mardi 19 novembre 2013 - par Éric Guéguen

Chez Finkielkraut

L'avocat Philippe Bilger s'est rendu chez Alain Finkielkraut afin, entre autres, de recueillir ses impressions relativement à la réception polémique de son dernier ouvrage, L'identité malheureuse. S'il fait état de beaucoup de complaisance, cet entretien est intéressant car posé, loin des joutes stériles des plateaux télé. On regrettera juste, lorsqu'il s'agit d'un homme comme Finkielkraut, de n'avoir droit qu'à des vis-à-vis soit sous le charme, soit prêts à en découdre.

 

 



176 réactions


  • gerfaut 19 novembre 2013 11:43

    Philippe Bilger n’ est pas avocat, il était membre du parquet, magistrature debout, l’ avocat général est le substitut du procureur général


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 19 novembre 2013 11:47

      Au temps pour moi, j’aurais dû préciser "avocat général".


    • Lord Volde lord volde 19 novembre 2013 14:40

      Philippe Bilger a été un habile instrument de l’ordre établi. Un commis de l’état qui s’est accommodé de bien remplir sa tâche d’exécutant. 


    • gerfaut 19 novembre 2013 14:52

      Bilger est le représentant de l’ Etat, accusateur publique, il est là pour veiller à ce que la justice soit rendue, que les victimes obtiennent réparation de ce qu’ ils ont subi. C’ est tout à fait symptomatique des gauchistes de s’ en prendre à ce qu’ il représente. 


      Comme si en justice on ne pouvait plus parler que de la défense des accusés. Pas des crimes qu’ ils ont fait.

      L’ idéologie fait affirmer bien des conneries !

    • Éric Guéguen Éric Guéguen 19 novembre 2013 15:02

      Mais c’est quoi pour vous, au juste, être "dissident" ?...


    • Lord Volde lord volde 19 novembre 2013 15:21

      L’interviewer retraité et blogueur amateur, Philippe Berger, est venue avec sa brosse à reluire pour cirer les pompes d’un " philosophe pathologique " en perdition en lui entonnant à chaque question un couplet fumant en guise de gloriole. J’ai apprécié le moment presque tragi-comique où Bilger le ramène à une place de dissident rejeté des médias, mais très aimé des français.


      Beaucoup de blabla et de fausses postures laissant entendre qu’il serait fier du français de souche, lui qui n’a pas eu de mot assez dur pour exprimer toute la haine de la France : "ce pays mérite notre haine ".

      Internet est une machine à produire des ordures, dit en substance Finkiel.

      Lui, si fier de servir la cause sioniste, tente de réhabiliter son image en relayant le visage de la haine qu’Israël porte contre les musulmans rejetant le sionisme et constituant les nouveaux boucs émissaires de l’oligarchie mondialiste.

      @ Eric Gueguen

      Qu’as-tu retenu concrètement de ce dialogue décousu entre un cireur de pompes et la nouvelle idole des jeunes ? 

       

    • Super Di$$ident Super Dissident 19 novembre 2013 15:26

      Haaa être dissident, ça ne s’invente pas, ça ne s’explique pas, ça se ressent, c’est intérieur, tout à la fois d’ici et dedans.
      +
      Il y a des dissidents nés, d’autres qui le deviennent par nécessité, être dissident ça ne se raconte pas, ça se vit, ça se rêve, ça se respire, c’est s’élever contre la dictature d’un monde hostile, c’est entendre la voix du guerrier captif d’un monde marchand, déshumanisé et synthétique, c’est réveiller l’instinct du chasseur/cueilleur, c’est hurler sous la lune pleine, c’est libérer le fauve de ses chaînes, c’est boire le sang des ennemis à terre, cueillir les roses par les épines, envoûter le coeur des belles, faire trembler les tyrans par des discours de vérité, c’est décapiter les rois et faire choir les royaumes, c’est s’améliorer, se dépasser, se transformer, se transmuter soi même pour pouvoir changer le monde à son tour, c’est tellement de choses à la fois d’être dissident polyvalent qu’il me faudrait des heures de palabres pour juste commencer à en faire le tour, la dissidence c’est plus qu’une idée, c’est une expérience, une aventure, c’est un voyage au bout de la nuit, au delà de la vie.
      .
      Et vous que vous inspire la dissidence ?


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 19 novembre 2013 15:32

      @ lord volde :
       
      Je répondrais ceci, en deux temps :
       
      1. Le vide intellectuel que vous déplorez est valable pour 97% de tout ce qui est posté sur Agoravox, ce qui ne nous empêche pas d’y piocher quelques bribes d’idées. Je retiens ici, comme dit plus bas, l’emploi du mot "digne" en lieu et place du mot "fier"... d’être français. Ça a l’air de rien, mais personnellement ça m’ouvre des perspectives, tout ça sur un simple mot.
       
      2. "Sionisme", "Palestine", etc. Je m’en fous d’une force inimaginable. Je m’intéresse au Finkielkraut penseur de l’école et de l’identité nationale, de la culture et des traditions. Lorsqu’il est question de l’islam ou des Juifs, je vais voir ailleurs, c’est le cadet de mes soucis (ce qui ne veut pas dire que je ne me sois pas intéressé à l’histoire des Français juifs ni à la pensée arabo-musulmane).


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 19 novembre 2013 15:43

      @ Super dissident :
       
      La dissidence ? Ce n’est pas pour moi l’antinomie de la dictature, mais celle du conformisme. De fait, la seule dictature que je connaisse de nos jours est celle de la bêtise, la pire de toutes.
      Rien de plus conformiste, par exemple, que les postures de Saint Hessel.


    • Lord Volde lord volde 19 novembre 2013 15:48

      @ Eric Gueguen


      je n’ai pas mentionné la Palestine, ni les palestiniens, mais l’idéologie mortifère sioniste, ce qui est assez différent. Le sionisme s’est insinué de plus en plus solidement au sein de la gouvernance française depuis la mort du Général pour devenir le premier fléau de l’état-nation, avec tout ce que cela entraîne et charrie en termes de soumission, d’abdication, de mensonges et de destructions tant de l’identité que de la souveraineté.
      La déliquescence de l’état français résulte de la main-mise des agents sionistes sur toute l’histoire de France et ses plus beaux bijoux.
       

    • Éric Guéguen Éric Guéguen 19 novembre 2013 15:54

      Et que faut-il en déduire, Lord, que tout penseur juif est nécessairement traitre à la patrie ?
      En imaginant que Finkielkraut ait œuvré à cela, ne se "rachète"-t-il pas par ses combats pro-nation ces dernières années ?


    • Lord Volde lord volde 19 novembre 2013 15:58

      Il a changé de lunette pour s’adapter à l’air du temps dans les formes, mais le fond de son être demeure dans l’obscurité. 


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 19 novembre 2013 16:00

      Mais dans l’obscurité générale, il faut se montrer sensible au clair-obscur.


    • Lord Volde lord volde 19 novembre 2013 16:00
      Eric, 

      Tout juif sioniste est un sayanim dédoublé. Ne me fais pas dire ce que je n’ai pas écrit. 

    • Lord Volde lord volde 19 novembre 2013 16:02

      Mais dans l’obscurité générale, il faut se montrer sensible au clair-obscur.


      J’en conviens. 

    • La mouche du coche la mouche du coche 19 novembre 2013 19:25

      *** ENFUMAGE ATTENTION ENFUMAGE ***
      .
      Mes amis, sachons comprendre les pieges de l’interview enfumage. Ce que dit cette personne dans cette vidéo n’est pas vrai à 90 %, mais TROMPEUR à 100 %. Voici comment.
      .
      L’opération se fait en 2 temps :
      .
      - temps 1 LA VASELINE :

      La personne interrogée commence par vous dire des choses que vous avez envie d’entendre en critiquant des choses importantes, mais qui sont PASSÉES ou ne sont plus d’actualité. (La guerre en Lybie, la décadence de notre société, etc.)
      .
      - temps 2 LE SUPPO : minute 29.50
      Une fois que vous êtes d’accord avec elle et que vos barrières psychologique sont tombées, elle vous vend, pour le FUTUR et comme une conséquence nécessaire des phrases du temps 1 auxquelles vous adhériez, un truc affreux dont personne ne veut.
      .
      A la minute 29.50. écoutons les mots prononcés. "internet devient le défouloir". "Processus de décivilisation" "auxiliaire majeur de la décivilisation" "incivilité" "haine"
      .
      Après un constat accablant de notre société, qui trouve ce monsieur comme coupable ? Le gouvernement ? le PS ? l’UMP ? le FN ? la grande banque ? les américains ? Mais pas du tout ! Je vous le donne en mille : c’est internet !!!! C’est à cause d’internet que la France s’écroule !!! C’est internet qui délocalise nos usines, licencie, interdit de contrôler les banques, augmente les impôts, fait la guerre. IL FAUT REGLEMENTER INTERNET.
      .
      **** ENFUMAGE ENFUMAGE ****


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 19 novembre 2013 19:57

      "Vaseline", "suppo"... tout rapporter au cul, c’est bien les manières d’une mouche à merde ça, tiens !


    • La mouche du coche la mouche du coche 19 novembre 2013 21:16

      J’ai l’impression que ni M. Gueguen, ni M ; Bilger n’avaient compris le piège avant que je ne le dévoile. J’ai servi à quelque chose aujourd’hui. Je suis fier de moi. smiley


    • La mouche du coche la mouche du coche 19 novembre 2013 21:18

      @ M. Gueguen,


      Vous êtes furieux contre moi, c’est toujours comme ça quand quelqu’un vous révèle votre envoutement mental, cela donne envie de le détruire. On veut tuer le messager. C’est normal. 

    • Éric Guéguen Éric Guéguen 19 novembre 2013 21:29

      Il y a vraiment de tout sur Internet...


    • La mouche du coche la mouche du coche 19 novembre 2013 21:46

      Mais oui ! Sur internet, on peut se parler et ceux qui ont compris expliquent à ceux qui n’ont pas encore compris, et comme cela, tout le monde devient plus intelligent. Vous comprenez maintenant pourquoi M. Finkielkraut hait internet et veut le controler ? smiley


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 19 novembre 2013 21:52

      Ce que je comprends surtout, c’est sa réticence à un lieu où on a plus de succès avec un pet qu’avec une démonstration de trois pages.


    • La mouche du coche la mouche du coche 19 novembre 2013 22:08

      Vous etes furieux contre moi, c’est normal. Demain, cela ira mieux. smiley


    • La mouche du coche la mouche du coche 20 novembre 2013 00:42

      Notons aussi pour nous amuser que dans cet interview M. Finkielkraut ne cite QUE le journal Le Monde. Son univers mental n’arrive pas à aller au-delà. On sent bien que seul ce journal institutionnel a de la valeur pour lui. Tout le reste est caca. Il est dans un ghetto intellectuel qui fait peine à voir et qui devrait l’effrayer lui aussi s’il n’en tirait pas de grands avantages. Il est là visiblement pour enfumer les profs et les empêcher de comprendre. Ces profs qui doivent l’aduler puisqu’il est vu par eux comme l’un des leurs qui a "réussi". D’où leur fascination. C’est bien joué.


    • morice 20 novembre 2013 12:09

      Philippe Bilger a été un habile instrument de l’ordre établi. Un commis de l’état qui s’est accommodé de bien remplir sa tâche d’exécutant. 



      ce que vous n’avez pas dit quand il écrivait ici chez Agoravox...

    • hase hase 20 novembre 2013 12:44

      Il y a, la mouche du coche, des techniques d’interview et aussi et peut-être surtout une politesse, une écoute ; sur Internet, c’est rare, convenez-en !
      De plus Finkielkraut ne s’est jamais placé sur le niveau auquel vous faites allusion ! jamais, pourquoi faire semblant d’attendre de lui ces lieux communs, qui ne mangent pas de pain !!


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 20 novembre 2013 12:47

      Laissez tomber, "mouche du coche" porte bien son nom : dites "noir", il dira "blanc".


    • La mouche du coche la mouche du coche 20 novembre 2013 12:49

      Pourquoi alors s’attaque-t-il aux internautes et à eux seuls ? Est-ce nous les responsables de la déliquescence de la société ?


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 20 novembre 2013 12:58

      Entre autres parce qu’entre être invité à la télé pour parler en direct de l’affaire Leonarda et en parler pénard dans son fauteuil planqué derrière un pseudonyme sur Internet, il y a un abysse. En direct à la télé, quand on ne sait pas, on ne sait pas. Sur Internet, il y a toujours moyen de laisser croire que l’on sait...


    • La mouche du coche la mouche du coche 20 novembre 2013 18:47

      En direct à la télé, quand on ne sait pas, on ne sait pas. Sur Internet, il y a toujours moyen de laisser croire que l’on sait..

      Et bien vous, cela fait longtemps que vous n’avez pas vu une émission de télévision, ou alors vous devez être d’une profonde naïveté pour imaginer qu’à la télé, quand on ne sait pas, on ne sait pas. La réalité est tout le contraire.


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 20 novembre 2013 21:00

      Encore faut-il être équipé intellectuellement pour savoir quand on a affaire à quelqu’un qui brode.


  • Nora Inu Nora Inu 19 novembre 2013 14:40

    Que ce polono-judéo ... vienne parler ’d’inquiétude identitaire" ...


    Quelle identité ???
    Celle du shtetel silésien de ses aïeux ???

    Il me semble que tout cela n’est pas très gaulois ... 
    Pas très français .

    C’est quoi la phrase de ce porte-parole des "fronçais" sur sa haine éternelle envers la France ???

    • Éric Guéguen Éric Guéguen 19 novembre 2013 14:45

      Se montrer "digne" d’être français a plus de poids, voire plus de sens pour lui que de s’en montrer "fier". Je suis d’accord avec ça.


    • Nora Inu Nora Inu 19 novembre 2013 15:14

      "Digne" d’être français ???


      "Fier" ???

      Nom de l’Innommable , je ne retrouve pas les extraits de ses précédents bouquins dans lesquels il crache sur la France , cette France qui n’est que vichyste , "Vel d’hivernienne" ... et qu’il se promet de haïr pour toute l’éternité .

      Est Digne d’être Français tout juif , d’où qu’il vienne , d’après 44 .
      Est Indigne tout Maghrebo-Nègro-Palestino-Belge !!!

      Sa haine de tout ce qui n’est pas lui est non seulement flagrante , mais raciste , racialiste , suprémaciste , et donc complètement conne (cad religieuse) ...

      Note : Pourquoi les pogroms ???
      C’est LEUR faute !!!
      Signé : un VRAI juif .

    • Éric Guéguen Éric Guéguen 19 novembre 2013 15:24

      Dans ce cas Nora passez votre chemin, je n’ai pas fait le panégyrique de Finkielkraut, j’ai simplement trouvé cet entretien intéressant et il est l’un des derniers que l’on peut écouter dans les médias avec une petite chance d’entendre un soupçon de vérité.
       
      Et de même que Gaspard, je ne l’ai jamais entendu dire du mal de la France. Être engagé anti ceci ou cela, ça oui, toutes les âmes de gôôôche font cette connerie. Mais pour le reste...


    • Nora Inu Nora Inu 19 novembre 2013 15:40

      Eric ,


      juste avant de passer mon chemin , ceci :

      Seul dans son coin, le gamin hébété contemple sa blessure. Il n’est pas le semblable de ses semblables, il a reçu en pleine figure le choc de son appartenance à une tribu méprisée. Juif : il n’aura pas trop de sa vie entière pour apprivoiser la violence de cette révélation.

      Je suis né à Paris et suis le fils d’immigrants polonais, mon père a été déporté de France, ses parents ont été déportés et assassinés à Auschwitz, mon père est rentré d’Auschwitz en France. Ce pays mérite notre haine. Ce qu’il a fait à mes parents était beaucoup plus brutal que ce qu’il a fait aux Africains. Qu’a-t-il fait aux Africains ? Il n’a fait que du bien. Mon père, il lui a fait vivre l’enfer pendant cinq ans. Et on ne m’a jamais enseigné la haine. Aujourd’hui la haine des noirs est encore plus forte que celle des arabes.


      Alain Finkielkraut , ou le talmudiste polonais ...

      Tant pis , je passe mon chemin , comme vous le demandez .

    • Éric Guéguen Éric Guéguen 19 novembre 2013 15:49

      Nora, quel crédit accorder à un article de bout en bout orienté par une mouvance d’extrême gauche ? Libre à vous de ne vous en tenir qu’à cela dans l’image que vous vous faites de Finkielkraut. Libre à moi de penser qu’à partir du moment où il s’agit de parler de la Shoah ou de la Palestine, tout intervenant régresse à un niveau mental désastreux, par parti pris et pure idéologie.


    • berphi 19 novembre 2013 15:56

      @ Eric

      Se montrer "digne" d’être français a plus de poids, voire plus de sens pour lui que de s’en montrer "fier". Je suis d’accord avec ça.

      Oui, la notion de sentiment fondé, non pas sur l’instant comme l’appel la fierté mais sur une mémoire est très belle.

       


    • Nora Inu Nora Inu 19 novembre 2013 16:21

      Nora, quel crédit accorder à un article de bout en bout orienté par une mouvance d’extrême gauche ? Libre à vous de ne vous en tenir qu’à cela dans l’image que vous vous faites de Finkielkraut. Libre à moi de penser qu’à partir du moment où il s’agit de parler de la Shoah ou de la Palestine, tout intervenant régresse à un niveau mental désastreux, par parti pris et pure idéologie.


      Nous sommes d’ccord ; "De la shoahnanas" ou pas !
      Choisis ton camp 
       ????

  • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 19 novembre 2013 15:20

    Pourquoi évoque-t-on systématiquement dans les commentaires cette histoire de "haine éternelle de la France". J’ai souvent entendu Alain Finkielkraut parler la larme à l’oeil de tout ce qu’il doit à la France et à son école républicaine, alors, je ne comprends pas... S’il a dit cela, il y a probablement un contexte.


    A propos de haine, j’ai l’impression qu’elle obscurcit toujours le jugement. Alain Finkielkraut mérite-t-il notre haine ? Je ne dis pas qu’il ne se trompe pas, ni qu’il est toujours objectif sur certaines questions, mais est-ce une salaud, un vendu, une ordure, ou même seulement un imbécile ? Je ne le crois pas. Quant à Philippe Bilger, c’est un homme brillant et actif intellectuellement. "Sa défense de la liberté d’expression l’a notamment conduit à s’opposer à la loi Gayssot et à soutenir Éric Zemmour avant son procès pour diffamation racialeet appels à la discrimination et à la haine raciale" (Source Wiki)

    L’intelligence consiste à écouter les gens pour tenter de les comprendre avant que de les classer en ennemis ou en partisans de notre clan, surtout quand ils ont un peu de consistance intellectuelle et que ce ne sont pas que des pantins médiatiques. 

    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 19 novembre 2013 15:30

      Bon alors j’ai retrouvé les sources, on va tirer cette histoire au clair. 


      "Je suis né à Paris mais je suis le fils d’immigrants polonais. Mon père a été déporté de France. Ses parents ont été déportés et ont été assassinés à Auschwitz. Mon père est rentré d’Auschwitz en France. Ce pays mérite notre haine : ce qu’il a fait à mes parents fut bien plus violent que ce qu’il a fait aux Africains."

      Déclaration publiée dans un journal israélien Haaretz : 17 novembre 2005

      MAIS...

      M. Finkielkraut s’excuse pour ses propos dans le quotidien israélien "Haaretz"

      "Je présente des excuses à ceux que ce personnage que je ne suis pas a blessé(...). La leçon, c’est qu’en effet je ne dois plus donner d’interview, notamment à des journaux dont je ne contrôle pas, ou dont je ne peux pas contrôler le destin ou la traduction", a déclaré le philosophe Alain Finkielkraut, vendredi 25 novembre, sur Europe 1, ajoutant qu’il a été "victime d’’un immense malentendu" et que ces déclarations sont "un assemblage où [il] ne se reconnaît pas".


      Dans une longue interview au quotidien israélien Haaretz, publiée vendredi 18 novembre, le philosophe avait déclaré qu’ "un Arabe qui incendie une école, c’est une révolte, un Blanc c’est du fascisme""Bien sûr qu’il y a une discrimination, et il y a certainement des Français racistes, des Français qui n’aiment pas les Arabes et les Noirs et ils les aimeront encore moins maintenant quand ils prendront conscience de la haine qu’ils leur vouent (...). L’idée généreuse de guerre contre le racisme se transforme petit à petit monstrueusement en une idéologie mensongère. L’antiracisme sera au XXIe siècle ce qu’a été le communisme au XXe".

      "On nous dit que l’équipe de France est admirée parce qu’elle est black-blanc-beur. (...) En fait, aujourd’hui, elle est black-black-black, ce qui fait ricaner toute l’Europe." Voir dans les émeutes "une réponse au racisme français, c’est être aveugle à une haine plus large : celle de l’Occident" avait notamment déclaré M. Finkielkraut. 


      "Je n’ai en moi aucun mépris ni haine à l’égard de quelque collectivité que ce soit. Je me sens solidaire par vocation des nouveaux immigrés en France, et notamment des immigrés de la deuxième ou troisième génération", a insisté, vendredi, le philosophe .


    • Lord Volde lord volde 19 novembre 2013 15:34

      Bilger est allé au secours de Zemmour et de Charlie Hebdo et seulement eux. C’est un raccourci tendancieux et même faux que de conclure qu’il est favorable à la liberté d’expression tout court. Il est pour une liberté d’expression à géométrie variable. Il n’a jamais soutenu la liberté d’expression des authentiques dissidents. 


      Philippe Bilger n’a jamais rien fait de probant pour apparaître aux regard des français comme un opposant, bien au contraire ; ses états de service et son CV le démontrent amplement, sans qu’il soit besoin d’aller chercher des prétextes bidons pour l’arracher à son histoire et à son engeance. Quant à Finkiel, son allégeance au sionisme et son amour d’Israël suffisent à le qualifier comme il se doit : un petit être sournois et habile, veule et pathétique, perfide et menteur. 

    • Éric Guéguen Éric Guéguen 19 novembre 2013 15:37

      Mais qui a vraiment les couilles de défendre une liberté d’expression totale. Qui ?
      Dieudonné peut-être ? C’est en tout cas l’image qu’il veut donner de lui et c’est faux.
      S’il remet à Minute le prix de l’insolence (comme il l’a fait avec Faurisson) pour leur couv’ avec Taubira, je réviserai mon jugement.


    • Lord Volde lord volde 19 novembre 2013 15:55

      Je répondais à Gaspard qui nous a repris à son compte un paragraphe de wiki : "  "Sa défense de la liberté d’expression l’a notamment conduit à s’opposer à la loi Gayssot et à soutenir Éric Zemmour avant son procès pour diffamation racialeet appels à la discrimination et à la haine raciale" (Source Wiki)


      Il est important de replacer les choses dans leur contexte et de recadrer les faits en rectifiant l’erreur d’interprétation décelée.

    • Lord Volde lord volde 19 novembre 2013 16:29

      erratum : qui a repris à son compte...


    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 19 novembre 2013 17:03

      "Quant à Finkiel, son allégeance au sionisme et son amour d’Israël suffisent à le qualifier comme il se doit : un petit être sournois et habile, veule et pathétique, perfide et menteur." 


      Je dirais plutôt un intellectuel tourmenté et mélancolique en proie à quelques contradictions. 

      Je ne vois pas en cet homme cette noirceur d’âme que vous décrivez. 

      Je me trompe peut-être et alors je suis coupable de naïveté. Que je sois châtié pour cela à la mesure de ma faute !
      Mais si c’est vous qui vous trompez, d’où vient donc cette noirceur dont vous teintez cette âme ? Et quel sera votre châtiment ? 

    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 19 novembre 2013 17:14

      "Bilger est allé au secours de Zemmour et de Charlie Hebdo et seulement eux."


      Faux. Vous connaissez mal les livres, les articles et les interventions de l’homme. Prétendriez-vous les connaître intégralement pour pouvoir donner péremptoirement des limites à ce qu’on peut y trouver ?

      Un seul exemple :


    • Lord Volde lord volde 19 novembre 2013 17:40

      @ Gaspard


      Le 1er octobre, Robert Ménard, Emmanuelle Duverger et quelques complices de haute volée, André Bercoff et Robert Redeker entre autres, ont mis en ligne un nouveau site d’information, de discussion et de libres échanges : Boulevard Voltaire

      Il défend la libre expression de Boulevard Voltaire, une caisse de résonance du mégaphone sioniste. Il suffit de voir la liste des personnes qui sont derrières ce site, pour comprendre dans quelle beau monde on se trouve.

      Ce lien confirme ce que j’ai écrit plus haut smiley 

    • Lord Volde lord volde 19 novembre 2013 17:42

      erratum : quel beau monde....


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 19 novembre 2013 17:43

      Lord, je n’ose même pas imaginer la haine que doit susciter en vous un être comme BHL au regard de ce que vous pensez de Finkielkraut... Le voyez-vous mort ?


    • Lord Volde lord volde 19 novembre 2013 17:51
      @ Eric

      Je n’ai pas de haine, mais exclusivement du dégoût pour ces deux compères loriot. 

    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 19 novembre 2013 17:56

      Lord : "Il défend la libre expression de Boulevard Voltaire, une caisse de résonance du mégaphone sioniste. Il suffit de voir la liste des personnes qui sont derrières ce site, pour comprendre dans quelle beau monde on se trouve."


      Si je vous trouve un extrait où il défend la liberté d’expression palestinienne, vous allez inventer une autre raison de le détester, par exemple en disant qu’il est hypocrite. smiley 


    • Lord Volde lord volde 19 novembre 2013 18:04

      Trouvez moi une critique sévère d’Israël écrite par ce paltoquet et je succomberais à son charme. 


    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 19 novembre 2013 18:19

      Google est votre ami, si l’objectivité ne l’est point. 


    • morice 20 novembre 2013 12:10

      ce jour là il attaquait... Dieudonné : pensez à le préciser, pour la compréhension générale....


  • Nora Inu Nora Inu 19 novembre 2013 17:11

    Et merde ...


    Je ne voulais plus y revenir ... mais bon .

    Qu’un "soi-disant" philosophe français aie écrit autant de textes "vu de l’extérieur" dixit Gainsbourg , 
    qu’il n’aie qu’UNE référence totale de l’histoire de France et d’ailleurs - l’ashoa ...

    Que la totalité de son être ne soit que juif ... pas russe , pas polonais , pas français ... non ... que juif , dit-il ...

    Vous êtes vraiment de mauvaise foi à ne rien voir ... ou pire ...

    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 19 novembre 2013 17:19

      Mais Nora, quand Alain F (c’est vrai que son nom est chiant à écrire en entier à ce salaud) consacre une bonne part de son temps et de son énergie à sonner l’alarme pour nous avertir de la décrépitude de l’enseignement public et de la décomposition de la culture française devant la bêtise marchande... quel rapport avec son identité juive ?? 


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 19 novembre 2013 17:19

      Nora,
       
      Alors qu’on lui demandait la tête du général Vandamme, coupable de filouterie sur la population civile mais excellent soldat, Napoléon aurait répondu : "Ma bonne dame, si j’avais deux Vandamme, je vous en offrirais un de bon cœur, mais je n’en ai qu’un et j’en ai besoin".
       
      Considérez qu’au pire, il y a de cela chez Alain Finkielkraut : ses incohérences et ses allégeances sont bien peu de choses au regard de la lucidité, si minime soit-elle, qu’il contribue néanmoins à distiller dans des médias décidément bien enclins à la crétinerie.


    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 19 novembre 2013 17:25

      Alain Finkielkraut. - "Dans sa fameuse conférence de 1882, Renan commence par écarter toute définition raciale de la nation.« L’histoire humaine diffère essentiellement de la zoologie », dit-il, et il définit la nation comme un principe spirituel, comme une âme (il ne faut pas avoir peur de ce mot), composée de deux éléments : un riche legs de souvenirs, un héritage de gloire et de regrets à partager d’une part, et de l’autre, le consentement actuel, le désir de continuer la vie commune. Or la France est aujourd’hui le théâtre d’une double crise : de l’héritage et du consentement. L’exécration de la France est à l’ordre du jour dans une fraction non négligeable des nouvelles populations françaises. Il faut vivre à l’abri du réel pour considérer que cette francophobie militante est une réponse au racisme d’Etat ou à la stigmatisation de l’étranger.

      Quant à l’héritage, l’école, depuis quarante ans, travaille avec ardeur à sa dilapidation. De plus en plus de Français, élites comprises, sont aujourd’hui étrangers à leur langue, à leur littérature, à leur histoire, à leurs paysages. C’est parce que la civilisation française est peut-être en train de disparaître que cette question de l’identité nationale intéresse tant de monde"

      http://bibliobs.nouvelobs.com/essais/20091217.BIB4611/finkielkraut-badiou-le-face-a-face.html



    • Lord Volde lord volde 19 novembre 2013 17:49

      @ Gaspard


      Finkiel a réussi à te retourner comme une crêpe. T’es content de lire de sa plume un tel monceau de contrebalancement. Il lui suffit désormais de dire, " la France se meurt " pour que tu accoures lui apporter ta caution morale. 

    • Éric Guéguen Éric Guéguen 19 novembre 2013 17:51

      Pourquoi sa "caution morale" ? Son "écoute" ne suffit-elle pas ? Est-elle ignominieuse ?


    • Lord Volde lord volde 19 novembre 2013 17:58

      @ Eric


      Je ne conteste pas ton droit d’écouter pérorer Finkiel, ni tes goûts ou penchants en matière de nourriture terrestre, mais accorde-moi le droit de ne pas apprécier ce bidule malsonnant qui a occupé la chaire de professeur de philosophie à l’X. 

       

    • Éric Guéguen Éric Guéguen 19 novembre 2013 18:00

      ... et qui l’occupera jusqu’en juin prochain il me semble, non ?
      Bref, bien sûr, libre à chacun de détester qui il veut et de le crier sur tous les toits.


    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 19 novembre 2013 18:02

      "Finkiel a réussi à te retourner comme une crêpe."


      Je suis le même des deux côtés, on peut donc me retourner sans souci pour mon intégrité. Des deux côtés, je suis capable de juger ce que dit et écrit un homme, sans considération pour sa religion ou ses origines géographiques. 


    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 19 novembre 2013 18:03

      "Je ne conteste pas ton droit d’écouter pérorer Finkiel, ni tes goûts ou penchants en matière de nourriture terrestre, mais accorde-moi le droit de ne pas apprécier ce bidule malsonnant qui a occupé la chaire de professeur de philosophie à l’X. "


      Lord, pourriez-vous citer quelques professeurs biensonnants que vous appréciez ? 

    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 19 novembre 2013 18:12

      A propos de la caution morale que j’apporterais à Finkielkraut, je pense qu’il ne faut pas surestimer mon influence, du moins en tant que Gaspard Delanuit. Evidemment, quand je suis au Dîner du Siècle, c’est une autre affaire. :) 


    • Nora Inu Nora Inu 19 novembre 2013 19:23

      Gaspard ,


      il me semblait bien t’avoir reconnu dans l’after du dîner du siècle .


    • Nora Inu Nora Inu 19 novembre 2013 19:29

      Eric ,


      si un musulman algérien descendant d’Abd el Kader venait écrire un livre TE donnant les clés de TON passé et de Ton futur ...

      Franchement ...

      Tu lui pisserais pas à la gueule ???
      (avec raison !!!)

      Sérieusement , les mecs ?!?

    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 19 novembre 2013 19:40

      "si un musulman algérien descendant d’Abd el Kader venait écrire un livre TE donnant les clés de TON passé et de Ton futur ..."


      Moi, cela ne me dérange pas d’écouter les leçons d’avenir venant, par exemple, de cet homme

    • Nora Inu Nora Inu 19 novembre 2013 19:55

      Gaspard ,


      Moi, cela ne me dérange pas d’écouter les leçons d’avenir venant, par exemple, de cet homme


      Pourquoi pas ... Mais hors sujet intégral .

    • Éric Guéguen Éric Guéguen 19 novembre 2013 19:59

      De cet homme, ça ne me dérangerait pas non plus...


    • maQiavel machiavel1983 19 novembre 2013 20:07

      Pareil, de cet homme là ça ne me dérangerai pas du tout … 


    • Nora Inu Nora Inu 19 novembre 2013 20:26

      Eriic et Machiavel ,


      c’est de l’hors sujet pur .
      Vous ne répondez en rien à ce dont je parlais .

      Mais peut-être vous êtes vous converti récemment ?
       smiley

    • Nora Inu Nora Inu 19 novembre 2013 20:27

      eric avec un i , oeuf corse ...


    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 19 novembre 2013 20:36

      Nora, c’est le fait que Finkielkraut soit juif qui pose un problème ? 


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 19 novembre 2013 21:33

      L’attachement à sa nation est une chose, mais si ma nation me demande de nier le génie qui lui est étranger, je ne la reconnais plus.


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 19 novembre 2013 21:49

      Nora,
       
      sincèrement, vous trouvez que Finkielkraut est plus vicelard et mou du bulbe que Philippe Ploncard d’Assac ?


    • QaviQeQuarQo davideduardo 20 novembre 2013 03:09

      "un Arabe qui incendie une école, c’est une révolte, un Blanc c’est du fascisme".



      ne pourait on pas dire aussi : 

      "un juif qui parle d identité, c est un grand penseur, un blanc c est un nazi"


      PS : je ne ferai pas de finkelkraut bashing facile, a part une lenteur fatiguante a l écoute, il exprime bien ses idées sur un sujet qu il est difficile de traiter quand il doit etre prit avec des pincettes face a la horde médiatique.

    • maQiavel machiavel1983 20 novembre 2013 11:03

      Non mais les Ploncards d’ assac , les Salim Laibi , les Livernette , ces gens là sont des cas extraordinaire ( dans le sens de "sortir de l’ ordinaire" ).

      Ils ne sont pas méchants , ils sont juste ...phénoménaux. smiley

    • Éric Guéguen Éric Guéguen 20 novembre 2013 11:05

    • morice 20 novembre 2013 12:11

      c’est vrai que son nom est chiant à écrire en entier à ce salaud) 


      gaspard avec un "d" aussi. NON ?

  • berphi 19 novembre 2013 17:30

    Nora

    Normal sup n’est pas donné à tout le monde. Disciple de Peguy. Tu t’acharnes...


  • Pablo el GENIO Pablo 19 novembre 2013 17:38

    Etre obséquieux prend tout son sens avec le très répugnant Bilger servant la soupe....euh, pardon... questionnant, notre grand philosophe qui a su faire montre de sa sagesse en faisant preuve d’un calme olympien en toutes circonstances ! Philippe avait consciencieusement préparé la vaseline et "autre chose" mais Finky a trouvé qu’il poussait "la conscience éthique" bien trop ....profondément ! 


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 19 novembre 2013 17:41

      Bilger est obséquieux dans cette vidéo, c’est vrai, et c’est bien la première fois que je suis d’accord avec vous. J’espère que ça se soigne.


    • Lord Volde lord volde 19 novembre 2013 17:44

      Mon petit Pablito, tu m’as beaucoup manqué ;-(


    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 19 novembre 2013 17:53

      Bilger est un parleur très formaliste, je le soupçonne d’avoir été obséquieux même dans ses plus sévères condamnations verbales lorsqu’il représentait l’ordre public et qu’il devait assaisonner un malfaisant. 


    • Lord Volde lord volde 19 novembre 2013 17:59

      Erreur, il représentait l’état, mais certainement pas l’ordre public de protection et moins encore la société. 


    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 19 novembre 2013 18:17
      Erreur, un représentant du Ministère public représente bien l’autorité veillant à sanctionner les troubles à l’ordre public. Ce n’est pas une opinion, mais un fait. 

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Minist%C3%A8re_public_(France)

    • Mascotte de Gaspard Delanuit 19 novembre 2013 18:49

      Lord Volde, malheureux, ne défie pas ainsi mon maître Gaspard Delanuit, tu ne sais pas ce qu’il est capable de faire, il m’a réduit à son service, j’ai eu l’outrecuidance de le blasphémer et vois je ne suis plus que son jouet, sa marionnette, son chausse pied, son mégot, son esclave, son avorton, sa fourmi rouge.
      ÔÔÔÔÔ gloire à toi Gaspard Delanuit comme du jour,
      Je bois tes paroles comme toujours,
      ÒÔÔÔÔ mon Dieu vivant, comme tes écrits je savoure,
      Tu es la raison parmi la folie, la sagesse parmi les ignorants,
      La maison de la fourmi, la cigale des mourants,
      Que ton nom soit loué pour l’éternité
      Hosanna mon suzerain, mon roi, mon monarque, mon empereur
      Que ta très juste volonté soit faite à jamais
      Sur la terre comme dans les cieux, pardonne mes erreurs,
      Epargne moi de ton châtiment implacable,
      Car si je sais que je suis très coupable,
      J’implore ton infinie miséricorde
      Par pitié, sauve moi de la corde
      Je le jure, je te serais éternellement fidèle
      Je le jure, sur la tête de ma mère Adèle.
      Oyé Oyé Hosanna pour toi, immense Gérard Delanuit
      Que tous fassent génufléxion devant ta lumière qui luit.
      Ordonne mon maître et j’obéirais


    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 19 novembre 2013 19:09

      Te voilà de retour de l’enfer, Mascotte, diablotin que j’ai justement asservi à la noble cause que constitue la promotion de mon lumineux logos. Est-ce par un tour de ta magie démoniaque, heureusement désormais sous mon contrôle, que mes messages ont été brusquement et comme miraculeusement plussés d’une dizaine de points ? 


    • Lord Volde lord volde 20 novembre 2013 00:56

      Erreur, un parquetier ne dispose pas d’une autorité de puissance publique de sanction, il est en charge de veiller à la bonne application de la loi au titre des fonctions d’autorité de poursuite en vertu desquelles, il est investi par l’autorité légitime. L’autorité de sanction appartient exclusivement à la magistrature assise, à savoir les juges du siège. 


      Mes qualités de juriste sont certaines alors que les tiennes demeurent plutôt floue.

    • Lord Volde lord volde 20 novembre 2013 00:57

      correction : floues


    • Lord Volde lord volde 20 novembre 2013 01:09

      La cour européenne des droits de l’homme (CEDH) qualifie les membres du parquet comme étant des fonctionnaires d’état en lui ôtant à très bon droit son appartenance à la magistrature.

      Cette décision résulte du lien organique étroit qu’entretient le parquet avec le pouvoir exécutif. La structure organique du parquet repose sur la hiérarchisation fonctionnelle de ses membres dont les plus hauts représentants (les chefs) sont unis au pouvoir exécutif dans un lien de subordination. 

    • Lord Volde lord volde 20 novembre 2013 01:12

      Tes liens wiki ont des contenus erronés. C’est triste à constater, mais il ne faut jamais prendre pour argent comptant ce qu’on peut lire dans wiki.


      Bien à toi.

    • Lord Volde lord volde 20 novembre 2013 01:29

      La répression des troubles à l’ordre public appartient, de prime abord, à la police administrative. Les contraventions constituent des troubles à l’ordre public et sont réprimées par la police administrative. Le juge compétent à connaître des affaires contraventionnelles se situe au sein des tribunaux de police. Le rôle du procureur de la république consiste essentiellement dans la poursuite des infractions les plus graves, à savoir les délits et les crimes. Il est investi d’une autorité lui accordant une grande latitude en matière de poursuite pénale (opportunité des poursuites). Il exerce des contrôles sur la procédure policière (dans les faits que très exceptionnellement, notamment quand le gardé à vue s’avère être, soit le fils de, soit une tuile politique, voire un membre de l’élite. 

      Il peut aussi faire le choix d’alternatives à la poursuite quand il lui plait. 

      Bonne nuit. 

    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 20 novembre 2013 14:05

      @ Lord Vole

      Bilger était un représentant du Ministère Public (également nommé Parquet ou Magistrature debout). Qu’est-ce que le Ministère public ? C’est la magistrature établie près de chaque tribunal pour y veiller aux intérêts publics et y requérir l’application des lois.

      Puisque Wiki publie des erreurs selon vous, je vais vous citer une définition publiée sur le site de l’Etat français. Ca vous ira, comme source fiable  ? 

      « Le parquet désigne l’organisation, au niveau du tribunal de grande instance, de l’ensemble des magistrats du ministère public qui sont chargés de requérir l’application de la loi et de conduire l’action pénale au nom des intérêts de la société »

      Vous avez donc tout faux quand vous écrivez : « Erreur, il (Bilger) représentait l’état, mais certainement pas l’ordre public de protection et moins encore la société. »

      Je continue :

      « Le parquet, dont la dénomination doit son origine au « petit parc » clos dans lequel se tenaient à l’audience les procureurs du roi sous l’Ancien Régime, possède la mission générale de veiller à l’application de la loi au nom du respect des intérêts fondamentaux de la société. Cela prend la forme d’activités diverses :

      - l’exercice de l’action pénale selon le principe de l’opportunité des poursuites, en application de la politique pénale du gouvernement ;

      - l’exécution des décisions pénales définitives... »

      Je vous cite à nouveau : « Erreur, un parquetier ne dispose pas d’une autorité de puissance publique de sanction, il est en charge de veiller à la bonne application de la loi au titre des fonctions d’autorité de poursuite en vertu desquelles, il est investi par l’autorité légitime. »

      Cette phrase confuse dit une chose et son contraire, mais elle est au moins à moitié fausse si elle prétend nier qu’un procureur soit investi d’une autorité lui accordant un rôle en matière de poursuite pénale. Evidemment, il ne s’agit pas de confondre le rôle du procureur et celui du juge ! Il s’agit seulement de rappeler cette évidence : un procureur représente bien l’ordre public et l’ensemble de la société, et il a pour mission de réclamer l’application des sanctions prévues par la loi, que cela vous plaise ou non (cher expert en dissidence).

      Et pour nos jeunes lecteurs qui voudraient en savoir davantage sur ce beau métier, voici une petite fiche intéressante. smiley

      http://www.maliweb.net/news/non-classe/2012/10/03/article,95836.html



    • Lord Volde lord volde 20 novembre 2013 15:17

      Je te cite : Erreur, un représentant du Ministère public représente bien l’autorité veillant à sanctionner les troubles à l’ordre public. Ce n’est pas une opinion, mais un fait. 


      Tu a bien écrit que le parquet est l’autorité qui veille à sanctionner les troubles à l’ordre public, n’est ce pas !

      Or, l’autorité légale à juger pénalement les cas d’infraction à la loi pénale incombe exclusivement aux magistrats du siège. 

      Par ailleurs, comme je l’ai dit plus haut, le parquet n’est pas indépendant du pouvoir exécutif (le garde des sceaux, ministre de la justice est aussi le plus haut représentant du parquet de France. La Cour.EDH a jugé que les membres du parquet, procureurs, substituts et avocats généraux, à cause de ce lien organique le rattachant directement a un représentant du pouvoir exécutif, ne peuvent être regardés comme des magistrats impartiaux et indépendants et, qu’en conséquence, ils ont la qualité de fonctionnaires d’état, c’est-à-dire, de représentants de l’état. 

      Les procureurs, au regard du droit européen, sont des fonctionnaires remplissant des obligations statutaires. 
      Je rappelle que le droit européen dans la hiérarchie des normes est supérieur à la constitution.

      L’état français tente de résister en faisant comme si la Cour.EDH ne s’était jamais prononcée et continue de maintenir la fausse et belle idée que les mambres du parquet sont des magistrats.

      Par ailleurs, l’administration possède des pouvoirs propres de sanction qui ne respectent pas toujours le formalisme du droit pénal encadrant la procédure administrative. 

      La justice à deux vitesse est encore pire du côté de l’administration et de la justice administrative. 

      Je te le répète, sur le terrain juridique, j’ai sur toi une longueur d’avance car je maîtrise l’outil juridique, non pas à la perfection mais presque. 

      P.S. : Je n’ai pas eu besoin de me référer à wiki ou à d’autres sources pour émettre mes arguments. 

    • Lord Volde lord volde 20 novembre 2013 15:19

      erratum : les rattachant.


    • Lord Volde lord volde 20 novembre 2013 15:30

      Il y a un vieil adage qui dispose que " la plume est serve, la parole est libre " pour dire que le procureur peut exprimer librement son opinion pendant l’audience publique sans tenir compte de la contrainte à laquelle sa hiérarchie l’expose via les instructions écrites.


      Il n’empêche que les instructions écrites sont de plus en plus rares et que la plupart du temps, le pouvoir exécutif intervient oralement pour obliger les chefs des parquets à requérir dans un sens donné.

      C’est une réalité qui n’a pas échappé à la Cour.EDH.

    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 20 novembre 2013 17:20
      L’erreur que vous avez commise est de dire que Bilger ne représentait "certainement pas l’ordre public de protection et moins encore la société." Cette affirmation est erronée comme cela est démontré plus haut, non par moi, mais par les textes officiels. Ni vous ni moi n’y pouvons rien. Je ne vous demande pas de faire un acte de repentance humiliant ou de vous flageller pour votre erreur, mais à quoi bon vous enfoncer davantage sous une pelletée de propos périphériques déployés pour faire diversion en jouant le prof de droit ?

      Lord : "Je te le répète, sur le terrain juridique, j’ai sur toi une longueur d’avance car je maîtrise l’outil juridique, non pas à la perfection mais presque."

      Ce qui est merveilleux, c’est que vous avez aussi une longueur d’avance sur la Direction de l’information légale et administrative (source des citations qui contredisent vos propos). Il faudra que vous informiez cette administration des corrections à apporter à leurs nombreux sites d’informations légales : smiley


        





Réagir