lundi 11 janvier - par mat-hac

Trump banni des réseaux sociaux : « La mort du Premier amendement »

Après la suspension des comptes de Donald Trump sur plusieurs réseaux sociaux, le pouvoir des GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon), inquiète la classe politique. Alexis Poulin, éditorialiste, revient sur ces craintes.



38 réactions


  • ezechiel ezechiel 11 janvier 20:00

    Une véritable machine totalitaire s’est mise en place. Résultat de la mondialisation par la faute de nos gouvernements qui ont donné clés en main le pouvoir à ces monstres tentaculaires qui décident qui a le droit de parler et qui a le droit de se taire sans aucune justification, ou par des justifications bidons.

    Les GAFAM ont même mis hors service les réseaux sociaux alternatifs comme Parler ou Gab qui sont maintenant indisponibles !

    Le pire, c’est que les gouvernements laissent faire. Ils ne devraient autoriser l’utilisation de ce type de service en France que par l’imposition d’une charte d’utilisation, qui interdirait de bannir un utilisateur sans décision de justice française.


    • Gollum Gollum 11 janvier 20:09

      @ezechiel

      Les GAFAM ont même mis hors service les réseaux sociaux alternatifs comme Parler ou Gab qui sont maintenant indisponibles !

      Pour Parler c’est exact. Pour Gab c’est faux. Ce dernier a ses propres serveurs et est donc indépendant. L’indisponibilité est due à une surcharge due à une demande explosive.. Donc rien à voir avec la censure.

      Prière de na pas colporter de fake news y en a déjà assez comme cela.

      D’autre part un catho revendiquant la liberté d’expression ça m’a toujours fait marrer...


    • ezechiel ezechiel 11 janvier 20:18

      @Gollum "Ce dernier a ses propres serveurs et est donc indépendant. L’indisponibilité est due à une surcharge due à une demande explosive.. Donc rien à voir avec la censure."

      Vrai, je n’avais pas vu, je ne comprenais pas le blocage... 10 000 nouveaux utilisateurs par jour depuis l’éviction de Trump de Twitter !

      -------------
      "D’autre part un catho revendiquant la liberté d’expression ça m’a toujours fait marrer..."

      Je suis contre la liberté d’expression, et je n’ai jamais rencontré une personne qui soit pour la liberté d’expression.
      Dans toute société organisée, la liberté d’expression est interdite, sinon, tout le monde ferait n’importe quoi et ça serait en quelques heures la guerre civile et l’anarchie !
      Après, tout dépend où on place le curseur, et c’est ce que je critique, ce que font les GAFAM contre Trump et des milliers de collaborateurs est méprisable et abject.


    • yoananda2 11 janvier 20:33

      @ezechiel
      ben les GAFAM c’est précisément ce qu’ils disent faire : limiter la liberté d’expression de Trump et des déplorables pour éviter une guerre civile.
      On exactement dans le cas que tu décris.
      Sauf que, sauf que ...
      ça pourrait bien être la goute d’eau qui la déclenche cette fameuse guerre civile.
      Les fournisseurs d’accès du Nord Idaho viennent de bloquer Facebook et Twitter à cause de leur censure ! lol


    • ezechiel ezechiel 11 janvier 20:35

      @yoananda2 "ben les GAFAM c’est précisément ce qu’ils disent faire : limiter la liberté d’expression de Trump et des déplorables pour éviter une guerre civile."

      Qu’a dit Trump qui pourrait déclencher une guerre civile ?


    • yoananda2 11 janvier 20:41

      @ezechiel

      Qu’a dit Trump qui pourrait déclencher une guerre civile ?

      t’étais ou ces 4 dernières années ? Et le 6 janvier ?


    • ezechiel ezechiel 11 janvier 20:46

      @yoananda2 "t’étais ou ces 4 dernières années ? Et le 6 janvier ?"

      Peu importe où j’étais, ça ne change rien à l’affaire, Trump ignore même mon existence.
      Pourquoi vous ne répondez pas à la question : Qu’a dit Trump qui pourrait déclencher une guerre civile ?


    • yoananda2 11 janvier 20:57

      @ezechiel

      Pourquoi vous ne répondez pas à la question

      Je n’ai pas répondu (directement) parce que j’ai répondu (indirectement).

      Je vais pas te faire une explication de texte des 4 dernières années.

      Tu prends tout littéralement. T’es un bot ou quoi ?


    • ezechiel ezechiel 11 janvier 21:25

      @yoananda2 "Je vais pas te faire une explication de texte des 4 dernières années.Tu prends tout littéralement. T’es un bot ou quoi ?"

      Je veux que vous répondiez à une question précise, c’est tout, c’est si difficile à comprendre ?
      Pour bannir une personne, il faut une justification précise, pas des explications à l’emporte-pièce.

      Si Twitter décide demain de vous bannir définitivement de leur service parce que vous êtes un pédophile, il faut qu’il le prouve, avec des arguments précis, sourcés et vérifiables.

      C’est pareil pour Trump, son compte Twitter était suivi par 88 millions d’abonnés. Du jour au lendemain, Twitter décide de le bannir. 

      Donald Trump a été banni officiellement de Twitter pour « risque d’incitation à la violence », avec pour seule justification les deux tweets suivants publiés le 8 janvier :
      « Les 75 millions de grands patriotes américains qui ont voté pour moi, l’Amérique d’abord, faire de l’Amérique à nouveau un grand pays, auront une grande voix ouverte pour le futur. Ils ne seront pas traités irrespectueusement ou injustement en aucune manière ou en aucune forme. »
      et 
      « À tous ceux qui m’ont demandé, je n’irai pas à l’inauguration du 20 janvier »

      Il n’y a là rien de menaçant ou appelant à la violence, à la haine ou à la guerre civile.
      Le bannissement de Twitter pour ces propos est tout simplement une aberration et une volonté politique assumée de détruire socialement et d’ostraciser Donald Trump.
      Des milliers de comptes référençant Donald Trump ont également été bannis sans aucune raison.


    • ezechiel ezechiel 11 janvier 22:44

      @yoananda2
      Quand Démocrates, célébrités et gens de médias appelaient à l’insurrection et aux violences envers Trump et ses partisans.
      Inutile de dire qu’aucune de ces personnalités n’a vu son compte banni par Twitter.


    • Sentero Sentero 11 janvier 22:53

      @ezechiel
      .
      Personnellement je n’ai pas Tweeter Facebook et tous ces foutus réseaux sociaux qui participent à la réduction de la pensée et je considère que les hommes et femmes politiques devraient bien se garder de les utiliser car cela galvaude complètement leurs discours... donc si Trump ne tweet ni ne facebook plus cela ne pourra que lui en être bénéfique.
      .
      Cela étant ce sont les gens qui tweetent googlent fecebookent etc etc compulsivement qui ont donné leur pouvoir aux GAFAMS... il est très facile de leur retirer ce pouvoir... il suffit de ne plus utiliser leurs services et d’en créer d’autres... mais cela demande de s’organiser sans chercher la facilité et la paresse intellectuelle.


    • pegase pegase 12 janvier 18:57

      @Sentero
      -
      Ces réseaux ne sont pas utilisés que par des particuliers, la plupart des entreprises ont un compte facebook ...

      l’upr a un compte facebook

      et je ne vois pas en quoi ils seraient réducteurs de la pensée, ce sont des forums comme les autres, un peu plus interactifs qu’AVTV mais sans plus ...


    • Garibaldi2 13 janvier 12:11

      @ezechiel

      Plutôt que d’aller pleurnicher sur le bannissement de Trump, qui possède une service de communication qui lui donne accès aux médias main stream, vous feriez mieux de vous préoccuper de la censure sur Avox, où un rédacteur peut bannir un contradicteur sans possibilité d’appel de ce dernier, et en violation même de la charte ; Et en plus, Avox est le produit d’une fondation, reconnue d’utilité publique en Belgique, qui écrit sans rire que : ’’Le site AgoraVox est géré par la Fondation AgoraVox, reconnue d’utilité publique. Ses principales missions sont l’information à l’égard du public et le soutien à la liberté d’expression.’’.


  • agent ananas agent ananas 11 janvier 20:54

    Il y a le second amendement pour sauver le premier ! ...


  • joelim joelim 12 janvier 00:50

    Trump était un des rares wesphaliens / souverainisres parmi les dirigeants occidentaux, ça explique son rejet, de plus son succès sur les RS effrayait. Et oui Trump est resté populaire, c’est un paléo-conservateur, jacksonien, partiellement protectionniste, anti-guerre, mais on ne va bientôt plus pouvoir le dire, alors que les "vote spikes" sont peu justifiées à mon goût (les procurations traitées à part, mouiiiii) et que les médias subventionnés par nous même nous mènent légèrement en bateau, en soi cela justifie pour refuser le bashing anti-Trump et donc d’être pro. L’esprit de contradiction smiley


  • sls0 sls0 12 janvier 08:27

    Qu’ils fassent ce qu’ils veulent ces réseaux sociaux, je tiens trop à ma liberté de pensée, je n’ai pas envie d’être formaté, je ne vais pas dessus.


  • matounet matounet 12 janvier 10:11

    Trump banni ainsi que 70.000 de ses fans ?

    Biden et les démocrates Américain sont des dangers pour nos libertés, Macron leur emboite le pas ?


  • JL 12 janvier 11:19

    Sauf erreur, je ne suis pas juriste, ce bannissement s’apparente à un refis de vente.

     

    « Le refus de vente est le fait de refuser la vente d’un produit ou la prestation d’un service à un professionnel ou un consommateur. Cela constitue une infraction qui est sanctionnée pénalement. Le professionnel peut déroger au principe s’il a un « motif légitime (comportement insultant du consommateur, etc.) ». »

     

    En France

    « La discrimination définie aux articles 225-1 à 225-1-2, commise à l’égard d’une personne physique ou morale, est punie de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende lorsqu’elle consiste :

    1° A refuser la fourniture d’un bien ou d’un service […]

    Lorsque le refus discriminatoire prévu au 1° est commis dans un lieu accueillant du public ou aux fins d’en interdire l’accès, les peines sont portées à cinq ans d’emprisonnement et à 75 000 euros d’amende. »


    • Garibaldi2 13 janvier 12:16

      @JL

      Et Twitter vend quoi ? Quel est le catalogue de ses produits ou de ses prestations ? Quels sont ses tarifs ?


  • alanhorus alanhorus 12 janvier 11:34

    https://reseauinternational.net/linvasion-du-capitole-une-psyop-classique-au-grand-jour/

    Ce serait les attifas qui étaient à la manœuvre avec complicité de la police du capitol.

    Une vidéo assez choquante ou l’on voit le tueur qui tire sur cette femme supportrice de Trump ’visiblement ciblée’ le type n’est pas un policier porte un casque et une arme munit d’un silencieux

    https://www.youtube.com/watch?v=o_lEv31dn6I

    https://www.youtube.com/watch?v=llLNxZ008zU

    https://www.nytimes.com/2021/01/07/us/who-was-ashli-babbitt.html

    https://www.politifact.com/factchecks/2021/jan/08/jonathan-brostoff/capitol-police-not-secret-service-shot-and-killed-/

    Cette femme qui a travailler durant un quinzaine d’année dans l’armée américaine a été sciemment assassiné par un agent secret et non un policier du capitol comme il est dit officiellement. Ce meurtre est donc prémédité et ashli babbit à été ciblée pour rejeter la faute sur Donald Trump.

    Sur cet article il y a une vidéo de la chaine Bling Entertainment


    • alanhorus alanhorus 12 janvier 12:07

      En fait politicfact est un site de désinformation.
      https://www.standard.co.uk/news/us-politics/woman-shot-capitol-riots-ashli-babbit-b736886.html
      Selon Fox 5, le mari de Mme Babbitt n’est pas allé à Washington DC.

      Il a déclaré à la KUSI News que Mme Babbitt était une fervente partisane de M. Trump et qu’elle était "une grande patriote pour tous ceux qui la connaissaient".

      Un partisan de M. Trump qui a été témoin de la fusillade a déclaré "Nous avions pris d’assaut les chambres à l’intérieur et une jeune femme s’est précipitée vers les fenêtres. Un certain nombre de policiers et de membres des services secrets nous ont dit "reculez, descendez, dégagez". Elle n’a pas écouté l’appel et alors que nous nous sommes précipités pour attraper les gens et les tirer vers l’arrière, ils lui ont tiré dans le cou et elle m’est retombée dessus.


  • Jean Ducoin 12 janvier 12:24

    Tiens donc, comme c’est bizarre :

    https://www.whitehouse.gov/briefings-statements/president-donald-j-trump-approves-district-columbia-emergency-declaration/

    District of Columbia, c’est Washington DC.


    • Pyrathome Pyrathome 12 janvier 14:44

      @Jean Ducoin

      Personnellement, quelque chose me dit que tout ne va pas se passer comme certains espéreraient que cela se passe, je peux me tromper, mais cet empressement à vouloir destituer le président une semaine avant la fin de son mandat révèle en fait beaucoup de choses, en autres la peur, la clique à Robinette n’est pas tranquille, off course !  smiley


    • Jean Ducoin 12 janvier 14:49

      @Pyrathome
      Trump aime le Texas et the Alamo.

      Possiblement, suivre Night76, mercredi 6 janvier.


    • louis 12 janvier 15:00

      @Pyrathome
      Trump a une très grande gueule et il est sujet a raconter beaucoup de très gros bobards , il aurait du se méfier des taiseux qui je pense lui ont mis bien profond mais quand on est con on est con et pour lui c’est de naissance .


    • sls0 sls0 12 janvier 15:06

      @Jean Ducoin
      Une preuve de plus qui démontre que Trump est bon pour la camisole.

      CNN a eu plus de téléspectateurs avec le 6 janvier qu’avec le 11 septembre.
      Les p’tites folies de Trump auraient plus d’impact sur les américains que le 11 septembre ?
      Jusqu’au 20 janvier l’Iran se tient prête à raser les 54 bases US à sa portée, ils doivent avoir des psychiatres parmi leurs conseillers.


    • Jean Ducoin 12 janvier 15:31

      @sls0
      Vous avez des nouvelles de Pelosi dans vos recherches plutôt ? Je cherche Pelosi depuis hier. Sans blague ni ironie.


    • sls0 sls0 12 janvier 15:37

      @sls0
      Où je vivais avant beaucoup étaient armés. Genre de personnes pas trop intéressantes.
      Plutôt de leur interdire ma porte je leur demandais si le flingue était une surcompensation à leur coté "p’tite bite". C’était encore plus efficace quand c’était un gonzesse qui posait la question.

      Trump ces derniers jours ça déraille pas mal. Du coup j’ai essayé de trouver du médical sur le bonhomme, j’ai trouvé ceci.
      https://www.revmed.ch/RMS/2017/RMS-N-553/Donald-Trump-sa-maladie-mentale-et-nous

      Dans le texte ça parle du coté p’tite bite de Trump et ses supporters.


    • sls0 sls0 12 janvier 15:49

      @Jean Ducoin
      Pour Nancy Pelosi en faisant une recherche sur les dernières 24h, il y a de quoi lire.
      Elle a un problème à résoudre : Biden a promis de résoudre le problème covid en moins de 100 jours.
      CNN a eu plus de télespectateurs le 6 janvier que le 11 septembre. Les américains attendent une réponse, Trump ne doit pas rester impuni.
      Le problème c’est que l’histoire Trump risque de déranger l’histoire des 100 jours qui demande de se serrer les coudes.
      Comment faire ? Ca cogite, Pelosi cogite, les déclarations fracassantes c’était après le 6, maintenant c’est trouver des solutions.


    • Jean Ducoin 12 janvier 15:57

      @sls0
      https://vault.fbi.gov/thomas-dalesandro-jr/thomas-d-alesandro-jr.-part-01-of-01/view

      Non, mais surveillant ça plutôt : déclassification FBI de mercredi dernier. Pourtant, c’était pas son anniversaire. De plus, des garnements lui ont piqué son portable (+d’autres, à droite ou gauche).

      L’ancien maire de Baltimore, c’était son père, et elle s’appelait comme ça avant son mariage.


    • sls0 sls0 12 janvier 16:49

      @Jean Ducoin
      1945, le portable n’était pas trop à la mode et pour certaines pages de l’encre qui tienne dans le temps aussi.


  • berry 12 janvier 15:53

    Echec et mat demain ?

    Des internautes font des rapprochements entre des messages énigmatiques de Q parus il y a tout juste 3 ans et la situation actuelle.

    https://twitter.com/NicolasPichot6/status/1348739371319623692


    • sls0 sls0 12 janvier 15:56

      @berryQ7
      Les rois de la pareïdolie les adeptes Qanon.


    • Jean Ducoin 12 janvier 16:05

      @berry
      Ah oui, vous ça pourrez vous intéresser :
      Conspiracy theory ... ou pas ...
      Operation Overlord :
      Suivre Secretary Pompeo.

      Time lap depuis ce matin (US) : 30 mins flat.

      Les messages on s’en fout, c’est la fréquence le sujet.


    • Garibaldi2 13 janvier 17:45

      @Jean Ducoin

      Et en français, ça donne quoi ?


    • Jean Ducoin 14 janvier 03:39

      @Garibaldi2
      Ah !

      Compte tweeter de Sercretary Pompeo.

      Depuis 3 jours, comme si il faisait un récapitulatif de son passage aux affaires étrangères. Il tweete avec intensité (c’est un verbe, il parait).

      Ces 3 jours (journée ouvrable), un tweet toutes les 30 minutes. Pas 29, pas 31, quoiqu’il y ait quelques irrégularités, intentionnelles, ou pas. C’est suffisamment étrange pour se dire que ce n’est pas dû a un méchant traumatisme qui l’aurait frappé sur le haut du crâne à West Point, et dont ceci serait l’expression en séquelles.

      Précision militaire, en apparence inutile. Surveiller si le rythme s’accélère, juste au cas où.

      Une chose que certains ont peut-être lu :
      Futur proves past.


    • Garibaldi2 16 janvier 14:57

      @Jean Ducoin

      J’ai bien peur que votre problème mental ne se soigne pas !


Réagir