samedi 23 mai - par mat-hac

Le Venezuela réclame son or à la Banque centrale d’Angleterre

Entretien du 23/05/2020 avec Jean-François Faure, fondateur de la plateforme spécialisée Aucoffre.com et expert du marché de l’or. Pour RT France, il s’exprime sur la situation économique du Venezuela, qui poursuit en justice la Banque centrale d’Angleterre (BoE). Celle-ci refuse aujourd’hui de lui rendre son or. Caracas compte récupérer ce métal jaune afin de faire face au Covid-19. Actuellement, l’Amérique latine est fortement touchée par la pandémie.



4 réactions


  • sls0 sls0 23 mai 17:31

    Des parasites les USA mais des parasites puissants.


  • louis 24 mai 09:49

    Mon avis que cet or a été dilapidé pour maintenir le train de vie de la perfide Albion , c’était un placement a très très hauts risques vu que c’est elle la perfide Albion qui a engendré l’Amérique telle que nous la connaissons depuis son indépendance .


  • Super Cochon 25 mai 01:51

    C’est pas des Anglais-de-Souche qui contrôlent la City et l’économie de l’Angleterre , mais la même petite communauté parasite qui gangrène le monde entier depuis des siècles !


    • pegase pegase 25 mai 15:17

      @Super Cochon
      -
      C’est suite à la bataille de Bouvines gagnée par la France et son roi Philippe Auguste

      , où la couronne britannique s’est retrouvée complètement ruinée, à un point qu’elle a du faire appel à des princes, des barons et des riches marchands pour renflouer ses coffres, en échanges de privilèges exorbitants , le tout écrit sur un traité "la magna carta", littéralement la grande charte, toujours en vigueur sur certains aspects aujourd’hui, et la Charte de forêt,

      ... Je ne suis pas un spécialiste, c’est une affaire compliquée et assez opaque ...
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Magna_Carta

      Magna Carta, latin pour Grande Charte, désigne plusieurs versions d’une charte arrachée une première fois par le baronnage anglais au roi Jean sans Terre le 15 juin 1215 après une courte guerre civile qui culmine le 17 mai par la prise de Londres. Les barons, excédés par les demandes militaires et financières du roi et par les échecs répétés en France, en particulier à Bouvines et à La Roche-aux-Moines, y imposent, dans un esprit de retour à l’ordre ancien, leurs exigences, dont la libération d’otages retenus par le roi, le respect de certaines règles de droit propres à la noblesse, la reconnaissance des franchises ecclésiastiques et bourgeoises, le contrôle de la politique fiscale par un Grand Conseil ...


Réagir