jeudi 8 août 2019 - par Simple citoyenne

Des milliers de litres de déchets découverts en pleine forêt de Fontainebleau !

Au total, quelque 50 000 litres de déchets ont été jetés dans la forêt francilienne. Une enquête de police a été ouverte, rapporte « Le Parisien ».

Publicité

Par LePoint.fr  Publié le | Le Point.fr

Comme une décharge à ciel ouvert, entourée d'arbres, de plantes, de nature... La vue en a dégoûté plus d'un, à Fontainebleau. Car en pleine forêt, quelque 50 000 litres de déchets ont été découverts, jetés sauvagement et répartis à cinq endroits à Dammarie-les-Lys, non loin de la D115, rapporte Le Parisien mercredi. Emballages dégradés, vêtements, appareils hors d'usage, bouteilles en plastique, nourriture, et même des conteneurs à ordures de l'agglomération Melun-Val de Seine... De ces déchets, représentant environ 400 baignoires, se dégageait une odeur particulièrement nauséabonde. Le tout a été récupéré et déblayé par l'Office national des forêts (ONF), mercredi, ainsi que par le Syndicat de collecte des ordures ménagères (SMITCOM) du Pays de Fontainebleau, indique également le quotidien.

Ces déchets ont été découverts en début de semaine par des promeneurs. L'ONF a été immédiatement alertée et s'est rendue sur place pour tenter d'établir leur provenance. Suite de l'article...

Retour à l'envoyeur !

Ajoutée le 1er août 2019

Un Espagnol, qui s'était filmé en train de se débarrasser d'un réfrigérateur en pleine nature, a été retrouvé par la Guardia civil d'Almeria, la gendarmerie espagnole, et contraint à récupérer l'appareil.



5 réactions


  • perlseb 8 août 2019 10:56

    Les déchets sont directement liés à la propriété privée.

    On garde toute notre attention à ce que l’on possède, le reste (la collectivité) n’a aucune valeur, on peut polluer, détruire autant qu’on veut la collectivité, si ça augmente notre petite propriété, alors c’est un gain personnel.

    Pour l’exemple du réfrigérateur, si un réfrigérateur en panne devait être remplacé sans frais par un réfrigérateur qui fonctionne (l’usufruit est notre besoin, pas la possession du réfrigérateur), d’une part les entreprises ne joueraient pas avec l’obsolescence programmée (tout serait extrêmement solide) et personne ne jetterait du matériel en panne car il en aurait besoin pour obtenir remplacement.

    Les déchets plastiques sont un autre exemple : globalement, ils ne nous rendent pas service, le coût de leur gestion est plus important que le gain que l’on peut avoir en les utilisant à la place du carton ou du verre. Mais ceux qui font le gain sont des entreprises privées (qui augmentent leur bénéfice en l’utilisant lors de la fabrication, elles ne gèrent pas le reste). Et c’est à la collectivité de gérer les problèmes (la collecte, le recyclage). Pire, on utilise des entreprises privées pour faire le recyclage et ... elles ne le font pas car elles gagnent plus d’argent en refourguant ces déchets à des entreprises mafieuses dans des pays pauvres (qui les acceptent pour moins d’argent qu’il en faudrait pour les recycler) et au final, ils ne sont pas traiter même si, de notre côté, on les jette soigneusement dans une poubelle jaune.

    Autrement dit, tant que l’on ne sort pas d’un système où chacun se contente d’avoir un beau jardin personnel et des objets plus beaux que son voisin, la collectivité (le monde) évoluera vers une décharge à ciel ouvert.


  • v.moyal 8 août 2019 15:32

    Les "déchets" humains parlent aux déchets plastiques.. smiley


  • sls0 sls0 8 août 2019 15:49

    J’ai lu dans l’article d’origine que l’on envisageaient la confiscation de l’objet qui a servi au délit, la brouette, la voiture, le camion, ect...

    Au niveau du braconnage c’est déjà le cas et c’est efficace.

    Maintenant ça braconne avec des vieilles carioles mais le chevreuil rapporte plus au kg que du pampers usagé.


  • Vraidrapo 9 août 2019 06:44

    Au rythme où ça bétonne en ce moment, les camions n’ont juste pas le temps de faire la file d’attente aux déchèteries...

    Un GAG ( si on pouvait revenir en arrière d’un claquement de doigts ) :

    affranchir de l’Obligation du Permis de Construire tous les Promoteurs et constater les dégâts sur les paysages de France et

    les encombrements de la circulation dans les villes !

    Quelle bande d’enfoirés !


  • Hijack ... Hijack ... 11 août 2019 15:33

    Malheureusement, bientôt on sera obligé, à cause de ces pourritures de gens qui ne respectent pas la nature, de se farcir des caméras partout.

    .

    A mon avis, ce qu’il faut, c’est punir financièrement tous ces "déposeurs d’ordures" ... ça donnera l’exemple et découragera les autres. La plupart des responsables de ces dépotoirs le font par souci du moindre coût, c’est donc par là qu’il faut les sanctionner.


Réagir