samedi 27 octobre - par Epsilon

I-Média n°221 : 2018, l’année de toutes les censures

Dans ce numéro spécial, Michel Geoffroy et Martial Bild, qui remplacent Hervé Grandchamp et Jean-Yves Le Gallou l’espace d’une semaine, font un point précis sur le renforcement de la censure en France. Ils passent en revue les deux piliers des partisans de la “Corée de l’Ouest” : la censure d’Etat et la censure numérique des GAFA.



4 réactions


  • sls0 sls0 27 octobre 21:53

    Le monde que cette télé prone par le passé était parfois aussi assez censure. Le bûcher si l’on dit que c’est la terre qui tourne autour du soleil, ça ressemble assez à de la censure.

    Désolé, dès que j’entend "la vérité" dans une vidéo ça me hérisse.

    Le même message venant de la quadrature du net ou d’autres passe très bien. Il y a censure mais la raison d’en parler n’est pas toujours innocente.


  • DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 29 octobre 00:41

    Ces droitistes qui sont dans la pleurniche (mode sioniste) n’ont rien compris à la vraie la droite dure et ultra-libérale sur le plan économique ...

     

    Les GAFAM sont des entreprises privés qui ont le droit de censurer tous ceux qui les gênent dans leur business ... De plus, çà leur donne un levier de négociation avec les gouvernements du monde entier, "je te censure X,Y ou Z et tu m’emmerdes pas dans mon business avec des taxes surprises ou des procès judiciaires" ...

     

    Les GAFAM n’ont aucune limite, sauf quand met en danger leur business ...


    • zzz999 29 octobre 11:40

      @DJL 93VIDEO

      Ces salopard n’ont peur que d’une chose : un boycot massif, mais vu la bêtise et la désunion des peuples c’est pas demain la veille.


  • zzz999 29 octobre 11:38

    Quoi qu’en disent les intervenants les peuples sont mal barrés, car désunis et encore trop peu déniaisés pour avoir une action efficace sur leurs gouvernements et les quelques "rebelles" trouvent encore le moyen de se tirer dans les pattes l’un l’autre contrairement aux ennemis des peuples qui avancent non seulement avec des moyens énormes mais avancent de façon concertée et rarement désunie.


Réagir