lundi 10 décembre 2018 - par Sophie Li

Chantage à l’antisémitisme sur BFM TV, après qu’un Gilet Jaune a rappelé que Macron venait de la banque Rothschild

Bernard Vivier (directeur de l’institut du travail) accuse un Gilet Jaune, Christophe Couderc, d’avoir tenu un propos « aux relents antisémites » en disant que Macron venait de la banque Rothschild... ce qui est pourtant un fait indubitable, et non une « accusation », comme il le dit. Bernard Vivier laisse entendre que, pour ne pas être soupçonnable, le Gilet jaune aurait dû dire que Macron sortait du Crédit agricole ou de BNP... ce qui est pourtant faux.
– BFM TV, 8 décembre 2018, 20h19



118 réactions


  • Gollum Gollum 10 décembre 2018 10:52

    P’tain... ça sent pas bon...

    Les amuseurs publics entrent dans la danse...

    http://www.leparisien.fr/economie/transformer-la-colere-en-debat-l-appel-a-la-sagesse-lance-aux-gilets-jaunes-07-12-2018-7962879.php

    Bref, c’est la tactique de la carotte et du bâton. Plus haut : attention vous allez vous faire accuser d’antisémitisme. Et ici : nous sommes tous frères mais à condition que vous cessiez vos conneries..

    ça pue.


    • gaijin gaijin 10 décembre 2018 11:05

      @Gollum
      " P’tain... ça sent pas bon...

      "
      en effet
      ce matin je commençais a entendre a la téloche parler de faux comptes twitter et de gilets manipulés par l’étranger
      d’ici peu ça sera un coup de poutine on parie smiley ?


    • barbarello 10 décembre 2018 11:06

      @Gollum

      Merci pour le lien
      http://www.leparisien.fr/economie/transformer-la-colere-en-debat-l-appel-a-la-sagesse-lance-aux-gilets-jaunes-07-12-2018-7962879.php

      .

      Ca suinte la collaboration la plus vile, la lâcheté, le mensonge, les larmoiements hypocrites sur LEF, la manipulation, la castration, pas mal de choses, et ça pue en effet. 


    • gaijin gaijin 10 décembre 2018 11:40

      @Gollum
      p......on a beau essayer d’anticiper on est dépassés par la connerie ....


    • medialter medialter 10 décembre 2018 11:49

      @Gollum
      MDR smiley
      Gollum qui découvre le monde smiley


    • Doume65 10 décembre 2018 12:11

      @gaijin
      « d’ici peu ça sera un coup de poutine on parie »
      T’es en retard, mon ami, c’est déjà fait !
      Tu peux parier, t’es sûr de gagner.


    • barbarello 10 décembre 2018 12:32

    • pegase pegase 10 décembre 2018 14:08

      @medialter
      -
      Ils essaient de noyer le poisson certes, c’est une réaction tout à fait normale, il n’empêche que quelque chose a été cassé, en témoigne les nombreux radars détruits (plus de 50% en moyenne), la suite ne sera plus jamais comme avant !
      -
      En complotistes inversé certaines personnalités tentent d’accuser les russes, pour le coup ce n’est vraiment pas crédible ... smiley


    • medialter medialter 10 décembre 2018 14:21

      @pegase
      Comme Gollum, Mao, et bien d’autres, à toi aussi je t’ai réservé une place de choix dans la petite compil que j’ai pris un peu de temps à monter. Ca sera pas les perles du BAC, ca sera les perles des gogols qui se sont crus à Noel (révolution, insurrection, destitution et toussa). Je jouis déjà d’avoir vu Gollum faire du rétropédalage en début de ce fil. J’attends la fin, proche et prévisible, de cette farce jaune, et je mets ça en ligne sur le fil du premier Calimero qui viendra chouiner avec sa coquille sur la tête. Crois-moi, on va bien se marrer smiley


    • Gollum Gollum 10 décembre 2018 15:16

      @medialter


      Je jouis déjà d’avoir vu Gollum faire du rétropédalage en début de ce fil.

      Ah tiens ? À l’insu de mon plein gré alors ? smiley

      Crois-moi, on va bien se marrer

      Effectivement. smiley


    • pegase pegase 10 décembre 2018 15:41

      @medialter

      L’acte de sédition est sévèrement réprimé, aussi la création d’un nouveau CNR ne peut se faire que dans la clandestinité (comme en 43), c’est peut être ce nouveau CNR qui est à l’origine des GJ smiley

      J’aurai une place de choix dans votre compile ?


    • pegase pegase 10 décembre 2018 15:43

       
      J’ai dit quelque chose là ? non je n’ai rien dit !

      Je divague, les effets de l’alcool peut être smiley




    • Zatara Zatara 10 décembre 2018 15:48

      @Gollum
      P’tain... ça sent pas bon... (...) ...ça pue.

      Tu flip parce que BHL a sorti Johnny-Lhermitte de sa retraite ? Rien de nouveau, on voit là la continuité de ce que BHL avait déjà pondu dés la fin de l’acte I. La belle affaire... Il a gratté les fonds de tiroir pour nous ressortir un Lhermitte de sa retraite, en tant que tête de pont éculé du monde culturel smiley Allez BHL, encore un effort, fait parler Johnny à propos des GJ

      Dans le genre, je préfère encore les tweet de Kassovitz ou le niveau des éditorialistes/experts (télérama a pris du LSD), là, au moins, on est bien dans l’infamie ou le baissage de froc intégral....


    • Zatara Zatara 10 décembre 2018 15:52

      @medialter
      ... et medialter qui court après tout ce qui lui apparait comme un signe de découragement.... T’as toujours pas compris le fond du truc medialter....


    • Gollum Gollum 10 décembre 2018 16:05

      @Zatara


      Tu flip parce que BHL a sorti Johnny-Lhermitte de sa retraite ?

       smiley Non, j’ai toujours cru à une guerre civile généralisée donc c’est pas encore maintenant que ça va me titiller..

      Kassovitz qui voit là une révolution bourgeoise.. smiley

      Télérama très drôle aussi.


    • Belenos Belenos 10 décembre 2018 17:00

      @medialter
      "Crois-moi, on va bien se marrer  "

      Mais on se marre tout le temps et à propos de tout avec vous. Vous êtes l’invité salvateur des mariages tristes et des anniversaires sans joie. Ah Médialter ! Cette franche bonne humeur permanente. On ne peut s’empêcher de vous imaginer avec une constante banane pleine de dents au milieu du visage, riant de tout à gorge déployée, de la bouilloire qui siffle, du chat qui passe, de la pluie qui tombe. Mais quel est le secret de votre extase perpétuelle, quelle est la source intarissable de ces éclats de rire cosmiques qui font trembler la Terre de bonheur et réjouissent nos coeurs lassés par la grisaille du samsara ? Un livre de Mathieu Ricard ou un verre de Ricard ?  smiley


    • medialter medialter 10 décembre 2018 17:02

      @Gollum
      Allez, j’en dévoile une partie, pour toi (24 nov) :
      "on pourrait avoir un vrai changement de civilisation"  smiley
      *
      Et là, tu découvres que le pouvoir possède un des milles tours de passe-passe pour calmer quelques frondeurs ? Mon Bisounours qui coure après ses fantasmes, j’adore smiley


    • Belenos Belenos 10 décembre 2018 17:03

      @Gollum
      "Les amuseurs publics entrent dans la danse..."

      Oui enfin, en restant à bonne distance physique quand même. 


    • medialter medialter 10 décembre 2018 17:03

      @Zatara
      "T’as toujours pas compris le fond du truc medialter"
      *
      Ben non, j’avoue ne pas avoir ta clairvoyance, faut vraiment que tu m’expliques


    • medialter medialter 10 décembre 2018 17:10

      @Belenos
      "On ne peut s’empêcher de vous imaginer avec une constante banane pleine de dents au milieu du visage, riant de tout à gorge déployée, de la bouilloire qui siffle, du chat qui passe, de la pluie qui tombe"
      *
      C’est surtout le doigt qui donne la banane. Vous aussi êtes un des heureux élus de la compile, patience Belenos, vous allez vous marrer aussi smiley


    • Belenos Belenos 10 décembre 2018 17:16

      @medialter
      "vous allez vous marrer aussi "

      Je n’en doute pas un instant. Je prépare le baume à l’arnica pour soulager les douleurs musculaires aux muscles abdominaux. 


    • Zatara Zatara 10 décembre 2018 17:23

      @medialter
      j’ai jamais dit que j’avais la toute puissante luminescence du Mao... mais encore une fois, tu places ta métaphysique au delà d’une lecture pourtant relativement aisé de la chose...


    • louis 10 décembre 2018 17:24

      @Gollum
       l’arme préférée des Israéliens sur le territoire Français , l’antisémitisme , quand ils veulent gagner de l’argent , c’est martyres connaissent la musique , avec cela c’est a tous les coups l’on gagne , même dans les colonies Israéliennes il traitent les palestiniens d’anti sémites .


    • Gollum Gollum 10 décembre 2018 17:38

      @medialter

      C’est tout ?  smiley

      Ben ouais je maintiens. On pourrait... Cela implique que ce n’est pas une certitude. Il est trop tôt pour le dire encore..

      tu découvres que le pouvoir possède un des milles tours de passe-passe pour calmer quelques frondeurs ?

      Et tu pense que ça va les calmer ? T’es sérieux là ? smiley

      Mon Bisounours qui coure après ses fantasmes,

      Je ne cours après rien du tout. J’observe. Avec intérêt. Sinon toi aussi tu as tes fantasmes.. Ils ne valent pas mieux que les miens. (et encore je suis soft là...)


    • medialter medialter 10 décembre 2018 17:45

      @Zatara
      J’ai pas besoin de métaphysique pour faire une lecture des évèvements. Un peu de connaissance historique et un peu de connaissance de la nature humaine suffisent à cadrer la futilité du phénomène. Mais j’aurais quand même découvert à quel point des gens plutôt éduqués (ce que sont souvent les GJ qui ont en général bien capté les données du pb) peuvent encore se gargariser de pareils illusions. Là je dois reconnaître que j’avais encore sous-estimé la naïveté humaine


    • medialter medialter 10 décembre 2018 17:51

      @Gollum
      "Et tu pense que ça va les calmer ? T’es sérieux là ?"

      *
      Déjà répondu. 1000 tours de passe-passe. La boites à outil du pouvoir est un peu comme le sac de Félix le chat
      *
      "Sinon toi aussi tu as tes fantasmes"

      *
      Oui mais ceux là sont de la même catégories que tes autres fantasmes. Ils sont cosmiques. De ceux-là on ne peut discuter. Là je parlais de fantasmes terrestres, ceux des neu-neus, enfin tu vois de quoi je veux parler, le genre de fantasme qu’en général tu n’as plus quand tu as passé la puberté smiley


    • pegase pegase 10 décembre 2018 17:55

      @medialter
      Mais j’aurais quand même découvert à quel point des gens plutôt éduqués (ce que sont souvent les GJ qui ont en général bien capté les données du pb) peuvent encore se gargariser de pareils illusions. Là je dois reconnaître que j’avais encore sous-estimé la naïveté humaine


      -

      Vous n’avez vu que ceux présentés par les médias, les vrais se cachent dans l’ombre, prêts à bondir smiley


    • medialter medialter 10 décembre 2018 18:09

      @pegase
      "Vous n’avez vu que ceux présentés par les médias, les vrais se cachent dans l’ombre, prêts à bondir"
      *
       smiley
      Je vois très bien l’image, un groupe de ninjas organisés, dirigés par Jason Statham, Ving Rhames au brouillage électronique, lâchés par hélicoptère au dessus de l’Elyssée, avec la prise d’otages qui passera sur TF1, le pouvoir qui rend les armes, les revendications pour un monde meilleur qui seront de suite acceptées. Tu sais que depuis ta gamelle en parapente, je perçois que t’as du forcer en supplément sur l’absinthe, tu sais ce breuvage interdit parce qu’il n’arrangeait en rien les pb de consanguinité de ta région. Finalement, tout ça cumulé, je trouve que tu t’en sors encore bien smiley


    • Belenos Belenos 10 décembre 2018 18:12

      @medialter
      "Là je dois reconnaître que j’avais encore sous-estimé la naïveté humaine."

      Cela vous arrive plus d’une fois par semaine. Cette sous-estimation compulsive n’est-elle pas un reste de votre propre naïveté, venant de cette époque lointaine où vous étiez un être humain ?


    • Zatara Zatara 10 décembre 2018 18:24

      @medialter
      Un peu de connaissance historique et un peu de connaissance de la nature humaine suffisent à cadrer la futilité du phénomène.

      Si je note bien que tu n’est pas dans la métaphysique ici, je voudrais alors savoir en quoi le phénomène serait futile selon toi...

      Idem, de quel illusion (politique, économique ?) s’agit il d’après toi...


    • medialter medialter 10 décembre 2018 18:25

      @Belenos
      "Cette sous-estimation compulsive n’est-elle pas un reste de votre propre naïveté, venant de cette époque lointaine où vous étiez un être humain ?"
      *
      Je reconnais avoir quitté le status humain bien trop tôt, je suis constamment émerveillé par l’oeuvre de Pandore, mais qu’ai-je donc fait de ces béquilles qui me motivait à respirer ? Aidez-moi à revenir, rappelez-moi comment on fait pour espérer ?


    • medialter medialter 10 décembre 2018 18:36

      @Zatara
      "Idem, de quel illusion (politique, économique ?) s’agit il d’après toi"
      *
      Une simple hallucination collective utopique, avec suffisamment de connaissance pour comprendre que ça ne tourne pas rond, mais pas assez pour mesurer la puissance et la profondeur de ce broyeur dirigé par des forces infiniment plus intelligentes que la moyenne humaine. Et il n’y a aucune métaphysique à ce niveau, ça reste encore au sein de la matrice. Le problème avec la connaissance, quand tu t’y lances, tu ne t’arrêtes pas à mi-chemin. Déjà chez les grecs, Euripide disait que trop de discernement est néfaste pour l’individu.


    • Belenos Belenos 10 décembre 2018 18:59

      @medialter
      "Le problème avec la connaissance, quand tu t’y lances, tu ne t’arrêtes pas à mi-chemin."

      En même temps, il y en a qui se croient déjà arrivés alors qu’ils ne sont pas encore partis. 


    • Belenos Belenos 10 décembre 2018 19:05

      @medialter
      "rappelez-moi comment on fait pour espérer ?"

      Avec la musicothérapie tout est possible. Avez-vous essayer d’écouter une chanson d’Enrico Macias ? Si cela n’a pas attendri votre coeur sec, il vous reste le remède ultime : la victoire française de l’Eurovision en 1977. Attention, c’est fort, éloignez les personnes sensibles avant d’activer le lien. 
      https://www.youtube.com/watch?v=xcmxLrFlV3U


    • medialter medialter 10 décembre 2018 19:08

      @Belenos
      "En même temps, il y en a qui se croient déjà arrivés alors qu’ils ne sont pas encore partis"
      *
      Ha mais y a pire. Y a ceux qui pensent qu’il y a une ligne d’arrivée. Comme dans ce msg smiley


    • medialter medialter 10 décembre 2018 19:11

      @Belenos
      "Avez-vous essayer d’écouter une chanson d’Enrico Macias ?"

      *
      Ha, parce que c’est censé être humain ? smiley


    • Zatara Zatara 10 décembre 2018 19:20

      @medialter
      Une simple hallucination collective utopique, avec suffisamment de connaissance pour comprendre que ça ne tourne pas rond, mais pas assez pour mesurer la puissance et la profondeur de ce broyeur dirigé par des forces infiniment plus intelligentes que la moyenne humaine.

      Ok.

      Serait tu d’accord pour dire que cette puissance (quelqu’elle soit...) ne peut rien contre le saut qualitatif (toute proportion gardée) dans la pensée général qui sous-tend ce mouvement ?

      Et si oui, quel serait la cause de ce saut, si tu devais le résumer trivialement à une seule chose ?

      Depuis combien de temps cette chose existe ?

      (...)


    • Zatara Zatara 10 décembre 2018 19:46

      @medialter
      Déjà chez les grecs, Euripide disait que trop de discernement est néfaste pour l’individu.

      Fais-moi signe quand tu verras trop de discernement où que ce soit...


    • medialter medialter 10 décembre 2018 20:11

      @Zatara
      "Serait tu d’accord pour dire que cette puissance (quelqu’elle soit...) ne peut rien contre le saut qualitatif (toute proportion gardée) dans la pensée général qui sous-tend ce mouvement ?"
      *
      Personnellement, je ne vois aucun saut. Y a rien de plus que la révolte des banlieues de 2005. Là, ils essayent de mettre des mots, maladroitement, en fourre-tout, mais c’est la même impulsion que la banlieue. Les sauvageons ne se faisaient juste pas chier à se donner une consistance. Là, les mecs ont un peu plus de vocabulaire, c’est ce qui crée l’illusion d’un mouvement réfléchi. Parce que si tu veux descendre au fond du pb, il faut descendre beaucoup beaucoup plus profond. Et quand bien même y aurait-il un saut, le broyeur dispose d’un arsenal illimité, en ingénierie sociale, en répression, en manoeuvres politicardes, en pourrissage ...Donc je dirais le contraire, que n’importe quel saut ne pourrait rien contre cette puisssance
      *
      "Depuis combien de temps cette chose existe ?"
      *
      Je ne sais pas ce qu’elle est, mais on peut sentir sa présence dans l’histoire. Par exemple, il n’y a qu’une intelligence supérieure qui peut monter des ingénieries théologiques aussi délirantes que les 3 monothéismes et leur donner tant de puissances sur des millénaires, surtout de nos jours, ce qui vu avec du recul, paraît complètement incroyable. Et pourtant ça fonctionne. Bon, je reconnais qu’avec le crétin de base, ça peut paraitre plus facile que ça n’y paraît. Le faire voter pour l’unique parti bicéphale droite-gauche pendant des décennies, en lui faisant croire à un changement.

      M’enfin y a toute l’illusion du système électoral là-dessous, et cette imposture là, elle s’est savamment montée sur des générations. Ce n’est que mon opinion, mais je dirais que jamais l’humanité ne fut maître de son destin


    • medialter medialter 10 décembre 2018 20:14

      @Zatara
      "Fais-moi signe quand tu verras trop de discernement où que ce soit"

      *
      Avoir une vision conspirationniste, c’est déjà avoir trop de discernement. Et je sais pour en avoir discuté que de nombreux GJ ont une vision très conspi


    • Zatara Zatara 10 décembre 2018 20:16

      @medialter
      ok, merci d’avoir pris le temps.


    • Zatara Zatara 10 décembre 2018 20:30

      @medialter
      Avoir une vision conspirationniste, c’est déjà avoir trop de discernement.
      Et je sais pour en avoir discuté que de nombreux GJ ont une vision très conspi

      ça ne veut rien dire "conspi" en l’état. Non, avoir une vision "conspi" (p.tain, ça veut rien dire) ne signifit pas avoir de discernement. ça montre tout au plus une certaine curiosité mais en aucun cas du discernement.

      Sinon, de ce que j’ai vu, il y a pas mal de type qui ont vu ou lu des trucs sur la construction européenne.. des upr-istes culturels en quelque sorte... et l’autre aspect n’est pas tant "conspi", que très très méfiant à l’égard du pouvoir. Mais si on prends en compte qu’une bonne partie d’entre eux n’a pas voté à la dernière présidentielle, voir à aucune élection (sauf communale) depuis un bon paquet de temps, ça montrarait juste que les abstentionnistes sont des gens très suspicieux... C’est juste ce que j’ai pu voir in situ.


    • Zatara Zatara 10 décembre 2018 20:39

      @medialter
      ... et il va sans dire (pour ce que cela vaut) que je ne suis pas du tout d’accord avec ta façon d’appréhender les GJ, bien évidemment.


    • Belenos Belenos 10 décembre 2018 20:47

      @medialter
      "mais je dirais que jamais l’humanité ne fut maître de son destin."

      Voilà typiquement le genre de formule abstraite ni vraie ni fausse qui n’a pas plus de sens dans sa forme négative que dans sa forme positive. Comment "l’humanité" pourrait-elle être maître de son "destin". C’est quoi, "l’humanité" ? C’est quoi son "destin" ? What the fuck ?

      Retour à une description plus proche de la réalité : Il a existé à différentes époques et dans différentes sociétés des conditions d’existence variables, certaines plutôt confortables, d’autres extrêmement pénibles. L’histoire montre que les êtres humains peuvent volontairement changer leur conditions d’existence, aussi bien sur le plan technique que sur le plan politique, en mieux comme en pire. La question réelle n’est donc pas de savoir si l’on pourra "se rendre maître du destin de l’humanité". Il s’agit plus concrètement de trouver à chaque époque les moyens d’organiser la vie collective de la manière la moins stupide possible et la moins injuste possible. Tout en sachant qu’il y a toujours de la stupidité et de l’injustice dans toutes les organisations sociales humaines, et qu’il s’agit donc seulement de trouver un consensus relativement acceptable, dans les grandes lignes, par la plupart des gens. Quand ce n’est plus acceptable, la population gronde, ronge son frein pendant un certain temps, puis se soulève brusquement et il y a des émeutes, jusqu’à ce qu’on retrouve un accord relativement satisfaisant qui va fonctionner pendant une durée limitée. Rien n’est absolu et rien n’est durable, et ce constat n’est ni idéaliste ni désespérant. 


    • Zatara Zatara 10 décembre 2018 21:07

      @Belenos
      d’ailleurs, dans la vision medialteriene, on oublie même de lui demander pourquoi il n’a jamais fait mention de l’hypothèse d’un mouvement organisé par Macron lui même... A défaut d’être certain de quelque chose, ça aurait eu le mérite d’avancer une vérité : Macron n’a jamais eu autant d’importance et de pouvoir que maintenant, à l’échelle européenne et même occidentale. Et quoi qu’il ne l’utilisera pas jamais pour le seul profit de la France, reste qu’il doit y avoir quelques paires de fesses qui claquent à Bruxelles, et qui prient pour que le petit gars ne fasse pas de vague (malgré lui ou pas), parce que niveau tremplin, pour détester l’UE, ça se pose quand même... un drapeau européen avec des petits gilets jaunes à la place des étoiles...


    • Zatara Zatara 10 décembre 2018 21:31

      je viens de voir "l’allocuation"... et bien, c’est le petit banquier qui est ravi d’enfin commencer les négociations....
      Un tiers sur les violence, un tiers sur 3 mesures, un tiers "je-vous-aime/je-fais-toussa-pour-vous"


    • medialter medialter 10 décembre 2018 21:47

      @Belenos
      "Voilà typiquement le genre de formule abstraite ni vraie ni fausse qui n’a pas plus de sens dans sa forme négative que dans sa forme positive"
      *
      Vrai ou faux j’en sais rien, puisque c’est ma croyance, en revanche dans le contexte que j’ai développé, ça a tout son sens, sauf pour un lecteur de mauvaise foi smiley
      *
      "Il s’agit plus concrètement de trouver à chaque époque les moyens d’organiser la vie collective de la manière la moins stupide possible et la moins injuste possible"

      *
      Ca par contre, ça ne veut strictement rien dire, puisque ce qui est stupide pour les uns ne l’est pas pour les autres, et qui va décider, en fonction de quel ordre, de quelle légitimité, de quels décrêts, de ce qui est stupide ou pas ... Vous peut-être ? Juste ridicule ...


    • medialter medialter 10 décembre 2018 21:52

      @Zatara
      "il n’a jamais fait mention de l’hypothèse d’un mouvement organisé par Macron lui même"
      *
      J’ai évoqué la possible hypothèse conspirationniste, ça comprend l’hypothèse Macoute, ou plus exactement l’hypothèse de la théocratie française. Le dénouement donnera plus d’indications, mais si c’était le cas, ce mouvement serait encore plus un fiasco que s’il avait été spontané


    • medialter medialter 10 décembre 2018 21:54

      @Zatara
      "je viens de voir "l’allocuation"... et bien, c’est le petit banquier qui est ravi d’enfin commencer les négociations....
      Un tiers sur les violence, un tiers sur 3 mesures, un tiers "je-vous-aime/je-fais-toussa-pour-vous""

      *
      T’attendais autre chose ? smiley J’ai même pas regardé


    • barbarello 10 décembre 2018 21:56

      @Zatara

      Je n’écoute plus les allocutions de tous "ces gens là" depuis longtemps ; le simple fait de les voir déployer leurs mensonges et leurs petites manœuvres verbales me donne la nausée et des envies de meurtre ; en outre, c’est une question d’amour propre que de ne plus les laisser m’insulter en direct live, et un devoir personnel de les mépriser. 

      Par contre, je lis après le contenu des interventions, pour me faire mon opinion sur le niveau de pourriture et moi.parait.il.élu.je.vous.chie.à.la.gueule atteint. 

      On a atteint ce soir un niveau assez exceptionnel si on le met en contexte gilets jaunes. N’est ce pas ? 

      J’ai noté aussi que le gros porc Larcher du Sénat a dit que les manifestations devaient cesser (un ordre, sans doute...), que la république et son "ordre" allaient travailler maintenant. 

      La seule bonne nouvelle c’est que macron semble vouloir se promener en province pour prendre les élus locaux pour des trous de balle, ce que beaucoup acceptent sans broncher d’ailleurs, les minables. Mais il y a des chasseurs en province, on ne sait jamais... 


    • Zatara Zatara 10 décembre 2018 22:04

      @medialter
      T’attendais autre chose ?
      évidemment que non, j’étais juste curieux de ses éléments de langage ....


    • Zatara Zatara 10 décembre 2018 22:45

      @medialter
      par contre, la carotte, elle vient des GJ eux mêmes en faites... ceux qu’on a pris pour réagir à chaud sur les différentes chaines... là, on voit toute la limite du discours de X ou Y... Du Vincent Lapierre au service de la Macronerie...


    • barbarello 10 décembre 2018 22:52

      @Zatara

      Reportage tout à fait intéressant de Lapierre, 01122018.
      https://www.youtube.com/watch?v=YCOgNKWeffA


    • Belenos Belenos 10 décembre 2018 23:07

      @medialter
      "sauf pour un lecteur de mauvaise foi"

      Seul un parano imagine un "lecteur de mauvaise foi" sans mobile pouvant justifier la mauvaise foi. Vous pensez que j’essaie de vous vendre une voiture avec un compteur trafiqué ?

      "Ca par contre, ça ne veut strictement rien dire, puisque ce qui est stupide pour les uns ne l’est pas pour les autres, et qui va décider, en fonction de quel ordre, de quelle légitimité, de quels décrêts, de ce qui est stupide ou pas ... Vous peut-être ? Juste ridicule ..."

      Non, c’est pas "juste ridicule", c’est seulement la description factuelle du fonctionnement le plus élémentaire de toute société. Vos questions, elles, sont d’une bêtise affligeante (niveau mental inférieur à 8 ans, l’âge auquel on commence à participer à des décisions collectives). 


    • pegase pegase 11 décembre 2018 00:17

      @medialter
      Tu sais que depuis ta gamelle en parapente, je perçois que t’as du forcer en supplément sur l’absinthe, tu sais ce breuvage interdit parce qu’il n’arrangeait en rien les pb de consanguinité de ta région.
      -
      Une jambe cassée en 33 ans de vol c’est cadeau, et encore c’était au sol, mes ailes ont la réputation de ne jamais tomber ... Jamais ... même en les martyrisant ...

      https://www.youtube.com/watch?v=zeCqh_Kt8DE

      https://www.youtube.com/watch?v=AosdnMX93XU

      https://www.youtube.com/watch?v=TFfMgH6vjh8
       


    • Zatara Zatara 11 décembre 2018 02:11

      @barbarello
      Je suis en train de regarder ton lien.

      Et bon...

      je dois bien l’avouer, le niveau des GJ dans ce V.L. est peut être le plus haut qu’il m’ait été permit de voir du point de vue politique dans l’un de ses "reportages" (toute proportion gardée mais quand même).

      Aussi, ma réflexion n’est pas pertinente.

      Ce que je voulais dire, c’est qu’en faisant un petit tour sur les différente chaines merdiatiques de la télé, qui ont toutes enchainées avec un ou une GJ en direct, juste après "l’allocution", ben, c’était pathétique... un massacre... l’expression, la fluidité, le vocabulaire, les arguments... tous des cassos ou presque.... 2eme manip’ après les 13 minutes de l’autre gosse...


    • BaronRouge BaronRouge 11 décembre 2018 07:18

      @Belenos

      Je trouve ça marrant l’humour cynique. 


    • BaronRouge BaronRouge 11 décembre 2018 07:24

      @Belenos

      "(niveau mental inférieur à 8 ans, l’âge auquel on commence à participer à des décisions collectives)."

      Ah merde, j’ai toujours pensé que les décisions collectives s’arrêtaient après l’âge de 8 ans. 


    • medialter medialter 11 décembre 2018 08:53

      @Belenos
      "niveau mental inférieur à 8 ans, l’âge auquel on commence à participer à des décisions collectives"
      *
      Ha je vois, dans votre délire, on discute du bien-fondé d’une société à 8 ans. Jamais lu une idée aussi con smiley Et à 4 ans, on commence à la ramener sur l’éducation donnée par les parents, non ? Des fois je me demande si vous n’êtes pas proche cousin de notre spécimen des Vosges smiley


    • medialter medialter 11 décembre 2018 08:56

      @pegase
      "Une jambe cassée en 33 ans de vol c’est cadeau, et encore c’était au sol, mes ailes ont la réputation de ne jamais tomber ... Jamais ... même en les martyrisant"

      *
      T’es libre pour un dîner mercredi soir ? smiley


    • medialter medialter 11 décembre 2018 08:57

      @Belenos
      Vous aussi, vous êtes libre mercredi soir ? smiley


    • maQiavel maQiavel 11 décembre 2018 11:09

      @medialter

       

      "Il s’agit plus concrètement de trouver à chaque époque les moyens d’organiser la vie collective de la manière la moins stupide possible et la moins injuste possible" Ca par contre, ça ne veut strictement rien dire, puisque ce qui est stupide pour les uns ne l’est pas pour les autres, et qui va décider, en fonction de quel ordre, de quelle légitimité, de quels décrêts, de ce qui est stupide ou pas ... Vous peut-être ? Juste ridicule ...

       

      ------> C’est ouf merdaterre , tu as poussé l’antipolitisme à ce point-là ? Au point de ne plus saisir des choses aussi élémentaires de la vie politique ? Je ne pensais pas ça possible mais tu arrives encore à m’étonner, je n’ai jamais vu ça …  smiley


    • medialter medialter 11 décembre 2018 11:44

      @maQiavel
      C’est pourtant simple. Allez, une simple question vaut mieux que mille discours. Pour reprendre la très conne dualité de Belenos Juste/injuste smiley le libéralisme est-il un système juste ou injuste ? Putain je sens que je vais m’amuser smiley


    • maQiavel maQiavel 11 décembre 2018 12:22

      @medialter
      Rien que le fait que tu demandes une réponse objective à cette question montre que tu n’as rien compris. Mais c’est bizarre , à lire tes questions , on croirait voir un mec qui vit dans une grotte , qui n’a jamais vécu au sein d’une collectivité humaine et donc qui n’en saisi pas le fonctionnement. 


    • medialter medialter 11 décembre 2018 12:41

      @maQiavel
      Putain l’art de se défiler du politicard. Bon ben si t’es pas foutu de me définir le juste et l’injuste à partir d’un exemple précis, tu me confirmes la vacuité de ton concept smiley Bon, c’est tout ? Fin de la discussion


    • maQiavel maQiavel 11 décembre 2018 13:08

      @medialter

      Je te fais remarquer qu’il n’existe pas de réponse objective à la question que tu poses. Et rien que le fait de ne pas saisir que la justice ou l’injustice relève de l’intersubjectivité au sein d’une communauté humaine, intersubjectivité construite ou à construire politiquement, est très étonnant. Et effectivement, à partir de là, la discussion était déjà terminé avant même de commencer, c’est qu’il faut vraiment tout reprendre à zéro sur le fonctionnement des collectivités humaines. Finalement , l’individualisme poussé à son paroxysme ne permet plus de comprendre ce qu’est un collectif … 


    • Belenos Belenos 11 décembre 2018 13:55

      @medialter

       smiley ha ha  smiley hi hi  smiley ho ho  smiley


    • Belenos Belenos 11 décembre 2018 14:33

      @medialter
      "Bon ben si t’es pas foutu de me définir le juste et l’injuste à partir d’un exemple précis, tu me confirmes la vacuité de ton concept"

      Est-ce que vous pouvez définir à partir d’exemples précis les termes que vous employez vous-même dans votre question :

      1. Qu’est-ce exactement que la "vacuité"  ?
      2. Quel est la définition objective et incontestable de "concept" ?
      3. Que signifie "définir" ?
      4. Quel est le sens objectif de "précis" ?
      5. Quelle signification universelle faudrait-il selon vous donner au verbe "confirmer" ?
      6. Pouvez-vous fournir un exemple de ce qu’est un "exemple" ?

    • Belenos Belenos 11 décembre 2018 14:46

      @maQiavel
      "Finalement , l’individualisme poussé à son paroxysme ne permet plus de comprendre ce qu’est un collectif …"

      Les archives retrouvées de l’enfance de Medialter nous apportent un début d’explication (il faut bien écouter jusqu’à la fin de cet extrait)  :

      "J’avais le sentiment incontestable que le sentiment du juste et de l’injuste n’était plus étranger au coeur de Victor"

       smiley


    • Zatara Zatara 11 décembre 2018 15:01

      @maQiavel
      "Finalement , l’individualisme poussé à son paroxysme ne permet plus de comprendre ce qu’est un collectif …"

      c’est juste qu’il a compris que toute forme de de moralité et de justice élevé en rang de principe, peut se dévoyer dans le cadre de la pratique, en tant qu’entité institutionnalisé, dans le cadre du collectif. En ce sens, la civilisation n’est pas pour lui une preuve d’une évolution, simplement un outil de puissance à double tranchant. Reste alors la passivité des foules, incapable de reconnaitre la bête sous les attraits de l’ange....

      Le problème de medialter, c’est qu’il en fait un principe premier, un absolu metaphysique vertical, appliqué partout et tout le temps...


    • Belenos Belenos 11 décembre 2018 15:06

      @medialter
      "on discute du bien-fondé d’une société à 8 ans."

      Peut-être pas dans le centre spécialisé pour psychopathe précoce où vous avez été placé, surtout si vous étiez attaché en permanence sur une chaise métallique percée avec un masque pour vous empêcher de mordre vos surveillants. Mais pour ceux qui ont eu une vie de famille et une scolarité normale, oui, à partir de 7 ou 8 ans (âge de raison), on commence à tenir sa place dans le groupe familial et on apprend à développer des relations sociales. C’est inévitable si l’on va en classe et si l’on fait du sport ou tout simplement si l’on participe à des jeux au sein d’un groupe d’amis, ce que font tous les petits humains (ou presque). Et le sentiment du juste et de l’injuste, par exemple, est déjà très formé à cet âge. Cela vous étonne ?  smiley


    • Zatara Zatara 11 décembre 2018 15:07

      alors après, il va dire qu’il n’y a pas de morale, ni de justice, que ce ne sont que des outils de contrôle... c’est oublié un peu vite sa propre capacité personnel à pourtant jugé avec ces mêmes "sentiments" moraux ce qui lui apparait comme une morale dévoyé....


    • Belenos Belenos 11 décembre 2018 15:12

      @Zatara
      "c’est juste qu’il a compris que toute forme de de moralité et de justice élevé en rang de principe, peut se dévoyer dans le cadre de la pratique, en tant qu’entité institutionnalisé, dans le cadre du collectif." 

      On comprend tout ça au moment de l’adolescence, à partir de quoi on apprend à faire la part des choses en devenant adulte. 


    • Zatara Zatara 11 décembre 2018 15:38

      @Belenos
      On comprend tout ça au moment de l’adolescence, à partir de quoi on apprend à faire la part des choses en devenant adulte.

      Sauf quand on en fait un principe premier.... par un cheminement intellectuel autrement plus consistant que celui que l’on peut avoir à (diable ! vous ! vous avez osé !!) l’adolescence....
      D’autre part, une pensée de jeunesse, issu d’une intuition, n’est pas forcément la marque d’une bêtise. La bêtise serait de croire qu’elle se suffit en elle même, qu’elle n’a pas besoin de se confronter à autre chose pour l’accepter telle un dogme, et qu’elle doit s’appliquer coute que coute partout en l’état... Ce n’est donc pas une question de maturité, c’est une question d’équilibre.

      Faut croire que medialter à un autre équilibre en tête, bien que je ne pense pas, à titre personnel, qu’il soit civilisationnel. Ce qui, quelque part, est une réduction de la civilisation à ses seuls points négatifs (aussi morbide qu’ils soient).


    • Zatara Zatara 11 décembre 2018 16:53

      eratum

      "Ce qui, quelque part, est une réduction de la civilisation à ses seuls points négatifs (aussi morbide qu’ils soient)."

      ...ce qui est la marque d’une pensée qui, quelque part, réduit la civilisation à ses seuls points négatifs...


    • Belenos Belenos 11 décembre 2018 17:21

      @Zatara
      "Faut croire que medialter à un autre équilibre en tête."

      Ou un déséquilibre. 


    • Zatara Zatara 11 décembre 2018 17:31

      @Belenos
      c’est ce qui est sous entendu de par la suite du post.... mais, encore une fois, sans vouloir défendre medialter, il ne faudrait pas pour autant se satisfaire d’une idéologie de la civilisation fantasmé, ou de ne rien en faire depuis un carcan conservateur, depuis une psychologie rigide ou depuis une peur bien pratique.... Il ne devrait pas y avoir de tabou non plus...


    • Zatara Zatara 11 décembre 2018 17:33

      @Belenos
      .. tout en sachant très bien, d’ailleurs, que vous n’en avez pas vous même pour un certain sujet civilisationnel aujourd’hui tabou


    • medialter medialter 11 décembre 2018 20:44

      @Belenos
      Toute cette bile parce que vous vous êtes engagé dans un délire de maternelle, et le Môsieur a été vexé. Une société idéale est une société où il y a le moins d’injustice possible ... Hahaha smiley Dites-moi, vous avez mis toute votre vie pour la trouver, celle-là, ou c’est à force de faire des brainstormings avec des mômes de 8 ans ? smiley Tellement vide que même votre compères MaQouille botte en touche. Putain les chouardeux, tu m’étonnes de l’immobilisme du merdier avec des gamelles pareilles. Enfin vous m’avez quand même convaincu que vous êtes deux tocards de la politique smiley


    • medialter medialter 11 décembre 2018 20:55

      @Zatara
      "Le problème de medialter, c’est qu’il en fait un principe premier, un absolu metaphysique vertical, appliqué partout et tout le temps"
      *
      Non, la verticalité n’est qu’une conséquence (qui exclut effectivement toute forme d’horizontalité, comme par exemple le bien commun). Le principe premier, c’est la morbidité de la nature humaine, entre une prédation gratuite et une convoitise gloutonne. On néglige souvent cette donnée fondamentale, mais l’humain est une sorte d’hérésie de la nature, une erreur de la création qui n’a pu survivre qu’à raison de s’être souillé lui-même.


    • Belenos Belenos 11 décembre 2018 21:30

      @medialter
      Hahaha  "

      Hihihi   smiley


    • Belenos Belenos 11 décembre 2018 21:32

      @medialter
      "Toute cette bile parce que vous vous êtes engagé dans un délire de maternelle, et le Môsieur a été vexé."

       ?
      Erreur d’interlocuteur ?


    • Belenos Belenos 11 décembre 2018 21:36

      @medialter
      "Une société idéale est une société où il y a le moins d’injustice possible ... "

      C’est votre définition ou bien vous citez quelqu’un ? Vous n’êtes pas très clair. 


    • Zatara Zatara 11 décembre 2018 21:50

      @medialter
      Tu mélanges tout, les phénomènes et les échelles....la morbidité, la prédation, la convoitise n’ont déjà strictement rien à voir entre elles, et ne recouvrent pas non plus la même réalité suivant le degré de grossissement de la loupe... D’autre part, ça ne veut rien dire en l’état, sans contexte. Enfin, la prédation, ou la convoitise peuvent non seulement être positive, mais être parfaitement justifié par le déséquilibre qu’entraine la cause...
      Maintenant, si tu ne parles que pour les hommes, l’Hubris (ou appelle cela comme tu veux, les pathologies ne manquent pas) s’est toujours parfaitement accommodé des paradigmes de son époque pour ""triompher"". Rien de nouveau depuis des milliers d’années. Par contre, c’est une forme de perversion d’imputer aux hommes d’une époque tout le malheur du monde depuis qu’il "est". Tout comme c’est une illusion de croire que tout se joue en une seule génération.


    • Zatara Zatara 11 décembre 2018 21:52

      @medialter
      ... et pire encore, de croire et de faire croire par là même, qu’il n’y a pas de changement autre qu’esthétique, dans le fond.


    • medialter medialter 11 décembre 2018 21:59

      @Belenos
      C’est votre définition ou bien vous citez quelqu’un ?

      *
      Mais je vous cite vous :

      "Il s’agit plus concrètement de trouver à chaque époque les moyens d’organiser la vie collective de la manière la moins stupide possible et la moins injuste possible" smiley (désolé, ce sourire m’échappe à chaque lecture de votre formule)


    • medialter medialter 11 décembre 2018 22:04

      @Zatara
      Tu tronques mes termes (par exemple, j’ai parlé de prédation gratuite, pas de prédation je n’ai rien contre la prédation, elle fait partie de l’équilibre de l’univers, tant qu’elle se produit dans le strict nécessaire). Et je n’ai rien imputé à une époque. Je dis que la morbidité humaine (propension à aller contre la vie, au sens de Nietzsche) est a-temporelle. Pour moi, le principe premier se trouve là


    • Belenos Belenos 11 décembre 2018 22:35

      @medialter

      "Mais je vous cite vous"

      Bien sûr que non, vous ne me citez pas, ni en forme ni en substance. Je n’ai jamais écrit : "Une société idéale est une société où il y a le moins d’injustice possible." 

      Je n’ai pas parlé de "société idéale". C’est vous qui errez dans les limbes de l’idéalisme contrarié (et au passage, c’est vous aussi qui nous cassez visuellement les oreilles avec votre rire satanique jaune bilieux permanent). Pour ma part, j’ai au contraire défini la politique comme une recherche de solutions collectives concrètes les moins mauvaises pour une époque donnée, et j’ai bien précisé que ces solutions ne peuvent être ni parfaites ni éternelles. Pour tout ce qui est commun, "les solutions les moins mauvaises", ça veut généralement dire les moins stupides et les moins injustes pour la plupart des gens (je n’y peux rien, c’est un constat). Il n’y a pas de société "idéale" qui tienne ici. Il y a dans l’histoire humaine des sociétés où l’on estime que la solution "la moins stupide et la moins injuste" consiste, par exemple, à pendre un voleur de cheval, à couper la main d’un cambrioleur ou à faire bouillir un homosexuel dans une marmite.  


    • Zatara Zatara 11 décembre 2018 22:47

      @medialter
      Je dis que la morbidité humaine (propension à aller contre la vie, au sens de Nietzsche) est a-temporelle. Pour moi, le principe premier se trouve là
      Pourquoi un seul principe ? tout marche par paire. Il y a un principe premier chez l’homme, si tu veux, mais il y en a un aussi chez la femme...
      le principe premier chez l’homme est celui de la jouissance. Quel différence en terme de dopamine entre un héroïnomane et un trader ? entre un homme de Davos et un maitre chien ? entre un masochiste et un coureur de marathon dans le désert ? Ce que tu appelles morbidité n’est qu’une résultante systémique.


    • Belenos Belenos 12 décembre 2018 02:26

      @Zatara

      Morbidité : État de maladie, déséquilibre psychique ou mental plus ou moins profond. http://www.cnrtl.fr/definition/morbidit%C3%A9

      La "morbidité" ne peut pas être le principe premier d’une forme de vie, puisqu’elle est par définition (celle du dictionnaire) un défaut de vitalité. La vie n’entretient pas la morbidité, aucune forme de vie n’est donc morbide en soi. Un être humain est dans un état morbide quand la nature humaine ne s’exprime pas pleinement en lui, donc par manque d’humanité, physiquement ou psychiquement. Et quand une forme de morbidité (donc une maladie) apparaît dans un corps humain, le principe vital tend à la repousser, puis éventuellement à empêcher ce corps de se reproduire avec son anomalie. Si, finalement, la nature ne peut rétablir la santé fondamentale d’un corps malade, elle l’abandonne à la mort pour le recycler. Déclamer que l’espèce humaine est "une maladie de la nature" n’est que de la petite prose sous-nietzschéenne qui accompagne la période des crises d’acné juvénile, le moment où l’on dessine des têtes de mort sur son classeur de collège en boudant et en se prenant pour l’agent Smith de Matrix.  smiley 

      En revanche, les sociétés humaines, en tant qu’elles ne sont pas des systèmes vivants (au sens biologique), peuvent reproduire des modèles de morbidité, des systèmes pervers, des pathologies mentales. Nous en avons souvent parlé sur Ago et vous savez que cela est mis en évidence, par exemple, dans le livre consacré à la ponérologie d’Andrew Lobaczewski. 
      https://perversionnarcissiqueetpsychopathie.com/2015/12/02/la-ponerologie-politique-etude-de-la-genese-du-mal-applique-a-des-fins-politiques-une-psychologie-du-complot-13/

      D’où l’intérêt de comprendre ce que pourrait être une société vivante, un véritable organisme social. Parce que celui-ci repousserait la morbidité tout comme notre corps la repousse... ou meurt. 


    • Zatara Zatara 12 décembre 2018 14:16

      @Belenos
      Excellent


    • Zatara Zatara 12 décembre 2018 14:23

      @Belenos
      Juste un truc pour bien me faire comprendre à partir de votre excellent post :
      les "sociétés" humaines, en tant qu’elles ne sont pas des systèmes vivants (au sens biologique), peuvent reproduire des modèles de morbidité, des systèmes pervers, des pathologies mentales.

      Ce n’est pas "peuvent reproduire", c’est "produisent".

      ....Et medialter ne peut pas se réclamer de Nietzsche en définitive...


    • Belenos Belenos 12 décembre 2018 22:59

      @Zatara
      Oui, les sociétés produisent ces modèles morbides, mais je voulais insister sur le fait que les sociétés peuvent les perpétuer comme norme invisible (ce qui est plus sournois). Tandis que la puissance vitale de la nature peut aussi produire par accident des "anomalies" plus ou moins drôles ou monstrueuses (une chèvre à 5 pattes), mais elle met alors une limite à leur perpétuation, par la mort ou par l’infertilité. Les chèvres à 5 pattes ne font pas des associations pour normaliser leur anomalie et réclamer le droit d’avoir des chevreaux à 5 pattes.  smiley


    • Zatara Zatara 13 décembre 2018 01:22

      @Belenos
      Oui, les sociétés "produisent" ces modèles morbides, mais je voulais insister sur le fait que les sociétés peuvent les "perpétuer comme norme invisible" (ce qui est plus sournois).

      Absolument...

      Tandis que la puissance vitale de la nature peut aussi produire par accident des "anomalies" plus ou moins drôles ou monstrueuses (une chèvre à 5 pattes), mais elle met alors une limite à leur perpétuation, par la mort ou par l’infertilité. Les chèvres à 5 pattes ne font pas des associations pour normaliser leur anomalie et réclamer le droit d’avoir des chevreaux à 5 pattes.

      C’est vrai mais c’est une façon réductrice d’appréhender le problème. C’est une vision exclusive qui essentialise la nature (voir la fantasme en tant que déesse toujours positive, allant jusqu’à lui conférer une morale), et la mets en opposition avec la dualité de l’homme (et j’entends par là, plus précisément, qu’elle rentre en opposition avec une partie jugé "immorale", "inhumaine", ou appelez là comme ça vous chante, de cette dualité)...ce qui revient à considérer que les erreurs produites par l’homme, quelle qu’en soit l’échelle, sont non seulement contre-nature (de l’ordre du sacrilège pour un mystique) mais également de l’ordre du sur-naturel (comme des actions dont les origines ne seraient pas de "ce monde") ... ce qui revient, évidement, à voir la chose comme une dualité bien/mal.

      Alors, bien que je sois un fervent défenseur de la seule et unique trilogie de starwars depuis mes 8 ans, j’ai passé l’âge de m’en tenir à cette seule grille de lecture dogmatique et menant tout droit à la plus stupide des pensées, comme tout un chacun peut le voir là, là et ici et là,et....

      Aussi, la nature "produit" naturellement (ou non naturellement), des variantes....des variations légères génétiques, invisibles et n’ayant pas d’impact à l’échelle d’un corps, jusqu’à la mutation fonctionnelle, visible ou invisible, en passant par tout l’éventail des bizarreries sans lendemain ( du genre de votre chavrou nucléaire à 5 pattes que la nature fini par résorber d’elle même —d’ailleurs, on pourrait tout aussi bien inversé cette vue en déclarant l’incroyable capacité qu’à la nature de produire de la conformité...).

      Alors, ces variantes peuvent être des chavrous thermonucléaires fluorescents à 5 pattes, certes... mais aussi des sociopathes à l’esprit très fin. Et, pour en finir enfin avec ce post prétentieux et lourd, là ou je voulais en venir : la sociopathie n’implique pas une quelconque stérilité à l’âge adulte....

      avec sous titre fr : https://www.youtube.com/watch?v=xYemnKEKx0c


    • Belenos Belenos 14 décembre 2018 00:33

      @Zatara
      "C’est vrai mais c’est une façon réductrice d’appréhender le problème. C’est une vision exclusive qui essentialise la nature (voir la fantasme en tant que déesse toujours positive, allant jusqu’à lui conférer une morale)". 

      Disons plus simplement que c’est la nature qui a le dernier mot pour tout ce qui touche à la vitalité (impossible d’être vivant en dehors de la nature). Mais il n’y a pas là de moralité. La nature c’est aussi le tigre qui bouffe un enfant ou la tempête qui engloutit un équipage d’honnêtes marins (faut aussi que tigres, requins et crabes puissent se nourrir). 


    • Zatara Zatara 14 décembre 2018 00:56

      @Belenos
      Disons plus simplement que c’est la nature qui a le dernier mot pour tout ce qui touche à la vitalité (impossible d’être vivant en dehors de la nature). Mais il n’y a pas là de moralité. La nature c’est aussi le tigre qui bouffe un enfant ou la tempête qui engloutit un équipage d’honnêtes marins (faut aussi que tigres, requins et crabes puissent se nourrir).

      Et bien justement... dans ce cadre les sociopathes ont toutes leurs places... n’est ce pas là un paradoxe quand on voit l’évolution global de la vie sur terre ?? Si vous l’admettez, alors la civilisation porte intrinsèquement la marque d’une apocalypse


    • Belenos Belenos 14 décembre 2018 04:23

      @Zatara
      "Si vous l’admettez, alors la civilisation porte intrinsèquement la marque d’une apocalypse"

      Comme je le disais dans mon message initial, les sociétés humaines peuvent générer et reproduire des pathologies qui seraient beaucoup plus rapidement limitées dans la nature. Néanmoins, il faut ajouter que la civilisation peut aussi créer et faire évoluer quelque chose que la nature ne peut pas inventer elle-même (sans passer par l’humain) : la culture (la philosophie, les sciences et les arts). L’humanité n’est donc pas seulement une abomination, car tout en étant vulgaire, malsaine ou carrément infernale par privation de l’innocence et de la grâce naturelle, elle est aussi la promesse d’une surnature, un rêve que ferait la nature de son propre dépassement. La question de savoir si, en nous éloignant du giron de la nature pour construire une culture, nous gagnons ou perdons quelque chose, reste ouverte. Je ne pense pas qu’on puisse y répondre intellectuellement en profondeur. C’est l’existence humaine et l’histoire qui répond. 


    • Zatara Zatara 14 décembre 2018 17:15

      @Belenos

      Comme je le disais dans mon message initial, les sociétés humaines peuvent générer et reproduire des pathologies qui seraient beaucoup plus rapidement limitées dans la nature.

      Ce que j’essaye de vous dire, c’est que cela n’effleure qu’un aspect...

      cette phrase est juste, dans le sens commun, mais revient à ne considérer qu’un seul aspect de la "chaine alimentaire" (que celle ci soit physique ou "spirituelle"—d’autre dirait psychologique exemple : grippe ou mème) et en ce sens, cette phrase non seulement, n’est que la description partielle d’un épiphénomène, mais mélange 2 aspects : le déploiement, la taille et la vitesse d’un réseau d’une part, et le type d’information (et, en particulier, la capacité de celle ci à impacter dans le temps chacun des "terminaux" à court, moyen, long terme, voir trans-générationnel) ...

      Donc, si on considère les sociétés humaines sous le seul prisme des connexions (de leurs vitesses et de leurs forces, et des paradigmes qui en résultent —de l’utilisation de la parole et de la mémoire comme support religieux civilisationnel, à l’avènement du numérique—), en tant qu’outil de terrassement de la psyché permettant des changements de comportements (qui peuvent aussi se traduire par un diktat légitime, tel un ancêtre du contrat social), alors on peut tout aussi bien dire, que d’un point de vue scientifique, c’est un réseau qui, même en prenant en compte sa taille dans le calcul, n’a rien de surnaturel. La vitesse de déploiement d’un champignon (à échelle équivalente) est certainement plus rapide (à confirmer quand même), ou celle d’un réseau nerveux.... A partir de ce constat, on peut donc séparé ce qui est de l’ordre de la progression du réseau (ainsi que la vitesse de transmission de l’info), et le seul fond idéologique, dans une critique philosophique et politique.

      Pour résumer trivialement ce pavé indigeste : le réseau ne fait pas la pathologie, mais lui permet de se déployer plus efficacement, voir, lui permet d’en multiplier les effets, en surfant sur des phénomènes psychologiques de masse, de foule....tel que, par exemple, le pouvoir de la nouveauté (bombe informationnel, ou le buzz n’est qu’une facette) et le mimétisme (Girard).

      Donc il faut commencer déjà à bien distinguer ce qui relève du réseau de ce qui relève purement de pathologie (encore une fois soit physique, soit psychologique), car parler de vitesse revient à parler de réseau, et en aucun cas de la pathologie original....

      Néanmoins, il faut ajouter que la civilisation peut aussi créer et faire évoluer quelque chose que la nature ne peut pas inventer elle-même (sans passer par l’humain) : la culture (la philosophie, les sciences et les arts).

      Vous séparez, en fait, l’homme et la nature, là ou je sépare le spirituel (l’invisible) de la matière et de ses lois...

      L’homme est nature ET spirituel. Tout le problème est de comprendre qu’il bafoue son pouvoir spirituel, et la plupart du temps sans s’en rendre compte, pour justifier un besoin naturel qu’il ne souhaite pas voir en lui. Autrement dit, le pouvoir spirituel est mis au service des plus bas instincts corporels, la plupart du temps de manière inconsciente, quand ce n’est pas par perfidie ou par bêtise...

      L’humanité n’est donc pas seulement une abomination, car tout en étant vulgaire, malsaine ou carrément infernale par privation de l’innocence et de la grâce naturelle, elle est aussi la promesse d’une surnature, un rêve que ferait la nature de son propre dépassement.

      Déjà, pour ce que cela vaut, j’estime que le terme "humanité" est un mème en lui même. Non pas que je souscrive à une quelconque compétition raciale (à coup de QI, de sport, ou de taux de mélanine, et mon Q sur la commode)...non, c’est par simple désir d’éliminer tout ce qui est comédie.... Tout comme vous, pour le mot "peuple" (avec lequel, personnellement, je n’ai aucun problème à partir du moment ou on est capable d’en comprendre la version actualisé culturelle), j’ai un profond mépris pour tout ce qui se réclame de ce mot, aussi idéalisé que fondamentalement creux, mettant dans le même panier des cultures aussi diverses, que fondamentalement contraire.

      Attention quand même ici, ce n’est pas un passe droit pour se foutre sur la gueule pour des questions d’antagonisme culturel. Pas du tout. Au contraire, chaque culture à le droit d’exister comme bon lui semble. Mais qu’on arrête de prétendre qu’elles peuvent vivre côte à côte, alors que l’histoire dégueule d’exemple.... Aussi, vous comprendrez aisément pourquoi votre phrase, bien que j’en saisisse le sens, n’exprime rien pour moi.
      Reste le côté poétique "un rêve que ferait la nature de son propre dépassement".. Outre le fait que c’est une très belle phrase, vous finissez par admettre que cette sur-nature n’est qu’un fantasme. Et donc qu’elle restera, à la fin, terriblement naturel.
      Il y a l’aspect fantasmé de ce que nous croyons voir de la civilisation, et il y a une réalité naturelle. Comme on pourrait fantasmé avec un regard religieux en voyant une fourmilière ou une termitière....

      La question de savoir si, en nous éloignant du giron de la nature pour construire une culture, nous gagnons ou perdons quelque chose, reste ouverte. Je ne pense pas qu’on puisse y répondre intellectuellement en profondeur. C’est l’existence humaine et l’histoire qui répond.

      Tout est là en effet... encore faudrait il avoir des intellectuels qui mettent à jour le tableau, avec tout ce que cela comporte...


Réagir