lundi 14 septembre - par mat-hac

Présidentielle en Côte d’Ivoire : « Nous sommes dans un rapport de force entre opposition et pouvoir »

En Côte d’Ivoire, l’ancien Premier ministre Guillaume Soro doit être investi, ce 13 septembre 2020, candidat à la présidentielle par son mouvement Générations et peuples solidaires. La veille, c’est l’ancien président Henri Konan Bédié qui a été officiellement désigné par son parti, le PDCI-RDA. Celui-ci a dénoncé la candidature de l’actuel président Alassane Ouattara, qui fait l’objet de plusieurs recours déposés par l’opposition devant le Conseil constitutionnel. Rodrigue Kone, sociologue, revient sur le scrutin d’octobre.



2 réactions


  • ged252 15 septembre 07:53

    Il faut peut-être rappeler qu’il y avait une contestation sur l’élection de 2010 entre Ouatara le musulman, marié à une juive, et Laurent Bagbo.

    .

    Que Sarkozy a lancé une guerre contre Bagbo pour mettre en place Ouatara.

    .

    Que Bagbo a été accusé de crimes contre l’humanité, et blanchit en 2019, 8 ans plus tard.

    .

    Le wikipedia français est assez mauvais, c’est l’armée française qui a chassé Bagbo et non les forces de Ouatara

    .

    "Bagbo est finalement arrêté le 11 avril 2011 par les forces d’Alassane Ouattara. Incarcéré auprès de la Cour pénale internationale à La Haye, il est acquitté par les juges de première instance en janvier 2019 ; dans l’attente d’un éventuel second procès, il vit en Belgique.

    "

    .

    Ce sont des histoires d’ethnies et de religion en côte d’Ivoire, avec musulmans et chrétiens. Ne pas le dire revient à ne rien dire, comme d’habitude.


  • ged252 15 septembre 08:02

    Le tiers de la population est étrangère en côte d’Ivoire :

    .

    https://www.institut-numerique.org/213-les-groupes-ethniques65-5061bdeb096c3

    La Côte d’Ivoire accueille sur son sol quatre à cinq millions d’étrangers, soit au moins le tiers de sa population, un cas presque unique au monde. Mentionnons notamment les Burkinabés (environ trois millions), les Ghanéens (environ 500 000), les Libériens (100 000), les Européens (environ 20 000 Français, dont un tiers de binationaux, des Allemands, des Belges, etc.), les Américains et les Syro-libanais (environ 100 000).


Réagir