mercredi 16 janvier - par Clémentine

Gilets jaunes : Pourquoi cette haine des journalistes ?

Le 14 janvier 2019, dans "C à Vous" sur France 5, Anne-Elisabeth Lemoine revient sur l'agressivité de nombreux Gilets jaunes envers les journalistes. Avec les témoignages de Hugo Blais (LCI), Patrick Sauce (BFMTV), Thomas Sotto (France 2) et Jean-Michel Aphatie (Europe 1). Selon Patrick Cohen, il faut chercher l'origine de cette haine dans la mise en cause de l'impartialité des journalistes par certains hommes politiques de l'opposition, à commencer par François Bayrou en 2006. Le leader du Modem sera par la suite imité, dans sa critique des médias, par Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon. 

Comme c'était prévisible, de la part de membres du clergé médiatique, aucune remise en question de leurs pratiques n'a eu lieu, aucun examen de conscience. Les responsables de leurs maux, ce sont toujours les autres, jamais eux. Il fallait quand même oser affirmer que François Bayrou était à l'origine de la haine des journalistes chez les Gilets jaunes... 

Sélection de quelques commentaires avisés de la vidéo sur YouTube :

"Il faut attendre 14:00 (sur 18:30) pour qu'on commence à aborder la question du "pourquoi cette haine".. allez, je spoile : parce que des méchants politiciens ont questionné les liens entre l'argent et certains media. Pathétique."

"Malheureusement les journalistes de terrain paient les conneries des éditorialistes sur les plateaux qui ne font pas du journalisme mais du militantisme macroniste..."

"C'est quand même incroyable que les journalistes soient incapable de se remettre en question ! Hallucinant !"

"Ca fait 40 ans que les journalistes nous vendent l'Europe, l'immigration, la mondialisation, la désindustrialisation, et les tocards qu'il faut élire, tout est parti en couille... et ils se demandent encore pourquoi les français les haïssent... Effectivement il est temps de vous réveiller les gars."

"Très triste de voir l'incapacité quasi totale de ces journalistes à se remettre en question. Aucun d'entre eux ne semble questionner le fait d'être dans la main de 9 milliardaires, leur esprit critique ne s'applique pas à leurs patrons ni aux intérêts qu'ils représentent. Vous ne pourrez pas dissimuler ces incohérences indéfiniment sans susciter de la haine et un ressentiment malheureusement légitime. N'oubliez pas qu'à la base de notre contrat social et politique vous deviez être nos sentinelles à nous le peuple, une sorte d'avant garde démocratique ayant pour devoir d'informer et d'éduquer le citoyen. Aujourd'hui, malgré toutes vos périlleuses dénégations force est de constater qu'à force de compromissions envers les pouvoirs d'argent, les médias ne remplissent plus leur rôle de contre pouvoir à l'égard des puissances financières. De cet état de fait découle désormais un autisme complet d'une profession toute entière, j'en veux pour preuve ce plateau composé quasi exclusivement de journalistes pour traiter de la "haine" de la presse. Il est évident que ce genre d'information ne peut que creuser le fossé entre les citoyens et la presse."

"M. Sotto : Oui, réveillez-vous les (journalistes) éditorialistes, dans vos bureaux protégés et au chaud ! Les "grands" médias TV, radio et papier NE font probablement PAS leur travail avec critique, discernement (bien-pensance, ignorance ou connivence ?) et sans conflit d'intérêt / d'influence puisque la grande majorité sont détenus par un groupe de milliardaires (une partie de cette fameuse oligarchie), qui ont contribué en grande partie à installer M. Macron, "sorti de nulle part", à la tête du pouvoir (nous attendons les résultats de l'enquête sur le financement de sa campagne). Vous, éditorialistes, ne diffusez que rarement voire jamais les points de vue controversé par rapport à cette bien-pensance / pensée unique construite par un système néo-libéral euro-mondialiste ! Et si ces propos ou réflexions à contre-sens finissent quand même par être médiatisés, vous coupez toute discussion ou débat par des invectives, des extrapolations ou des amalgames faisant appel au racisme, l'homophobie, le complotisme, le fascisme, le manque "d'intelligence" et j'en passe. Tout vous paraît acquis, alors que nombre d'objets vous ont été matraqués par des messages sournois et répétitifs diffusés depuis des 10aines d'année par votre instruction et votre classe sociale voire corporation. Et les médias d'info en continue paraissent pour nombre de Français un vomi d'images futiles et de paroles souvent inutiles mais bien répétitif et lobotomisant... dans le but inavoué de laver les cerveaux ou les maintenir endormis (dans ce modèle de pensée) Le mot "démocratie" est toujours galvaudée alors que je vous rappelle qu'il signifie le "pouvoir (politique) du peuple". Et vous devriez TOUS être les "sentinelles du peuple" dans une "vraie" démocratie, certes avec vos orientations idéologiques et politiques, pour dénoncer les dérives du pouvoir et informer de manière la plus objective possible ! Chers journalistes éditorialistes, certes je ne cautionne pas les violences à l'encontre de qui que ce soit, mais vous faites prendre des risques (inutiles), durant les manifestations GJ, à vos journalistes sbires de terrain à cause des propos amenés précédemment. Et voici même un exemple argumenté en vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=68-WuNLPpNg "

Gilet Jaune : Comprendre la manipulation des grandes sociétés de médias en 5 min



42 réactions


  • louis 16 janvier 19:29

    une grande majorité de journalistes sont dans leur subconscient des soumis qui aiment plaire aux puissants , d’ ou leur déni et leurs commentaires féroces sur les gilets jaunes qui refuse la soumission , comme nous pouvons le constater .


  • barbarello 16 janvier 20:53

    Gilets jaunes : Pourquoi cette haine des journalistes ?

    Peut être bien parce qu’il sont haïssables, en a-déontologie, en a-professionnalisme, en suffisance, en médiocrité, en conformisme, en suivisme, en lâcheté, en corruptionS, en corporatisme, eccetera, non ? 


    • V_Parlier V_Parlier 17 janvier 23:43

      @barbarello
      C’est drôle, mais sur les GJ les journalistes ont relativement peu déformé, peu menti, et peu censuré les violences d’où qu’elles viennent, même si on peut trouver des écarts en la matière. Ils ont aussi donné la parole des deux côtés (le temps de parole étant peut-être favorable aux anti-GJ mais on voit que certains ne savent pas comment ça se passe dans d’autres cas !).

      Ca ne se passe pas si bien quand ils traitent des crises extérieures (qu’ils encensent, comme par hasard, alors qu’elles sont bien plus violentes et dangereuses). Là ça débite de la fake new en rafale, mais dans ce second cas personne ne vient vers eux en personne pour leur demander des comptes, donc ils se lâchent avec bien plus d’enthousiasme ("Euromaïdan avait vraiment été LE choc pour moi : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-pouvoir-terrifiant-du-jt-c-est-169163 ).

      Alors, finalement on peut dire que s’ils sont excessivement bousculés cs jours-ci ça compense cette période où ils auraient mérité de sacrés coups de pieds au cul ! La justice immanente comme on dit ! Ils ont glorifié la violence illégitime et barbare hors frontières, alors ils ne vont pas se plaindre maintenant pour si peu, sous prétexte que c’est ici !


    • barbarello 17 janvier 23:52

      @V_Parlier
      La déformation nait des sur-focalisations choisies et des oublis calculés. 
      Et de mon point de vue les "journalistes" des mainstream ont concernant les gilets jaunes -comme sur bien d’autres sujets dont ceux que vous évoquez, c’est dans leurs gènes énormément déformé. 


  • Reiki 16 janvier 22:08

    Il n y pas plus grande injustice que d ignoré la souffrance de l autre en légitimisant la violence qui la frappe. 

     On nous ignore, ignorons leur gemissement , Nous ne sommes pas leur produit de saisons et nous n avons pas besoin d Eux pour garantir notre libérter d etre informer .... au contraire...


  • gabriel13 gabriel13 17 janvier 03:50

    Quand vous mentez depuis des années, que vous méprisez le peuple et cirer les pompes de ceux qui, au nom d’une politique libérale et assassine, jette le pays dans la misère, le chômage et l’insécurité, ne vous étonnez pas que vous finissiez pas être haïssables. Le journalisme est un des plus beau métier quand il dit la vérité, que la vérité, toute la vérité et non quand il sert la soupe aux dirigeants qui les achètent par de grasses rémunérations. Il n’existe aucune haine spontanée, si vous étiez véritablement honnêtes, vous ne joueriez pas les victimes en faisant les vierges effarouchées, vous feriez votre mea culpa et seriez dans la rue à porter ce gilet jaune que, par vos mensonges, vous insultez et sur lequel vous avez tant crachez et cracher encore. 


    • wendigo wendigo 17 janvier 06:16

      @gabriel13

       Mentir n’est pas le problème, c’est mentir en prenant les gens pour des cons qui en est un !
       Un beau mensonge, bien fait, avec les formes dans le respect, le bon vieux mensonge artisanal que l’on écoute la bouche en urinoir et l’oeil humide, c’est génial on en redemande.
       Mais les mensonges de merdes que même des enfants de maternelle attardés n’oseraient pas tenter que l’on nous vomi à la g..., ces trucs plus insultants les uns que les autres pour les oreilles de ceux à qui ils sont destinés, non, c’est cela qui ne passe pas.
       A force le chaland commence par les insulter, ensuite il leur crache dessus et de guerre lasse, il joint le geste à la parole en leur claquant le beignet ..... c’est humain, l’homme frappe pour deux raisons principal, quand il ne comprend pas et quand on lui casse les c.... et avec les journalopes c’est le combo, là l’homme ne comprend pas qu’on lui casse les c..... aussi éhontément et avec aussi peu de talent.
       En bref c’est l’expression de revers de la médiocrité, ce que j’oserais appeler la "Médiacrité"


  • beo111 beo111 17 janvier 06:15

    Tiens, on peut pas plusser les articles sur l’Agora bleue ? C’est dommage, celui-ci (comme beaucoup d’autres bien entendu) méritait un petit clic.


    • wendigo wendigo 17 janvier 06:26

      @beo111

       Ha ici les commandes sont adaptées, vu le niveau intellectuel de la faune locale, on nous a mis des légo plus gros avec moins de fonctionnalité, 1 bouton + et c’est tout et encore c’est déjà de trop.


    • gaijin gaijin 17 janvier 10:18

      @beo111
      si on peu plusser
      moi pour l’article c’est + 1000


    • V_Parlier V_Parlier 17 janvier 23:43

      @gaijin
      Et comment ?


  • zzz999 17 janvier 09:39

    Il est vrai qu’à côté de la plupart de nos journaleux, certains collabos du régime de Vichy pourraient presque paraître sympathiques.


  • zzz999 17 janvier 09:46

    La bonne question est aussi :

    Les journalistes croient-ils vraiment les énormités qu’ils disent ou jouent-ils la comédie pour la croute ?


    • Vraidrapo 17 janvier 10:03

      @zzz999
      C’est comme pour le 911, y’ a ceux qui y croient et ceux qui n’en pensent pas moins. Pour ces derniers, ça peut être pour la Croute ou par idéologie...
      C’est Manu Valls ( à deux temps) qui disait :
      "ceux qui évoquent le Bilderberg, sont ceux qui remettent en question la VO du 911 et ceux qui mettent en question la VO sont les antisémites".
      La boucle est bouclée avec l’Anathème des Anathèmes à la clef ! Imparable smiley


    • zzz999 17 janvier 11:09

      @Vraidrapo

      D’un autre côté l’insulte d’antisémitisme est à double tranchant car ceux qui la brandissent à tort et à travers peuvent tout aussi bien se la voir attribuée à force de l’avoir toujours en tête.


  • Vraidrapo 17 janvier 09:59

    Il y en a au moins un qui a tout compris !

    Selon Patrick Cohen, il faut chercher l’origine de cette (haine) dans la mise en cause de l’impartialité des journalistes

    pour ma part, je n’ai pas de haine, du dégout et du mépris tout au plus.

    Ma compagne, retraitée aussi, se divertit en regardant BFM : "voir jusqu’où ILS sont capables d’aller dans la mauvaise foi et la manipulation".

    (Nous sommes fervents lecteurs du "Diplo")


  • Djam Djam 17 janvier 10:16

    Globalement ce qui empêche viscéralement les journalistes officiels de faire un authentique travail d’information relève de :

    1/ la peur : sentiment qui habite la plupart des personnes bien intégrés dans un système dont elles tirent de bons revenus et un certain confort. Les animateurs (car ce ne sont en aucun cas des journalistes d’investigation) de ces émissions flippent lorsque leurs confort est remis en cause. C’est le cas avec les GJ.

    2/ les employeurs des animateurs télés d’infaux sont les financiers, ce qui leur permet, par le truchement des éditorialistes, de maintenir une ligne idéologique définitivement anti peuple de France, pro guerres BHLiennes, pro mondialiste, pro migrants, anti mâles blancs gaulois, pro LGBTs, pro féministes hystériques etc...

    3/ tout animateur auto proclamé "journaliste" qui oserait dire autre chose se verrait transformé en chômeur. Tous les savent et se tiennent à carreau. Demander à Aude Lancelin ou à la Polony qui fut limite ostracisée avant de revenir dans le jeu d’infaux par sa nomination, difficilement refusable compte tenu de la gamelle, à l’édito de Marianne...

    Tout sera fait, tenté et appliqué pour discréditer le mouvement des GJ qui est une vraie insurrection massive. Les infiltrations du mouvement, les faux GJ, les récupérations par des portes paroles bidons, l’organisation de la division par des rumeurs inventées par les médias... la gouvernance macronienne est inquiète, on lui demande de contenir le mouvement car il en va de l’avenir de l’UE et des dissidences justifiées entamées chez certains pays voisins à l’Est.

    Le Frexit est la solution à pas mal de nos misères mais les français ont été tellement lessivés du cerveau qu’ils ont encore du mal à pouvoir penser France libre et souveraine dans un monde où l’inilatéralisme est pourtant voué à sa fin. Les français mettent toujours plus de temps que les autres pays à comprendre ce qui peut nous sauver de la dictature mondialiste mortifère. C’est pourquoi chez nous ça se manifeste toujours en soulèvement massif, ultime, violent et têtu.

    Reste à voir si le GJ que je soutiens et avec lesquels je marche pacifiquement dans les boulevards et les carrefours sauront éviter les pièges tendus par l’état mafieux français et si nous parviendrons à tenir jusqu’à une authentique victoire de libération.

    Ce n’est pas Macron qui mène le bal maudit, cet homme n’est qu’un acteur de seconde zone, mauvais de surcroît, sauf pour jouer les commerciaux. Macron n’est qu’un exécutant. Il faut sortir du système UE ! le reste n’aura aucun impact durable sur nos destins.


  • gaijin gaijin 17 janvier 10:21

    pourquoi tant de haine ?

    parceque .....https://www.youtube.com/watch?v=EHY4I29jxjo

    non sans rire ? 

    parce que les médias mentent de façon honteuse ...........


    • Letp 17 janvier 10:53

      Evidemment on peut évoquer le fait que les médias sont aux mains d’une oligarchie . Qui a investit dans un domaine pourtant souvent peu rentable . L’intérêt est donc ailleurs dans le contrôle de l’information et de l’opinion . De façon directe ou indirecte.

      Pourquoi les médias "officiels" ou dit "mainstream" sont autant orientés et aussi caricatural ? Ben , ils savent très bien qu’ils façonnent l’opinion ... Et qu’ils ont eux mêmes des opinions. Ils transmettent donc la leur ... simple non ? Ah zut , fallait pas le dire ...

      Ils font partie du pouvoir et cherchent à se maintenir et ceux et celles qui les combattent sont vu(e)s comme des ennemi(e)s  : c’est simple aussi ? Zut fallait pas le dire non plus ...

      Ils véhicule des opinions bien pensantes, condescendantes et cherchent à oblitérer le débat contradictoires ou le dénigrent par toutes sortes de matraquages divers et biaisés.

      De ce point de vue c’est une grande réussite, et ils ont été achetés et formatés pour cette tâche. Au service des forces qui les contrôlent ... Simple non ? Zut, fallait pas le dire non plus ...

      Le système actuel ne se laissera pas faire et se défendra . Le contrôle des médias ( et des outils technologique de communication ) fait partie de cette bataille . Après tout si on veut pouvoir continuer à faire du buziness , c’est plus cool que l’opinion opine par sondage interposé dans le bon sens , et si possible soit passive ... Bon raté, fallait pas le dire non plus ...

      L’invraisemblance est de croire que les gens ordinaires n’ont pas de neurones et feront ce qu’on leur dira ... A un moment cela finit par craquer et c’est ce qui se passe en ce moment ... non ?


    • Quasimodo 17 janvier 20:41

      @gaijin  Un conseil d’ami  : à force de généraliser sans discernement on finit par desservir sa cause .


  • Belenos Belenos 17 janvier 10:38

    Une réponse à la question sera trouvée en regardant cette vidéo :

    https://www.youtube.com/watch?v=KaU_ifBPW8Y


    • Doume65 17 janvier 14:24

      @Belenos

      Merci pour ce partage. En effet, n’importe quel GJ qui a eu cette vidéo ne peut qu’être en colère après BFMTV. Personnellement, je regarde très peu cette chaîne qui me laisse indifférent. Là, on voit bien à quel point les chiens de garde affamés sont lancés à l’attaque des GJ.


  • ged252 17 janvier 10:52

    Pourquoi tant de haine ?

    .

    Parce que depuis 30 ans, les journalistes nous expliquent qu’il n’y a pas d’insécurité, mais seulement un sentiment d’insécurité ?

    .

    Parce que les journalistes nous expliquent depuis 30 ans qu’il n’y a pas de lien entre immigration et chômage, alors que les français voient le chomage augmenter en même temps que l’immigration, en ayant chacun un fils ou un parent sans emploi ?

    .

    Parce que depuis 30 ans, ils disent aux Français que l’immigration est une richesse pour la France, et que depuis 30 ans, les français constatent qu’ils s’appauvrissent chaque jour un peu plus, alors que l’immigration augmente chaque jour un peu plus. ?


    • Quasimodo 18 janvier 14:34

      @ged252 Pour ce qui est des médias dit " mainstream " on peut considérer que dans l’ensemble de la manipulation vous avez raison , mais nous ne sommes pas obligé de nous faire une opinion en les regardant , il nous reste malgré tout quelques médias internet , des journaux et radios libres pour faire la différence en faisant le tri sur tout ces médias .


  • ged252 17 janvier 11:01

    Parce que depuis 30 ans, on accuse les gens qui sont contre l’immigration d’être des racistes, des nazis, des antisémites, des salauds, des fachos et j’en passe

    .

    Et c’est aussi le fait des journalistes, qui lorsqu’ils n’insultent pas eux-même les français, invitent des gens pour le faire à leur place. 

    .

    Je le dis aussi pour les types sur ce forum qui m’accusent : "d’avoir la haine", d’être un sale raciste ....

    .

    NON l’immigration n’est pas un problème de racisme, c’est un problème politique, je répète un problème PO- LI- TIQUE

    .

    Et la politique en France, c’est la défense des intérêts des français, ok

    .

    Et les gens qui tratent les opposants à l’immigration de racistes cherchent en fait, à interdire à ces français de défendre leurs intérêts, c’est-à-dire de faire de la politique,

    .

    C’est un comportement totalitaire, dictatorial, qui aura des conséquences, sitôt que les français auront compris.


  • zzz999 17 janvier 11:11

    Quand on préfère troquer aussi massivement la propagande à la relation des faits il ne faut s’attendre à être bien accueilli.


    • Belenos Belenos 17 janvier 11:29

      @lucide
      "Il faudra en tondre une bonne partie. "

      Beaucoup sont déjà chauves. 


    • pegase pegase 17 janvier 13:52

      @Belenos
      -
      On peut éventuellement tondre les poils pubiens en place publique ?


    • Doume65 17 janvier 14:26

      @pegase
      Bonne idée, on verrait s’ils ont des c******s !


    • Belenos Belenos 17 janvier 15:00

      @pegase
      "On peut éventuellement tondre les poils pubiens en place publique ?"

      La plupart sont déjà épilés, comme toutes les prostituées de luxe. 


  • Qamarad Qamarad 17 janvier 12:10

    Pourquoi cette haine des journalistes à l’encontre de la liberté d’expression, du débat pluriel et de l’indépendance d’esprit ? Répondez à cette question et vous aurez la réponse à celle posée par l’article.


    • pegase pegase 17 janvier 13:46

      @Qamarad
      -
      Ils vont bientôt voter une loi, style loi Gayssot, qui interdira de porter atteinte à l’intégrité des journalistes smiley

      -
      Je rigole, mais ils en sont capables ...


    • pegase pegase 17 janvier 13:48

      qui interdira de porter atteinte à l’intégrité des journalistes 

      -
      Avec des termes en novlangue dont ils ont le secret ...


    • Belenos Belenos 17 janvier 23:26

      @pegase
      Ils sont capables d’inventer une loi pour punir "l’atteinte à la dignité du journaliste". Toute personne critiquant un journaliste serait passible d’une lourde peine financière et de prison,. Et bien sûr, c’est loi ferait référence à la mémoire de tous les journalistes morts dans l’exercice de la liberté d’expression. 


  • illiadegun illiadegun 17 janvier 13:53

    Médiatiquement parlant, A.E.Lemoine ne peut être que du clergé.....


  • illiadegun illiadegun 17 janvier 14:02

    Pour éviter tout débat risquant de tourner à leur désavantage,les journalistes ont deux mots clés imparables :complotisme et antisémitisme.


  • files_walQer files_walQer 17 janvier 14:44

    Parce que les journalistes des "grands" médias, ne se sont jamais posés les bonnes questions sur :

    L’assassinat de JFK

    Le 11 septembre

    L’Irak

    La Syrie

    L’Ukraine

    Israel

    la Palestine

    etc, etc...

    Parce que lorsque des gens se posent les bonnes questions ils n’ont que deux mots à la bouche : conspirationniste et antisémite.

    Peut-être se sont-ils auto-lobotomisés avec leur propre propagande et sont persuadé de dire la vérité.

    Ils sont sans doute très conformistes et positifs à l’expérience de Milgram.

    Parce que pour les gilets jaunes depuis deux mois ils n’ont pas parlé et montré les nombreux personnes manifestants ou non, qui ont perdus un oeil, une main, qui ont été défigurés avec une mâchoire en bouillie et les dents en vrac.

    C’est HONTEUX !!!

    Et ils se demandent pourquoi Christophe Dettinger est tant soutenu alors que ce qu’il a fait est tellement choquant pour eux. Des coups de poings sur des gens bien protégés ne peuvent pas être comparé aux très nombreuses blessures infligées par les racailles armés de flashball qui sont en fait la principale cause de ce soutien.

    Rappelons qu’une vidéo atteste qu’il à secouru une femme à terre gravement molestée par un CRS acharné qu’un de ses collègue n’arrivait pas à calmer selon un témoignage. Il a peut-être sauvé la vie de cette femme ayant une santé fragile selon la personne elle-même.

    Le premier qui m’emmerde avec Dettinger qui serait trop trop choquant va passer un sale quart d’heure (verbalement).

    Certes, ils ont commencé à parler des blessés mais au bout de deux mois et un peu trop timidement à mon goût.

    Ils y sont tout de même contraints et forcés tellement les CRS ressemblent plus à des racailles qu’a des policiers.

    Ces armes doivent être interdites.

    Mais ont-ils le choix ces soi-disant journalistes ? Pas sur qu’ils puissent garder leur travail s’ils ne pratiquaient pas une certaine auto-censure.

    S’ils ne peuvent faire leur boulot correctement alors ils pourraient démissionner, pouvoir se regarder dans un miroir c’est tout de même bien pratique.

    https://desarmons.net/index.php/2019/01/04/recensement-provisoire-des-blesses-graves-des-manifestations-du-mois-de-decembre-2018/


    • Vraidrapo 17 janvier 19:38

      @files_walQer
      je suis d’accord à 100%.
      Aujourd’hui, ILS commencent à parler des blessés par la police et de la règlementation de l’usage des Flashball parce que "Rondelle" a semble-t-il gagné son pari et écarté la "menace"’ populaire contre l’Oligarchie.
      Alors, Les Media jouent les "’grands saigneurs"..
      Si "Rondelle " s’était pris une claque devant les Maires, on aurait eu une autre musique dès le lendemain.

      Justement je pensais ce matin au fâcheux attentat de la Rue des Rosiers contre le Restaurant de Jo Goldenberg, en 1982 (*). Petit à petit les éditoriaux se sont réduits géographiquement comme peu de chagrin et aujourd’hui, le contenu des JT ressemble à ceux des Yankee : des ragots de village.
      Si tout ce que nous propose le système c’est de ressembler aux Yankee, on n’est pas fauché : insécurité, obésité, insalubrité, 2 millions de détenus...
       (*):Les journalistes d’Antenne 2 avaient aussi été chahutés pour la couverture quotidienne de la Bande de Gaza etc...


  • JL 17 janvier 14:57

     Le clergé médiatique : bravo pour cette belle expression. Permettez moi de l’adopter.

     

     Le clergé médiatique n’avait rien trouvé à redire du petit opuscule de Stéphane Hessel : "Indignez vous" ! Bien au contraire, ils l’avaient encensé.

     

     Rappelez vous los indignados en Espagne.

     

     La colère aussi, c’est bien vu !

     

     Combien de nos valeureux thuriféraires seraient capable de nous dire une seule petite nuance entre une indignation en colère qui perdure et ce qu’ils appellent la haine ?


  • JL 18 janvier 10:45
    Pourquoi cette haine des journalistes ?

     

    Haine ? Ou indignation et colère qui perdurent et à cause de types comme Quatremer entre autres, capable de relayer des fake news puisées dans un article exotique publié dans la langue de l’empire et qui se traduit ainsi : « Le cœur répugnant, illibéral et antisémite du mouvement des Gilets jaunes »

     

     Voilà messieurs les journalistes institutionnels, pourquoi tant de ce que vous appelez haine !

     

    Lire sur Acrimed :

    Jean Quatremer, grand pourvoyeur de « fake news » sur les gilets jaunes

    • JL 18 janvier 14:21

      @lucide
       
       une bonne raison supplémentaire pour s’indigner et justifier notre colère.
       
      Merci pour l’info. Puisse-t-elle circuler.


  • joelim joelim 19 janvier 11:14

    Ils ne comprennent pas parce que c’est l’inverse : les néo-journalistes haïssent le peuple français (raciste, misogyne, râleur, violent, etc.) ainsi que de nombreux autres (russes, syriens, libyens, italiens, yemenites, etc.).

    C’est comme si on disait qu’on ne comprend pas que les gens qui entraient dans la chambre à gaz haïssaient la gestapo et que des membres de cette dernière s’en étonnaient. smiley C’est la gestapo qui haïssait les juifs, pas l’inverse. A force de faire de l’infox à visée criminelle en inversant le sens des mots ils ne savent plus faire que ça.


Réagir