jeudi 8 février - par mat-hac

Emmanuel Todd et la défaite de l’Occident

Emmanuel Todd est anthropologue, historien, essayiste et auteur de "La défaite de l'Occident" (Ed.Gallimard)

De la chute finale en 1976 à la défaite de l’Occident, Emmanuel Todd, dont la longévité de la réflexion n’est pas contestée, boucle-t-il un cycle qui, de l’URSS aux Etats-Unis, l’amène à prophétiser la fin des grandes puissances installées dans notre esprit comme des repères immuables ? Le titre est radical : la défaite de l’Occident. La notion qui confond l’Amérique et l’Europe repose sur le concept de “religion zéro”. La disparition de la matrice protestante WASP aux États-Unis, industrieuse et moralement structurée, laisse la place à un terrain vague, en friches, à une forme de nihilisme où aucune croyance structurante n’émerge. Une évolution capitale à analyser et à connaître pour saisir le type d’homme que l’Occident fatigué est en train de produire.




Réagir