vendredi 16 janvier 2015 - par Frida

Marc Voinchet suggère un lien entre les frères Kouachi et Damas


 

Invité(s) :
Bassma Kodmani, directrice du Centre pour une Initiative Arabe de Réforme
Akram Belkaïd, journaliste et essayiste, spécialiste du monde arabe
Valérie Crova, correspondante de Radio France à Beyrouth

Source ici

 

A peine l’identité et le profil des deux auteurs de l’attentat contre Charlie Hebdo étaient-ils dévoilés, que des doigts se sont tournés vers la Syrie et son régime pour accuser Damas d’avoir travaillé en sous-main et incité les terroristes à commettre leur forfait. Ces mises en cause émanaient de Syriens situés dans différents camps de l’opposition, auxquels la résidence hors de leur pays laissait la possibilité d’exprimer le fond de leur pensée sans s’exposer à des représailles directes et immédiates. Il ne leur avait pas échappé que les assassins étaient des islamistes et ils ne mettaient pas en doute leur appartenance au groupe dont ils s’étaient revendiqués. Mais cela n’entamait en rien leur conviction.

 

Bien que non étayée par des preuves tangibles, cette conviction est partagée par nombre de leurs compatriotes qui savent depuis longtemps, et qui constatent chaque jour davantage depuis près de quatre ans, de quoi est capable le régime en place et jusqu’où il est prêt à aller pour conserver par devers lui le pouvoir, les ressources et les privilèges qui lui sont attachés.

 

Nul n’est obligé de les croire ni de faire sienne leur position. Mais on peut tout de même entendre ce qu’ils ont à dire pour étayer leur suspicion.

 

===

 

Ils ne peuvent s’abstenir dans une telle circonstance de faire le rapprochement avec un autre événement heureusement moins dramatique - l’incendie de plusieurs ambassades occidentales à Damas -, provoqué près de 9 ans plus tôt jour pour jour par les caricatures du prophète Mohammed. Le paradoxe est que la Syrie, qui aimerait faire passer sa prétendue "laïcité" pour une preuve de modernité, avait alors été le seul pays arabe dans lequel les expressions de colère aient débouché sur des actes de ce type...

 

Or il n’a pas tardé à apparaître que cette manifestation avait été organisée et étroitement contrôlée par les services de renseignements du régime syrien. Celui-ci entendait profiter du ressentiment légitimement provoqué dans les communautés musulmanes pour adresser un message au monde en général, et à la France de Jacques Chirac en particulier.

 

Fin janvier 2006, la Syrie avait sommé certains pays de "sanctionner" ceux qui, en croquant le prophète ou en publiant ses caricatures, avaient porté atteinte aux sentiments religieux des musulmans. Il s’agissait des Danois - les dessins avaient été publiés en premier le 30 septembre 2005 dans le journal Jyllands-Posten -, des Norvégiens - une publication au tirage confidentiel, Magazinet, les avait repris trois mois plus tard, le 10 janvier 2006 -, et des Français - France-Soir et Charlie Hebdo devaient les publier à leur tour le 1er et le 8 février, pour montrer leur solidarité et affirmer leur droit à la libre expression -.

 

Le 4 février 2006, répondant à un appel à manifester, des centaines de protestataires s’étaient attroupés en fin de matinée devant l’ambassade du Danemark, dans le quartier d’Abou Roummaneh à Damas. Après avoir vilipendé les auteurs des caricatures, ils avaient attaqué les lieux à coups de pierres. Ils en avaient brisé les vitres et ils y avaient mis le feu, détruisant par le fait même l’ambassade de Suède située dans le même bâtiment. Ils s’étaient déplacés ensuite vers l’ambassade de Norvège, dans le quartier de Mezzeh. Après l’avoir caillassée de loin faute de pouvoir s’en approcher, ils étaient dans la soirée devant la représentation diplomatique de la France, à Afif, dans le quartier de Jisr al-Abyad, dans laquelle ils avaient tenté de s’introduire.

 

===

 

Les Damascènes ayant assisté aux évènements de cette journée n’ont pas tardé à comprendre de quoi il retournait.

 

- Le groupe qui avait appelé au rassemblement pour "défendre l’honneur du Prophète" était totalement inconnu. Il l’est d’ailleurs resté puisque personne n’a plus jamais entendu parler de lui. Les Syriens n’ont donc jamais su qui les avait invités, quelles étaient ses intentions et jusqu’où il entendait mener ceux qui répondraient à son appel.

 

- Apposées sur les murs extérieurs de mosquées, les affichettes invitant les Syriens à se regrouper devant l’ambassade du Danemark ne comportaient pas le nom de l’imprimerie où elles avaient été confectionnées. Ce "détail" n’est pas anodin. Contraire à la loi, il aurait pu suggérer une initiative sauvage d’imams radicaux. Mais, au vu du déroulement de la journée, il est finalement apparu nécessaire à ce qui s’est révélé une manipulation.

 

- Les quelques centaines d’hommes regroupés devant l’ambassade du Danemark n’étaient visiblement pas originaires du quartier. Les uns, acheminés des villes limitrophes de Douma et Harasta dans des bus ultérieurement attribués par la rumeur à "une société de transport de Rami Makhlouf", ne pouvaient dissimuler, avec leurs barbes touffues et leurs "qamis mini-jupe" découvrant les mollets, leur appartenance au salafisme. Les autres avaient plutôt le look de membres des milices populaires du Parti Baath. Les derniers portaient le blouson de faux cuir ou la veste sombre censés les rendre anonymes et dissimuler leur appartenance aux moukhabarat

 

- L’attroupement n’avait pu échapper ni à la police, ni aux services de renseignements, des agents de la première et des éléments des seconds étant postés en permanence devant toutes les ambassades, particulièrement nombreuses dans le quartier. S’ils ne sont pas intervenus aussitôt pour disperser la manifestation, c’est que celle-ci était "organisée" par qui de droit et que les autorités étaient prêtes à couvrir tout ce qui pourrait s’y passer. D’ailleurs, selon plusieurs témoignages, des hommes en uniforme avaient pris part aux jets de pierres, et l’équilibriste ayant escaladé la façade de l’immeuble pour en arracher et en brûler les drapeaux était membre d’un service.

 

- Une fois leur besogne accomplie, les manifestants s’étaient dirigés en cortège vers le quartier de Mezzeh, pour attaquer l’ambassade de Norvège. Personne n’avait tenté de les dissuader ou de se mettre en travers de leur route. Mieux encore, ils avaient pris le temps, en passant par la Place des Omeyyades, de prélever sur le chantier du passage souterrain alors en réalisation les cailloux dont ils allaient avoir besoin. Personne n’était davantage intervenu : ni les moukhabarat assurant la surveillance du siège de l’Office de la Radio et de la Télévision arabe syrienne, d’un côté de la place, ni les sentinelles postées devant le ministère de la Défense et l’Etat-major des armées, de l’autre côté.

 

- Bloqués à distance de l’ambassade de Norvège par un cordon de policiers, les protestataires n’avaient pu faire mieux que la bombarder de loin. Le jeu manquant d’intérêt, ils avaient alors répondu à une nouvelle consigne et avaient marché en direction de l’ambassade de France. Ils avaient traversé sans encombre et sans que quiconque tente de les en dissuader les quartiers particulièrement sensibles de Malki et de Rawda, où des ambassades - dont l’ambassade des Etats-Unis - avoisinent les bureaux de très hauts responsables, en particulier ceux de Bachar al-Assad.

 

- La taille du cortège parvenu devant son nouvel objectif n’avait pas sensiblement évolué. Alors que la majorité des membres de la communauté sunnite de Damas avaient été choqués par les caricatures de leur prophète, comme leur participation active au boycott des produits alimentaires danois devait le démontrer, ils s’étaient abstenus de rejoindre ce qui leur était apparu comme un OMNI, un objet marchant non identifié. Il ne s’agissait pas d’une mouzâhara, une manifestation de contestataires, puisqu’elle n’avait pas été immédiatement dispersée et ses participants arrêtés. Il ne s’agissait pas davantage d’une masîra, une marche officielle, puisque les participants à ce genre d’exercice, convoqués, acheminés et réunis souvent sous la contrainte, s’égayent dans les rues adjacentes à chaque carrefour.

 

- Après avoir jeté leurs dernières pierres sur l’ambassade de France et essayé d’y mettre le feu, des manifestants avaient escaladé son mur de clôture et tenté de l’envahir. Ils en avaient été refoulés non sans peine avant que, finalement alertées par le Ministère syrien des Affaires étrangères longtemps resté sourd aux appels téléphoniques de l’ambassade, les forces de l’ordre se décident à intervenir pour refouler les assaillants.

 

- L’interrogatoire de quelques-uns d’entre eux aurait permis de découvrir à quel service de renseignements ils appartenaient et l’identité du général, membre de la famille présidentielle, qui les avait chargés d’encadrer cette mission très particulière.

 

- Le lendemain, le régime avait tenté de transformer l’essai. Il tenait à s’assurer que le message des événements de la veille avait bien été compris. Il se résumait en trois phrases : les musulmans en général, et les salafistes en particulier, sont des gens dangereux et des terroristes en puissance ; le régime en place est seul en mesure de les manipuler au mieux de ses intérêts et au profit de ses amis ; mieux vaut donc entretenir avec lui, plutôt que de le boycotter, des relations mutuellement avantageuses. De nouvelles affichettes sur les portes de quelques mosquées du quartier de Chaalan avaient donc convié les "musulmans offensés" à une nouvelle manifestation, cette fois-ci uniquement dirigée contre l’ambassade de France.

 

- Immédiatement prévenus, les services de sécurité avaient fait du zèle. Affectant de considérer que la menace était réelle, ils avaient dépêché une telle quantité d’hommes que, vue du ciel, la rue semblait pavée de casques. Si quelques excités avaient eu l’intention de répondre à cette convocation… qui n’était pas destinée à reproduire le scénario de l’avant-veille mais uniquement à s’assurer que la leçon avait porté et que la peur avait fait son effet, ils n’auraient pu en tout état de cause s’approcher des lieux.

 

===

 

Cette mascarade s’inscrivait sur un fond de tension entre la France et la Syrie, provoquée par le désaccord entre les deux pays sur le renouvellement dans ses fonctions du président Emile Lahoud, arrivé au terme de son mandat, auquel la constitution libanaise interdisait d’être à nouveau candidat.

 

- Le 2 septembre 2004, le Conseil de Sécurité avait adopté, à l’initiative de Paris et de Washington, la résolution 1559 qui enjoignait aux forces étrangères de quitter le Liban, réclamait la dissolution des milices et mettait en garde contre l’interférence de Damas dans les élections présidentielles à venir.

 

Publicité

- Le 14 février 2005, Rafiq al-Hariri et une quinzaine d’autres personnes avaient trouvé la mort à Beyrouth dans un attentat à la voiture piégée.

 

- La France avait aussitôt suspendu tout dialogue politique avec le régime syrien, maintenant toutefois dans son intégralité son dispositif culturel.

 

- Contrainte et forcée, l’armée syrienne avait achevé le 26 avril 2005 un retrait humiliant de ses forces militaires du Liban, où elle avait évidemment maintenu l’ensemble de ses appareils sécuritaires et de ses réseaux.

 

L’opération contre Charlie Hebdo du mercredi 7 janvier 2015 s’inscrit elle aussi sur un fond de tension persistante entre la France et la Syrie.

 

- La menace de "mesures de rétorsion" formulée le 9 octobre 2011 par le ministre syrien des Affaires étrangères, Walid al-Moallem, n’avait pas empêché Paris d’apporter son soutien, dès le 10 octobre, au Conseil national syrien créé à Istanbul huit jours plus tôt.

 

- La France avait accru l’irritation des responsables syriens en décidant, le 2 mars 2012, de fermer son ambassade à Damas.

 

 

- Elle avait aggravé son cas en reconnaissant, le 13 novembre 2012, la Coalition des Forces de la Révolution et de l’Opposition syrienne, mise en place à Doha le 11 du même mois, comme "le seul représentant légitime du peuple syrien".

 

- Elle avait aussi accrédité l’opposant Monzer Makhos comme "ambassadeur" de la Coalition à Paris, puis confirmé la livraison d’armes à des factions sûres de l’opposition.

 

- Intervenant sur France Inter, lundi 5 janvier 2015, le président de la République avait finalement "regretté que nous ne soyons pas intervenus lors de l’utilisation d’armes chimiques en Syrie en août 2013". Il avait lié l’apparition et le développement de l’Etat islamique à cette situation, et il avait exclu de s’allier avec Bachar al-Assad pour lutter contre l’organisation terroriste, comme le préconisent pour de bonnes et de mauvaises raisons certains détracteurs de la politique syrienne de la France.

 

===

 

Certes, encore une fois, les Syriens qui imputent l’assassinat des caricaturistes de Charlie Hebdo au régime en place dans leur pays, sont dans l’incapacité d’en présenter la moindre preuve. Mais ils font valoir que les services de leur pays ont pour habitude de menacer, en se dissimulant derrière des créatures à leur solde, les individus, les organisations, voire les Etats avec lesquels ils sont en désaccord. Dès le début du soulèvement populaire, ils ont multiplié les avertissements en direction des pays occidentaux qui apporteraient leur soutien aux révolutionnaires.

 

Parmi ces créatures, ils mentionnent le Mufti général de la République, le cheykh Ahmed Badreddin Hassoun. Dès le mois d’octobre 2011, il menaçait les Etats-Unis et l’Europe d’opérations suicide sur leur sol, ce qui détonne de la part d’un responsable dit "religieux", et, quelques jours avant l’attaque contre Charlie Hebdo, il avait affirmé que des cellules dormantes étaient en place dans toute l’Europe et passeraient à l’action si l’Occident s’en prenait au régime syrien. Or, selon un observateur averti , "de tels propos, pour qui connaît la nature du système en place, ne peuvent être tenus sans l’aval des services de sécurité ou sans avoir été inspirés par eux".

 

Ils font valoir par ailleurs que, sous le règne de Hafez comme sous celui de Bachar al-Assad, ces mêmes services n’ont jamais hésité à passer à l’acte, en se dissimulant évidemment derrière des proxys ou en manipulant des groupes terroristes. Ils ont ainsi commandité des attentats dans plusieurs pays occidentaux… dont la France. Ils ont fait procéder un peu partout à l’élimination de ceux qui se mettaient en travers des intérêts ou des projets de leur pays. Et ils citent à l’appui de leur affirmation le florilège suivant :

 

- la tentative d’assassinat du politicien libanais Raymond Eddé (1976),
- l’assassinat du leader libanais Kamel Jounblatt (1977),
- celui du président du syndicat des journalistes libanais Riyad Taha (1980),
- ceux des Libanais Selim al-Louzi, Mousa Chouaïb, Ali al-Zin et Adnan Sinno,
- l’enlèvement d’un attaché de l’ambassade de Tunisie à Beyrouth Farah Belabdi,
- l’assassinat du Mufti de la République libanaise Hasan Khaled (1989),
- la tentative d’assassinat du Premier ministre jordanien Mudar Badran,
- la tentative d’attentat contre un appareil de la compagnie israélienne El Al au départ de Londres (1986),
- l’assassinat à Paris de l’un des fondateurs du Parti Baath Saleh Bitar (1980),
- l’attentat contre le siège parisien de la revue Al-Watan al-Arabi (1982),
- la préparation d’un attentat à l’explosif contre une association de la société civile au Koweït (1980),
- le plasticage d’un restaurant syrien de Doubaï (1981),
- l’assassinat en Allemagne de Binan Ali al-Tantawi, femme de l’ancien Contrôleur des Frères Musulmans syriens Isam al-Attar (1981),
- l’envoi d’armes à des cellules terroristes en Turquie (1981),
- la liquidation d’un étudiant syrien en Yougoslavie (1981),
- celle d’un prédicateur musulman en Espagne (1981)…

 

Ils rappellent qu’une série d’attentats s’est déroulée au Liban depuis l’accession au pouvoir de Bachar al-Assad, et que, avant et après l’assassinat de Rafiq al-Hariri, elle a tué ou blessé une douzaine d’intellectuels de renom et de militants politiques : Samir Kassir, Georges Hawi, Gebran Tueni, Pierre Gemayel, Walid Eïdo..., Marwan Hamadeh, Elias Murr, May Chidiac... Tous étaient connus pour leur opposition résolue à la présence et à l’intervention de la Syrie dans les affaires de leur pays.

 

Ils ne manquent pas d’avantage d’exemples s’agissant de la manipulation des groupes terroristes islamistes, mais ils se contentent, dans ce cadre, de renvoyer aux propos tenus par le général Ali Mamlouk, directeur général des Renseignements généraux, devant un haut responsable américain en visite à Damas. Pour convaincre son interlocuteur de l’intérêt des Etats-Unis et des autres Etats occidentaux à coopérer avec son pays dans la lutte contre les organisations terroristes, il avait expliqué que les moukhabarat ne cherchaient ni à attaquer immédiatement les groupes qu’ils repéraient, ni à tuer leurs membres. Au contraire, ils les infiltraient, ils les accompagnaient, et ils ne se retournaient contre eux qu’au moment opportun… après les avoir utilisés, comme le Fath al-Islam de Chaker al-Absi pour les groupes armés, ou comme le cheykh alépin Abou al-Qaaqaa, pour les individus.

 

===

 

Nul n’est obligé d’entendre ce que disent ces Syriens.

 

Mais nul ne peut nier que ces éléments, qui sont loin d’épuiser le sujet, méritent d’être gardés en tête dans les circonstances présentes."

 

Source ici

 

 

 

Source ici

 



60 réactions


  • tousensemble tousensemble 16 janvier 2015 09:57

    OU ALGER....TUNIS....
    MAIS PAS LE SENEGAL LE NIGER LE TCHAD ou nous sommes sur le terrain !!!!!!!!!!!!
     qu’ attendent LES usa pour envoyers leurs forces spéciales et leurs marins aider nos légionnaires et commandos ?????????


    • la mouche du coche 16 janvier 2015 15:33

      En désignant Damas ; Frida veut nous empêcher de comprendre qui sont en réalité les vrais coupables. Suivez mon regard.


  • michel-charles 16 janvier 2015 10:25
    Marc Vient-chier...encore un tocard qui met de l’huile sur le feu..un expert en Chiotte et PQ des salons Parisiens.. ?

  • CyQlotron CyQlotron 16 janvier 2015 10:27

    Que Damas ai téléguidé l’expédition punitive contre charlot hebdo ??? on crois rêver !! mais de toute façon en ce moment on fait la part belle à la bêtise et à la propagande !

    C’est le monde à l’envers, les moutons protègent les loups du méchant berger, et tout le monde avale son bol de soupe au pue et à la morve avec délectation grâce aux merdias et avec la bénédiction d’une caste politique sur le déclin !

    Les faux cul sont devenue les curés de l’époque, les sophistes et autres propagandistes sont devenue des princes, les menteurs des saints, les voleurs des notables, et les criminels des colombes de la paix....

    ça sent l’apocalypse....


  • Latigeur Latigeur 16 janvier 2015 10:28
    Oui, pour continuer à relativiser des interprétations simplistes d’ER et cie, il conviendrait également de s’interroger sur ceux qui sont vraiment derrière les groupes islamistes sévissant en Syrie :


    Iran and Iraq financing ISIS in Syria : detained member of Al- Qaeda

    "Il convient de mentionner que dans la tourmente récente dans la province irakienne d’Al-Anbar, nombre de députés irakiens ainsi que des dirigeants et figures politiques irakiens de premier plan ont souligné le rôle de premier plan de l’IRGS iranien de la force Qods dans le financement et l’armement des membres de l’ISIS [Etat Islamique d’Irak et de Syrie] pour la suppression des forces de l’opposition et des tribus locales."




    • maQiavel maQiavel 16 janvier 2015 11:54

      Franchement, est ce que cette information a un sens ?

      Alors que le moyen orient s’embrase, que les tensions entre sunnites et les chiites sont à leur paroxysme, l’Iran puissance chiite financerait l’Etat Islamique, Puissance sunnite ? Cette histoire n’a aucun sens.

      Mais supposons : quel est l’intérêt de l’Iran dans ce jeu ? L’influence Iranienne en Irak a sensiblement augmenté depuis l’invasion américaine, et surtout après le départ de l’administration américaine, ce qui est d’ ailleurs un des facteurs explicatifs des tensions entre Sunnite et Chiite en Irak sur lequel l’EIIL va prospérer.

      Pour ce qui est du régime Syrien qui aurait des liens avec l’EIIL, c’est effectivement une hypothèse plausible et cela aurait un sens : les services de manipulation Syriens pour diviser l’opposition armée aurait très habilement attisé les tensions déjà existante entre les divers groupes armés à un moment crucial de la guerre, ce qui lui aura permit d’avoir une bouffée d’oxygène et de mener des opérations sur d’autres théâtres.

      Mais ce n’est qu’une hypothèse, et même si elle se vérifie, cela aura été ponctuel. Mais l’Iran qui aide l’ EIIL, là, ca n’a aucun sens …

      PS : SVP, ne me renvoyez pas à ER et la théorie du complot multiséculaire transcendental qui veut que les américains et les Israéliens contrôlent tout de A à Z , je ne crois pas du tout en cette hypothèse conspi.


    • Mr.Knout Mr.Kout 16 janvier 2015 13:58

      Laissez tomber maq, l’info n’a aucune consistance et latigeur l’anti complotiste nous fait la même sauce que ceux qu’il conspue.


      L’infos émane d’une source unique : Un mouvement terroriste opposé au regime en place iranien.

      Waouuuuu l’objectivité est garantit.

    • Latigeur Latigeur 17 janvier 2015 21:38

      Je ne vous renvoie à rien du tout, Maqiavel 


      Rien ne m’étonne plus dans le panier de crabes du Moyen Orient et je ne crois pas que le pouvoir en Iran soit totalement monolithique.

  • totoféduvélo 16 janvier 2015 10:31

    Je pense plutôt, moi, que c’est la Corée du Nord ...


    Bref, "il faut repérer les "je suis Charlie" comme ce monsieur et les traiter".

  • totoféduvélo 16 janvier 2015 10:48

    D’ailleurs, il va falloir songer à intercepter toutes les communications de Valls, de son entourage privé, du parti socialiste et du CRIF ...


    • CyQlotron CyQlotron 16 janvier 2015 11:25

      Ce serait une bonne chose je souscrit totalement à cette idée !!! effet de réciprocité ! Mettre ces escrocs, que dit-je cette MAFIA sur écoute nous permettrai de savoir à quel sauce ces malades mentaux souhaitent nous manger... on connait déjà le plat de résistance...


  • Maetha 16 janvier 2015 11:21


     L’enquête sur les attentats de la semaine dernière à Paris commence à peine et voilà que "l’opposition Syrienne" fait porter la responsabilité de ceux-ci au gouvernement Syrien actuel, récemment élu, contre toute logique.
     Cet instrumentalisation fallacieuse est un appel à orienter le combat dans lequel s’est engagé la France contre "l’Etat Islamique" vers l’Etat syrien légal en faisant un amalgame mensonger.

     On retrouve la situation de septembre 2013 où notre gouvernement à fait porter la responsabilité, de façon mensongère, de l’utilisation des armes chimiques par le gouvernement de Hassad. IL y a maintenant en plus l’effet de sidération qui a été provoqué par ces attentats.
     Qui sont au juste les va-t-en-guerre ?

     L’utilisation de l’affect des auditeurs avec leur salmigondis invraisemblables est pitoyable.


  • Tillia Tillia 16 janvier 2015 11:41

    Le Régime de Damas ? Quel régime ... il n’y en a plus.

    Au dernières nouvelles c’est DAECH le nouveau régime, ce monsieur Voinchet n’est pas au courant du changement de propriétaire ? 

    Honte à nos politocards démocrasseux qui sont complices de ce chaos smiley



  • maQiavel maQiavel 16 janvier 2015 11:57

    Le régime Syrien aurait commandité les attentats de Charlie Hebdo ? Ces journalistes sont fous, je n’ai même pas suivi la vidéo, je n’ai même pas envie de savoir comment ils expliquent leur hypothèse tellement ça parait grotesque. 


    • erQar erQar 16 janvier 2015 12:59

      maQ,
      -
      Tu as tord de ne pas regarder car j’ai l’impression que c’est frida qui s’exprime....
      -
      Et la piste assad n’est pas à mettre de côté...cela est une piste plus que probable.
      -


    • maQiavel maQiavel 16 janvier 2015 13:02

      Assad aurait commandité les attentats ??? Mais pourquoi ? Ça n’ a aucun sens ...



    • erQar erQar 16 janvier 2015 13:15

      Par exemple créer le chaos chez l’ennemi...pour desserrer la tension en Syrie, en coupant les ressources en homme de daesh que la France génère.
      -
      Comprends tu ?


    • maQiavel maQiavel 16 janvier 2015 13:49

      Créer le chaos chez l’ennemi ? Tu veux dire que le régime Syrien aurait organisé ces attentats pour créer le chaos en France ?

      Cela n’a pas de sens pour plusieurs raisons :

      -La France n’est pas le seul ennemi du régime Syrien. Il a des ennemis partout, si la France était son principal ennemi, on pourrait le comprendre mais ce n’est même pas le cas.

      -Cela serait une grotesque erreur puisque le régime donnerait le prétexte rêvé par les puissances occidentales pour l’attaquer militairement directement. Cela ne créerait pas le chaos mais au contraire solidariserait ses ennemis et lui ferait perdre ses alliés (la Russie et la Chine).

      Donc cette tactique n’aurait rien de rationnelle, rien à gagner et tout à perdre, je veux bien croire que le régime Syrien soit constitué d’idiots finit mais pas à ce point là tout de même.

      -coupant les ressources en homme de daesh que la France génère.

      Les Français représentent quoi en termes de ressource humaine dans les effectifs de daesh pour que ce soit une priorité du régime Syrien au point de jouer le tout pour le tout ? Ça non plus, ça n’a aucun sens …


    • erQar erQar 16 janvier 2015 14:36

      MaQ,
      -

      Tu veux dire que le régime Syrien aurait organisé ces attentats pour créer le chaos en France ? -

      -
      Je dis que cela leur permet d’atteindre plusieurs objectifs non négligeable.
      -
      Cela serait une grotesque erreur puisque le régime donnerait le prétexte rêvé par les puissances occidentales pour l’attaquer militairement directement.
      -

      Il semblerait que tu n’as pas compris le rapport de force...tu sous estimes énormément la puissance américaine...moi, je peux te confirmer que si assad est en place, c’est que les américains font en sorte qu’il reste en place. Une fois que tu intègres ce principe, les choses deviennent plus clair.
      -
      Pourquoi je pense que c’est possible :
      La première est que les américains ont précisé que ni al quaïda et daech est à l’origine de ces attaques...ce qui veut dire aux initiés, que ce n’est pas un faux drapeau américains
      -
      Cela ne créerait pas le chaos mais au contraire solidariserait ses ennemis et lui ferait perdre ses alliés
      -
      Non ils ont compris que les américains souhaitent le chaos contrôlé avec les acteurs actuels...si ISIS gagne c’est la fin de la guerre et alors l’OTAN perd énormément d’argent sur la table...comprends tu le cynisme ?
      -
      Les Français représentent quoi en termes de ressource humaine dans les effectifs de daesh
      -
      On parle de milliers d’aspirant guerrier
      -
      pour que ce soit une priorité du régime Syrien au point de jouer le tout pour le tout
      -
      A leur stade depuis belle lurette, ils sont du tout pour le tout.
      -
      @peQase,

      -

      Le régime syrien qui est milliardaire a aussi ses propres réseaux et la logistique pour faire ce genre d’opération

      -

      Ils savent aussi manipulé, ce n’est pas que une spécifité des réseaux de l’OTAN


    • maQiavel maQiavel 16 janvier 2015 15:02

      @erQar

      -tu sous estimes énormément la puissance américaine...moi, je peux te confirmer que si assad est en place, c’est que les américains font en sorte qu’il reste en place. Une fois que tu intègres ce principe, les choses deviennent plus clair.

      ------> Ohlàlà, encore le fantasme de la surpuissance des américains.  smiley

      Les américains ont décidé de renverser Assad, mais la mésentente entre les clans au sein de la diplomatie américaine a rendu leur diplomatie incohérente ( à un tel point que la diplomatie française a du prendre les choses en main ) , et leurs alliés étaient divisés, par contre en face , ils avaient une diplomatie Russe cohérente , pragmatique et déterminée , et des chinois en second échellon pour les soutenir.

      Les américains ont essayé de renverser Assad et ils n’y sont pas parvenus ( le jeu n’ est pas finit ceci étant ).

      Il va falloir en finir avec ce mythe de la surpuissance américaine, cela devient un dogme explicatif de tout de A à Z.

      Et ce dogme vous empêche de voir à quel point ils pataugent dans la merde tant sur le plan intérieur que sur le plan extérieur (je ne détaillerai pas mais le contexte est très mauvais pour eux).

      D’ ailleurs, même en considérant l’hypothèse grotesque selon laquelle que les américains seraient des dieux tout puissant, je ne vois pas le rapport avec le fait que le régime Syrien ait commandité ces attentats.

      -La première est que les américains ont précisé que ni al quaïda et daech est à l’origine de ces attaques...ce qui veut dire aux initiés, que ce n’est pas un faux drapeau américains

      ------>  Là par contre il me faut des précisions.

      -ils ont compris que les américains souhaitent le chaos contrôlé avec les acteurs actuels...

      ------> Personne ne contrôle jamais un chaos, ca c’ est encore une fable des théories du complot multi séculaire transcendantal , ca n’ a jamais existé et ca n’ existera jamais.

      Un acteur peut souhaiter un chaos pour en tirer des bénéfices, cela est vrai (on appelle cela communément la stratégie du chaos) mais personne ne le contrôle jamais, le chaos est par définition imprévisible (à moins de considérer qu’ils existent des comploteurs transcendants et tout puissant comme des dieux, mais moi je suis un réaliste, je ne crois pas à ces histoires qui ressemblent à ceux des jeux vidéos).

      -On parle de milliers d’aspirant guerrier

      ------> Et alors ? Est-ce que la France est la principale ressource en combattant pour l’ EI ?

      -A leur stade depuis belle lurette, ils sont du tout pour le tout. 

      ------> Pas du tout le régime Syrien agit rationnellement et essaie de gagner la guerre (ce qui est possible). Ce ne sont pas des fous qui vont faire tout et n’importe quoi n’ importe comment pour rien …

      A mon avis, tu es aveuglé par ta détestation du régime Syrien …


    • erQar erQar 16 janvier 2015 15:28

      halalalalala maQ,
      -
      Ohlàlà, encore le fantasme de la surpuissance des américains. 
      -
      Réfléchi au lieu d’affirmer des certitudes
       smiley
      -

      Les américains ont décidé de renverser Assad, mais la mésentente entre les clans au sein de la diplomatie américaine a rendu leur diplomatie incohérente
      -
      Tu identifie un conflit chez les américains et tu t’arrêtes en route
       smiley
      -
      Les américains ont essayé de renverser Assad
      -
      Moi je dis qu’ils ont atteint leur objectif
      -
      Il va falloir en finir avec ce mythe de la surpuissance américaine, cela devient un dogme explicatif de tout de A à Z.
      -
      Vois tu en ce moment une quelconque action belligérante des américains à propos de la syrie ?
      -
      D’ ailleurs, même en considérant l’hypothèse grotesque selon laquelle que les américains seraient des dieux tout puissant, je ne vois pas le rapport avec le fait que le régime Syrien ait commandité ces attentats.
      -
      Les américains souhaite faire du buisness de la guerre...assad lui a besoin de multiplier les zones de conflit pour baisser la tension en syrie
      -
      Là par contre il me faut des précisions.
      -
      http://www.lepoint.fr/monde/attentats-pas-d-information-credible-sur-al-qaida-ou-ei-11-01-2015-1895644_24.php
      -
      Personne ne contrôle jamais un chaos, ca c’ est encore une fable des théories du complot multi séculaire transcendantal , ca n’ a jamais existé et ca n’ existera jamais.
      -
      Et les frappes américaines qui touche à côté des cibles de DAESCH....
      -
      mais personne ne le contrôle jamais, le chaos est par définition imprévisible
      -
      C’est pourquoi, je te dis que c’est fort probable que les syriens soit derrières ces attentats
      -
      Et alors ? Est-ce que la France est la principale ressource en combattant pour l’ EI ?
      -
      Il faut un prétexte pour crisper les tensions et charlie hebdo est la meilleure cible...
      -
      Pas du tout le régime Syrien agit rationnellement et essaie de gagner la guerre
      -
      Oui ils sont rationnelle et ils réfléchissent à leur acte...
      -
      Ce ne sont pas des fous qui vont faire tout et n’importe quoi n’ importe comment pour rien …
      -
      Je trouve que si c’est eux, c’est très bien joué de leur part...et que cela n’est pas pour rien
      -
      A mon avis, tu es aveuglé par ta détestation du régime Syrien
      -
      Je te montre une piste de réflexion qui ouvre le champs de vision...c’est toi qui pense qu’ils sont incapable de faire ce genre d’opération...donc au final c’est qui réduit ton champs de vision


    • maQiavel maQiavel 16 janvier 2015 16:03

      @erQar

      -Je te montre une piste de réflexion qui ouvre le champs de vision...c’est toi qui pense qu’ils sont incapable de faire ce genre d’opération...donc au final c’est qui réduit ton champs de vision

      ------> Puisque je te réponds, cela signifie que j’ai réfléchis à ton hypothèse, donc je ne réduis pas mon champ de vision. Simplement, elle est farfelue cette hypothèse.

      -e trouve que si c’est eux, c’est très bien joué de leur part...et que cela n’est pas pour rien

      ------> Mais si c’est eux, ils sont morts. smiley

      C’est l’une des raisons pour laquelle ton hypothèse ne tient pas la route, ils ne vont pas se faire hara kiri , ils ne sont pas fous …

      -Il faut un prétexte pour crisper les tensions et charlie hebdo est la meilleure cible...

      ------> Mais ca va crisper les tensions sur eux justement, c’est précisément  ce qu’ils doivent éviter …

      -je te dis que c’est fort probable que les syriens soit derrières ces attentats

      ------> Si au moins tu disais que c’est pour faire porter le chapeau à l’EI ou laQaida, là cela aurait un peu de sens. Mais Al-Qaïda  revendique l’attentat. Même cette hypothèse tombe à l’eau.

      -Et les frappes américaines qui touche à côté des cibles de DAESCH....

      ------> Et c’est ça qui explique le complot multiséculaire transcendantal ? smiley

      Mais c’est typique de la perception du monde conspi, excuse moi : oui il y’ a des frappes qui ratent les cibles de l’EI. Maintenant on part de là pour broder une immense théorie du contrôle total.

      Le fait qu’il y’ ait des cibles de l’Ei qui sont touchées par les frappes est évacué, on ne se rappelle de celles qui ratent …

      -Les américains souhaite faire du buisness de la guerre...

      ------> Mais non, tout le jeu qui se déroule au moyen orient contient des enjeux beaucoup plus sérieux que de vendre quelques armes. Le moyen orient n’est lui-même qu’une case d’un échiquier bien plus large.

      -Tu identifie un conflit chez les américains et tu t’arrêtes en route  

      ------> Non, ce n’est pas qu’un conflit que j’identifie, c’est tout un contexte défavorable aux américains quasiment sur tous les plans. C’est une puissance en déclin.

      Il y’ a des problèmes structurels pour l’empire américain et ce conflit entre les deux réseaux géopolitiques les plus puissants des USA (paléo- conservateurs et néoconservateurs) qui perdure n’en est que l’émanation.

      Pour certains analystes, il n’ ya même plus de centre de  pouvoir aux USA, tellement il est éclaté en une multitude de centres de pouvoir sans coordination entre eux, sans coopération réelle et concurrents mortels les uns des autres, c’est ce qui explique l’incohérence stratégique américaine.

      http://www.dedefensa.org/article-qui_tient_qui_washington_question_inutile_question_d_pass_e_06_08_2014 .html

      -Vois tu en ce moment une quelconque action belligérante des américains à propos de la syrie ? 

      ------> Est-ce que tu es au courant qu’ il ‘y a des armées qui sont constitué par les américains entre autre, sois disant pour combattre l’EI ? Qu’est ce qui nous dit que la cible de ces armées n’est pas le régime Syrien ?


    • erQar erQar 16 janvier 2015 16:25

      maQ,
      -
      Simplement, elle est farfelue cette hypothèse.
      -
      Sauf si tu intègres le fait que assad sert les plan de l’OTAN
      -
      Mais si c’est eux, ils sont morts
      -
      Mais non, je te dis que l’OTAN souhaite garder assad en vie
      -
      Mais ca va crisper les tensions sur eux justement, c’est précisément  ce qu’ils doivent éviter …
      -
      Je te dis que si je serais dans leur cas, je jouerai la carte du choc des civilisations...et je pousserai dans ce sens pour créer un conflit majeur en multipliant les zones de conflits
      -
      oui il y’ a des frappes qui ratent les cibles de l’EI. Maintenant on part de là pour broder une immense théorie du contrôle total.
      -
      Je te dis que les américains n’ont aucune intention d’intervenir...pourquoi ?
      -
      Mais non, tout le jeu qui se déroule au moyen orient contient des enjeux beaucoup plus sérieux que de vendre quelques armes. Le moyen orient n’est lui-même qu’une case d’un échiquier bien plus large.
      -
      Mais merde, c’est la zone la plus riche en pétrole....t’es con ou quoi ?
      -
      les deux réseaux géopolitiques les plus puissants des USA (paléo- conservateurs et néoconservateurs) qui perdure n’en est que l’émanation.
      -
      Pfff..bon j’arrête..parce que cela ne rime à rien
      -


    • maQiavel maQiavel 16 janvier 2015 16:41

      -Mais merde, c’est la zone la plus riche en pétrole... t’es con ou quoi ?

      ------> Et alors ? Cela ne change rien au fait que le moyen orient n’est qu’une case d’un échiquier bien plus large. La case la plus riche en pétrole mais une case quand même.

      En gros ta théorie c’est Assad et l’Otan sont tous des alliés pour multiplier les zones de conflits et créer le chaos total. Non mon ami, ce n’est pas moi qui suis con … smiley

      Mais effectivement à partir du moment où l’on érige en dogme des dieux tout puissant qui contrôlent tout à leur guise, la discussion ne rime à rien , il vaut mieux arrêter.


    • erQar erQar 16 janvier 2015 16:59

      maQ,
      -
      Qui contrôle l’énergie contrôle le monde..on est d’accord ?
      -
      En gros ta théorie c’est Assad et l’Otan sont tous des alliés pour multiplier les zones de conflits et créer le chaos total. Non mon ami, ce n’est pas moi qui suis con …
      -
      Déforme pas mon propos, je dis que assad joue la carte du choc des civilisation pour montrer à l’occident qu’il est capable de monter les musulmans contre l’occident...tu comprends ?
      Et toi tu me dit  : n’importe quoi, car il le zigouillerais illico presto....et je te répond que non, car ils ont besoin d’assad pour continuer leur magouille
      -
      Toi comprendre ?
      -


    • maQiavel maQiavel 16 janvier 2015 17:26

      -Qui contrôle l’énergie contrôle le monde..on est d’accord ?

      ------> Kissinger disait « qui contrôle la nourriture contrôle le monde ». On peut également dire qui contrôle « les armes les plus puissante contrôle le monde » ou encore « qui contrôle la finance contrôle le monde », « qui contrôle les Océans contrôle le monde » etc. 

      Un seul paramètre ne suffit pas , pour contrôler le monde, il faudrait contrôler une série de paramètres aussi divers les uns que les autres et personne n’y ait jamais parvenu. En d’autres termes, personne ne peut contrôler le monde (pas des humains en tous cas, peut être des reptiliens transcendants, ça je n’en sais rien smiley )

      Il faut arrêter avec ces histoires , le moyen orient n’ est qu’ une case d’ un échiquier bien plus vaste , je ne dis pas que cette case n’ a aucune importance , mais que ce n’ est pas la case qui détermine tout , il y’ a des enjeux qui dépassent très largement l’ extraction énergétique et la simple rentabilisation du capital. 

      -assad joue la carte du choc des civilisation pour montrer à l’occident qu’il est capable de monter les musulmans contre l’occident...tu comprends ? Et toi tu me dit : n’importe quoi, car il le zigouillerais illico presto....et je te répond que non, car ils ont besoin d’assad pour continuer leur magouille

      ------> Assad, allié de l’OTAN et donc de l’occident joue la carte du choc des civilisations pour montrer à ses propres alliés occidentaux à quel point il est puissant et capable de mobiliser les musulmans …mais eux ne peuvent pas le zigouiller … puisqu’ ils sont ensemble dans leurs magouilles , j’ ai bon ? smiley smiley 

      Ne me dis pas que je déforme ton propos, c’est ce que tu dis …supposons que ce soit vrai : pourquoi ne pas revendiquer l’attentat ? Tu vois bien que cette hypothèse devient de plus en plus grotesque, non ? Que tu n’aime pas Assad, je veux bien, mais merde quand même  , pas au point de lui mettre tout et n’ importe quoi sur le dos …


    • erQar erQar 16 janvier 2015 18:33

      Kissinger disait « qui contrôle la nourriture contrôle le monde ». On peut également dire qui contrôle « les armes les plus puissante contrôle le monde » ou encore « qui contrôle la finance contrôle le monde », « qui contrôle les Océans contrôle le monde » etc.
      -
      Non les armes, nourriture, déplacement, l’armée, etc...a besoin de l’énergie et non le contraire
      -
       Assad, allié de l’OTAN et donc de l’occident

      -
      Je n’ai pas dit allié de l’OTAN..mais acteur utile de l’OTAN
      -

      joue la carte du choc des civilisations pour montrer à ses propres alliés occidentaux à quel point il est puissant
      -
      Je dis qu’il peut retourner et manipuler une équipe motivé et apporter la logistique nécessaire pour ce genre d’attentat
      -

      pourquoi ne pas revendiquer l’attentat ?
      -
      Les gars sont des gens manipulés, il ne le font pas pour assad
      -
      Par contre les services secrets vont le savoir assez rapidement et cela restera de la tambouille interne
      -
      Attendons la suite...



  • un primate un primate 16 janvier 2015 12:24

    Comme je désirais me cultiver, j’ai écouté un temps France Culture espérant y trouver de quoi.


    Quel ramassis de poseurs ! De désinformateurs ! De bien-pensants ! De politiquement corrects !

    Si c’est ça la Culture, je préfère retourner lire Blek le Roc !

  • lancelot 16 janvier 2015 13:13

    croyez bien que si les services occidentaux avaient le debut d une micro suspiscion ou preuve ils l auraient déja mis sur la place publique en brodant quelques mensonges pour appuyer leur thèse.

    surtout les services francais,spécialisés depuis longtemps sur la syrie et a meme de déceler la moindre activité suspecte.
    les services syriens sont en effet parmi les redoutables du monde( on peut aussi leur mettre sur le dos le fameux attentat du drakkar) et les attentats sont rarement détachés d un commanditaire etatique mais gardons nous de telles hypothèses sans le debut d un commencement de preuve.


  • Soi même 16 janvier 2015 14:32

    Résumons, si l’on peut résumer, la résistance Syrien artificiel, celle qui n’a pas hésiter à s’allier avec les Islamistes pour combattre le régime Syrien.
    Comme cet attentat a visiblement une connotation et un lien avec une visée religieuse met en réalité en danger cette résistance artificiel et pour ne pas se faire oublié et se faire l’animer par le vent anti- islamiste et anti arabe, prenne le devant en essayent de monté sur la crête de vague pour redonné de la vigueur à leur mouvement qui au vues des informations commue montre que cette pseudo résistance est en réalité un bras armé de l’Occident et de l’extra Occident à mettre en coup régler tous le moyen orient !

    A noté, en ce qui concerne l’émergence de ces milices musulmans extrémistes Islamistes dans le monde, les journalistes dans ce débat évites et cela est compréhensible, le rôle que notre a joue l’Occident et l’extra Occident dans la dégradation des pays concerner !

    France Culture est devenue France Amérique et à l’écoute de ce débat, il y a pas de doute, les sujets qui fâches ne sont plus aborder d’une manière objective, tous est orienté dans un sens imposé une coquille vide des Droits de l’Homme et de la Démocratique au Monde ....


  • alanhorus alanhorus 16 janvier 2015 14:35

    Et pourquoi pas un complot intersideral par le prophéte mohamed qui aurait reussit à mettre la main sur une soucoupe volante .
    C’est un false flag.
    https://www.youtube.com/watch?v=rfnbTwb20AU
    https://www.youtube.com/watch?v=Slj5S9ibM8c
    Le but ? vous rendre fou !


  • Tartoquetsches 16 janvier 2015 14:49

    Nous vivons une époque où la presse atteint des niveaux de désinformation abyssaux.

    La question, que tout le monde d’un tant soit peu lucide devrait se poser, est de savoir qu’elle est la responsabilité de la France dans le retour de flamme islamique au vu de sa politique de soutient aux "rebelles modérés" syriens (et Libyens hier). 

    Car franchement, si 100% des volontaires qui partent combattre en Syrie le font sous la bannière djihadiste (EI , Al Nosra, Front Islamique...), il doit en être de même pour les syriens. Dès lors on comprends bien que l’ASL n’est qu’une fiction pour les plateaux tv des "amis de la Syrie" et de la Turquie (n’est-ce pas erQar ?)

    Vu que nous passons des alliance avec le diable islamique pour remodeler le moyen orient (le remodelage direct par les GI’s ayant échoué), pas étonnant que nous recevons quelques braises chez nous...Si tant est soi t’il que le gouvernement ne soit pas carrément complice (Mérah bis ?)

    Au lieu de cela, les journalopes et expertalopes (dédicace à nos Basmatruc, Guidère, Filiu et autres bhl, Guetta, Encel...)  renversent la question et accusent encore "l’affreux Bachar..." qui comme pour l’attaque chimique de 2013, ne pourrait pas résister à se tirer régulièrement des balles dans le pieds pour donner un prétexte à une intervention armée directe des occidentaux et leurs alliés.

    Et déjà, notre fierté nationale, le Charlie De Gaule, fait route vers le Golfe prêt à frapper le coupable, comme nous avons frappé Kadhafi...
    Quelle époque de débile.

    • erQar erQar 16 janvier 2015 15:05

      Bonjour Tartoquetsches,
      -
      Car franchement, si 100% des volontaires qui partent combattre en Syrie le font sous la bannière djihadiste (EI , Al Nosra, Front Islamique...), il doit en être de même pour les syriens. Dès lors on comprends bien que l’ASL n’est qu’une fiction pour les plateaux tv des "amis de la Syrie" et de la Turquie (n’est-ce pas erQar ?)
      -
      Vous avez, je pense que les gars qui vont là bas sont tous manipulés et il est possible que les réseaux de Assad soit aussi dans DAESCH et infiltre ce mouvement...ce n’est pas qu’une spécificité des réseaux de l’OTAN.
      -
      En ce qui concerne Assad, je suis très critique et frontalement en opposition avec ce qu’il fait...car en s’accrochant obstinément au pouvoir, il est responsable des milliers de mort dans ce pays....un homme d’état aurait capitulé pour le bien de son peuple depuis longtemps...
      -
      Moi, je pense que les nations doivent être représentés et défendus par un membre de leur groupe.


    • Soi même 16 janvier 2015 15:44

      @ erQar (car en s’accrochant obstinément au pouvoir, il est responsable des milliers de mort dans ce pays.. ) Pour l’instant, il n’a pas le choix de faire autrement, en même temps je crois que malicieusement vous faites et vous introduisez une confusion entre le le fils et le père !

      C’est bien pratique, cela justifier notre glorieuse intervention à foutre le bordel dans ce pays !


    • erQar erQar 16 janvier 2015 15:52

      @Soi même,
      -
      Non, je différencie les deux et je vous renvoie à mon article sur Assad
      -
      Je ne souhaite pas que l’OTAN intervienne là bas...masi que les forces qui sont dans ce pays puisse prendreen main leur destin.
      -
      Vous n’êtes pas d’accord qu’une dynastie allemande soit au commande de la France...alors c’est la même chose avec assad


    • Soi même 16 janvier 2015 16:08

      Vous introduisez une confusion, Assad fils n’a rien de commun avec son père et il peut être trop tôt d’en parler tant que cette guerre pollue les débats, par les sonnets de la désinformation que cela a atteint !

      Entre parenthèse, je ne suis pas pro Assad !


    • Tartoquetsches 16 janvier 2015 16:22

      Que les réseaux syriens essayent d’infiltrer daesh, al nosra et cie, je n’en doute pas, ne serait ce que pour obtenir des infos, les monter les uns contre les autres... bref faire ce que font tous les sces secrets du monde.

      Mais que Daesh soit une créature d’Assad comme on l’entend est absurde, si l’EIIL et l’armée se sont peu combattu pendant un moment, c’est que le premier devait d’abord s’imposer face aux autres faction et la deuxième ni avait aucun intérêt, tant que leur ennemis se bouffaient entre eux, et de toute façon il n’avait pas les moyens d’ouvrir d’autres fronts...Quant à manipuler Daesh pour faire un attentat à Paris, franchement, ils ont vraiment d’autres priorités avec 200000 djihadistes qui assiègent le pays ,que de monter un truc foireux, pour un gain nul et un résultat plus qu’aléatoire sinon de servir de prétexte aux occidentaux pour s’ingérer encore plus.

      Quant à Assad, je suis bcp moins critique, s’il part il sait pertinemment que c’est la fin de la Syrie, elle éclatera dans le chaos comme l’Irak et la Libye.

      Assad symbolise aux yeux des syriens (une majorité probablement) l’unité de la Syrie, le seul rempart face à l’éclatement, l’exode (minorités) et la charia. C’est sur ce désir qu’Assad reste ,cela dépasse le devenir de sa personne. 

      Tu penses peut être que le mieux est que chaque peuple ait sa nation, mais tu sais bien que cela signifie des massacres, l’exode pour les minorités et en aucun cas un mieux pour l’ensemble des peuples concernés. Cette région est l’enjeux d’intérêt pétroliers, théologiques et idéologiques qui s’affrontent entre grandes puissances et puissances régionales, le départ de Assad, ne résoudrait pas ces fractures. Alors le peuple résiste, et pas seulement les minorités, une majorité de sunnites aussi, soit par les armes, soit passivement et par défaut.
       Qui peut les blâmer de résister ?

      Tu peux penser que de tte façon c’est inéluctable, que les forces centripètes sont trop fortes et que plus la Syrie résiste, plus cela se fera dans la douleur, que les frontières sont artificielles et crées par les anciennes puissances coloniales. Ok, mais nul ne peut savoir si c’est inéluctable ou pas et on peut comprendre que les syriens se battent aussi pour leur survie (minorités) et leur mode de vie (sunnites).

       Jadis ce qui unissait les peuples de ces régions c’était un sentiment nationaliste résolu de s’affranchir de la domination occidentale, (Nassérisme, partis Baath, Jaramiyya...). Ce panarabisme, appuyé forcément sur le camp socialiste, guerre froide oblige, était la seule chance pour ces peuples de pouvoir surmonter pacifiquement leurs différences ethnique et religieuses avec un but d’émancipation commun. Cet esprit la, le dernier à l’incarner c’est Assad et la Syrie. Si Assad part, la Syrie éclate en morceaux, et ceux-ci seront inéluctablement digérés par les anciens colonisateurs et leurs vallets/financiers/derricks du Golfe.

      Je te rappelle l’alliance Saoud/US de 1945 : "à nous le pétrole à nos conditions, à vous la sécurité et l’emprise théologique sur la région." 
      Seul un nationalisme pan arabe peut défaire ce pacte, et si la Syrie résiste assez longtemps, il n’est pas impossible que le système pétrodollar us, attaqué de toute part (BRICS) n’éclate avant. 

      Je le souhaite pour la Syrie.

      ps : trop long et redondant, mais tant pis.





    • erQar erQar 16 janvier 2015 16:54

      Mais que Daesh soit une créature d’Assad comme on l’entend est absurde
      -
      Indirectement sans le vouloir..oui je pense

      -
      Quant à manipuler Daesh pour faire un attentat à Paris,
      -
      Non je ne pense pas qu’ils ont manipulé daesh, mais ils ont surment repris des éléments volontaires pour la guerre et bourré le crâne pour ce genre d’opération
      -
      franchement, ils ont vraiment d’autres priorités avec 200000 djihadistes qui assiègent le pays ,que de monter un truc foireux, pour un gain nul et
      -
      C’est là que vous n’avez pas compris, en créant la guerre ici en France...il crée une zone de conflit et pousse les jeunes à venir ici en France.
      -
      Le gain n’est pas nul
      -
      un résultat plus qu’aléatoire sinon de servir de prétexte aux occidentaux pour s’ingérer encore plus
      -
      Si vous considérez que les américains ne souhaitent pas voir assad destitué...ce genre d’opération devient cohérent
      -
      Quant à Assad, je suis bcp moins critique, s’il part il sait pertinemment que c’est la fin de la Syrie, elle éclatera dans le chaos comme l’Irak et la Libye.
      -
      N’importe quoi, comme si ce n’était pas déjà le chaos...c’est quoi ce raisonnement débile ?
      -
       l’exode pour les minorités et en aucun cas un mieux pour l’ensemble des peuples concernés
      -
      Quand c’est la majorité qui est au pouvoir, le peuple est plus en phase avec ses représentants
      -
      Jadis ce qui unissait les peuples de ces régions c’était un sentiment nationaliste résolu de s’affranchir de la domination occidentale, (Nassérisme, partis Baath, Jaramiyya...)
      -
      Je ne suis pas d’accord avec ce sentiment nationaliste des pays arabes...c’est contre l’enseignement de l’islam qui poussent à l’unité des nations musulmanes
      -
      ceux-ci seront inéluctablement digérés par les anciens colonisateurs et leurs vallets/financiers/derricks du Golfe
      -
      De toute manière, avec ou sans assad c’est déjà le cas
      -
      Je te rappelle l’alliance Saoud/US de 1945 : "à nous le pétrole à nos conditions, à vous la sécurité et l’emprise théologique sur la région."
      -
      Oui, oui, j’ai identifié la main mise...le conflit palestinien est un marqueur de ce qui sont soumis et ce qui ne le sont pas...les saouds sont effectivement des vendus, mais j’aime bien le Qatar smiley
      -
      Seul un nationalisme pan arabe peut défaire ce pacte
      -
      Non seul l’islam authentique est le vecteur d’unité...
      -
      En turquie interessez vous au système güllen et à la banque ASIA (dit islamique mais propriété de la cia) qui a coulé dernièrement
      -


    • Soi même 16 janvier 2015 17:07

      @ esQuar, il faut arrête, je crois que Assad a suffisamment de problème dans sont pays pour aller foutre le bordel ailleurs !
      Par contre je m’interroge pourquoi cette instance de votre part à soutenir cette thèse qui visiblement n’a rien de probant à moins de renversé vos arguments pour trouver d’autre argument moin avouable Netanyahou angoisse, il ne sait pas comment enrayer l’immigration de ses concitoyens dans d’autre pays ?


    • Tartoquetsches 16 janvier 2015 17:50

      C’est la que nous sommes en désaccord total, pour toi cet islam la est la solution pour l’unité et l’émancipation des nations arabes. Je pense l’inverse.


       L’islam wahabite/frère musulman est indissociable des pétrodollars, donc du système du bloc occidental. 
      Cet islam guerrier, conquérant et obscurantiste n’est pas fait pour émanciper les peuples musulmans, mais pour servir de supplétif à l’occident. 
      L’islam radical a d’abord été utilisé par les anglais pour virer les turcs du MO, puis par les américains pour faire la guerre aux russes en Afghanistan (Al Qaeda), puis en Libye et en Syrie aujourd’hui, demain en Chine.
      L’islam radical s’est toujours comporté comme le couteau suisse de la politique occidentale au Moyen Orient : en tant que mercenaires idiots utiles ou prétexte d’intervention.
      L’islam radical est parfaitement complémentaire du système néo-libéral occidental, tous les pays ayant adopté son mode de gouvernement sont implicitement libéral, donc asservi aux puissances occidentales (puisque c’est elles qui en ont définie les règles et dirigent leurs instances, fmi, banque mondiale, monnaie de réserves du dollar/fed, etc...). 

      Et pour ce qui est du nationalisme arabe, n’oublies pas qu’il avait justement une dimension pan arabe, et qu’il n’en était pas moins respectueux de l’islam aux yeux de beaucoup de musulmans, qui interprètent l’islam radical (FM et wahhabisme) comme une perversion.

       L’Islam a de multiple chapelles, la plus intolérante, conquérante et répressive s’est alliée avec la Banque.... quoi de plus normal en somme, celle ci a besoin d’un garde chiourme pour tenir le peuple.




    • erQar erQar 16 janvier 2015 18:18

      C’est la que nous sommes en désaccord total, pour toi cet islam la est la solution pour l’unité et l’émancipation des nations arabes.
      -
      Non, non et non...pas un islam qui empêche l’homme et la femme de s’épanouir. Les femmes et les hommes ont le droit et le devoir d’être savante...
      -
      pour moi, l’interpretation de l’islam doit permettre son propre épanouissement et ouvrer pour le salut de son âme....c’est le fondement même de l’islam originel, seulement pour que l’on puisse s’épanouir, il faut que les gens se soumettent à des règles et des codes de vivre ensemble.
      -
      L’islam radical a d’abord été utilisé par les anglais pour virer les turcs du MO, puis par les américains pour faire la guerre aux russes en Afghanistan (Al Qaeda), puis en Libye et en Syrie aujourd’hui, demain en Chine.
      -
      C’est tout le problème de l’islam car c’est un système de valeur et cela est un levier utilisé par les machiavels afin d’arriver à ses fins, c’est une évidence.
      -
       L’Islam a de multiple chapelles, la plus intolérante, conquérante et répressive s’est alliée avec la Banque.... quoi de plus normal en somme, celle ci a besoin d’un garde chiourme pour tenir le peuple.
      -
      Oui, oui, c’est une réflexion que j’ai eu avec maQ...c’est le capitalisme qui dans un premier se met au service de l’islam (tes mon copain) et ensuite passe au stade de retournement et utilise des pseudo musulmans sous bannière de l’islam pour en pourrir le sens car elle s’oppose à son déploiement (c’est à dire de l’usure et annihiler le sacré afin de le transformer en valeur marchande)


    • maQiavel maQiavel 16 janvier 2015 18:24

      -je crois que Assad a suffisamment de problème dans sont pays pour aller foutre le bordel ailleurs !

      ------> Franchement, comme si il n’avait que ça à foutre : le mec est embourbé dans une guerre dans son pays dont des pans entiers de territoires ne sont plus sous le contrôle de l’Etat Syrien mais non … il décide de s’attaquer à la sixième puissance économique mondiale et accessoirement membre permanent du conseil de sécurité.

       C’est un peu comme le basset qui combat un chiwawa qui lui donne du fil à retordre et qui tout d’ un coup s’attaque à un Pitbull qui passait par là tranquillement …

       


    • Tartoquetsches 16 janvier 2015 20:36

      l’islam dont tu rêves ce n’est pas celui qui assiége la Syrie actuellement.

      Celui la, est bien le jouet des puissances du golfe et occidentale.
      Et donc vouloir le départ de Bachar, c’est livrer la Syrie à ces gens la, qui se foutent bien de spiritualité.
      La violence sert toujours des interets matériels, quelque soit la forme qu’elle revet, religion, ou idéologie.


    • erQar erQar 16 janvier 2015 21:17

      pardon pour les fautes d’orthographes
      -
      Ce n’est pas l’islam dont je rêve, mais l’islam que je pratique...
      -
      Sinon effectivement le pouvoir est infesté de grosse merde (et je pèse mes mots)....cela éclabousse forcément, et comme chez ces gens là, il y a un vide spirituel, nous avons ce résultat là...


    • Tartoquetsches 17 janvier 2015 09:54

      Oui, et comme c’est ce même pouvoir infesté de grosses merdes qui finance et arme l’opposition syrienne, nous aurons aussi ce résultat la quand bachar sera out.


    • Soi même 18 janvier 2015 14:45

      @ erQar (---.---.---.54) 16 janvier 15:52

      J’ai regardez votre article, cites moi un pays dans le monde qui n’a pas de problème de cet ordre ?


  • christophe nicolas christophe nicolas 16 janvier 2015 20:59
    La vidéo est une manipulation neuro-psychique évidente et comme elle a été préparée à l’avance, je vous invite à comprendre que c’est un false flag.

    On ne le voit pas tout de suite mais cela marche par association d’émotions contradictoires, ils utilisent l’émotion du désarroi des gens bons pour faire passer un message totalement scénarisé. 
     
    1. Aux chefs Français : message discret « ne pas faire chier, on commande le cerveau du peuple donc les élections »
    2. Aux beurres : soumet toi ou crève
    3. Aux policiers  : soumet toi ou crève
    4. Aux djihadistes : Tu te feras attraper en moins de deux et butter
    5. Aux jeunes : baskets = violence,
    6. A tous : Répétez, « je suis Charlie » = je suis un impudique athée scato ou je n’ai pas de coeur, la honte après coup soumet l’esprit, cela s’appelle de la coercition mentale
     

    J’imagine un débat présidentiel, l’un sort un Charlie Hebdo l’ouvre sur un truc bien scato et dit à l’autre : « c’est ça l’image de la France que vous voulez donner au monde !! » détruit... 

     

    Si vous n’êtes pas d’accord, abonnez vos enfants à ce torchon ! L’ont-ils seulement lu une fois ?
     
    Demain, si un bordel subit un attentat, verra t-on toutes les femmes manifester en scandant « je suis une pute ! ». Débile. Ceux qui étaient à la manif sont morts politiquement car le ridicule tue en politique, un suicide groupé incompréhensible. Les instigateurs du false-flag devaient être en tête de manifestation. Je n’y ai pas vu de Syrien. C’est inespéré pour 2017, la route est libre à ceux de bonne volonté.

    Charlie hebdo a été sacrifié comme un pion merdique aux échecs, la preuve, Dieudonné est en garde à vue pour une blague potache dans le plus pur style de Charlie Hebdo, c’est bien la preuve que c’est une manipulation pour passer des lois liberticides.

    Personne n’avait besoin de tuer Charlie Hebdo qui s’est mis tout seul au niveau de l’égout et qui pataugeait dedans en crevant à petit feu.

    On sait bien que les victimes ne sont pas assimilables à la ligne éditoriale du journal, heureusement. On s’associe à la peine des familles qui vont devoir endurer « Je suis Charlie ».

  • cassia cassia 16 janvier 2015 21:16

    Les frères Kouachi n’auraient pas plutôt un lien avec les Frères Musulmans ?
    Mais il vaut mieux le taire car cela n’arrange pas leurs petites affaires d’état que cela s’ébruite, c’est mieux d’accuser Damas à la place...


  • QAmonBra AmonBraQ 16 janvier 2015 21:32

    @ l’auteur

    Mais bon sang ! Bien sur ! Pourquoi n’y ai je pas pensé plus tôt ? C’est surement un coup de Bachar-Sadam, c’est signé, chacun sait que Al Qaïda - Yemen est une filiale des services secrets syriens.
    Après la carte d’identité-passeport, les TV $ioniste et anglaise dotées de clairvoyance, en cherchant bien, il serait étonnant qu’il ne reste pas quelque part des A.D.M. oubliées par Poutine ?

    Trêve de plaisanteries, ces dernières allégations, que je considère comme un grossier contre-feu, me confortent dans ma conviction qu’on bien affaire à un 11/09 à échelle française, une énième "false flag" commandité par les habituels prescripteurs, au moyen des non moins habituels idiots utiles, avec toutes les conséquences que cela implique.

    Le plus fou, le plus désespérant dans cette histoire serait qu’une majorité de citoyens abondent à cette salade, confirmant ainsi à l’hyper mafia que les français sont aussi niais, voir plus, que les étasuniens.

    Pourtant, cette fois ci, il y aurait obligatoirement à haut niveau du pouvoir, des "français" complices de l’assassinat d’autres français, considérés plus utiles morts que vivants . . .


  • Pyrathome Pyrathome 16 janvier 2015 21:51

    C’est pas le même mec qui dénonce les théories du complot sur les ondes ??


    • maQiavel maQiavel 16 janvier 2015 21:54

       

      Il y’ a les bons théoriciens du complot et les mauvais théoriciens du complot, tu comprends  ? 


    • Pyrathome Pyrathome 17 janvier 2015 00:17

      C’est machiavélique !! smiley


    • Tillia Tillia 17 janvier 2015 00:27

      Exact ! Les gros conspirationnistes naïfs et les rusés idéologues, les premiers nourrissent les seconds. 


  • Tillia Tillia 17 janvier 2015 00:26

    Damas ? pourquoi faire ? Les réserves de pétrole sont en berne et pas mal de puits ont été bombardés. Bachar est replié dans une ville et la Syrie est en ruine.


    Je me demande bien ce qu’il aurait à y gagner.

    Al Qaïda yemen et DAECH ont revendiqué les attentats, ça ne vous suffit pas ?

  • aldous aldous 17 janvier 2015 16:28

    you got to understand American congress the purpose is not the protection of ISRAEL but civil war in Europe, their aim is create a civil war in Europe Muslims and Jews will kill each other’s on the European territory, the Christians & agnostics etc.. Shall be in the middle of the battle so they will suffer the most. Once this Jews Arabs civil war takes place in France Belgium and Sweden Europe etc. as the government’s collapse the individual’s confuse, because of the government confusing actions. Washington Marshall plan for the next millennium will be implanted on the European minds. Something analogous took place in WW 2..  


  • aldous aldous 17 janvier 2015 16:47

    la Russie ce questione sur les idiots européens qui pose des sanctions idiotes. alors maintenons vous demande l’aide de la Russie. voila les intellectuelles arriéré. (kodmani) ce normal le déclin de la France avec ces intellectuelles du 6 monde qui conseille la nation. nonobstant ce plus cette femme qui blâme la Syrie très très-ignorante est quand ce l’ignorance ultime qui parle ce normal que les conséquences ce le chaos.


  • njama njama 18 janvier 2015 11:39

    ces deux attentats n’étaient-ils pas pilotés depuis le Yemen, c’est Coulibaly qui le dit dans sa vidéo, comme il donne le nom de son mentor

    il déclare aussi avoir fait allégeance à l’Etat Islamique (EI), lequel combat la Syrie C’est tordu de penser que Bachar al Assad agirait en sous-main pour l’établissement d’un califat ...

    c’est même plus que tordu, c’est carrément pervers de le penser


  • njama njama 18 janvier 2015 12:50

    Les mises en garde de la Syrie ne datent pas d’hier, tous ceux qui suivent de près cette guerre en Syrie, peuvent témoigner de ces avertissements répétés depuis longtemps par différents personnalités officielles syriennes, comme le président syrien, mais aussi Walid Mouallem le ministre des Affaires étrangères, ou le Docteur Bachar Al Jaafari représentant permanent de la Syrie auprès des Nations Unies.
    ----------------
    source Al-Manar, 14.01.2015 :
    Le président Bachar al-Assad a blâmé mercredi l’Occident "pour son soutien au terrorisme" et sa "myopie" dans la crise syrienne, dans une première réaction aux attentats takfiristes en France.

    Dans un entretien au journal tchèque Literani Noviny, dont la teneur est publiée par l’agence officielle Sana, il affirme que les attaques de la semaine dernière en France "démontrent que la politique européenne est à blâmer pour ce qui se passe dans notre région, en France récemment et peut être dans le passé dans d’autres pays".

    Réitérant ses accusations à l’Occident, aux pays du Golfe et à la Turquie de soutenir financièrement et militairement les rebelles en Syrie, il ajoute : " Nous devons rappeler à beaucoup de gens en Occident que nous les avons mis en garde depuis le début de la crise en Syrie sur le fait que de tels incidents étaient prévisibles" .

    "Nous avons répété (à l’Occident) : Vous ne devez pas soutenir le terrorisme ni lui donner de couverture politique, sinon cela aura un impact sur vos pays et vos peuples", a poursuivi le chef de l’Etat syrien.

    Selon lui, les politiciens occidentaux qui ont soutenu l’opposition sont "myopes et étroits d’esprit".

    "Ce qui s’est passé en France montre que nous avons eu raison", a-t-il conclu.

    Avec AFP


Réagir