samedi 15 juillet - par DJL 93VIDEO

Brésil : Recrudescence de la violence contre les "sans-terre" et les paysans

Le Brésil risque de subir l’une des plus grandes régressions écologiques et sociales de son histoire. Les grands propriétaires terriens ont toujours été très influents au Brésil. Mais leurs tentatives de détruire la forêt amazonienne au profit de l’agro-business et de rétablir une forme de travail forcé pour les plus pauvres avaient été jugulées pendant dix années de gouvernement de gauche. La destitution, il y a un an, de la présidente Dilma Roussef a libéré leurs ardeurs. Les députés « ruralistes » sont en train de démanteler toutes les lois et institutions préservant l’environnement et défendant les droits des plus pauvres, avec la complicité du président conservateur Michel Temer. En parallèle, les assassinats de militants sans-terre se multiplient dans les campagnes, en toute impunité. Une quasi « situation de guerre civile » larvée.

 



8 réactions


  • wesson 15 juillet 17:40

    A noter que tout l’enjeu du gouvernement actuel consistant à se maintenir coûtes que coûtes au pouvoir, il leur faut à tout prix empêcher Lula de se représenter aux prochaines élections qu’il est assuré de gagner. 


    C’est ainsi que le pouvoir à refait donner du "juge" Sergio Moro - une pièce déjà essentielle dans le coup d’état soft qui a chassé du pouvoir Dilma Roussef - cette fois çi pour condamner Lula à presque 10 ans de prisons, au terme d’une instruction exclusivement à charge et d’une pantalonnade de procès. 

    A noter d’ailleurs que pour le président actuel Témer - sur lequel il existe des preuves publiques de corruption avérée, ce dernier s’est mis à l’abris de toute procédure d’impeachment en s’assurant par corruption une masse critique de députés prêt à le soutenir.

    Bref un cas d’école.

  • Sarka Stik 15 juillet 18:58
    Recrudescence de la violence contre les "sans-terre.

    Saloperie de reptiliens !

  • childéric childéric 15 juillet 19:13

    Merci le capitalisme !!!



  • nainposteur 15 juillet 21:54

    Massacrer du sans-terre ou du sans-dent ( ca depend d’où qu’on vient ) en toute impunité, c’est bien , c’est le progrès , c’est la Liberté que réclament les libéraux depuis des millénaires ( bon ils ont pris un petit accompte au passage depuis le temps ) ...
    Conseil de "sans" à "sans " même pb qu’ici , au préalable se débarrasser des larbins , des tapins , des charlie ... une fois seul à seul avec le "système " se sera bcp plus facile et rapide de regler le pb !


  • DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 16 juillet 16:07

    Ce que vivent les paysans brésiliens est une véritable guerre. Les paysans essayent de dialoguer alors que l’adversaire l’attaque à coup de machette et le tue ... A ce niveau de violence, la discussion est inutile voire stupide ... La solution est simple, il faut que les paysans "sans-terre" coupent 100 ou 200 têtes de gros propriétaires, en omettant pas de leur bruler leurs baraques, histoire de faire passer un message claire, histoire de dialoguer avec cet ennemi convoiteur qui a les yeux plus gros que son bide ! ... Il n’y aucun dialogue possible avec des mecs qui t’attaquent à coup de machette, non ?


    • nainposteur 16 juillet 22:03

      @DJL 93VIDEO
      Certes ,mais avant de s’attaquer aux gros proprio , il faudra se debarasser , au préalable , de tous leurs larbins , tapins , charlie , groupies ....Sinon ce sera un eternel recommencement . Ya qu’a jeter un coup d’oeil ds le rétro , pour s’en convaincre !


    • DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 17 juillet 04:40

      @nainposteur
      Je pense que les larbins, tapins, charlie, groupies comme tu dis, sont alimenté par la tête du serpent ... Le serpent se mord la queue tel ce cercle vicieux que tu décris, mais nos anciens nous ont appris à couper la tête du serpent ... Je déplore cette violence, mais quand on t’attaque à coup de mercenaire armés de machettes, là il y a 2 postures au choix, la fuite ou le combat ... le choix devient évident quand on veut ta peau et la terre qui te nourrit !


Réagir