lundi 25 février - par Celine

L’Union européenne, un projet nazi : François Asselineau propage-t-il une intox ?

Le saviez-vous ? L'Union européenne est un projet nazi ! Cette idée fait le tour de web grâce à François Asselineau. Aude WTFake est partie à la rencontre de l'historien Matthias Schönwald, auteur de Walter Hallstein : Ein Wegbereiter Europas, pour vérifier les assertions du président de l'UPR. A regarder jusqu'au bout...



89 réactions


  • Maetha 25 février 12:01

    Qu’est-ce que c’est, ce truc ?


    • barbarello 25 février 12:06

      @Maetha

      C’est l’Empire contre attaque, avec ses armées de clones.
      Luke, keep the right way, and fight for Liberty. 


    • Maetha 25 février 13:34

      @barbarello

       Indice n°1 : Aude WT Fake.
      Journaliste pour France Télévision.


    • barbarello 25 février 16:18

      @Maetha

      Journaboboputeconscienteetcollabo ou journabobolobotomiséeetcollabo, that is the question... 
      Nojournalist est certain par contre. 


    • pegase pegase 25 février 16:18

      @Maetha
      -
      C’est une collabo qui bosse pour le système, à tondre de toute urgence !

      Lisez ce pdf, vous verrez c’est amusant smiley 

      Il n’est pas signé, vu le niveau d’analyse je pense qu’il vient d’Annie Lacroix-Riz ...

      http://www.relay-of-life.org/wp-content/uploads/2017/04/rol_fr_chap02.pdf

      Ce chapitre documente le fait que la construction fondamentalement non-démocratique de ‘l’Union Européenne de Bruxelles n’est pas une coïncidence. Hallstein, un éminent juriste nazi – expert des affaires d’IG Farben – avait été choisi par ces intérêts industriels afin de devenir le premier président de la Commission de l’Union Européenne, tout en ayant une mission spécifique : modeler ‘l’Union Européenne de Bruxelles’ d’après les plans originels de la coalition des Nazis et d’IG Farben afin de régner sur l’Europe via un «  Bureau Central du Cartel ».


    • mat-hac mat-hac 25 février 18:04

      @pegase
      Asselineau sert à favoriser Le Pen en ne parlant que de sortie de l’UE.


    • Deepnofin Deepnofin 25 février 19:30

      @mat-hac Mat-hac est un écrivain public d’AgoraVox qui trouve des vidéos intéressantes sur Internet.


    • Norman Bates Norman Bates 25 février 19:35

      @pegaz la tremblote

      "C’est une collabo qui bosse pour le système, à tondre de toute urgence !"

      Au lendemain de la Libération il y eut une génération spontanée de "résistants"...ils étaient facilement reconnaissables à leur frénésie d’empoigner la tondeuse... smiley


    • barbarello 25 février 19:56

      @Norman Bates

      Et allez, c’est reparti le ballet  smiley 


    • Et Hop ! 26 février 20:38

      @Maetha

      C’est un exposé Godwin, il ne peut pas s’empêcher d’assimiler l’UE qu’il déteste aux méchants nazis.

      En réalité, l’UE est un projet américain, Jean Monet était un agent américain, il l’avait lui-même très bien montré.


  • Nainconnu 25 février 13:03

     Je travaille dans la mode. Mariée avec enfants, intéressée par l’écologie et le développement durable.

    Déjà dans l’intitulé il y a un problème : Mode et developpement durable ca ne colle pas ....


    • gaijin gaijin 25 février 16:38

      @Nainconnu
      les enfants non plus ...mais chuuuut .........


    • tobor tobor 25 février 21:22

      @Nainconnu
      sauf si c’est le développement durable de la mode green-washing (?)


    • Et Hop ! 26 février 20:46

      @Nainconnu

      Pas forcément, la mode existait avant la société de consommation (et de gaspillage), la coquetterie a toujours existé, aussi bien chez les riches que chez les pauvres, et d’ailleurs l’écologie n’est qu’une forme à la mode de l’idéologie du capitalisme.


  • Unghmar Unghmar 25 février 13:17

    Dans le livre de Matthias Schönwald montré à la fin, la légende de la carte est :

    Abb. 5 : Hallsteins NSDAP-Mitgliedskarte vom Juli 1934

    Que je traduis grosso modo comme "Carte de membre du parti NSDAP de Hallsteins de juillet 1934."

    Donc Schönwald est un farfelu conspirationniste puisque ce n’est pas écrit sur la carte et qu’elle n’est pas signée ? C’est ridicule.


    • maQiavel maQiavel 25 février 18:47

      @Unghmar
      Il suffirait de téléphoner à Matthias Schönwald pour lui poser la question sur cette légende. Le même Matthias Schönwald qui dit très précisément dans cette vidéo que Hallstein n’était pas un nazi … 


    • maQiavel maQiavel 26 février 10:47

      Il semblerait que ce ne soit pas sa carte du NSDAP mais celle de la NSLB (« Ligue nationale-socialiste des enseignants »).


      N’empêche que ces débunkers ont un véritable problème de forme , je suis normalement quequ’un de beaucoup moins sensible sur les questions de forme que la moyenne mais eux je les trouve insupportable , ils sont toujours dans la volonté d’humilier ceux qu’ils débunkent , je ne parle même pas des HS (ils auraient pu débunker le truc en un paragraphe mais ils ont voulu aller dans tous les sens en revenant sur des choses auxquelles « penseur sauvage » avait déjà répondu ) , quand je compare avec Mr Sam et ses « versus » toujours respectueux , c’est vraiment le jour et la nuit , ces gens là sont plus dans une entreprise de démolition que de recherche de vérité et je n’aime pas ça …

       


  • Pyrathome Pyrathome 25 février 13:46

    L’Union européenne est un projet nazi !

    Asselineau n’a JAMAIS DIT ÇA de cette manière...

    Allez plutôt prendre connaissance de ce qu’il dit avant de sortir des allégations trompeuses.....

    https://www.youtube.com/watch?list=PLKVgrNogVYWIjmvmK0pkaqmgPSXBiG5GD&v=36y3dEfgvmo

    Il pose d’abord la question de : " L’UE est telle démocratique ?" qu’il est facile de répondre en disant que NON avec force et arguments....

    Que le premier "président" de l’ue fût Walter Hallstein, un ancien nazi capturé à Cherbourg en 1945

    Mais à aucun moment , FA affirme que l’ue EST UN PROJET NAZI, même si celle-ci reprend à son compte l’ex projet d’Hitler de faire "la grande Europe"....

    Enfin, FA affirme que cette ue est surtout et d’abord une volonté de Washington pour enfermer l’europe dans un conglomérat et la fixer dans ce piège, cela s’appelle "la stratégie des chaînes" !

    http://www.advertance.eu/la-strategie-des-chaines/


    • CoolDude 25 février 14:43

      @Pyrathome

      F Asselineau devrait s’excuser et dire effectivement que W Hallstein n’était pas un NAZI, ni un SS... Juste un Allemand... Et que les bases de l’"Europe" actuelles ont été fait par un Allemand avec un modèle à l’Allemande et qu’on n’a pas eut le choix !

      Voilà !!!


    • pegase pegase 25 février 16:25

      @CoolDude
      -
      Mais vous rigolez, lisez ce pdf .... Votre commentaire c’est à piquer une crise de nerfs !!!! C’est dingue d’être aveugle à ce point là !!!
       
      http://www.relay-of-life.org/wp-content/uploads/2017/04/rol_fr_chap02.pdf

      Voyez en particularité la déclaration qu’il a fait en 39, je ne sais plus quelle page, vers la fin du pdf ... 


    • pegase pegase 25 février 16:35

      @Pyrathome
      -
      Asselineau ne l’a peut être pas affirmé, mais c’était quand même un projet nazi, et même germano-anglo-saxons (ne pas oublier le traité germano britannique en 35 qui a été conclu pour casser le traité de Versailles) ....
      L’oligarchie anglo-saxonne était en arrière plan, ça a commencé en 30 - 31 avant l’accession d’Hitler au pouvoir, le but était bien entendu de contrer l’Union soviétique ; aujourd’hui on en est exactement au même point, l’UE sert à empêcher la création d’un espace économique de libre échange avec la Russie ...


    • barbarello 25 février 16:42

      @pegase

      Ouch. Document très complexe, qu’il faudrait recouper et analyser en détail pour en peser la véracité des déclarations exposées et le sérieux de la mise en perspective réalisée, c’est à dire que cela demande des jours de travail. 
      Je passe mon tour. 
      En le parcourant en 5 minutes je suis tombé sur cette supposée déclaration lors de ce discours de 1939 : 
      “Ceci nous amène tout droit au premier problème de politique juridique qui est provoqué par les annexions de territoires : pourquoi un seul système juridique devrait-il former la base d’une Allemagne élargie.
      Cette Allemagne élargie est en train de devenir, de plus en plus, une seule
      entité économique.
      Par conséquent, il n’est évidemment pas acceptable que le système juridique qui représente la circulation sanguine de ce corps soit étranglé par,la diversité des système juridiques dans ses différentes parties."
      .
      -> c’est Allemagne nazie étendue ET projet UE qui sont décrits là. 


    • CoolDude 25 février 16:51

      @pegase

      C’est ça vos lectures !!! Je comprends mieux... smiley

      Wikipédia dit que ce n’est pas un Fasciste -> donc L’UE n’est pas Fasciste !
      Par contre... Wikipédia dit qu’il est Allemand -> donc L’UE est Allemande ! smiley

      Je me met au niveau Aude WTCake !


    • Et Hop ! 26 février 21:00

      @pegase

      La volonté de domination des nations européenne est un projet impérialiste qu’on trouve chez les Allemands aussi bien que chez les Anglais, et même chez les Français avec l’universalisme républicain après la Révolution et sous l’Empire.

      Le projet de l’UE est un programme américain, Jean Monet était un agent anglo-américain, Asselineau l’a très bien montré. Il y a d’ailleurs le précédent de l’union franco-américaine auquel De Gaulle avait souscrit, ce qui fut une infamie. Il s’est recheté depuis.

      Hitler était fondamentalement nationaliste, il défendait la souveraineté allemande sur les territoires qu’il considérait comme allemands, il n’avait pas l’intention d’annexer des nations étrangères comme la France, l’Espagne ou l’Angleterre. 


  • barbarello 25 février 13:52

    Ce truc que j’ai regardé est très vicieux en s’attaquant si centralement au fait que oui ou non Walter Hallstein était il nazi. 

    Dans sa vidéo https://www.youtube.com/watch?v=nwS0E1N1OCg , asselineau (pour qui je ne voterai jamais bien que souhaitant la fin de la dictature UE au plus tôt) montre un ensemble d’affiches et une carte très intéressante qui vont dans le sens du fait suivant, oui l’Allemagne nazie avait bien et bien un projet unificateur forcé de l’Europe et cela faisait partie du coeur de sa doctrine, et ceci est le coeur du propos de asselineau. 

    Ainsi, même si Hallstein n’était pas nazi fervent mais simplement collaborateur (d’autres experts qui ont étudéi ce personnage seraient bienvenus), même si ce qu’il reste à prouver car je n’ai pas été convaincu par ce clip de propagande et son spécialiste très assez probablement fervent convaincu de UE=Good même si Hallstein donc n’avait pas été rédacteur d’un projet unificateur de Europe dans le cadre nazi, 

    reste que l’essence du projet UE, unification de Europe de façon forcée, contre la volonté de la majorité des peuples, à coup de propagandes permanentes dès l’école, et menée par une "élite" éclairée, 

    est bel et bien assimilable au projet nazi d’unification de Europe, par certaines méthodes, et en esprit, 

    et reste aussi que ce Hallstein à la tête de la première commission européenne est parfaitement symbolique de UE et de son projet. 

    .

    Auquel je rajoute que ce truc vicieux a été produit par France Télévision, avec le soutien du fameux CNC, en d’autres termes financé et promu par une caste et des institutions pourries au sein desquelles tous les décideurs et cadres autorisés sont ou doivent être des européistes intégrateurs convaincus, les autres étant interdits voire carrément "éliminés" quand détectés, comme sous Vichy ou en Allemagne nazie en somme... ! 


  • CoolDude 25 février 14:18

    Je n’étais pas sioniste ! C’était juste obligatoire à l’époque...


  • Hijack ... Hijack ... 25 février 16:08

    La Bajon du pauvre ! ... Bon je dis ça, je dis rien ... difficile à écouter.


  • bob87 25 février 16:23

    Les romains ont tenté l’europe à leur manière avec le résultat que l’on sait...

    Napoléon aussi a essayé, même résultat en plus rapide...


  • attilax2 attilax2 25 février 17:04

    Cette cruche ne se rend même pas compte qu’en étant pas sérieuse sur un sujet pareil elle se décrédibilise totalement. Petits effets de mise en scène pour ridiculiser son interlocuteur, petit sourire en coin accompagné d’un regard caméra pour bien montrer sa complicité avec le spectateur, et vas-y que je sirote à la paille un cocktail en écoutant d’une oreille distraite, etc... Sauf qu’à force de vouloir prouver que Hallstein n’était pas un nazi, elle en vient à oublier l’essentiel : il est capturé à la fin de la guerre, disparaît deux ans chez les ricains et quand il revient il écrit le traité de Rome et devient 1er président de l’UE. Sur sa page wiki, sa vie commence en 1949. Elle explique ça comment ?


    • maQiavel maQiavel 25 février 18:29

      @attilax2

      La forme de cette vidéo est catastrophique, au lieu de faire toutes ces pitreries insupportables, la journaliste aurait gagné à aller directement aux faits.

      Cela étant, elle a montré que faire de Hallstein un nazi qui a fait renaitre un plan nazi de construction européenne est grotesque.

      A ce stade, c’est à ceux qui défendent cette thèse de prouver qu’elle n’est pas fausse. Maintenant, la balle est dans leur camp pour montrer que « sa disparition » de deux ans chez les américains constitue une preuve quelconque. Et je ne pense pas que Wikipédia va les aider …


    • attilax2 attilax2 3 mars 18:45

      @maQiavel

      Nazi je ne sais pas, fasciste au sens où l’entendait Mussolini "l’état au service des Corporations", ça ne fait pas un doute.


  • gerald9 25 février 17:27

    Réponse aux Débunkers de Hoax (Hallstein était-il Nazi ?)

    Cette analyse est très fouillée donc longue de penseur sauvage

    https://www.youtube.com/watch?v=kMp1FMuaWcQ


  • maQiavel maQiavel 25 février 18:19

    Les deux premières minutes de cette vidéo sont tellement caricaturales que je n’avais pas pu aller plus loin , j’avais l’impression de retrouver une des tactiques de Schopenhauer qui consiste à caricaturer le propos de son interlocuteur (en l’occurrence ici FA ) en lui faisant dire n’importe quoi pour ensuite l’accuser de dire n’importe quoi , donc j’ai arrêté. Entretemps, je suis tombé sur un de mes contacts que je juge digne de confiance pour sa rigueur méthodique dans la vérification des faits, qui a relayé la vidéo et qui m’a conseillé de ne pas me laisser influencer par la forme de la vidéo et d’aller jusqu’au bout avant d’émettre un jugement. J’ai donc poursuivi le visionnage. La forme m’a toujours semblé aussi insupportable, l’humour de la youtoubeuse et ses montages m’insupportent et les carricatures s’enchainent. Pour ceux qui n’auront pas la patience de regarder toutes les pitreries de la journaliste qui sont à mon humble avis plus énervantes qu’autre chose, je leur conseille au minimum de commencer la vidéo à 4 : 30 , lorsqu’un expert de Walter Hallstein prend la parole. La vidéo se termine par une conversation téléphonique avec François Asselineau.

    Sur le fond : le principal argument de FA pour affirmer que l’UE actuelle a des racines nazies , c’est la thèse selon laquelle Walter Hallstein était un juriste nazi qui a été missionné par Hitler pour préparer un projet de construction européenne et qui après la défaite allemande , a été recyclé par les autorités américaines pour préparer les plans de la construction européenne à partir des plans qu’il avait préparé pour Hitler , c’est ce qui aurait donné selon FA le traité de Rome.

    Et bien il s’avère que Walter Hallstein n’était pas un nazi (même s’il a été membre d’une organisation professionnelle nazi comme ce fut le cas d’énormément d’employés sous l’Allemagne nazie ) , qu’il a même décliné à plusieurs reprises des invitations à des conférences nazies et qu’il n’a jamais rédigé un quelconque plan de construction européenne pour Hitler , il n’ y a même pas de preuves qu’il était en contact avec Hitler.

    Donc, à ce stade , au regard des faits présentés dans cette vidéo , ma conclusion est : l’histoire de racines nazies de l’UE est fausse. Maintenant, c’est à FA de prouver qu’il n’a pas raconté n’importe quoi et il me semble que c’est mal barré mais on verra bien.


    • barbarello 25 février 18:51

      @maQiavel

      barbarello 25 février 16:42
      @pegase http://www.relay-of-life.org/wp-content/uploads/2017/04/rol_fr_chap02.pdf

      Ouch. Document très complexe, qu’il faudrait recouper et analyser en détail pour en peser la véracité des déclarations exposées et le sérieux de la mise en perspective réalisée, c’est à dire que cela demande des jours de travail.
      Je passe mon tour.
      En le parcourant en 5 minutes je suis tombé sur cette supposée déclaration lors de ce discours de 1939 :
      “Ceci nous amène tout droit au premier problème de politique juridique qui est provoqué par les annexions de territoires : pourquoi un seul système juridique devrait-il former la base d’une Allemagne élargie.
      Cette Allemagne élargie est en train de devenir, de plus en plus, une seule
      entité économique.
      Par conséquent, il n’est évidemment pas acceptable que le système juridique qui représente la circulation sanguine de ce corps soit étranglé par,la diversité des système juridiques dans ses différentes parties."

      .
      -> c’est Allemagne nazie étendue ET le projet UE qui sont décrits là.

      /


    • maQiavel maQiavel 25 février 19:15

      @barbarello

      J’ai lu ce document avant d’écrire mon commentaire et il s’avère que la plupart des allégations sur les liens de Walter Hallstein ont été déconstruites dans la vidéo par Matthias Schönwald qui est un spécialiste de Walter Hallstein. C’est très simple : existe-t-il une quelconque preuve que Walter Hallstein ait été chargé par Hitler de préparer un projet de construction européenne ? Si oui, laquelle ?

      Pour le reste , on peut faire les extrapolations idéologiques qu’on veut et voir des similitudes entre l’Allemagne Nazie et l’UE , ce n’est pas le sujet à mon sens …


    • barbarello 25 février 19:52

      @maQiavel

      A votre sens...
      Par ailleurs, je suis surpris qu’un homme de "raison" lol... comme vous s’appuie sur les seules déclarations d’un seul expert, choisi par France Télévision qui plus est, en lui attribuant Vérité et Sincérité et Neutralité aidéologique comme valeur ! 
      Si vous avez lu ce texte en entier, que j’ai parcouru en 5 minutes trop courtes, mais suffisantes pour débusquer notamment ce petit "bijou" que j’ai mis en italique, et que ce discours de 1939 a bien eu lieu, alors pour moi la cause est entendue :
      1.le rôle de Hallstein dépasse et de loin le peu que ce documentaire extrêmement douteux lui prête pour le dédouaner ; 
      2. il y a dans ce discours l’essence de l’Allemagne nazie conquérante et dictatoriale, et on y trouve un parallèle qui me semble clair avec UE ; 
      3. que Hitler ait envoyé un sms à Hallstein pour lui dire pense et pense ! Allemagne européenne juridiquement est sans importance, si ce discours de 1939 est vrai alors Hallstein l’a pensé, conceptualisée, juridiquement ; 
      4.enfin. Là vous êtes grotesque de sottise et à côté de la plaque, une fois de plus !! Vous écrivez "existe-t-il une quelconque preuve que Walter Hallstein ait été chargé par Hitler de préparer un projet de construction européenne ?" Mais nigaud, la question pertinente, triple, est a/Hallstein a t’il conceptualisé en collaboration avec le régime nazi une europe nazie intégrée oui ou non et ce discours en dit long sur le sujet, b/ceci ressemble furieusement t’il au projet UE oui ou non ben oui c/Hallstein a t’il été placé à la tête de la première commission ancêtre de UE à cause de ces réflexions et "valeurs intégratrices" ben la réponse est très très probablement oui.
      .
      Voilà. Restons en là, vous savez que le coupage de poils de couilles en 4 et les àcôtédelaplaque m’irritent et m’épuisent, comme et encore plus les commentaires à faire pour y répondre. 
      Bien à vous. 


    • maQiavel maQiavel 25 février 20:07

      @barbarello

      Vous êtes certainement trop stupide pour remarquer que FA a aussi fait référence à Matthias Schönwald, donc non, ce n’est pas seulement l’expert de France télévision. Mais supposons. C’est à ceux qui défendent la thèse que Walter Hallstein est un nazi auquel Hitler avait confié la tâche de construire un projet de construction européenne de trouver un autre expert pour contredire ce qui a été dit dans cette vidéo. Tout le reste, c’est du blabla inutile , vous n’avez strictement rien dit en fait …

      Dernière chose : ne vous adressez pas à moi pour me dire « restons en là et les coupages des couilles machin chouette ». Ne m’adressez pas la parole dutout , ce n’est quand même pas si excessif à assimiler, même pour votre cerveau hautement compétitif dans la production industrielle d’imbécilités …

      Adieu. 


    • barbarello 25 février 20:11

      @maQiavel

      Oui c’est ça l’ampoule "rationnelle.lol", adieu. Et bisous !  smiley 


    • maQiavel maQiavel 25 février 20:15

      @barbarello
      C’est ça le boursouflé , adieu comme je l’ai dit précédemment … smiley


    • barbarello 25 février 20:20

      @maQiavel

      Soyez prudent sur la route, hein... Allez, encore une petite tape chrétienne sur vos fesses aussi molles et ampoulées que certains de vos "raisonnements", et zou, adieu !  smiley Et bisous !  smiley 


    • maQiavel maQiavel 25 février 20:37

      @barbarello
      Vous avez raison. Voilà , voilà , adieu. smiley


    • barbarello 25 février 20:41

      @maQiavel

       ??? Vous êtes encore là ? C’est les bisous, c’est ça hein ?, vous aimez les bisous... Bon, mais les derniers alors, vraiment les derniers. Bisous !   smiley 


    • pegase pegase 26 février 01:26

      @maQiavel
       C’est très simple : existe-t-il une quelconque preuve que Walter Hallstein ait été chargé par Hitler de préparer un projet de construction européenne ? Si oui, laquelle ?


      -
      Asselineau n’a jamais prétendu que c’était Hitler qui était à l’origine de la création européenne smiley 

      ... Il n’empêche que c’était un projet nazi, et c’est toujours un putain de projet nazi ! Il faudrait peut être vous rappeler que les russes, depuis des années, réclament l’interdiction des défilés nazis en Europe et en Ukraine, la France et l’Allemagne s’y sont toujours opposés, sans aucun doute pour favoriser une liberté d’expression démocratique smiley

      De Gaulle a déclenché la crise des chaises vides parce que Hallstein se comportait comme un dictateur qui ne se concertait pas avec les représentants des états membres pour prendre les décisions en matière de politique agricole, de programme budgétaire, d’abandon de souveraineté, de questions monétaires ..etc ...

      Ce typé était clairement piloté par l’oligarchie dès les années 30, par les mêmes qui ont mis en place le nazisme, au lendemain de la guerre, rien a changé, pourquoi auraient ils changé de spécialiste ?


    • pegase pegase 26 février 01:44

      @barbarello
      -
      -> c’est Allemagne nazie étendue ET le projet UE qui sont décrits là.

      -
      C’est exactement ça, c’est ce que nous subissons tous aujourd’hui, et vous allez voir que le conflit va se durcir gravement avec les gilets jaunes ...


    • maQiavel maQiavel 26 février 10:44

      @pegase

      « Asselineau n’a jamais prétendu que c’était Hitler qui était à l’origine de la création européenne »

       

       ------> Et moi je n’ai jamais prétendu qu’Asselineau l’aurait prétendu. smiley

      Il a cependant défendu la thèse selon laquelle Walter Hallstein ,qui a participé activement à la construction européenne , aurait recyclé un plan de « Nouvelle Europe » à partir du projet qui lui aurait été confié par Hitler et Mussolini , ce qui accrédite la thèse de l’existence de racines nazies de cette construction européenne. 

      Je ne demande pas des convictions personnelles profondes, des opinions individuelles ou des avis idéologiques sur la question, je demande s’il existe une quelconque preuve historique que Walter Hallstein a été chargé par Hitler de préparer un projet de « Nouvelle Europe ». Si oui, laquelle ? Pas besoin d’aller dans tous les sens, la question est on ne peut plus précise …


    • Joe Chip Joe Chip 26 février 18:21

      Il y a quelques années j’avais effectué mes propres recherches sur le sujet tellement les "révélations" d’Asselineau me paraissaient énormes, et j’étais arrivé à peu près aux mêmes conclusions que cette journaliste, que j’avais d’ailleurs exposées ici, ce qui m’avait valu évidemment les dénégations et les insultes des séides de l’UPR qui, depuis, n’ont apparemment pas cherché à approfondir leur sujet, ce qui est toujours mauvais signe. Asselineau s’était déjà fait coincé sur ce sujet par Quatremer à la radio. Cela fait longtemps qu’il aurait dû mettre un documentariste sur cette affaire afin de trouver les preuves de la compromission supposée de Hallstein. Entre temps, les sceptiques ont pu évidemment trouver de nombreuses preuves démontrant le contraire. Beaucoup de choses étaient déjà disponibles sur le net, comme le fait qu’Hallstein n’avait fait en réalité que participer à un colloque mineur de juristes en marge de la fameuse "conférence nazie" de 38, n’ayant aucun rapport avec le soi-disant projet d’"Europe nazie d’Htiler". J’avais retrouvé le contenu des travaux de ces juristes et péniblement traduit le tout pour comprendre qu’il ne s’agissait effectivement que de travaux de spécialistes portant sur des questions de droit privé inaccessibles aux béotiens.   

      Concernant Hallstein, il n’existe donc aucune preuve de sa participation à la conception juridique ou autre d’une Europe intégrée voulue par Hitler. J’aimerais dire plutôt "les nazis" mais à force de dire "l’Europe d’Hitler" on se retrouve piégé par cette terminologie qu’on est bien contraint d’associer aux idées d’Asselineau. Forcément, il ne faut pas faire le gourou indigné quand on se fait prendre ensuite en flagrant délit dee reductio ad hitlerum. A vrai dire je suis supris que cela arrive seulement maintenant, cela faisait longtemps que sur les forums dissidentodébiles quelques courageux dénonçaient le "hoax" Wallstein dans l’indifférence générale. 

      Viennent ensuite les allégations concernant ce projet de "Neue Europe". Là encore, il y a deux niveaux de lecture historique importants à distinguer :

      1) La propagande nazie sur la "Nouvelle Europe", courante dans le reich et bien étudiée 

      2) Les projets concrets de construction de la "Nouvelle Europe" voulue par le régime nazi et éventuellement "recyclés" par les Américains après la guerre dans le cadre de l’opération "presse-papier" (ou autre programme secret américain). 

      Or, en consultant les archives disponibles en ligne, on comprend rapidement que cette soi-disant "Nouvelle Europe"d ’Hitler était essentiellement un projet de pure propagande destiné à atténuer la domination nazie sur l’Europe et à amadouer les peuples vaincus et assujettis en leur donnant l’impression de participer à la grande refondation de l’Europe conduite par l’Allemagne. On sait très bien que dans chaque pays cette propagande ciblait tout particulièrement les éléments politiques susceptibles d’affaiblir le sentiment d’unité et de légitimité nationale, ce qui constituait le principal objectif auquel la célébration de la "neue europa" servait à la fois de prétexte et d’alibi idéologique. Asselineau évoque lui-même le succès de cette propagande auprès des régionalistes, mais ils n’étaient pas les seuls, les Nazis cherchaient à s’appuyer aussi sur des ultraroyalistes et des antirépublicains.

      Le fond de la propagande était toujours le même : les anciennes divisions nationales, économiques et sociales de l’Europe présentées comme des divisions artificielles résultant de de l’emprise juive, bolchévique et anglo-saxone sur l’Europe (à noter que les nazis, toujours opportunistes, tenaient le discours inverse aux anglo-saxons, surtout au début de la guerre, insistant sur le fait qu’Allemands et Anglo-Américains étaient des "cousins de race" dont les intérêts étaient naturellement appelés à converger contre ceux dees dégénérés français et slaves). Il fallait donc rétablir une Europe racialement homogène (exaltation là encore paradoxale de la "famille européenne" puisque la vulgate nazie plaçait 

      la race aryenne au sommet de la hiérarchie raciale avec la race scandinave, venait ensuite la race anglo-saxonne apparentée, puis tous les dégénérés celtes, latins et slaves appelés à être dominés ou réduits en esclavage).

      On touche ici à l’objectif le plus concret de cette propagande qui était de fournir des contingents d’exaltés et de la main d’oeuvre au Reich, le thème de la "nouvelle europe" des peuples frères unis contre les juifs et les bolchéviques étant plus vendeur que celui du reich millénaire porté à bout de bras par la race héroïque allemande. 

      Et donc l’erreur grossière pour ne pas dire grotesque de l’UPR, est de considérer que tous les éléments démontrant indubitablement l’existence de cette propagande d’Etat sont également des preuves de la véracité de cette propagande ! Il y a là une confusion méthodologique majeure que le partisianisme d’Asselineau ne peut pas justifier ni légitimer à seule fin de démontrer une conviction (origine nazie de l’UE).

      On arrive donc au deuxième point, le plus important : a t-il existé, oui ou non, au sein des cercles dirigeants nazis, un projet caractérisé et démontrable d’intégration européenne sous la botte des nazis, qui serait directement à l’origine de la construction européenne telle que nous la connaissons ? Là encore il s’agit de ne pas biaiser en disant qu’Asselineau n’a fait que relever des ressemblances troublantes entre les deux projets qui l’ont amené à formuler ou reprendre cette thèse au sujet de Wallstein qui serait en quelque sorte le "chaînon manquant" entre l’Europe nazie d’Hitler et l’UE sous pilotage américain. Non, Asselineau a toujours dit que l’Europe avait des racines nazies. 

      La réponse est "Non, mais", car s’il n’existe de façon certaine aucun plan formalisé d’intégration européenne mis en place ou même envisagé par les instances dirigeantes du Reich  il s’agit d’un artefact engendré par la propagande allemande dans les pays soumis — on retrouve quelques textes signés par des économistes allemands et des conseillers économiques du NDSAP proposant la création d’un espace économique européen dirigé par l’Allemagne. 

      Ces textes sont consultables, en allemand, sur le site du cvce.eu, un centre de recherche européen associé à l’Université du Luxembourg, pour dire à quel point tout cela a été l’objet d’une occultation totale par les "européistes" : 

      https://www.cvce.eu/recherche/unit-content/-/unit/02bb76df-d066-4c08-a58a-d4686a3e68ff/423e8ce5-5551-4854-abda-c32c2a0f90aa/Resources#334c659f-8e22-4b51-8a94-dddda894fb4e



    • Joe Chip Joe Chip 26 février 18:31

      (suite)

      Voici un résumé des sources disponibles :

      1. « La réorganisation de l’Europe » dans Luxemburger Wort (28 septembre 1940) [3] Le 28 septembre 1940, le gauleiter Gustav Simon [, chef régional du régime nazi à Luxembourg, prononce un discours sur la conception nazie de l’Europe unie.

      2. Le visage économique de la nouvelle Europe (1943) Walther Funk [4],

      En 1943, Walther Funk, ministre de l’Économie du Reich et chef de la Reichsbank, expose ses idées sur la réalisation d’un espace économique européen dirigé par l’Allemagne nazie. 

      3. Projet d’exposé de la NSDAP sur la réorganisation de l’Europe (Vienne, Avril 1942) 

      En avril 1942, le Parti national-socialiste allemand (NSDAP) expose sa vision de l’Europe réorganisée et défend l’idée d’un espace économique européen dirigé par l’Allemagne nazie. 

      4. La question fondamentale : L’Europe - un concept géographique ou une réalité politique, Heinrich Hunke (1943) 

      En 1943, Heinrich Hunke, conseiller économique du Parti national-socialiste allemand (NSDAP), s’interroge sur le concept d’Europe et milite en faveur d’un espace économique européen dirigé par l’Allemagne nazie. 

      Il est ici essentiel de tenir compte du fait que ces textes sont des contributions théoriques mineures de hauts-fonctionnaires et en aucune façon un "plan" coordonné d’intégration européenne. Il serait trop facile, avec le recul historique, de leur donner une importance historique qu’il n’avait pas à l’époque, rien ne démontrant par ailleurs que les Américains ou autres aient eu connaissance de ces textes. Du reste, l’idée d’’une intégration économique de l’Europe n’était ni

      une idée nouvelle à l’époque, ni une idée propre aux Nazis (ou à une partie d’entre eux plutôt). 

      Quoiqu’il en soit réaliser un travail historique sérieux (traduction et lecture des textes dans leur contexte historique de production) au lieu de développer une mythologie complotiste grotesque autour du (trop) gros poisson Hallstein, qui n’a jamais participé à ces travaux au sein du parti nazi ni occupé une position qui lui aurait permis de présider à l’élaboration d’un "plan" repris par les Américains aboutissant à la création de l’Europe, aurait sans doute été plus habile et plus intelligent de la part de ceux qui entendent démontrer le caractère problématique ou autoritaire de l’intégration européenne.

      Maintenant, bon courage pour faire face aux quolibets et aux caricatures, à vrai dire bien méritées. En histoire, on a le droit d’être subjectif, personne ne peut se réclamer d’une objectivité totale quand bien même elle serait souhaitable (et je ne pense pas qu’elle le soit). Mais les erreurs méthodologiques sont impardonnables car elles discréditent totalement ceux qui les commettent, aveuglés par la conviction qu’ils veulent à tout prix ériger en vérité historique. Cela suffit ensuite à démontrer leur dogmatisme ou leur manque d’honnêteté dans le cadre du débat politique ("Asselineau le complotiste du net qui pense que l’Europe est un complot nazi").  


    • maQiavel maQiavel 26 février 19:16

      @Joe Chip

      Merci pour les sources, je suis tombé sur à peu près les mêmes depuis hier.

      Ceci étant, s’il s’avère que FA a bien dit une bêtise ( ce que je subodore mais à lui de prouver qu’il a raison ) , ce n’est clairement pas le seul , il est arrivé à quasiment tous les politiciens d’en dire par ci par là. En tous cas, moi je fais le choix de ne pas l’anathématiser pour ça … 


    • Squalll 26 février 20:33

      @Joe Chip
      Merci pour les liens et le travail de recherche. J’ai renoncé à le faire moi-même je dois l’avouer. De manière générale, quand des militants se mettent d’un seul coup à se passionner sur quelqu’un d’aussi anecdotique qu’Hallstein sans avoir assimilé les méthodes de la recherche historique, je pense qu’un bon coup de rasoir d’Ockham est de mise.


    • Joe Chip Joe Chip 26 février 21:28

      @maQiavel

      Je ne "l’anathémise pas", c’est lui qui a fait le choix de faire de la reductio ad hitlerum sur la base de "preuves" imaginaires. Ce n’était qu’une question de temps ou d’opportunité politique avant que quelqu’un n’utilise cela contre lui. Pour ma part, je suis opposé catégoriquement à toute référence à Hitler ou au troisième reich dans le discours politique. C’est comme un boomerang qui te revient à la figure, quelque soit l’angle choisi ou l’adversaire visé...
      Je crois que tu relativises, sa mauvaise foi me paraît évidente, ce n’est pas seulement de la bêtise (il n’est pas bête) et il n’en est d’ailleurs pas à son coup d’essai. Il ne pourra jamais apporter la preuve qu’Hallstein a été mandaté par Hitler pour élaborer un projet de construction européenne recyclé par les Américains puisque cela n’est, en fait, jamais arrivé. Ce n’est pas juste un détail qui ne concorde pas, tout a été reconstruit à partir de documents réinterprétés ou sortis de leur contexte. Il n’y a rien, pas l’ombre d’un début de commencement de preuve. Et certes c’est un peu gênant de se faire pincer par une journaliste faisant du débunkage en mode "kikou lol" pour des milennials incultes, mais c’est largement mérité.

      Hallstein est un des milliers de hauts-fonctionnaires allemands qui a échappé aux purges d’après-guerre. Le rôle important qu’il a pu jouer ultérieurement en Europe fait penser à certains qu’il s’agit là d’une particularité trop frappante pour ne pas être exceptionnelle, mais en réalité c’était la règle. Un idéologue ça ne vaut rien mais un haut-fonctionnaire est souvent trop compétent dans son domaine pour être évincé, on le remplace difficilement. Les seuls fonctionnaires nazis qui ont été condamnés étaient les idéologues zélés et ceux qui étaient bien en vue dans l’organigramme du régime, donc une infime minorité, sans compter tous ceux qui ont été exfiltrés par les Russes et les Américains. Les autres ont souvent été replacés au poste qu’ils occupaient durant la guerre après un simple changement d’attribution. Pas le choix ; il fallait administrer le pays et le redresser. 
      Il y a eu récemment un scandale en Allemagne avec la révélation que le système judiciaire allemand mis en place après la guerre était presque entièrement composé d’anciens nazis, avérés cette fois : 

      https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/allemagne/allemagne-apres-guerre-un-systeme-judiciaire-gangrene-par-les-anciens-nazis_3063055.html

      En 1957, 77% des hauts fonctionnaires du ministère étaient d’anciens membres de la NSDAP

      Alors on ne voit pas ce qui aurait pu s’opposer à la nomination d’Hallstein à des postes importants après la guerre, au contraire il présentait un profil assez remarquable : très compétent dans son domaine, tout en ayant aucune affiliation politique ou personnelle avec les nazis... 

      La page de dialogue des contributeurs wikipedia est assez révélatrice et montre que les rédacteurs rigoureux doivent continuellement réfuter les assertions des "complotistes" et les tentatives de "nazification" du personnage ("Il n’était pas un nazi à proprement parler" smiley
       


    • maQiavel maQiavel 26 février 22:15

      @Joe Chip

      Clairement, je minimise cette éventuelle erreur ( je dis toujours « éventuelle » car j’attends de voir sa réponse même si je subodore qu’il s’en sortira difficilement , je ne suis quand même sur de rien ). Ce n’est d’ailleurs pas quelque chose de fondamental dans son développement de la construction européenne, c’est un élément parmi d’autres, donc oui je minimise, ce n’est pas quelque chose qui me choque.

      Je ne trouve pas ça plus grave que l’affirmation de MLP qui selon laquelle un migrant fraichement débarqué est plus avantagé qu’un retraité ou une quelconque autre fausse information que les politiciens diffusent très souvent.

      PS : Ce n’est peut-être qu’une impression mais il me semble que les debunkers ciblent en priorité ceux que les médias nomment « populistes » càd Mélenchon , Le Pen , NDA … 


  • maQiavel maQiavel 25 février 19:53

    Une de manière de voir les choses, ce serait de défendre l’idée que les propos de FA n’avaient pas une vocation historique mais militante : mentionner des liens entre Walter Hallstein et le régime nazi a surtout pour objet de mettre devant leurs contradictions les petits malins qui font des attaques ad hitlerum en direction de tous les partisans de la sortie de l’UE.

    Puisqu’évidemment, être pour la sortie de l’UE= FN = parti fondé par des ex-collaborationnistes = nazisme donc Frexit = nazisme, alors réponse du berger à la bergère : Walter Hallstein = construction européenne = ancien nazi , donc construction européenne = nazisme. Un partout, balle au centre.

    Le problème, c’est que si c’était vraiment le but de la manœuvre, il n’y avait pas besoin de défendre des allégations sur Hallstein qui s’avèrent fausses, il aurait fallu rester très superficiel puisque l’objectif aurait été de montrer la bêtise des accusations de nazisme par association , dire que Hallstein était dans la Wehrmacht et membre d’une organisation professionnelle nazi aurait suffi …


    • Unghmar Unghmar 25 février 21:14

      @maQiavel

      Je vous propose cette petite vidéo ( oui bon, c’est un peu long ) : https://www.youtube.com/watch?v=kMp1FMuaWcQ. C’est cadeau, ça me fait plaisir.


    • maQiavel maQiavel 25 février 21:54

      @Unghmar

      Oui oui , je la connais et c’est une déconstruction dans les règles de l’art des prétendus débunkers de Hoax , je l’avais vu à l’époque de sa sortie de façon superficielle car je m’étais focalisé sur l’article 50 et les liens de Monnet avec la CIA. Là je viens de revoir les parties sur Hallstein de façon plus approfondie.

      Mais en se focalisant sur les faits qu’énonce « penseurs sauvages », pas sur ce qu’il nomme lui-même des « spéculations » ( bien faire attention à ne pas mélanger les deux ) , en quoi les affirmations de « penseurs sauvages » sont-elles différentes de celles de Matthias Schönwald dans la vidéo de l’article  ? Très précisément ? Parce que moi j’entends que les deux disent qu’il n’existe aucune preuve de la participation de dans le projet de « nouvelle Europe » hitlérienne.


    • maQiavel maQiavel 25 février 21:56

      * aucune preuve de la participation de Hallstein dans le projet de « nouvelle Europe » hitlérienne


    • Unghmar Unghmar 25 février 22:41

      @maQiavel

      A partir de 1H 23 min 27 sec on aborde l’article de La Stampa.


    • maQiavel maQiavel 25 février 23:39

      @Unghmar

      Oui oui, j’avais vu , Hallstein a bien fait partie d’un groupe de travail sur les relations juridiques italo-germaniques. Mais ce n’est pas ce que remet en cause Schönwald ici , c’est son rôle dans l’élaboration d’un projet Nazi de « Nouvelle Europe ». « Penseur sauvage » fait des extrapolation et spéculation sur la possibilité d’un lien entre ce groupe de travail et ce projet mais il reconnait qu’il n’y a pas de faits qui le corrobore. 


    • Mahler 26 février 10:56

      @maQiavel
      ", alors réponse du berger à la bergère : Walter Hallstein = construction européenne = ancien nazi , donc construction européenne = nazisme. Un partout, balle au centre." C’est un peu la démarche effectivement, qui n’est pas obligatoire. Une chose sur c’est qu’à partir de la guerre Hitler a bien voulu unifier l’europe(sous domination allemande) et que beaucoup de nazis sortaient les mêmes discours que nos européistes actuels. A la limite ça suffit amplement pour renverser l’accusation, inutile de se lancer dans des extrapolations historiques. Le problème d’asselineau, c’est que si il est souvent factuel et analyse souvent les choses de manière assez sérieuses, il part aussi quelques fois dans de ces délires....


  • joelim joelim 25 février 21:20

    A 14mn42 l’historien allemand "spécialiste d’Hallstein") qui rit quand on lui présente une hypothèse qu’il ne connait pas (preuve d’un dogmatisme rassurant quoique très commun n’est-ce pas) dit :

    " il n’a jamais étudié sur du droit étatique, sur le droit des peuples,

    il était spécialiste de droit commercial comparé, droit des entreprises,

    ça n’est pas la 1ère chose dont on aie besoin quand on essaie de dominer l’europe "

     smiley C’est clair que l’europe aujourd’hui est dominée par le droit des peuples et pas celui des multinationales......... smiley L’historien et la débunkeuse je sais pas ce qu’ils fument , la dope d’hitler probablement

    ce type de raisonnement ne tient absolument pas la route... une neurocatastrophe. smiley


  • joelim joelim 25 février 21:36

    L’argument de la copine Manon à 1mn40 est aussi inconsistant : les pères de l’europe profondément marqués par le fascisme et le nazisme (preuves ?) n’auraient évidemment pas pu réaliser un projet du même ordre ?...

    Il suffit de voir une affiche de "pour la nouvelle europe" hitlerienne avec la carte des pays qui sont dedans pour réduire à néant ce pseudo-débunkage où la seule à pouffer de rire est la présentatrice-créatrice. Un mauvais spectacle.

    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article8641

    http://lucien-pons.over-blog.com/2015/05/et-si-avec-l-union-europeenne-hitler-avait-gagne-la-guerre.html d’après le plan nazi pour l’économie d’après guerre en Europe les principales idées sont : une zone économique européenne, sans frontières, sans ni barrières douanières, un marché unique, une politique agricole commune, la relocalisation des usines au plus rentable, un taux fixe entre les monnaies, et l’idée que plus cette zone économique de libre échange est large et plus elle aura de poids pour négocier dans le commerce international.


    • joelim joelim 25 février 21:44

      C’est pas comme si le néonazisme était invisible dans l’UE d’aujourd’hui : destruction de la Yougoslavie (les serbes sont plutôt slaves), de l’économie grecque (on se souvient, vous avez sacrément résisté...), installation d’une junte néonazie en Ukraine, piétinement du droit international en reconnaissant comme président de République le pitre fabriqué par les USA Guaido, j’en passe et des meilleures. L’UE est le bureau de défiscalisation frauduleuse des multinationales et de fiscalisation frauduleuse des pauvres par la dette, c’est sa seule utilité.


    • barbarello 25 février 22:00

      @joelim

      Deux liens intéressants voire carrément précieux, merci (pour tous, enfin ceux qui veulent, et peuvent...) de les rappeler eux aussi. 


    • joelim joelim 25 février 22:04

      @barbarello
      de rien, jeune padawan


    • barbarello 25 février 22:06

      @joelim

      Monsieur, sachez que je fête mes 92 ans en mars !  smiley 


    • joelim joelim 25 février 22:27

      @barbarello

      je dis ça car tu es un peu énervant à flooder souvent : j’aime pas untel (genre Berruyer) mais je dis pas pourquoi, je veux plus de république (mais je dis pas ce que je propose à la place, anarchie, monarchie...), genre tu donnes ton avis comme un jeune prince, ici on est plutôt là pour échanger des arguments mais c’est pas grave il faut bien que jeunesse se passe smiley


    • barbarello 25 février 22:32

      @joelim

      Et ma jeunesse je l’ai passée, du coup je sais comment et où appuyer pour faire au plus court et au plus "engageant" en un minimum d’énergie et de temps  smiley 


    • joelim joelim 25 février 22:45

      @barbarello
      ouais mais dès fois explique ta position (je parle de tes posts comminatoires réguliers qui ne sont pas la majorité je précise), la répétition ne convainc jamais au contraire


    • barbarello 25 février 22:49

      @joelim

      Noté. mais avez vous, vous, bien pesé le concept d’ "engageant" que j’ai utilisé, qui est très différent du "solutionnisme" ? 


    • PumTchak PumTchak 26 février 16:20

      @joelim

      Vu l’âge auguste du jeune homme, je subodore un léger décalage en anachronie. Peut-être qu’il associe la République à la Gueuse, comme l’a désignée l’Action Française pendant des décennies. C’est un corps politique encombré d’apatrides, de francs-maçons et de gros pleins de soupes qui parasitent et rongent pays. Ceux qui en faisaient cette analyse étaient nostalgiques des douceurs féodales ou de la brève splendeur impériale.
      Comme barberallo a dû se faire une raison et laisser mourir l’espoir monarchique, ou l’idée d’un retour Napoléonien (un peu trop brutal), il ne reste qu’un vide encombré de cette République aux images si repoussantes.
      La démocratie participative est peut-être alors la solution vers ce peuple chéri de la France éternelle.

      L’intéressé a aussi droit de donner son avis.


  • Soi même 25 février 21:48

    Asselineau quel gaffeur !

    Aucune change d’être élue.


  • joelim joelim 25 février 21:55

    La "méthode analytique" de débunkage prônée par France Télévision n’est pas moderne, ça s’appelle l’hypercritique. Illustration : Walter Hallstein était membre du parti nazi, ok.

    Mais à son niveau tout le monde devait l’être donc ce n’est pas un nazi.

    Il aurait perdu de l’argent et même son job s’il ne l’avait pas été, donc ce n’est pas un nazi.

    Des "purs" trouvaient qu’il n’était pas assez nazi, donc ce n’est pas un nazi.

    Il séchait toutes les réunions du parti, donc ce n’est pas un nazi.

    L’historien-comique spécialiste d’Hallstein a publié une carte d’adhérent qui pourrait être une carte de piscine, donc ce n’est pas un nazi (pas l’historien, suivez).

    Les ricains l’ont emprisonné mais ils l’ont relâché après, donc ce n’est pas un nazi.

     smiley

    Avec ce comique de répétition, où France Television veut-elle en venir ? A l’idée qu’Hitler était le seul nazi, je suppose. C’est l’aboutissement logique non ?


    • joelim joelim 25 février 22:02

      Et donc, chez France Télévision on pouffe de rire à répétition durant toute une longue et pesante vidéo, car Asselineau a qualifié de nazi quelqu’un qui était factuellement du parti nazi.... smiley 

       smiley 

       smiley

      Mais c’est vrai que ce fût un président de la première Communauté européenne.

      Cela absout tout. Comme pour Juncker et les autres.

      L’UE est une religion. De type sataniste ou au moins suprémaciste avec tous les crimes que cela comporte.


  • joelim joelim 25 février 22:42

    [mode satire] JE PROPOSE A FRANCE TELEVISION UN NOUVEAU DOCUMENTAIRE (je crie pour qu’elle m’entende) intitulé JUNCKER, UNE OIE BLANCHE

    Juncker est injustement et complotistement vilipendé pour ses supposées malversations défiscalisationnelles quand il était premier ministre du Luxembourg.

    Je propose le plan suivant. Il n’était PAS défiscalisateur frauduleux car :

    il y était obligé de par le niveau de sa fonction

    s’il ne l’avait pas été il aurait perdu de l’argent et même son job

    certaines sources trouvaient qu’il n’en faisait pas assez

    il séchait les réunions (pour cause de biture)

    une carte (supposément de piscine) de lui aurait été publiée par un historien

    les américains l’ont attrapé puis l’ont relâché faute de pouvoir faire quelque chose d’intéressant avec

    Voilà. Aboulez le chèque.


    • tobor tobor 26 février 16:59

      @joelim
      Sans oublier que au Luxembourg, tout le monde a ses petits trucs pour se défiscaliser, c’est donc juste normal...


  • gudrun 25 février 22:54

    C’est curieux cet historien hallsteinophile Matthias Schönwald qui aurait travaillé pendant DIX ans sur Walter Hallstein et qui, quelques mois avant les élections européennes de 2019, n’arrive à pondre qu’un livre de très petit format et de peu de pages (135 pages) dont 10% à 20% de photos et dont la partie consacrée au Walter Hallstein des années 1933 à 1945 ne représente que 18 pages (pages 27 à 45) sur les 135, les autres étant consacrées à sa jeunesse et à son rôle de saint patron de l’Europe.

    C’est apparemment le seul livre de Matthias Schönwald si on se fie à Amazon. Si en dix ans il n’a pu rassembler que ça, ça fait pas très sérieux pour DIX ans de recherches chevronnées. A moins qu’élection européenne oblige il fut un peu sollicité pour défendre la cause européenne ... smiley

    En tous les cas Asselineau aurait sans doute mieux fait de s’appuyer sur des historien(ne)s sérieux comme Annie Lacroix-Riz qui a vraiment travaillé sur cette période plutôt que de se fier à cet historien apparemment très light.


    • Mahler 26 février 10:59

      @gudrun
      "historien(ne)s sérieux comme Annie Lacroix-Riz" ALR sérieuse ? C’est une blague ? C’est une militante qui déforme l’histoire sous le prisme de son idéologie staliniene. Elle fait de l’histoire comme les ex "historiens" de l’ancienne Union Soviétique. 


  • joelim joelim 26 février 00:03

    C’est quand même intéressant cette vidéo car cela permet de discuter sur le fond à la fois de l’affaire et de la méthode d’investigation. Je soutiens que l’approche méthodologique choisie par la vidéo est biaisée et n’apporte donc aucun véritable argument (mais bon FT on en attendait pas non plus des masses la dessus) :
    la vidéo se focalise sur l’idée que W H serait ou non un nazi ; c’est un argument de détournement de sujet d’autant plus que la vidéo peine à convaincre ; certes W H n’était probablement pas un nazi « dans l’âme » mais il était inscrit au parti nazi ; suggérer qu’il avait pas le choix est faux (d’autres ont résisté ou émigré) ; quand F A le qualifie de nazi ce n’est pas le sujet principal, cela signifie qu’il était plus nazi qu’il ne l’était pas, c’est quand même un fait notable qu’il était officiellement nazi ; en tant qu’information secondaire dans la phrase c’est vrai (si on en fait une information primaire alors il eut fallu expliquer)
    la vidéo passe à l’as des arguments autrement plus convaincants qui n’ont pas pu être évités par l’ « investigatrice », il s’agit donc d’un évitement tactique qui discrédite la méthode ; je parle des matériaux de propagande de la « Nouvelle Europe » du IIIe Reich et du programme associé ; tout y est : territoire ? quasi l’UE, volonté de combattre le reste du monde (c’est le 3ème Reich quand même), organisation où le capital (productif à l’époque) est le pilote, fusion économique interne… ; c’est cela (en plus de ce que l’UE fait maintenant) qui montre que l’UE est un projet disons, néo-nazi (mais au sens fort du mot néo-nazi, comme les ukrainiens extrémistes que l’UE a clairement aidés)
    - Le titre de la vidéo fait référence au point précédent mais ce n’est pas abordé dans le contenu (y a pas de preuves, ben si) qui porte sur un point inintéressant car peu important et irrésoluble ; oui dans un certain sens c’était un nazi mais non ce n’en était peut-être pas un au niveau d’un fond qu’il resterait d’ailleurs à définir ; allez je vais aider : ce n’était pas un nazi « de cœur » car il est un « père » de l’Europe, j’ai bon ?
    En conclusion la factualité et France Télévision ça fait deux.


    • pegase pegase 26 février 01:39

      @joelim
      -
      Bah ... c’est une vidéo qui a été commandée par l’oligarchie, qui voit d’un mauvais œil la progression de l’upr, aussi ils tentent de discréditer Asselineau en le faisant passer pour un fou complotiste ... Un peu comme en ex URSS où on internait les opposants dans des hôpitaux psychiatriques smiley
      -
      Curieux de savoir combien a été payé la nénette conne à manger du foin !




    • Norman Bates Norman Bates 26 février 07:20

      @pegaz la tremblote

      "..ils tentent de discréditer Asselineau en le faisant passer pour un fou complotiste.."

      Certains abrutis le font aussi passer pour le "chef d’une bande de gros connards"..

      "Curieux de savoir combien a été payé la nénette conne à manger du foin !"

      Signé : un abruti bénévole et jaloux... smiley


    • Mahler 26 février 11:01

      @pegase
      "Bah ... c’est une vidéo qui a été commandée par l’oligarchie, qui voit d’un mauvais œil la progression de l’upr, aussi ils tentent de discréditer Asselineau en le faisant passer pour un fou complotiste" Progression de l’UPR somme toute sommaire hein, il est à 1%, cela n’inquiète personne. Et Asselineau peut se décrédibiliser tout seul(cas du sous marin), il lui arrive de ne pas savoir se maitriser, quand il a tort ou ignore quelque chose il perd son sang froid, et peut partir dans des vrais "délires" parfois.


  • Giordano-Bruno 26 février 08:29

    La forme du début de la vidéo est détestable. L’ensemble fait vraiment penser, non pas à une démarche individuelle, mais à une action des médias de propagande.

    Néanmoins, les arguments proposés, sous réserve de vérification, semblent convaincants. La balle est dans le camp de François Asselineau. Peut-il les remettre en cause ?

    J’ai plusieurs fois voulu remonter aux sources de ce que disait François Asselineau. Plusieurs fois je n’ai rien trouvé. Je lui ai même une fois envoyé un mail pour qu’il me donne ses sources sur un point précis en flagrante contradiction avec les miennes (les couleurs associées à Otton III dans l’iconographie). Il ne m’a pas répondu. Je prends donc avec beaucoup de pincettes, ses assertions historiques que je n’ai pas eu le temps de vérifier.


  • Toyet 26 février 09:23

    Plus exactement les nazis ont été créé par les capitalistes, on n’oublie trop souvent la tentative de coup d’état fasciste aux USA en 1932 sauf erreur. Ouf les livres d’histoire n’en cause pas.


    • Mahler 26 février 11:04

      @Toyet
      D’un les livres d’histoires en parlent(suffit d’en lire qui s’intéressent sur cette période). Si vous parlez des livres scolaires, bah déjà qu’ils ne peuvent pas tout étudier(oui c’est limité en heure) ils se concentrent sur les événements essentiels. Or une tentative de coup d’Etat raté aux USA n’a aucune incidence sur les grandes lignes de l’Histoire.


  • tobor tobor 26 février 19:29

    C’est quoi cette dinde ?
    On est supposé la prendre au sérieux ( :
    Donner le ton qu’elle donne mais à de l’info sérieuse rendrait de suite cette info douteuse. Ce ton télévisuel, voire spotpublicitairesque ne colle qu’avec du flan.
    Donc, c’est plutôt confirmatoire que ce fût un nazi, qu’il faut laver les accusations faites par un FA non médiatisé à l’époque car il a plus d’audience aujourd’hui. Le livre dédié à Halstein n’a sans-doute pas mis 10 ans à se documenter, c’est trop mis en avant pour être honnête et peut ne tenir que de la ré-écriture biographique à caractère révisionniste.
    .
    Autant FA est impardonnable de lâcher de fausses infos, autant l’expert aux 10 ans de recherches est assurément protégé et n’encourt aucun risque légal ou médiatique à tordre l’histoire ou à user de faux pour laver la façade du projet fasciste en cours.


  • Célia 27 février 18:52

    Sympa l’analyse de la Macroniste smiley . Sinon, si vous voulez un truc un peu sérieux, c’est ici ! Bon visionnage ! -> https://www.youtube.com/watch?v=kMp1FMuaWcQ&feature=share&fbclid=IwAR06KdXPPtnYjZrIjR6oGiuwhlrIzyDLkYKfRbJf9SRMgi_4EtmGfO6Nz9M


    • tobor tobor 27 février 21:15

      @Célia
      J’avais trouvé ce lien via la page gogol de l’infâme Aude,
      Parmi une majorité écrasante d’admirateur/trices, il laissait un commentaire sous la présente vidéo, tout en restant extrêmement respectueux, signifiait que l’analyse présentée était complètement bidon.
      Et effectivement, ce gars semble intègre, se diffuse sous creative-common, dommage qu’il dépend de gogol, il y a d’autres plate-formes...


  • Tournepasrond Tournepasrond 10 mars 15:55

    Ben moi j’ai comparé la carte de L’UE et le 3ème Reich...faut noter que l’Angleterre et la Suisse n’en font pas partie.. ??? comparez vous même ! avec la photo en lien 


Réagir