:42

      @Qaspard Delanuit
      "Vous répétez des choses par copier-coller, que vous n’êtes pas en mesure de vérifier, les militants antivax font de même"

      C’est, je pense, devenu un véritable problème de société, identifié par le sociologue Gérald Bronner dans son livre "la démocratie des crédules" comme le phénomène d’empilement argumentatif.

      On copie-colle des arguments et selon une sorte de hasard guidé par les bulles de recherche qui sont un équivalent au biais de confirmation démultiplié, on les accumule, on les empile, jusqu’à se forger une certitude : c’est la masse qui fait preuve, car rien n’est vraiment vérifié.

      Ce n’est pas une accusation car c’est difficile d’y échapper pour tout un chacun. Il faut se forcer à aller lire des sites "anti", ce qui est contraire à nos inclinations naturelles, ça demande un effort, ce n’est pas intellectuellement confortable (notre cerveau AIME les certitudes, peut être plus que tout autre chose), ni même socialement (quelqu’un qui n’a que des doutes, ce n’est pas socialement très valorisant).

      Ce problème est empiré par : la défiance (justifiée selon moi) envers les élites et le système, la baisse du niveau général de culture et d’esprit critique (merci la Béquassem), et bien sûr par la crise économique et son traitement politico-médiatique (d’autant plus qu’elle est loin d’être terminée).

      Ainsi chacun se referme sur une tribu virtuelle, invective l’autre qui fait de même, et le dialogue devient compliqué. Plus qu’il ne l’était avant ou c’était les zexperts qui tranchaient ce genre de questions. D’une certaine manière je me dis que ça va nous obliger à grandir, à devenir plus mature sur la gestion de l’information, mais pour l’instant, nous sommes à l’ère de la sur-information et c’est probablement pire que ce qu’on vivait avant, même si on a accès à plus d’information et d’interlocuteur : en tout cas on observe l’effet inverse de ce qu’on nous avait vendu il y a des années à propos d’un internet qui allait permettre une explosion des connaissances (cette explosion à bel et bien lieu, mais uniquement pour ceux qui ne tombent pas dans les multiples pièges du virtuel !)


    • yoananda yoananda 11 juillet 15:51

      @yoananda
      il faut se forcer à aller sur les sites "anti", et aussi se forcer à faire des vérifications factuelles par carottage un minimum *

      [mais on reste confiné aux sources officielles, alors c’est toujours un peu tendancieux]


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 juillet 17:17

      @yoananda
      "on observe l’effet inverse de ce qu’on nous avait vendu il y a des années à propos d’un internet qui allait permettre une explosion des connaissances (cette explosion à bel et bien lieu, mais uniquement pour ceux qui ne tombent pas dans les multiples pièges du virtuel !)"

      Oui, Internet amplifie aussi bien l’intelligence que l’auto-aliénation mentale. C’est d’ailleurs ce dont parle Bernard Stiegler sur l’article à côté. 

      http://www.agoravox.tv/actualites/technologies/article/le-web-est-un-espace-public-il-73825


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 juillet 17:23

      @yoananda

      Concernant la vaccination, quand on quitte le domaine de la perroquet’attitude (répéter ce qui nous plaît), on se rend compte, surtout si l’on a des relations dans le domaine de la recherche, que le débat est en réalité TRES complexe. Or tout ce qui est complexe passe à la moulinette de la simplification quand il s’agit de politique de santé collective. Et plus c’est collectif, plus c’est simplificateur (cas de l’Afrique avec plusieurs exemples tragiques). 


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 juillet 17:37

      @njama
      Ce document est un bon résumé des arguments raisonnables en défaveur de la vaccination contre le tétanos. Mais des réponses également raisonnables ont aussi été apportées pour s’opposer à chacun de ces arguments, en particulier concernant le fait que le vaccin soit immunisant et non la maladie elle-même (par exemple). Bref, sur le fond, ce n’est pas simple !  smiley


    • pegase pegase 11 juillet 20:28

      @Zatara

      j’estime que la vaccination obligatoire contre 11 maladie est, de fait de son obligation, contre productif et plus encore : incompatible avec le principe de liberté, et des lois de la constitution. La situation actuelle impose 3 vaccins qui sont, à travers le temps et les retours, des vaccins qui ne posent aucun problème. Il est scandaleux de ne plus pouvoir le trouver en pharmacie. Ainsi, le marché oblige à se vacciner avec des hexavalents et autres....


      Donc on est complètement d’accord, la situation antérieur était idéale, juste les vaccins pour les maladies les plus graves ...


    • Zatara Zatara 11 juillet 20:37

      @pegase
      Donc on est complètement d’accord, la situation antérieur était idéale, juste les vaccins pour les maladies les plus graves ...

      la situation antérieur est que ce vaccin obligatoire, contre ces 3 maladies est introuvable en France, et depuis quelques années déjà....


    • pegase pegase 11 juillet 20:37

      @Qaspard Delanuit

      1. Combien de cas de tétanos en France par an (vous pouvez prendre n’importe laquelle des 5 dernières années ou faire une moyenne, comme bon vous semble) ?


      500 000 morts dans le monde entier selon l’OMS, le problème est mondial, il ne s’arrête pas aux frontières, vous pouvez parfaitement chopper le tétanos en vous blessant à l’autre bout de la planète ... Enfin j’ai collé plus haut des statistiques militaires, elles parlent d’elles mêmes, et puis à la campagne, tout les gens savent que c’est dangereux de ne pas se faire vacciner ...

      Si vous vous blessez, la première chose que votre médecin vous demandera, c’est si vous êtes à jour du tétanos ...

      Si c’est non => piquouse préventive ... hop baissez votre pantalon smiley


    • pegase pegase 11 juillet 20:40

      500 000 par an .... ente autre les femmes qui accouchent dans les pays sous développés ...

      Parlez en avec un pro dans le médical, vous verrez bien !


    • pegase pegase 11 juillet 20:43

      @Zatara

      la situation antérieur est que ce vaccin obligatoire, contre ces 3 maladies est introuvable en France, et depuis quelques années déjà....


      Je l’ignorais, ben ils sont complètement fous ...


    • pegase pegase 11 juillet 20:44

      @pegase

      J’irai faire mes rappels en Suisse, ras le bol des conneries en France !


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 juillet 20:59

      @pegase

      Mes questions étaient pourtant simples. 

      1. Combien de cas de tétanos en France par an (vous pouvez prendre n’importe laquelle des 5 dernières années ou faire une moyenne, comme bon vous semble) ?

      2. Quelle est la part (en pourcentage) de la population française qui n’est pas à jour de sa vaccination contre cette maladie (et donc qui n’est pas officiellement protégée par le vaccin) ?

      Essayez juste de répondre à ces deux questions très simples sans faire de la broderie et sans danser la tarentelle, Pegase.


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 juillet 21:02

      @pegase

      "Si vous vous blessez, la première chose que votre médecin vous demandera, c’est si vous êtes à jour du tétanos ... Si c’est non => piquouse préventive"


      Le médecin fera ce que je lui demande de faire. 


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 juillet 21:10

      @pegase
      "et puis à la campagne, tout les gens savent que c’est dangereux de ne pas se faire vacciner" 

       smiley   smiley  smiley

      Il est donc inutile de pousser plus loin les recherches scientifiques sur la question. 

      Ah oui c’est vrai, ça ! Signé : la mère Denis. 


    • yoananda yoananda 11 juillet 21:19

      @Qaspard Delanuit
      "que le débat est en réalité TRES complexe"

      Ha bon ? Je l’ignorais, je pensais que c’était relativement "plié" chez les connaisseurs.

      Mais dans le fond, quoi d’étonnant ? l’humain est complexe, la vie aussi, tout est lié, on trouve quelques "hacks", quelques "trucs" de ci de la, mais on joue essentiellement aux apprentis sorciers, on est loin de maîtriser toutes les conséquences de ce qu’on fait, d’autant plus que nos sociétés ne sont plus "centrées" spirituellement (n’ont plus aucune sagesse). La recherche du profit et du confort matériel ne permettent pas d’entrevoir ces choses la. On tâtonne.


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 juillet 22:04

      @yoananda
      Le problème des scientifiques - je parle des vrais chercheurs et non des perroquets savants - c’est qu’on leur demande de fournir, pour les politiques de santé publique, des recommandations générales relativement constantes à partir de données qui sont dans leurs études le plus souvent incertaines et mobiles. Et je ne parle même pas des conflits d’intérêts. Il n’y a qu’à considérer le cas de la croissance étourdissante des allergies pour se faire une idée de la distance qui nous sépare d’une compréhension des mécanismes immunitaires. Tout le monde a dans sa famille ou son entourage amicale une personne qui souffre d’allergie aujourd’hui. Or, est-ce que vous avez déjà entendue UNE SEULE explication de cette montée en puissance du phénomène allergique (qui peut rendre infernale la vie des gens et coûter très cher en termes de santé publique). Des hypothèses, il y en a, mais rien de clair ni même de très évident. 

      "Dans un nombre conséquent et toujours croissant de pays industrialisés, l’allergie est un véritable phénomène de société émergent. En 1980, 10 % de la population en souffrait, en 1999 plus de 30 %2, les prédictions les plus alarmistes montent jusqu’à 50 % d’ici 2025 dans les pays industrialisés de l’hémisphère Nord."

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Allergie

      Comparaison n’est pas raison, mais tout informaticien sait qu’à côté du virus, l’autre truc qui peut foutre le bordel dans votre ordinateur, c’est... l’antivirus. 


    • Zatara Zatara 11 juillet 22:48

      @Qaspard Delanuit
      concernant les allergies, il y a une hypothèse plutôt solide et somme toute évidente : le fait d’être passer à un monde complètement aseptisé depuis à peine un siècle....


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 12 juillet 01:47

      @Zatara
      C’est une "explication générale" très insuffisante. En quoi ça expliquerait par exemple l’allergie à la cacahuète ou au céleri ? L’atmosphère des maternités était plus chargée en poudre de cacahuète et de céleri il y a 50 ans ? 

      Et d’ailleurs, faisons une expérience : essayez de m’expliquer pourquoi vous trouvez évident que le passage à un monde "complètement aseptisé" produise une augmentation des allergies. Vous allez voir que ce n’est pas facile de développer cet argument qui est un petit truc que tout le monde répète mais qui ne veut pas dire grand chose. Et comment ça expliquerait les cas de plus en plus fréquents des gens qui deviennent allergiques à 40 ans à un truc qu’ils mangeaient tous les jours auparavant ?? 

      https://destinationsante.com/peut-on-devenir-allergique-a-l-age-adulte.html


    • Zatara Zatara 12 juillet 08:55

      @Qaspard Delanuit

      Ce n’est pas parce que vous avez compris votre inculture de la chose qu’il faut en devenir sarcastique et désagréable pour autant...

      En quoi ça expliquerait par exemple l’allergie à la cacahuète ou au céleri ? L’atmosphère des maternités était plus chargée en poudre de cacahuète et de céleri il y a 50 ans ?

      Les enfants ne jouent plus au contact des microbes et des virus... or de nombreuses études suggèrent que certains d’entre eux, non content de ne pas nous rendre malade, participe à entrainer et améliorer nos défenses immunitaires ainsi que nos seuils de tolérance à des éléments rares ou saisonniers pouvant soit être ingéré, soit être respirer.... Et c’est tout à fait logique. Connaissez vous la procédure de désensibilisation aux graminées ? aux piqure de guêpe et d’abeille ?

      http://www.courrierinternational.com/article/2010/05/20/une-cure-de-vers-contre-les-allergies

      Et comment ça expliquerait les cas de plus en plus fréquents des gens qui deviennent allergiques à 40 ans à un truc qu’ils mangeaient tous les jours auparavant ??

      la question est surtout de pourquoi s’étonner de devenir allergique à 40 ans..... Nos corps ont des seuils de tolérance... et le corps humain évolue tout au long d’une vie, ainsi que l’expression de ses gênes.....qui peuvent aussi varier suivant d’autres critères psychologique (ah le stress, cette maladie absolue insoupçonné...)


    • Zatara Zatara 12 juillet 13:15

      @Qaspard Delanuit
      on devient allergique quand notre corps se considère en surdosage de quelque chose... lorsque les éléments sont en petite quantité, il n’y a pas de symptômes. Lorsque ces éléments sont suffisamment nombreux, il déclenche une réaction. En très très gros, c’est une histoire de palier d’une part, et la mise en place d’une nouvelle limite de tolérance revu à la baisse une fois franchi ce palier..... ce qui impose de "faire travailler" notre corps et nos cellules à une nouvelle habitude dans le cadre d’une désensibilisation....


    • Zatara Zatara 12 juillet 13:21

      @Qaspard Delanuit
      ... en changeant notre écosystème extérieur, il est normal que les osmoses (ou tout comme) disparaissent....ce qui change notre écosystème intérieur. Le biologique ne suit pas en matière de mise à jour, aussi vite que ce que les changements imposés par les évolutions de notre monde... Perso, et sans être un spécialiste pour un sous, ce que nous considérons comme polluant, que nous ingérons et respirons ne sont qu’une facette : l’hygiénisme absolue et la vie urbaine nous coupent de ces équilibres issus de milliers d’années d’évolution (et je suis soft)...


    • tobor tobor 12 juillet 13:42

      @pegase
      "Un tuyau enfoncé dans un trou dans la gorge pour respirer, un tuyau dans le nez pour boire et manger, un tuyau pour pisser et un tuyau dans le cul pour les sels ...

       Est ce suffisant pour vous inciter à vous faire vacciner ? "
      .
      Des personnes se retrouvent dans cet état suite à leur vaccination, sans n’avoir eu le moindre risque réel de contracter la maladie ou d’y voir sa santé si sérieusement menacée (gardasil, ROR, ...)
      .
      Pour le tétanos, le germe est détruit par l’oxygène, seul certaines conditions risquent d’entraîner la tétanisation. Si on est pas vacciné, on prendra soin de mouiller (idéal=eau oxygénée), voire de légèrement ré-ouvrir le genre de micro-plaie à risque.


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 12 juillet 15:03

      @Zatara
      "Ce n’est pas parce que vous avez compris votre inculture de la chose qu’il faut en devenir sarcastique et désagréable pour autant..."

      Pas compris pourquoi vous dites ça (? ?)


    • Zatara Zatara 12 juillet 15:08

      @Qaspard Delanuit
      ... à cause de la phrase juste en dessous....


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 12 juillet 15:09

      @Zatara
      "on devient allergique quand notre corps se considère en surdosage de quelque chose... lorsque les éléments sont en petite quantité, il n’y a pas de symptômes. Lorsque ces éléments sont suffisamment nombreux, il déclenche une réaction."

      C’est précisément contradictoire avec l’idée que le milieu complètement aseptisé puisse expliquer la croissance des allergies. Et puis la question principale est pourquoi notre corps se sentirait-il en surdosage de quelque chose alors que cette chose n’est justement pas en surdosage (cas de l’enfant qui fait une réaction monstrueuse uniquement parce qu’il a touché une cacahuète). Bref, pas simple !


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 12 juillet 15:17

      @Zatara
      "... à cause de la phrase juste en dessous...."

      En fait, vous faites une réaction allergique à la phrase :

       smiley "En quoi ça expliquerait par exemple l’allergie à la cacahuète ou au céleri ? L’atmosphère des maternités était plus chargée en poudre de cacahuète et de céleri il y a 50 ans ?"

      Je vous assure qu’il n’y avait aucune raison de déclencher une réaction de votre système immunitaire, cette phrase est à prendre au premier degré : il y a plusieurs formes de poussières qui pénétraient par le système respiratoire dans le corps des enfants et que l’on retrouve beaucoup moins actuellement dans la maternité d’une grande ville (par exemple, certains pollens ou tout ce qui pouvait être transporté par les poils d’animaux à la campagne), mais ça ne concerne pas des produits comme la cacahuète ou le céleri. 


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 12 juillet 15:33

      @Zatara
      l’hygiénisme absolue et la vie urbaine nous coupent de ces équilibres issus de milliers d’années d’évolution."

      Je ne constate aucun hygiénisme absolu, surtout chez les Français qui sont globalement assez sales à toutes les étapes de leur vie et dans la plupart des circonstances (toilettes, cuisine, vêtements, mains mal lavées, etc.)

      Selon l’institut de veille sanitaire, environ 1 patient sur 201 hospitalisé contracterait une infection nosocomiale, ce qui engendreraient environ 4200 décès par an, soit plus que les accidents de la route. Sans compter les amputations. Si l’hygiénisme était absolu, ces personnes seraient encore vivantes et avec tous leurs membres. L’un des mes amis en est mort il y a longtemps. 


    • Zatara Zatara 12 juillet 15:40

      @Qaspard Delanuit
      C’est précisément contradictoire avec l’idée que le milieu complètement aseptisé puisse expliquer la croissance des allergies.

      pas du tout, c’est juste quelque chose de contre intuitif.... Les allergies ne commencent pas au berceau Qaspard, c’est dû à un "non entrainement" dans un milieu aseptisés ou quasi.....Le contact avec un milieu bactérien commencent dés la naissance, avec le contact de l’enfant avec le macrobiote de la mère (lorsqu’il s’agit d’une naissance classique, cad pas de césarienne). A ce propos, il me semble avoir lu quelque part que certains praticien mettent volontairement en contact ces bébés césariennes avec le macrobiote.... pour que l’enfant puisse développer une flore bactérienne bénéfique... peut être que l’augmentation des enfants allérgiques provient aussi du fait qu’ils n’ont jamais été au contact de la mère une fois sortie du ventre (césarienne+ lait en poudre)


    • yoananda yoananda 12 juillet 15:43

      @Qaspard Delanuit
      "Je vous assure qu’il n’y avait aucune raison de déclencher une réaction de votre système immunitaire"

      C’est justement ça une allergie smiley

      Moi ça me fait pareil dès que je vois ou j’entends parler de Hollande, même s’il ne fait rien de mal, même s’il est juste assis en train de regarder passer un train comme le ferait une vache quelconque. Bref, même s’il n’y a aucune raison de déclencher une réaction immunitaire ... elle se déclenche quand même par sa simple évocation.

      D’ailleurs la ... ça commence à me démanger ...

      lol


    • Zatara Zatara 12 juillet 15:44

      @Qaspard Delanuit

      Selon l’institut de veille sanitaire, environ 1 patient sur 201 hospitalisé contracterait une infection nosocomiale, ce qui engendreraient environ 4200 décès par an, soit plus que les accidents de la route. Sans compter les amputations. Si l’hygiénisme était absolu, ces personnes seraient encore vivantes et avec tous leurs membres. L’un des mes amis en est mort il y a longtemps.

      Sauf que... les bactéries dans les hôpitaux se sont "entrainés" au contact des produits aseptisant et désinfectant... Certains hôpitaux sont des nids à super bactéries, notamment autour de la ventilation.... D’ailleurs tout le personnel hospitalier développe après quelques mois, un super niveau immunitaire... ça ne sort pas de nulle part... Et de l’autre côté nos défenses immunitaires sont bien moins sollicités qu’il y a une ou deux générations....


    • Zatara Zatara 12 juillet 15:46

      @Qaspard Delanuit

      Je vous assure qu’il n’y avait aucune raison de déclencher une réaction de votre système immunitaire, cette phrase est à prendre au premier degré : il y a plusieurs formes de poussières qui pénétraient par le système respiratoire dans le corps des enfants et que l’on retrouve beaucoup moins actuellement dans la maternité d’une grande ville

      Soit.... à voir le passage sur les "mamans neuro toxiques" http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/menace-sur-nos-neurones-alzheimer-73839


    • yoananda yoananda 12 juillet 15:50

      @Qaspard Delanuit
      "surtout chez les Français qui sont globalement assez sales à toutes les étapes de leur vie"

      Je pense que c’est une erreur d’être trop propre autant que d’être trop sale.

      Ca dépends des circonstances : quand on est chez soi, il faut être "un peu" sale. Parce que la propreté est agressive, et parce que le chez soi est colonisé du sol au plafond par nos bactéries persos.

      Il faut être plus propre quand on est en contact avec d’autres personnes : pour nous protéger nous et pour les protéger eux, car nous microbiomes ne sont pas forcément compatibles, selon les différences de mode de vie, des fragilités de chacun, des différences d’environnement, et peut-être aussi génétiques.

      On ne sait pas ce qu’on peut se chopper dans les douches collectives, les toilettes publiques, le métro, et ailleurs. Par contre à l’inverse, chez soi, il ne faut pas être trop propre sous peine de tripatouiller un peu trop l’équilibre acido-basique par exemple pour certaines muqueuses.

      Bref, ce l’intelligence de la situation qui décide.

      Moi je ne sais pas, mais en forêt, quand je touche un arbre, je ne ressens pas ça sale, donc je ne me lave pas après le contact, au contraire, je le garde, parce que je l’aime.


    • Zatara Zatara 12 juillet 15:51

      @Qaspard Delanuit
      je vais condenser et simplifier : Les évolutions des allergies proviennent très certainement, et de mon tout petit point de vue, à 2 choses :

      1/ notre environnement de plus en plus pollué atteint une "personne" dés le stade des gamètes de ses parents et tout au long de sa vie...

      2/l’hygiénisme et la vie urbaine nous coupent de toute une série de pseudo symbiose ou change les interactions biologiques internes ce qui nous affaibliraient..... voir les liens que j’ai posé plus haut...


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 12 juillet 15:56

      @Zatara
      "D’ailleurs tout le personnel hospitalier développe après quelques mois, un super niveau immunitaire."

      Quelle est la source de cette légende urbaine ?

      L’immunisation d’une population se gagne surtout par élimination des individus trop faibles avant la puberté (ou leur stérilisation naturelle) sur plusieurs milliers d’années et non par accroissement de la résistance de la majorité des individus. 


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 12 juillet 16:03

      @Zatara
      "Et de l’autre côté nos défenses immunitaires sont bien moins sollicités qu’il y a une ou deux générations.... "

      C’est très discutable. Encore un truc qui se répète en boucle sans y réfléchir. Dans une France principalement rurale, les gens se déplaçaient très peu et ils étaient seulement en contact avec le même type de bactéries depuis plusieurs générations. D’ailleurs, il est bien connu que pendant les grandes épidémies, les gens des villes allaient se réfugier dans les campagnes. La vie moderne dans les métropoles, plus tout ce qui va avec au niveau promiscuité sexuelle, expose les organismes à une bien plus grande variété d’agents pathogènes bactériens ou de toute autre nature. 


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 12 juillet 16:08

      @Zatara
      "notre environnement de plus en plus pollué"

      "l’hygiénisme"

      Pollution et hygiène sont contradictoires. Un milieu ne peut pas être plus pollué et plus hygiénique en même temps. Ou alors il faut expliquer que la pollution et l’hygiène sont sur des niveaux différents, par exemple pollution chimique, endocrinienne, nucléaire et puis hygiène bactériologique. 



    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 12 juillet 16:12

      @yoananda
      "Je pense que c’est une erreur d’être trop propre autant que d’être trop sale." 

      Etre "trop" est toujours une erreur, par définition (sinon on ne dirait pas "trop"). 

      Maintenant, je ne pense pas que vous ferez reproche à une infirmière qui vous fait une prise de sang d’utiliser une aiguille neuve, vous ne lui direz pas que c’est une erreur d’être trop propre, si ? 


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 12 juillet 16:15

      @yoananda
      "Il faut être plus propre quand on est en contact avec d’autres personnes : pour nous protéger nous et pour les protéger eux, car nos microbiomes ne sont pas forcément compatibles"

      J’ai répondu (dégainé) trop vite, la suite de votre message équilibrait intelligemment votre propos.  smiley


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 12 juillet 16:19

      @Zatara
      "je vais condenser et simplifier : Les évolutions des allergies proviennent très certainement..."

      Moi il me semble surtout certain que rien n’est certain à ce sujet (comme au sujet de beaucoup d’autres choses) mais que cela nous rassure d’imaginer des explications (même quand elles ne produisent à peu près aucun résultat thérapeutique non limité à l’expression du symptôme, comme dans le cas de l’allergie). 


    • Zatara Zatara 12 juillet 16:20

      @Qaspard Delanuit

      Quelle est la source de cette légende urbaine ?

      juste deux potes médecins.... ça doit facilement se retrouver qui plus est.... et puisque l’hôpital est un lieu rempli de diverses malades, c’est juste.... logique.

      L’immunisation d’une population se gagne surtout par élimination des individus trop faibles avant la puberté (ou leur stérilisation naturelle) sur plusieurs milliers d’années et non par accroissement de la résistance de la majorité des individus.

      façon 300 ? ou grande épidermes de peste ? ben, va falloir sortir de cette vision "moyenâgeuse" et comprendre que l’immunologie n’est pas seulement une histoire de sélection naturelle, mais d’équilibre dans un rapport avec un milieu d’une part (vous vivez avec plus de 100 milliards de bactérie dans votre corps), et d’entrainement du système immunitaire.... D’autre part, tous ce que nous faisons en développant certains types de médocs, c’est juste gagner du temps. Les antibios sont de moins en moins efficace... parce que les bactéries font des pompes tous les jours smiley


    • Zatara Zatara 12 juillet 16:22

      @Qaspard Delanuit
      Moi il me semble surtout certain que rien n’est certain à ce sujet (comme au sujet de beaucoup d’autres choses) mais que cela nous rassure d’imaginer des explications (même quand elles ne produisent à peu près aucun résultat thérapeutique non limité à l’expression du symptôme, comme dans le cas de l’allergie).

      excusez moi, j’avais pas compris qu’on faisait dans de la recherche immuno en discutant sur ago....


    • Zatara Zatara 12 juillet 16:33

      @Qaspard Delanuit
      Ou alors il faut expliquer que la pollution et l’hygiène sont sur des niveaux différents, par exemple pollution chimique, endocrinienne, nucléaire et puis hygiène bactériologique.

      ben ça me semblait couler de source vu qu’on parle de bactéries....


    • Zatara Zatara 12 juillet 16:41

      @Qaspard Delanuit

      j’avais loupé ceci :

      D’ailleurs, il est bien connu que pendant les grandes épidémies, les gens des villes allaient se réfugier dans les campagnes.

      De la promiscuité des villes, on "fabrique" de la vitesse de propagation... Si les gens allaient dans les campagnes, c’est précisément parce qu’ils savaient très bien que les maladies se transmettaient d’homme à homme, et qu’il faillait mieux en croiser le moins possible durant l’épidémie....et pas parce que le milieu campagnard les protégeaient, comme par magie, ou parce que la campagne est plus "salubre"...

      La vie moderne dans les métropoles, plus tout ce qui va avec au niveau promiscuité sexuelle, expose les organismes à une bien plus grande variété d’agents pathogènes bactériens ou de toute autre nature.

      ça dépend juste dans quels quartiers vous habitez... parce que la vie des bactéries, ou des agents pathogènes dans l’air, c’est podzob.... donc, non, les "urbains" s’ils ne lèchent pas les barres pour se tenir dans le bus ou les poignées du métro ne s’exposent pas comme vous semblez le croire à des tas et des tas de maladie....c’est plutôt du côté de la pollution chimique que tout le monde est servi...


    • Zatara Zatara 12 juillet 16:48

      @Qaspard Delanuit
      j’ai loupé ceci :

      "Et de l’autre côté nos défenses immunitaires sont bien moins sollicités qu’il y a une ou deux générations.... "

      C’est très discutable. Encore un truc qui se répète en boucle sans y réfléchir. .

      On n’utilisait pas tous les produits ménagers actuels (chimique + désinfectant) il y a 2 générations, ni chez soit, ni dans la rue (cf camion balayeuse)..... C’est votre réflexion qui est très légère....

      Dans une France principalement rurale, les gens se déplaçaient très peu et ils étaient seulement en contact avec le même type de bactéries depuis plusieurs générations

      C’est très discutable. Encore un truc qui se répète en boucle sans y réfléchir. Les bactéries n’attendent personnes pour muter....


    • pegase pegase 12 juillet 16:57

      @Qaspard Delanuit

      Le nombre de cas de tétanos a baissé et se stabilise

      Entre 2008 et 2011, l’Institut de veille sanitaire (InVS) a répertorié 36 cas de tétanos déclarés :

      3 en 2008, 9 en 2009, 15 en 2010 et 9 en 2011 (correspondant respectivement à une incidence des cas de 0,05, 0,14, 0,23 et 0,14 cas par million d’habitants), contre 20 cas en 1998 et 17 cas en 1999.

      Vous avez tout ici .. la France est un des pays où les habitants sont les plus vaccinés , ce qui explique le faible taux de mortalité  ! 

      http://invs.santepubliquefrance.fr/Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/Maladies-a-prevention-vaccinale/Tetanos/Donnees-epidemiologiques


    • pegase pegase 12 juillet 17:06

      @Qaspard Delanuit

      En outre j’ai précisé plus haut que toute la famille du côté de mon ex était dans le médical, dont 2 médecins ... Je ne fais que répéter ce qu’ils ont dit lors de repas de famille, ils ont eu affaire à quelques cas (des vrais cas hein, pas des élucubrations à la Qaspard Delanuit), et c’est une merde pas possible à traiter, une épreuve pour tout le corps médical ... avec souvent la mort du patient à la clé ...

      Donc je ne vois pas ce que vous voulez prouver, vous êtes peut être masochiste ?


    • pegase pegase 12 juillet 17:14

      @Zatara

      C’est très discutable. Encore un truc qui se répète en boucle sans y réfléchir. Les bactéries n’attendent personnes pour muter....


      Perso, quand je me blesse, je vide carrément de l’alcool à 70° dessus (les morsures de tiques du chien, pareil) ... voir je trempe carrément la plaie dans un bain d’alcool pendant une ou deux minutes ...

      C’est très efficace !

      Curieusement l’alcool à 70° est soi disant plus efficace que celui à 90°, je ne me souviens plus pourquoi, une infirmière m’avais expliqué, par contre la bétadine je ne suis pas très convaincu smiley


    • yoananda yoananda 12 juillet 17:44

      @pegase
      "Perso, quand je me blesse, je vide carrément de l’alcool à 70, [SNIP] voir je trempe carrément la plaie dans un bain d’alcool pendant une ou deux minutes"

      Le bain d’acide est pas mal aussi. Il y a moins de risques après de se faire infecter la main quand il ne reste qu’un moignon ! Sur le long terme t’es gagnant.


Réagir