mardi 20 septembre - par mat-hac

Conflit Ukraine 19/09 : Les ukrainiens ont franchi l’Oskil dans deux secteurs

0:00 Intro

Publicité

0:32 Infos générales

2:49 Kharkov-Oskil

4:02 Lyman

4:47 Siversk-Soledar-Bakhmut

5:57 Donetsk & Zaporijia

7:22 Kherson & Mykolaiv

10:38 Résumé



13 réactions


    • Le Glaude Le Glaude 21 septembre 11:07

      @sirocco
      .
      .
      SUPER ! ........ un grand merci pour ces informations importante !
      .
      .


  • paulau 21 septembre 11:00

    Le drame sont les accords de Minsk, une solution franco-allemande à la crise ukrainienne, signés en 2015 pour mettre fin à la guerre au Donbass, région localisée à l’est de l’Ukraine. Le Donbass possède une double identité. Cette région industrielle, à la population majoritairement russophone et russophile, est au cœur d’un conflit sanglant depuis 2014 entre Kiev et des séparatistes pro-russes.

    La France était cosignataire de ces accords qui n’ont jamais été appliqués par les dirigeants ukrainiens malgré les garanties que devaient apportées Paris et Berlin, les dirigeants de ces 3 pays préférant pliés aux injonctions impérialistes américaines.


    • juanyves juanyves 21 septembre 11:38

      @paulau
      Une solution/compromis Russe sans entourloupe et transparente.
      Une solution franco-allemande pour, à la demande yanki, gagner du temps et permettre le réarmement et la formation d’une armée ukrainienne une des plus puissante d’Europe. Une solution truquée et bien occulte comme toujours et comme d’hab. Le lendemain de la signature les 2 hypocrites et leur maitre commençaient l’envoi d’armes et de "conseillers militaires".
      Belle hypocrisie.


    • TchakTchak 21 septembre 12:17

      @paulau

      Ces accords n’étaient qu’un théâtre pour donner le change à l’insurrection du Donbass. On sait les propos criminels de Porochenko à leur encontre durant sa campagne électorale 2014. C’était compliqué aussi pour Poutine, qui a refusé en 2014 la demande de rattachement du Donbass à la Russie, sur résultats de referendums. Alors qu’il avait accepté pour la Crimée. Le conflit gelé du Donbass empêchait le rattachement (officiel), de l’Ukraine à l’OTAN et il ne disposait pas de l’armement qu’il a aujourd’hui, pour faire face si nécessaire.

      C’est bien plus profond que ça.
      Viktor Pinchuk, gendre de Leonid Koutchma est devenu l’homme le plus riche d’Ukraine.
      Depuis 2004, il organise chaque année la conférence du "Yalta European Meeting", qui rassemble des pointures atlantistes.
      https://yes-ukraine.org/en/yes-annual-meetings
      Ça vaut le coup de visiter un peu le site :
       : des anciens présidents : Bill Clinton, Shimon Peres, Tony Blair, aussi Condolezza Rice, Donald Trump...
      es anciens généraux et experts militaires des Etats Unis
      BHL, la star de toujours, avec Dominique Strauss Kahn
      Il y a maintenant des Young Leaders du YES...
      Les débats pour le développement de l’Ukraine portent constamment sur la Russie, l’ennemi : jamais l’idée d’une coopération quelconque est soulevé.
       
      Et derrière l’empowerment du YES, avec Viktor Pinchuk qui est peut-être l’homme fort de l’Ukraine, il y a la question géostratégique de l’Ukraine, possible pivot de l’Eurasie, comme cet article le fait entrevoir :
      https://www.les-crises.fr/les-accords-commerciaux/
      C’est peut-être là que s’est concentré tout le Grand Jeu atlantiste pour éviter le Earthland de faire le mouvement naturel et géographique de formation de l’Eurasie.

      Poutine, avec sa guerre, a mis fin à cet espoir patiemment construit depuis 20 ans. Et d’ailleurs, à ce jour, elle ne tourne pas bien, sa guerre.
      L’UE, qui n’a jamais eu de capacité et encore moins de vision stratégique autonome, est finie : bloquée à l’Est, il lui reste le Sud migratoire et musulman et sa soumission à la prédation sans fin de la thalassocratie US. 


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 21 septembre 15:33

      @TchakTchak

      Quant aux "patriotes" en peau de lapin, on voit bien qu’ils sont déjà prosternés devant la grandeur de Poutine, du moins jusqu’à ce qu’il lui en reste, après ils s’en trouveront un autre.


  • Le Glaude Le Glaude 21 septembre 11:08

    .


  • paulau 21 septembre 14:37

    Comme durant l’ été 1914, l’Europe poursuit sa marche inexorable vers l’irréparable.


    • nono le simplet 21 septembre 17:36

      @paulau
      on a perdu la guerre de 14 ?


    • nono le simplet 21 septembre 18:30

      @nono le simplet
      manifestations contre la guerre partout en Russie ...
      300 000 réservistes envoyés à la boucherie ...
      Poutine est mort ... et il le sait ... le laissera t on entraîner la planète avec lui ?
      les russes ne le laisseront pas faire ... enfin ça en prend le chemin ...
      l’épilogue est proche ... et il viendra de Russie


    • juanyves juanyves 22 septembre 12:00

      @nono le simplet
      Ne prends pas tes désirs pour des réalités. Des manifestations partout en France contre le pass. La suite ....
      Sur 160 millions 10% d’opposants ça fait 16 millions. Les manifs sur-couvertes par tes mierdas donnent quelques milliers dans la rue sur tout le pays, probablement moins qu’une autre récente qui n’a jamais existé dans tes mierdas. Très loin de tes rêves et de ceux que présentes tes mierdas.
      L’intelligence ce n’est pas faire fonctionner la machine à rêver.
      Quant à la boucherie elle se compte différemment : cimetières, hôpitaux, jour de deuil national ou régional, désertions, insoumission, fuite à l’étranger et là tes mierdas bouche cousue de même que pour les croix gammées qui trainent partout. Informes toi avec le Tytelman y tu pourras rêver autant que tu veux. Bons rêves.


    • juanyves juanyves 22 septembre 13:42

      @nono le simplet
      Sur les photos des mierdas, plus de gens qui filment, regardent et prennent des photos que de manifestants. Les photos d’arrestations musclée (BFM), les plus muclées pour sûr, on aimerait les mêmes arrestations dans la démocratie française. Quant aux aéroport bondés pour fuir la mobilisation on y voit pas grand monde et surtout des filles qui ne veulent pas être mobilisées et bouchons à la frontière finlandaise. On arrête les gens dans la rue, le métro etc... BFM : le délire total
      50% des manifestants arrêtés, 1400 manifestants arrêtés => 2800 manifestants sur toute la Russie. Floflo fait mieux et il n’y a pas eu de manif. Délire à gogos

      Traduction en français de Rybar (propagande russe) (voir le tabassage par les flics)

      Résultats des actions de protestation contre la mobilisation en Russie

      Des actions de protestation des partisans de l’opposition non systémique contre la mobilisation ont eu lieu aujourd’hui.

      L’organisateur principal était le "Mouvement démocratique "Printemps", dont les coordinateurs ont activement coopéré par le passé avec Mikhail Khodorkovsky.

      Que s’est-il passé au final ?

      Même selon les estimations les plus optimistes des opposants eux-mêmes, le nombre total de participants a à peine dépassé les 2 000 personnes. À propos, il y a quelques années, il s’est avéré que dix fois plus de citoyens se sont rassemblés, même pour un rassemblement contre le blocage de Telegram, rien qu’à Moscou.

      La moitié des participants dans tout le pays ont été arrêtés. Le projet de défense des droits de l’homme "OVD-info", qui recueille des informations sur les détentions, a signalé plus d’un millier de manifestants qui sont allés se reposer des manifestations dans les commissariats de police qui ont accueilli cordialement des connaissances de longue date.

      Les manifestants eux-mêmes ont été démoralisés par le faible nombre de manifestants - l’une des personnes présentes au rassemblement de Moscou a déclaré à un journaliste de l’opposition qu’elle était déçue par le faible intérêt des citoyens pour les actions passées.

      Pour la plupart, les rassemblements ont été suivis par des filles et de jeunes étudiants qui ne risquent pas d’être mobilisés - il est difficile d’imaginer que les hommes russes, qui réfléchissent maintenant aux conséquences de cette guerre pour eux personnellement, puissent croire un tel public.

      En fait, les restes de l’opposition non systémique ont échoué dans leur tentative de secouer au moins un peu la situation dans le pays sur fond de mobilisation. Évidemment, un rôle important est joué par le fait que l’atout le plus agressif a déjà quitté le pays après le 24 février, mais les résultats étaient déprimants même selon leurs propres estimations.

      Un intérêt aussi faible des citoyens pour les protestations passées indique-t-il un soutien universel à la mobilisation ? Bien sûr que non.

      Mais il témoigne certainement d’une méfiance absolue à l’égard de l’opposition libérale non systémique associée aux oligarques en fuite, ainsi que des rassemblements comme moyen de résoudre un problème réellement important pour l’État.


  • sirocco sirocco 21 septembre 20:30

    C’est quand la foire est finie qu’on compte les bouses.


Réagir