lundi 11 octobre - par mat-hac

Taxation à 15% des multinationales : est-ce vraiment une révolution ?

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a fait savoir le 8 octobre que 136 pays s'étaient mis d'accord sur une imposition minimale de 15% sur les multinationales. Jean-Paul Tchang, spécialiste en économie et co-fondateur de la Lettre de Chine, et Frédéric Boccara, économiste et membre des Economistes atterrés, craignent que la mesure soit loin d'être révolutionnaire et entraîne une augmentation de la pratique de l'optimisation fiscale de la part de ces entreprises.



5 réactions


  • Parrhesia 11 octobre 19:08

    Ce genre de taxation n’est ni une révolution ni une solution valable à elle seule sur le long terme.

    Ce n’est qu’un leurre de plus tendant à faire perdurer encore quelques temps une situation socio-économique et politique internationale de plus en plus scabreuse bien que toujours largement profitable aux tenants du capitalisme financiarisé !!!

    Et ce sont ceux-là qu’il faut maintenant virer fissa fissa afin de revenir aux pratiques socio-économiques des années 50/60 et à celles du capitalisme industriel régulé.

    Seul un retour (partiel) sur les pratiques de ce passé permettra d’assurer une transition viable entre la chienlit mondialiste actuelle et la civilisation de la robotique, et de l’Intelligence Artificielle à défaut d’intelligence tout court.

    Ce que ne semblent pas très bien comprendre ni admettre les rongeurs aux commandes de la planète bleue.


  • Stupeur Stupeur 11 octobre 19:44

    Attention ! Anomalie spatio-temporelle détectée dans la vidéo !

    Saurez-vous la retrouver (avant la réinitialisation de la Matrice) ? smiley


    • Stupeur Stupeur 12 octobre 16:07

       à 0:17 la vidéo montre des images de Macron datées du 14 décembre 2021...
       
       #BugDansLaMatrice smiley


  • sls0 sls0 11 octobre 19:50

    150 milliards c’est une sacrée somme.

    Comme c’est 3,5 fois les cadeaux qu’a fait Macron aux plus riches, ils ne vont pas en mourrir.


  • Zip_N 12 octobre 14:26

    Vertueux ou non, il faut attendre le résultat de l’expérience. Les multinationales, font leur bénéfices sur les consommateurs et ménages qui achètent la marchandise. Se sont les consommateurs moyens qui vont payer les 15%, et les multinationales verront diminuer leur profits diminuer et resserreront leur mailles du filet en augmentant les tarifs pour rattraper les 15% de bénéfices qui vont manquer à leur profit. Plus cher veut dire moins d’offre et demande pour les consommateurs du monde les plus pauvres. Méthode qui aide les états riches qui vont pouvoir redistribuer les efforts de taxe fait et porté sur les ménages moyens pour être certainement mieux redistribué aux plus pauvres.


Réagir