lundi 7 septembre - par mat-hac

Procès d’Assange : « Les débats porteront sur cette thématique : est-ce un journaliste ou un espion ? »

La deuxième partie du procès en extradition du lanceur d'alerte Julian Assange s'est ouverte le 7 septembre. La justice britannique doit décider s'il sera extradé vers les Etats-Unis afin d'y être jugé pour avoir dévoilé des documents confidentiels de la justice américaine. Il risque 175 ans de prison. Le rédacteur en chef de Wikileaks dénonce un abus de procédure. Le point avec notre journaliste Meriem Laribi.

Des soutiens du fondateur de WikiLeaks Julian Assange se sont rendus ce 7 septembre au 10, Downing street, afin de remettre au Premier ministre britannique une pétition signée par plus de 80000 personnes et destinée à appeler Londres à ne pas extrader le lanceur d’alertes aux États-Unis. Mais le texte n'ayant pu être remis en personne, il sera envoyé par la Poste à Boris Johnson.



1 réactions


Réagir