vendredi 30 août - par Paul Dallio

Olivier Mazerolle au sujet de Matteo Salvini : « On n’est pas loin du style Mussolini »

Le journaliste Olivier Mazerolle réagit aux deux "dynamiteurs de la démocratie" : Matteo Salvini et Boris Johnson, qui font trembler l'Italie et la Grande-Bretagne.



4 réactions


  • Julot_Fr 30 août 16:19

    Salvini (droite nationaliste) travaillait pour le peuple alors les millieux d’argent ont corrompu son allie Dimao (gauche nationaliste) pour le pousser a casser sa coalition. Com dab, comme .. c’est la gauche populaire se faisant elire sur une probite soit disant examplaire qui trahit


  • Julot_Fr 30 août 16:24

    On note que salvini degage ouvre la voie au CETA. aussi : Apres le nationaliste autrichien (dont je ne connais le nom) piege par des soit disant journalistes, on voit encore un stratageme de l’etat profond pour evincer Salvini.. conclusion : meme quand le peuple parvient par megarde de l’etat profond a elire un nationaliste, ce n’est qu’une question de temps avant qu’il ne se fasse ejecter et les mougeons bouffent ca sans broncher..


  • jeanpiètre jeanpiètre 31 août 16:16

    les mass media sont aussi qualifiés pour causer politique , que le pape pour parler d’amour


  • ETTORE 31 août 23:06

    On peut pas dire que Salvini en serait à reprendre l’expression célèbre de Chirac...

    "ça m’en touche une sans bouger l’autre "....

    Disons qu’il les a...en ordre de bataille.

    Les autres ont alignés leur cerveau sur la fréquence de Bruxelles.....

    On verras combien de temps les neurones vont tenir.

    Surement bien moins longtemps que les affaires suspendues de Salvini !


Réagir