jeudi 12 avril 2012 - par Epsilon

La preuve que Lenglet raconte n’importe quoi

Hier soir sur France 2, François Lenglet, opposé à Marine Le Pen, a soutenu que les seuls pays à avoir le contrôle de la création monétaire étaient l’Iran, le Vénézuéla, Cuba et le Zimbabwe... Est-ce si sûr ?



41 réactions


  • webrunner webrunner 12 avril 2012 14:17

    excellente video ; merci. je la mets sur mon blog avec un lien sur ta page.


    • saviez_vous_que 12 avril 2012 17:28

      Lenglet m’a beaucoup déçu.


      Je pensais qu’il était une exception parmi les journalistes économiques, mais entre cette bêtise constamment remise sur le tapis de la fameuse "planche à billets" (qui n’est bonne que pour le privée, ce qui est un véritable scandale) et son graphique devant Dupont-Aignan des pertes d’emplois industriels entre la France (dans l’euro) et l’Angleterre (hors euro) ridicule quand on sait que cette dernière s’est employé depuis 30 à casser son industrie pour se concentrer essentiellement sur la finance, c’était vraiment super grossier de la part d’un soi-disant expert.

      Dommage, vraiment dommage. Les mecs sont bons à la radio, et dès qu’ils passent à la télé, ils deviennent complètement fous. Incompétence ou mauvaise foi ? La 2ème option me semble malheureusement la plus plausible.

      D’ailleurs j’en appelle aux foromeux, pour que les choses soient claires une fois pour toutes : qui peut me dire (avec sources) quels sont les états (comme l’Angleterre) qui monétisent leur dette à 0% ? (à part le Zimbabwe ;o) )


    • helios999 helios999 12 avril 2012 19:32

      Marine lepen , ne comprends rien à rien , c’est une catastrophe
      Bien sur Lenglet a raison , la fed est un organisme privé qui controle l’etat des usa , ce n’est pas les usa qui fait tourner la planche à billets mais la fed

      Sinon , comme on va vers une catastrophe bancaire , le vote hollande est de loin le plus execrable , car on fera payer le gouffre financier par le peuple
      le choix sarko pourrait succiter une reaction du peuple que nos elites veulent eviter
      Nos elites veulent faire payer leurs yatch et leurs frais de bouches par le peuple avec l’idée que nous sommes des fainéants et des assistés , quelle bonne idée de mettre hollande qui leur fera la popotte dans la cuisine , avec sarko il pourrait y avoir une revolte , avec hollande je n’y croit pas

      à tout prendre je préférerais Melanchon , car il y a des doutes sur sa servilité


    • RepublicainVox RepublicainVox 12 avril 2012 23:22
      "qui peut me dire (avec sources) quels sont les états (comme l’Angleterre) qui monétisent leur dette à 0% ? (à part le Zimbabwe ;o) )"

      La suisse je crois. (voir l’intervention du militant)

      T’es sur pour l’Angleterre ?

      Sinon je dirai aussi Cuba, La Corée du Nord, Le Venesuella... faut vérifier

      L’Iran je crois qu’ils n’ont pas de dette, mais je ne sais pas pour les intérêts.

      Ce site a l’air pas mal on peut voir tous les pays 

    • saviez_vous_que 12 avril 2012 23:25
      "Les Etats-Unis ne font pas marcher la planche à billets" F.Lenglet

      >ce n’est pas les usa qui fait tourner la planche à billets mais la fed

      Et alors ?!?

      Le sujet est la planche à billet, pas le fait que la FED soit privée donc un parasite pour les USA et accéssoirement une bombe à retardement pour le monde !

      Peu importe, ça ne change rien au fait qu’elle fait tourner la planche à billet en rachetant avec du vent les obligations d’états US à 10 ans avec un taux de 2%. L’état américain est en théorie obligé de payer cette nouvelle dette + intérêts, mais ça ne joue aucun rôle car les USA financent depuis 40 ans leurs dettes + intérêts avec plus de dettes.

      Le truc c’est que ces 2% suffisent à faire une belle exponentielle qui va bientôt nous péter à la gueule. C’est d’ailleurs encore plus inflationiste (la vraie planche à billet en l’occurence) que de prêter directement au trésor à 0%, donc il faudrait qu’ils nous lâchent deux minutes (Lenglet et ses potes journaleux) avec leur planche à billets.

      La seule solution pour rembourser la dette est d’en monétiser une partie (intérêts inclus). Le but de la manoeuvre étant évidemment de ne plus en faire, de dettes, en plus de rembourser petit à petit celle déjà existante.

      Enfin bref, si c’est pas clair pour Lenglet, pas étonnant qu’helios999 n’y comprennent rien non plus.



    • helios999 helios999 13 avril 2012 00:15

      "Enfin bref, si c’est pas clair pour Lenglet, pas étonnant qu’helios999 n’y comprennent rien non plus."
      .
      La Réserve fédérale américaine, souvent appelée FED est la banque centrale des Etats Unis, elle est située à Washington. Celle-ci a été créée le 23 décembre 1913 par le Federal Reserve Act. La Réserve fédérale américaine, actuellement dirigée par Monsieur Ben Bernanke a pour mission de mettre en place la politique monétaire américaine, elle est tout comme la BCE indépendante du pouvoir politique.
      .
      si le president americain ( ou francais) , veut faire une politique monétaire , il doit changer le status de ces banques , si tu ne comprends pas !
      .
      Marine non plus , lamentable


    • Lucadeparis Lucadeparis 13 avril 2012 18:53

      Etrange : lorsque je suis passé au Zimbabwe fin 2010, la monnaie utilisée était exclusivement le dollar états-unien. Et comme ce pays ne peut créer, imprimer cette monnaie, preuve que Lenglet raconte n’importe quoi.


    • mehdite mehdite 15 avril 2012 00:16

      Juste une remarque au passage pour helios999 : Melenchon ,dans l’emission du lendemain, a mouché Lenglet en reprenant l’argument de Le Pen sur la planche à billet des USA , et en la citant.

      Et Lenglet était dans ses petits souliers .

  • Pyrathome Pyrathome 12 avril 2012 14:20
    La preuve que Lenglet raconte n’importe quoi

    Normal !! c’est un englet.....


    • Pyrathome Pyrathome 12 avril 2012 14:24

      Et devant la valseuse, ça fait deux qui racontent n’importe quoi.......
      Débat sans aucun intérêt si ce n’est d’écouter le grand n’importe quoi et de respirer l’enfumage..
      J’ai arrêté au bout de 3 minutes, pas de temps à perdre avec les crétins......


    • QaviQeQuarQo davideduardo 12 avril 2012 20:41

      en effet ni l un ni l autre ne dit la vérité :


      il est vrai que depuis les année 80-90 de moins en moins de pays n ont le controle total de leur monnaie.
      Les pays dominant, adeptes du "fait ce que je dis, pas ce que je fais", comme les usa ou l angleterre qui exporte l ideologie libéral mais qui ne se privent pas a faire du protectionnisme et de la planche a billet chez eux quand ca les arrange.

      On pourrait donc citer l argentine et le venezuela, la bolivie et le nicaragua (a verifier), l iran, la corrée du nord, les usa, l angleterre, le japon....


      Mais MLP confond "avoir une banque centrale nationale" et avoir le controle de la monnaie.

  • Walid Haïdar 12 avril 2012 14:36

    Si j’étais d’humeur à me moquer du physique des gens, je dirais que nous avons affaire là à une véritable tête de bite.


    Quelle dévoiement, quel naufrage, que cette chaîne publique qui fait comme si l’économie était une science sur laquelle tous les experts sont plus ou moins du même avis, et ne laisse s’exprimer que les gardiens du temple libéral.

    J’ai réussi à m’exprimer sur un sujet concernant MLP sans lui chier dessus, mais que m’arrive-t-il ? Pas grave, je me rattraperai...

  • KilianAccart 12 avril 2012 14:51

    Mais ne soyez pas Naïfs, je n’aime pas beaucoup Lenglet mais sur ce coup là il a raison ! La FED est une banque PRIVEE ! Elle n’appartiens pas au Gouvernement Américain !
    On parle de faire "marcher la planche à billets" lors d’une CREATION monétaire. Les Etats unis, comme en Europe, ne créent pas la monnaie depuis 1913, Ils sont obligés d’EMPRUNTER à la FED, avec Interets !


    • QaviQeQuarQo davideduardo 12 avril 2012 20:44

      et les quantitative easing c est quoi alors ?


    • RepublicainVox RepublicainVox 12 avril 2012 23:25

      " Les Etats unis, comme en Europe, ne créent pas la monnaie depuis 1913"


      Faut arreter d’enculer les mouches, les USA fond de la planche a billet car ils ne rembourseront jamais leur dette.

  • Hieronymus Hieronymus 12 avril 2012 14:57

    ces journalistes francais sont nuls, qq chose de tragique
    juste avant y avait un type qui interrogeait MLP sur la Syrie
    du BHL pur sucre, une propagande neo con indecrottable
    et ce cretin de journaleux qui se faisait moucher a chaque fois
    ne se rendait absolument pas compte des enormites qu’il debittait
    on a la classe journalistique la plus conne du monde, qui ne sait rien,
    ne travaille pas, ne fait aucune investigation, repete comme un perroquet
    au moins dans les dictatures les journalistes de ces pays ont l’excuse de la menace
    mais en France ce ne sont que lopettes, tarpettes et savonnettes, la honte !!!


  • Pleupleu 12 avril 2012 15:02

    La banque centrale peut effectivement imprimer à volonté de l’argent en créant de la dette, mais c’est une institution privé, ce n’est donc pas l’état Américain qui crée l’argent.

    L’ancien patron de la réserve fédérale répond oui car c’est la réponse attendue. Enfin je pense


    • ffi 12 avril 2012 17:44

      Ou alors c’est que la FED a réussi à entrer en possession de l’Etat Américain, à l’usure.
      C’est d’ailleurs elle qui en finance toutes les guerres. Le secrétaire du Trésor est d’ailleurs toujours issu des grandes banques. Les grandes banques financent d’ailleurs les candidats à la présidence.
       
      Les USA sont devenu un Etat privatisé par la FED !


    • rastapopulo rastapopulo 12 avril 2012 18:15

      C’est plus l’exécutif qui décide de se financer sur le marché et la FED rachète les bond du trésor aux bénéfices du couple banques+exécutif. 


    • Bender Bender 12 avril 2012 18:53

      Btavo ffi ;+1000


    • maQiavel machiavel1983 12 avril 2012 20:07

      Il faut quand même féliciter Bender qui est capable d’ être d’ accord avec des personnes qui ont des idées très différente des siennes ( ffi ).

      C’ est très rare à l’ extrême gauche de ne pas être sectaire !

    • requete Requete 12 avril 2012 22:45

      c’est rare comme la taille du plus petit géant du monde : 1m80 seulement !!!!

      ... pour un géant !


    • Bender Bender 13 avril 2012 12:20

      "Il faut quand même féliciter Bender qui est capable d’ être d’ accord avec des personnes qui ont des idées très différente des siennes ( ffi ).

      C’ est très rare à l’ extrême gauche de ne pas être sectaire !"

      Vous aurez quand même remarqué qu’on ne peut me coller une étiquette comme "extrême gauche" quand bien même j’en suis proche sur beaucoup de sujets. Mon ennemi premier est la financiarisation galopante, les grandes banques qui mettent les nations à genoux et ceux qui spéculent sans remords sur des produits de premières nécessité comme les céréales. Si je devais, demain, m’allier avec d’autres bords politiques que le mien pour arrêter définitivement les ravages de cette finance et de cette spéculation mortifère, je le ferais sans la moindre hésitation !


  • edwig 12 avril 2012 15:26

    C’est la manœuvre de manipulation des apparences qu’il faut observer.
    C’est cela la médiacratie.

    Tous ces médiacrates partent du postulat que ceux qui regardent la télévision sont des abrutis que l’on manipule à sa guise, puisque inculte (ou sur-informé ce qui est in fine, la même chose…), paresseux (puisque ne vérifiant rien où vérifiant mal), ne se fiant qu’aux apparences et pour couronner le tout, doté d’une mémoire de poisson rouge.

    Ils ont tout compris.

    Un Président doit être compétent et avoir du charisme, ainsi, Lenglet, (et c’est ce qu’ils font tous entre eux), n’a comme but que de donner une apparence d’incompétence et de laideur à son opposant, ici marine lepen. Peu importe la vérité, ce qui compte ce sont les apparences, car le téléspectateur ne se fie qu’aux apparences…
    Nous ne communiquons qu’à 10% avec le mots…En fait, si vous voulez vous faire une idée, coupez le son et observez.

    Lenglet avait bien préparé son attaque, il cite des pays qui ont une connotation négative dans l’inconscient collectif et les pointe en direction de marine.
    En fait, il utilise des étiquettes qu’il pose soigneusement sur elle…juste à coté de celle bien trop utilisée de « nazi ».

    On le voit clairement, elle a compris la manœuvre et lui demande pourquoi avoir choisit ces pays là précisément ? Elle se sent prise au piège, ses rictus nerveux la trahisse(l’enlaidisse, c’est important en terme d’image). Elle panique, se touche le visage, recule sur son siège nerveusement. C’est perçu par TOUT le monde au niveau inconscient, et c’est surtout perçu consciemment par Lenglet qui du coup gonflé d’assurance, s’avance, calme et posé.
    Il est le mâle dominant face à la femelle hystérique, c’est gagné.

    Déstabilisée, elle ne parvient plus à trouver quels autres pays utilisent la planche à billet, c’est pourtant facile, mais il sait qu’elle a un trou et il la force à citer un pays. Elle patauge, Lenglet veut la faire glisser et insiste : "lesquelles madame lepen"...
    Elle,panique, semble chercher de l’aide autours d’elle, et...ouf, elle trouve…
    Mais c’est trop tard, les apparences sont contre elle.
    Son moment de vide a suffit à la faire passer pour incompétente.
    Lenglet sait parfaitement qu’il a gagné et que tout ce qu’il dira sera parole d’évangile, il peut mentir tant qu’il veut, tout ce qui sort de sa bouche est « vérité », il assène alors le coup de grâce en narguant qu’elle se trompe.

    L’image, c’est tout ce qui importe aux yeux du poisson rouge.
    Lenglet à donc parfaitement réussi son coup, c’est un remake de l’affrontement sarkozy ségolène.
    Il faut absolument créer l’apparence du mâle qui maîtrise face à la femelle hystérique.
    Une femme part avec un lourd handicape dans l’inconscient collectif, beaucoup de petit vieux ne voteront jamais pour une femme, juste parce que c’est une femme, car dans leur vieille inconscient d’après guerre, un pays à besoin de force et maîtrise et non de faiblesse et d’hystérie…


  • rgbfr rgbfr 12 avril 2012 15:34

    Belle analyse.
    Mais quel TRAITRE ce type !!!
    La mauvaise foie incarnée. Il ne se rend même pas compte du risque qu’il prend pour sa sécurité avenir..


  • Arsene Icke Arsene Icke 12 avril 2012 15:53

    Lengley n’a visiblement pas compris ce qu’est le "quantitative easing" ... c’est qui ce Lengley ? Il ne faisais pas la météo avant ? En tout cas c’est pas un économiste ...


  • agent orange agent orange 12 avril 2012 16:10

    Lenglet oublie de mentionner que ces pays (Cuba, Vénézuéla, Iran, Zimbabwe) sont l’objet d’embargos et de sanctions économiques depuis de nombreuses années (plus de 50 ans pour Cuba !) et il lui est facile de pointer leur faible niveau de développement économique.
    Bravo à Epsilon d’avoir relevé l’enfumage de Lenglet.

    Marine Le Pen a manqué de répartie et aurait dû citer la Suisse, la Norvège, la Suède, le Canada, l’Australie, la Nouvelle Zélande, pays qui ont le contrôle de leur création monétaire et qui ne s’en sortent pas si mal en cette période de turbulences économiques.
    Sinon, bien que n’étant pas un fan de MLP, son analyse géopolitique était brillante et est certainement la meilleure candidate sur ce sujet. Les autres (à par Cheminade et peut être Poutou) sont des va-t-en-guerre notoires...


  • agent orange agent orange 12 avril 2012 16:16

    oupsss ! J’ai oublié Dupont Aignan, qui lui non plus n’est pas un va-t-en-guerre.


  • Toto_lolo 12 avril 2012 17:15

    Il n’y a pas de journaliste français honnête, ça n’existe pas. Un journaliste français honnête c’est un chômeur, et un journaliste qui travaille c’est une pute  " ( Alain Soral )

    Monsieur Lenglet travaille beaucoup ...


    • mehdite mehdite 12 avril 2012 17:59

      Il n’y avait qu’à voir sa tronche au moment où il a dit cette énormité pour comprendre qu’il s’était piégé tout seul : il a fini en apnée son interview quand Le Pen a enchainé sur la planche à billet de la BCE .

      Pauvre type malhonnete que cet Englet !

  • Bender Bender 12 avril 2012 18:52

    Bien sur que les USA font tourner la planche à billets ! JE N’AIME PAS LE PEN MAIS J’AIME ENCORE MOINS CE VENDU DE JOURNALISTE !


  • Miso Soup 12 avril 2012 19:52

    Oui, Lenglet a tort, c’est pour ça que les US ont une petite dette de seulement 17 000 000 000 000 de dollars. 


  • Ajax Ajax 12 avril 2012 22:24

    Création monétaire (citations) :


    http://fr.wikipedia.org/wiki/Création_monétaire


    L’utilisation par l’État de la "planche à billets"


    « Les États abusent fréquemment de la création monétaire, par exemple pour financer des guerres coûteuses, avec des conséquences négatives sur l’économie comme par exemple lors des crises hyperinflationnistes. La plupart des États ont fini par interdire la création de monnaie par la banque centrale pour satisfaire les besoins publics : cette disposition est par exemple inscrite dans la Constitution allemande ou les traités de l’Union européenne (article 104 du traité de Maastricht repris par l’article 123 du traité de Lisbonne). Les déficits publics doivent donc être financés par emprunts - très majoritairement obligataires - auprès d’organismes privés, aux taux d’intérêt proposés par le marché.


    La "planche à billets" n’a pas pour autant disparu. Dans le but d’éviter une aggravation de la crise des subprimes de 2007-2008, elle a massivement fonctionné aux États-Unis, sous la forme d’une politique d’assouplissement quantitatif". 


    Définition de l’ assouplissement quantitatif pratiqué par les Etats Unis (il s’agit d’un équivalent moderne de la planche à billet) :


    http://fr.wikipedia.org/wiki/Assouplissement_quantitatif


    Dette publique (citations) :


    http://fr.wikipedia.org/wiki/Dette_publique


    Création monétaire et réduction de l’endettement


    Un État peut, toutefois, diminuer son endettement par une autre méthode, aujourd’hui généralement abandonnée par les pays développés : par création monétaire. En émettant de la monnaie, les administrations publiques peuvent en effet financer le remboursement de leurs emprunts passés : on parle de monétisation de la dette (ou d’utilisation de la « planche à billet » quand on veut la dénigrer : l’État rembourse sa dette par une monnaie qu’il crée lui-même). Dans le cas où la création monétaire est confiée à une banque centrale et ne dépend pas des pouvoirs publics, l’État peut néanmoins monétiser de manière indirecte sa dette. Il lui est, en effet, possible de faire pression sur la banque centrale pour qu’elle achète, grâce à de la création monétaire, des obligations émises par les administrations publiques. Grâce à cette monnaie créée par la banque centrale, les administrations peuvent alors financer leurs dépenses. 


    Cette technique n’est plus utilisée dans les pays développés depuis des décennies, où les banques centrales sont indépendantes ou quasi indépendantes des États. Par exemple, en France avec la loi du 3 janvier 1973, les concours de la Banque de France aux financements publics, notamment les émissions de crédit sans intérêt, furent limités, puis ils furent interdits par le nouveau statut de la Banque de France en 1993, lors de la mise en place de la Banque centrale européenne. L’article 101 du traité de Lisbonne interdit aux banques centrales de la zone Euro et à la BCE, de participer au financement des dettes des autorités publiques (institutions, États, etc.) et oblige le recours aux ’établissements privés de crédit’ . Cependant par exception à cette règle, avec le Securities Market Program, depuis le printemps 2010, la BCE a acheté des obligations européennes. En décembre 2011, 203 milliards d’euros d’obligations de dettes souveraines avaient ainsi été achetés.


    La monétisation de la dette a été abandonnée en raison de ses conséquences économiques potentiellement négatives. En effet, il est généralement admis que le financement par émission de monnaie se fait aux dépens de la valeur de la monnaie en circulation : davantage de monnaie pour une quantité donnée de production conduit, à long terme, à de l’inflation. Les besoins de financement de l’État pourraient le conduire, en l’absence de garde-fous constitutionnels, à dépasser les bornes, enclenchant une hyperinflation destructrice pour l’économie du pays. Dans la pratique, on constate en fait que la création monétaire est depuis plusieurs décennies d’un ordre de grandeur plus élevé que la croissance de la production sans conséquence notable sur l’inflation ; toutefois elle est à l’origine de nombreuses bulles spéculatives, dans la mesure où les agents qui détiennent cet excès de monnaie sont peu enclins à l’investir dans l’économie réelle, d’une rentabilité plus faible que la plupart des instruments financiers (produit dérivé financier notamment).


    Néanmoins, le principe de cette interdiction ne fait pas absolument consensus. Il subsiste un courant minoritaire qui, pour différentes raisons, soutient que la monétisation de la dette est légitime et économiquement pertinente. Parmi les raisons invoquées se trouve la conviction que la politique monétaire doit relever du pouvoir régalien et non d’intérêts privés d’une minorité, mais aussi le fait que l’emprunt sur les marchés est bien plus coûteux que l’emprunt auprès de la banque centrale : en plus de la différence des taux d’intérêt, l’État devra au système financier (banques, etc.), et marginalement à des particuliers, des intérêts qui contribueront à l’accumulation de sa dette, alors que les intérêts payés à la banque centrale contribuent au contraire à l’augmentation de la richesse publique (seigneuriage). En France, Patrick Artus (Natixis) recommande avec insistance la monétisation de la dette. »


    Personnellement, je me demande comment des pays déjà sur-endettés vont s’en sortir, l’Espagne, par exemple, qui doit emprunter sur les marchés financiers, à des taux d’intérêt de 5 % ou plus. En principe on sait que cela va faire la cessation de paiement, totale ou partielle.


  • Erca 12 avril 2012 23:16

    Mélenchon a tenu à le reprendre et à le remettre à sa place ce soir sur ce sujet. Sûrement le seul moment de la campagne où il aura été solidaire de Marine Le Pen ! ^^


  • Hijack ... Hijack 13 avril 2012 00:07
    Les Etats-Unis vont faire chauffer la planche à billets

    ___

    Comment les Etats-Unis font chauffer leur planche à billets

    _

    Ce Lenglet dit n’importe quoi ... Marine ne sait de plus même pas répondre ce qu’il faut ... faut pas qu’elle ait peur de parler de l’Iran positivement, elle ne risque rien ...

    .

    Bref, les USA ne vivent que par la planche à billets, ce n’est un secret pour personne ... ils vivent à crédit, sous transfusion de papier ... appelés $ !!!


  • c’est pas grave 15 avril 2012 23:22

    l’aplomb du bonhomme à mentir est simplement saisissante
    pour un peu , on le croirait en apnée

    le public aurait dû explosé de rire à sa place et lui couvrir le crâne d’un billet de 1 dollar tout gluant
     heureusement , sur France 2, le public est privé

     

     

     
     
     
     

     


    • c’est pas grave 15 avril 2012 23:47

      l’effet fut à ce point saisissant que j’en ai fait des fôtes d’orthographe
       
      glups
       


  • Kuota 16 avril 2012 19:51

    Rajoutons que Lenglet raconte aussi n’importe quoi quand il parle de l’inflation. Car ce qui provoque l’inflation n’est pas lié à la planche à billet. Cet argument classique sert à balayer l’idée génial de reprendre le contrôle de la monnaie... mais en fait l’inflation est provoqué par : 

    - les intérêt que tous le monde paye sur les crédit
    - la diminution des ressources naturelles
    - le décalage entre les moyens de production, bien à acquérir et services et la masse monétaire.
    - la vitesse à laquelle la monnaie s’échange, notamment lorsque les gens n’ont plus confiance dans leur monnaie.

    Rappelons à cet idiot de Lenglet (véritable toutou de garde) que les banques privées font tourner la planche à billet à plein régime depuis des décennies et que depuis le passage à l’euro la masse monétaire à augmenter de 180 % (10 % par an)... mais cet argent est hors circuit.
    La BCE lutte contre l’inflation pour protéger les rentier et non les travailleurs...





Réagir