vendredi 20 février 2015 - par Sonya V...

La double arnaque, Dette + Agences de notation : "Sans les frais financiers, la Grèce serait en excédent budgétaire"

« Ce qu'on ne dit pas aujourd'hui, c'est que la Grèce est en excédent budgétaire primaire. Ils ont fait des efforts considérables ; ils se sont saignés... S'il n'y avait pas les frais financiers, la Grèce pourrait se financer à 0,1 %, comme les banques... (...). La France emprunte à 0,4 %. Si la Grèce pouvait se financer au même niveau elle serait en équilibre, ou même en excédent. Les marchés lui demandent 9 %... Vous voyez, c'est juste scandaleux ! Les banques peuvent se financer le matin à 0,1 et l'après-midi elles font payer 90 fois plus cher à la Grèce, sous prétexte que la Grèce est mal notée. Et pourquoi la Grèce est mal notée ? Parce qu'elle est en déficit... Vous voyez c'est un cercle vicieux. »

Pierre Larrouturou

 

 

En effet, c’est un scandale !

Ou comment 99,xx % de la population se fait arnaquer par une dette créée ex nihilo par des marchés financiers véreux, grâce au système de notation totalement pervers qui rajoute de la dette à la dette. Le pays est saigné à blanc pour payer sa dette, et on lui fait payer plus cher sa dette parce qu’il est en déficit à cause du coût de la dette qu’on vient de lui augmenter. 

Ce mode de fonctionnement ressemble furieusement à une activité criminelle en bande organisée (banques, finance, agences de notation, dirigeants politiques corrompus...).

 

Les marchés financiers tuent !

 

Il faudrait peut-être arrêter cette mafia avant qu’il ne soit trop tard...

 



29 réactions


  • Schweizer.ch 20 février 2015 20:33

    "...une dette créée ex nihilo..."


    Faut pas se foutre de la gueule du monde !

    Les quotidiens italiens ont eu la curiosité d’aller voir comment le clientélisme grec dissipait le pognon disponible. C’est vraiment très identifiant. 

    En France, ça n’intéresse manifestement personne puisque même Merdiapart ne s’est pas penché sur cet aspect du problème.

    • Croa Croa 20 février 2015 22:25

      À Schweizer.ch

      Parce que tu crois que tout l’argent qui circule c’est l’image de l’or des banques ou des dépôts des particuliers ?

       smiley smiley smiley De ta gueule de gros naïf on peut se foutre en effet ! smiley smiley smiley


    • Sonya V... Sonya Vardikula 20 février 2015 22:39

      @Croa

      Merci d’avoir répondu avant moi. smiley 

      La dette grecque c’est juste un nombre enregistré dans un programme informatique... On ne peut pas faire plus ex nihilo que ces putains de dettes...

       


    • grandi grandi 20 février 2015 23:33

      @Schweizer.ch

      C’est grâce à des gens comme vous que les banquiers continuent à se gaver sur notre dos.

      Le public n’est déjà pas attiré naturellement vers les sujets qui traitent de l’économie alors n’en rajoutez pas.

      L’économie actuelle est une véritable mascarade qui ne repose plus que sur l’art des oligarques banquiers internationaux, à faire avaler des couleuvres à un public ignorant. Il ont racheter pratiquement tous les grands merdias et font monter au créneau les économistes qu’ils tiennent en laisse avec les salaires confortables qu’ils leur octroient. J’avais posté une vidéo vraiment intéressante qui se nommait THE MONEY MASTERS , et comme pour cette vidéo, un pingouin s’est pointé comme un chien dans un jeu de quille pour décourager les gens de la voir.

      Alors oui, la dette est créée ex nihilo grâce à l’effet de levier que les banquiers utilisent. Si vous n’y connaissez rien, vous feriez mieux de vous taire.


    • Schweizer.ch 21 février 2015 00:50

      @grandi

      Croyez ce que vous voulez, puisque ça vous arrange pour votre propagande. M’inspirant de Michel Audiard, je m’en voudrais de vous instuire smiley


    • diogene2synapses diogene2synapses 21 février 2015 01:11

      @Croa

      si le taux de l’emprunt n’est pas indexé sur la croissance de l’année precedente et qu’il est supérieur à celle ci ! c’est du vol !! et du vol sur l’épargne et les biens au moment de payer


    • FifiBrind_acier 21 février 2015 06:58

      @Schweizer.ch
      Vous pensez vraiment que le clientélisme n’existe qu’en Grèce ?


    • Schweizer.ch 21 février 2015 10:09

      @FifiBrind_acier

      "Vous pensez vraiment que le clientélisme n’existe qu’en Grèce ?"

      Quand sur un effectif total de 4.2 millions de travailleurs, 750’000 sont rétribués par l’Etat, quand 60’000 morts continuaient de percevoir leur retraite, pour certains des années après leur décès, quand 40’000 filles de fonctionnaires décédés touchaient une rente mensuelle de 1’000 euros jusqu’à leur mariage - si elles se mariaient un jour, dans le contexte ; quand on instaure une prime de ponctualité pour les fonctionnaires qui viennent travailler à l’heure ; quand on rétribue 45 jardiniers pour entretenir les quelques espaces verts de l’hôpital Evangelismos d’Athènes ; quand on verse une prime aux gardes-forestiers qui vont "patrouiller" dans les bois plutôt que de rester le cul dans un fauteuil de bureau ; quand les fonctionnaires sont autorisés à prendre leur retraite après 25 ans de service ; quand 10’000 personnes, coûtant 230 millions d’euros par an, appartiennent à des Commissions d’Etat, dont l’une des plus folkloriques s’occupait de la gestion des eaux du lac Copais, asséché il y a 80 ans pour les uns, il y a plus de cent pour d’autres, on sort nettement du clientélisme ordinaire pour entrer dans un système institutionnel.

      P.S. - Je n’ai pas changé d’avis à propos de ceux qu’il n’est pas pertinent d’instruire, je compte sur eux pour ne pas me croire smiley


    • gerardfoucher 21 février 2015 13:06

      @Sonya Vardikula

      Oui Sonya, je suis en train d’essayer de déterminer (auprès de l’AFT, et en étudiant la comptabilité bancaire) les écritures comptables précises qui enregistrent l’achat de dettes d’État par les SVT sur le marché primaire. Car c’est là que tout commence.
      Le marché secondaire n’est que la prolongation de cette manipulation primaire, et tout le monde (épargnants, Investisseurs Institutionnels, États...) se retrouve complice. 

      Avez-vous des informations de votre côté ?

      https://www.youtube.com/watch?v=CK3oY-I3ZTc


    • Sonya V... Sonya Vardikula 21 février 2015 14:47

      @gerardfoucher
       

      Je crois que vous avez plus d’infos que moi sur ce sujet... smiley 

       

      L’escroquerie est tellement énorme et tellement bien installée qu’elle passe comme une lettre à la poste. Plus c’est gros...

      A nous de jouer ! 

       


    • Pyrathome Pyrathome 21 février 2015 18:16

      @Schweizer.ch
      Oui, oui, il n’y a pas que les cons qui osent tout, il y a aussi les menteurs, et c’est à ça qu’on les reconnaît....


    • Schweizer.ch 21 février 2015 23:08

      "...ça qu’on les reconnaît..."

      Poil au mollet smiley


    • FifiBrind_acier 22 février 2015 06:48

      @Schweizer.ch

      Vous êtes dans l’illusion totale...
      Le jour où vous croiserez quelques responsables politiques français, demandez leur comment ils subventionnent les associations pour qu’elles votent favorablement pour eux.... 

      Intéressez-vous aussi aux liens entre "Argent public et fortunes privées" ...

      C’est par millions et milliards que l’argent public français a fait la fortune d’une bonne partie du CAC40 :

      " Argent public, fortunes privées" d’Olivier Toscer.

      Cherchez le livre ailleurs qu’à la FNAC, propriété du groupe Pinault, où il généralement "épuisé", tant le livre taille un costard à Pinault.


    • Schweizer.ch 22 février 2015 11:38

      @FifiBrind_acier

      "Le jour où vous croiserez quelques responsables politiques français, demandez leur comment ils subventionnent les associations pour qu’elles votent favorablement pour eux...."

      Comme ça n’a aucun rapport avec la pratique grecque - italienne aussi, mais dans une moindre mesure quand même -, j’en profiterai pour leur demander des précisions à propos du "retour sur investissement".


    • stabilob0ss stabilob0ss 22 février 2015 14:27

      @Schweizer.ch
      "M’inspirant de Michel Audiard, je m’en voudrais de vous instuire "

      .

      Cette remarque tombe toujours à pic pour celui qui s’en sert, car encore faut-il le pouvoir. L’inversion battant son plein, c’est la caractéristique de ce monde d’usure, l’abruti s’en voudrait d’instruire le sage. Voila qui est en effet bienvenu, car la coupe est pleine.


    • Schweizer.ch 22 février 2015 18:24

      @stabilob0ss

      "...car encore faut-il le pouvoir."

      Le dossier de la corruption et du clientélisme grecs pourrait remplir plusieurs tomes d’une oeuvre à mi-chemin de "Clochemerle" et "D’un château l’autre". 

      Et si je me suis finalement permis d’avancer quelques exemples, c’est que je me suis dit que la dissonance cognitive me mettait à l’abri de la fausse manoeuvre :

      "P.S. - Je n’ai pas changé d’avis à propos de ceux qu’il n’est pas pertinent d’instruire, je compte sur eux pour ne pas me croire."

      "L’inversion battant son plein..."

      C’est le mariage pour tous qui vous fait écrire cela ?



  • FifiBrind_acier 20 février 2015 20:37

    Sans les frais financiers...
    Ben oui, ce sont les Traités européens qui imposent d’emprunter aux banques.
    Si la Grèce n’était pas dans l’ UE et l’euro, elle emprunterait à sa Banque Centrale...
    C’est l’article 123 du TFUE qui impose d’emprunter au marché...

    Jusqu’aux années 70, l’ Etat empruntait la Banque de France à taux 0%.


    • grandi grandi 22 février 2015 16:19

      @FifiBrind_acier

      Exacte et le 123 s’est la suite pour la France de la loi Pompidou de 1973 (Pompidou qui est resté 5 ans directeur général de la même banque qui employait Macron). Vous avez dit bizarre ?

      Vive la France.


  • lupus lupus 20 février 2015 22:03

    "Il faudrait peut-être arrêter cette mafia avant qu’il ne soit trop tard..." les français ont essayé avec" mon ennemi c’est la finance" du coup ils ont Filoche en palliatif.


  • Croa Croa 20 février 2015 22:36

    Eh bien oui, le problème ce sont les intérêts !
    *
    L’usure est une arnaque, un racket pur et simple !
     C’est d’ailleurs aussi vrai à 0,01 % qu’à 20 % d’autant que plus le taux est bas plus il se fabrique d’argent. ( Le gars qui parle le sait mais il n’ose pas être radical.)


  • lancelot 20 février 2015 22:59

    "Et pourquoi la Grèce est mal notée parce qu’elle est en déficit"


    faux , les agences prennent en compte les strutures economiques etatiques et politiques des pays .Les marchés savent que la structure éco grecque est sgtructurellement incompatible avec la zone euro, et que la grèce a deja été plusieurs fois sous perfusion exterieure depuis un siècle , a cause de sa mauvaise gestion chronique et hélas culturelle . les marchés n ont aucune confiance dans des politiciens pusillanismes et corrompus ni dans un peuple dont le sport national est le contournement fiscal .a contrario les marchés aiment la France car ils savent l Etat solide,le trésor public redoutable et les contribuables tres bons payeurs .
    la grece a fait de remarquables efforts mais les marchés savent que le pays est justement en surrégime . Une fois l épée de damoclès retirée ils recommenceront a gerer comme des grecs.

    • FifiBrind_acier 21 février 2015 06:48

      @lancelot
      Ce n’est pas tout à fait ça. Normalement, tous les Etats devraient emprunter aux mêmes taux. Je vais prendre des chiffres fictifs :


      L’Allemagne emprunte à 1,2%

      La France à 2,4%

      La Grèce à 6 ou 7%


      La différence des taux a été expliquée par Mario Draghi. Il s’agit d’ajouter une prime pour risques de conversion. En clair, plus un pays est en difficulté, plus il risque de sortir de la zone euro et de retourner à sa monnaie nationale.


      Et de dévaluer. Une dette en euro sera remboursable en drachmes, par exemple, mais aura perdu la moitié de sa valeur. Ou le risque de ne plus être remboursé du tout en cas de défaut. Les primes ajoutées permettent d’anticiper ce risque.


      " Un petit détail expliqué par Mario Draghi"

      Si les citoyens savaient que les Etats peuvent emprunter à taux 0% à leur Banque Centrale, en sortant des Traités européens, ils pendraient tous ces voleurs haut et court.


    • gerardfoucher 21 février 2015 13:23

      @lancelot

      Bonjour,

      Ce qui est intéressant dans votre commentaire, c’est :

      "un peuple dont le sport national est le contournement fiscal .a contrario les marchés aiment la France car ils savent l Etat solide,le trésor public redoutable et les contribuables tres bons payeurs ."

      C’est très bien vu !
      En effet, comme chacun sait, ce que l’on appelle "La Dette" est en réalité une création de crédit ex-nihilo destinée à fournir aux États la monnaie qu’ils se sont interdits d’émettre eux-mêmes. Or, le fournisseur de monnaie-crédit-pouvoird’achat fait payer son "service".
      L’émission de crédit est effectuée ex-nihilo, c’est-à-dire sans production, sans travail et à coût nul. Néanmoins, cette émission, qui est un flux permanent, est soumise à un "service" annuel et éternel. 

      Le paiement de ce service, qui devient une dette pour l’État qui en "bénéficie", doit être assuré par la contrainte fiscale sur la population. Il est donc parfaitement logique, comme vous le pointez, que le niveau de prédation exercé par le "service de la dette" dépende de la difficulté à en extorquer le prix. 


    • Croa Croa 21 février 2015 15:39

      À gerardfoucher
      *

      Là nous sommes très au-delà du paiement d’un ’’service’’. Il s’agit en fait d’une création de servitude. La banque pourrais tout à fait ’’prêter’’ sans intérêts et recevoir une allocation ou facturer ses frais. (Mais nous sommes d’accord et tu as raison de mettre des guillemets anglais à « service ».) 


    • FifiBrind_acier 22 février 2015 06:41

      @gerardfoucher
      Ils ne se sont pas interdit, ce sont les Traités européens qui le leur interdise : article 123 du TFUE.


    • stabilob0ss stabilob0ss 22 février 2015 14:43

      Les propos de lancelot sont gras, très gras. La haine s’exprime dans son plus bel habit de vertu. A force de pas demander aux gens dans quelle société ils veulent vivre, voila qu’ils s’étonnent qu’ils marchent pas dans le sens qu’ils attendent. Il oublie à dessein que Goldman Sachs a piloté l’escroquerie grecque, et personne ne lui en tient rigueur. Que si Goldman Sachs était aux commandes, les élites US étaient parfaitement au courant. Les agences sont toutes US -on croit rever tellement ils sont aveugles- et notent selon des règles qu’on laisse entendre comme naturelles, et objectives, sans conflits d’intérêts (elles est bien bonne celle là). Toute cette affaire sonne très US. Faudrait penser à sortir de l’asservissement mental du petit tinaboy, capitaliste -pay or die- de base. Car la question c’est de quoi parle-t-on ? D’escroquerie financière, de faux, de dissimulation et délits d’initié ou de si les grecs sont des branleurs ?


    • Schweizer.ch 22 février 2015 18:21

      @stabilob0ss                                                                                                                          "Car la question c’est de quoi parle-t-on ? D’escroquerie financière, de faux, de dissimulation et délits d’initié ou de si les grecs sont des branleurs ?"

      Si vous considérez les moeurs actuelles de la finance, d’une part, l’histoire économique des Grecs depuis 1850 env., d’autre part, vous noterez des complémentarités qui les condamnaient littéralement à se rencontrer.


  • cathy30 cathy30 20 février 2015 23:23

    Les banques françaises ne remettront plus jamais les pieds en Grèce. Elles ont perdues plus qu’un bras. 


    • stabilob0ss stabilob0ss 22 février 2015 14:48

      @cathy30
      Ptet qu’elles auraient pas du y aller.

      Si chacun s’occupait un peu de ses affaires on en serait pas a devoir payer pour les coucheries des voisins. Mais l’ambiance est la fornication tout azimut. Ze mondialization. Faisons péter le profit !


Réagir