vendredi 20 janvier - par mat-hac

Dividendes : c’est pire que ce que vous croyez

Canard Réfractaire

 80 milliards d'euros, c'est la somme qui a été versée par les plus grosses entreprises françaises, en 2022, en dividendes...



3 réactions


  • christophe nicolas christophe nicolas 20 janvier 12:08

    Sympa...

    La finance n’a pas d’idée, les cupides ne sont pas inspirés, ce sont les entrepreneurs et les penseurs éclairés bien motivés qui créent des richesses tandis que les financiers les surveillent pour en prendre le contrôle si c’est prometteur.

    Les métiers de l’argent sont souvent prédateurs, rarement créateurs, prenant l’économie en otage lorsqu’il faut résorber ses bulles spéculatives, ses guerres, ses magouilles de défiscalisation.

    La finance finance 5% de l’investissement et détruit infiniment plus. C’est pour ça que des pays au PIB faible sans finance sont beaucoup plus forts que des pays au PIB importants avec beaucoup de finance.

    • Russie : PIB 1.500 milliards
    • USA : 21.000 milliards
    • UE : 15.000 milliards

    Russie = 4% de USA + UE,

    Faites vos jeux, la finance va t-elle soumettre Igor de Sibérie qui ne comprend rien à rien à la finance, s’en fiche totalement, a un très mauvais caractère lorsqu’on le cherche et qui a sorti le fusil... :)


  • Jean Keim Jean Keim 20 janvier 21:52

    J’aime l’idée que nous puissions partager le travail et ce qu’il produit, personne sans boulot, pas de chômeurs que des salariés, en clair c’est la fin de tous les problèmes liés à la pauvreté, ah ! naturellement pas de parasites non plus, donc pas de fainéants, sans pour autant exclure les personnes appuyant un handicap, la solidarité c’est la collaboration, l’entraide et le partage.

    Il est possible que le temps de la lutte soit arrivé, si nous revendiquons contre les dispositions du gouvernement au sujet des retraites, du chômage, de la santé, des salaires, de la vie chère, ..., Sans remettre en cause notre modèle de société, cela signifie que nous acceptons le monde tel qu’il est, et que simplement nous demandons des réajustements.

    Chaque fois qu’un gouvernement en place lâche du lest, ce n’est pas par bienveillance, ce mot n’est pas dans son vocabulaire, mais simplement pour gagner du temps, d’une façon ou d’une autre il récupérera avec bénéfice les miettes qu’il a accordées.

    En fait tout est à inventer, on ne connaît pas la solidarité, ça n’a encore jamais été fait.


    • Jean Beudeufair 21 janvier 15:03

      @Jean Keim
      "J’aime l’idée que nous puissions partager le travail

      "

      Attention quand même , avec ces enculés de droite qui pensent que partager le travail c’est partager le salaire ... smiley


Réagir