vendredi 25 octobre - par mat-hac

Brexit : Enfin un Accord ?

Les prochains jours s'annoncent déterminants pour savoir comment les banques privées du Royaume-Uni quitteront l'Union européenne le 31 octobre, à moins que le Brexit ne soit repoussé une troisième fois. Ou qu'une autre option encore apparaisse. Jacques Sapir quel est votre regard sur la situation britannique ? on a le sentiment que le Brexit ne verra jamais le jour ?



5 réactions


  • mat-hac mat-hac 25 octobre 19:06

    Cette vidéo a plus de chance d’être artificielle que réelle, puisqu’Emmanuel Todd est très clairement visible dans l’inspiration.


    • sls0 sls0 26 octobre 19:11

      @mat-hac
      Effectivement c’est bizarre que Sapir soit figé pendant la voix off.
      Ca me fait plus penser à un montage vidéo qu’une interview.
      Cela dit, l’analyse de Sapir me va bien.
      Todd et Sapir se rejoignent sur pas mal de choses, qui inspire l’autre ?
      Ils disent la même chose en employant des grilles d’analyses différentes ce qui renforce ce qu’ils disent.


  • berphi 26 octobre 15:55

    Il aurait été intéressant d’avoir son point du vu en anticipant les effets du brexit   conformément à ses analyses, à savoir le maintient du cour normal des marchés, l’intérêt pour les parties à préserver les échanges commerciaux. La menace des sept plaies de l’Egypte comme histoire ancienne sur la Grande Bretagne à l’hégémonie germanique dans les postes clé de l’UE dénoncée par Quatremer himself dans Libé (c’est dire), quelle pourrait-être à présent le discours de propagande pour convaincre de la viabilité sinon des bienfaits de l’UE face au signal démocratique puissant que donne en exemple la GB aux autres pays membres ?


  • berphi 26 octobre 16:00

    (point de vue, quel pourrait-être)


  • Vraidrapo 27 octobre 08:40

    Sapir fait, en passant, rapidement l’amalgame entre Britanniques et Anglais...

    Aujourd’hui après la difficulté (provisoirement résolue ?) entre les 2 Irlande, se profile la réaction de l’Écosse. Le Parlement écossais n’aurait repoussé le projet d’indépendance qu’à la condition du maintien dans l’UE...

    Contrairement à Sapir, je ne pense pas que les sondages dans l’éventualité d’un second referendum soient favorables au Brexit...

    Il n’est pas interdit de penser qu’une fraction des Tories souhaiterait ce Referendum sans oser le proposer pour les raisons que l’on imagine...

    Que se passerait-il si Elizabeth II se sacrifiait pour tirer tout ce "petit" monde d’embarras... ? A la guerre comme à la guerre...

    (Elle imprimerait sa Marque dans l’Histoire comme son cousin Juan Carlos lors du putsch des Militaires)


Réagir