vendredi 12 juillet - par LUCA

Alstom : la France vendue à la découpe ?

Entretien avec Frédéric Pierucci 

A l'origine Als-Thom, contraction d'"Alsace" et de "Thomson", devenu Alsthom, était le résultat de la fusion, réalisée en septembre 1928, d'une partie de la Société alsacienne de constructions mécaniques (SACM) basée à Mulhouse puis à Belfort, spécialiste de la construction de locomotives, et de la Compagnie française pour l'exploitation des procédés Thomson Houston (CFTH), société franco-américaine spécialiste des équipements de traction électrique ferroviaire et de la construction électro-mécanique.

Entre 2015 et 2018, la branche énergie est reprise par General Electric, voici comment cette transaction s'est opérée.

 

Source :

SITE : https://thinkerview.com



17 réactions


  • Vraidrapo 13 juillet 07:03

    " L’Union Européenne supposée défendre ses membres, a mis la France à nu..."

    http://www.leparisien.fr/economie/pour-montebourg-l-etat-doit-contester-la-vente-d-alstom-a-general-electric-devant-la-justice-11-07-2019-8115027.php

    Telle est en substance la déclaration de Montebourg, prédécesseur de µicron au Ministère de l’Économie devant la Commission Parlementaire à propos de la Vente d’Alstom à la General Electric...

    Français, les Gens !

    Continuez à jouer à l’autruche, plutôt que de prendre le taureau par les cornes et bientôt vous serez à poil : quand les Banques fermeront leurs guichets vous pourrez toujours régler vos notes de terrasses avec des reconnaissances de dette...

    Bonnes Vacances !


    • beo111 beo111 13 juillet 13:51

      @Vraidrapo

      Mouais je suis pas d’accord avec vous sur ce point, et je pense que Dupont-Aignan a eu tort d’essayer d’attaquer Macron sur ce point lors de la présidentielle.

      Le problème, ou plutôt la bonne nouvelle, c’est que la demande d’énergie de l’humanité a plutôt tendance à baisser.

      Donc pour être concurrentielle sur ce marché la France aurait eu besoin de rester dans l’OTAN et de garder sa présence militaire à l’étranger pour sécuriser le carnet de commande.

      Et moi je suis contre ça.


    • LUCA LUCA 14 juillet 12:15

      @beo111
      Bonjour, cela prouve encore une fois que nous sommes les vassaux de l’empire.


    • pegase pegase 14 juillet 12:49

      @beo111
      -
      La France fonctionnait plutôt bien sans l’Otan sous De Gaulle, et l’achat de matières premières c’est du commerce, l’Otan n’a rien à faire là dedans ! 


    • beo111 beo111 14 juillet 17:05

      @pegase

      D’accord jusqu’à votre deuxième virgule.

      Ensuite, réfléchissez un peu s’il vous plaît.


    • pegase pegase 15 juillet 14:11

      @beo111
      -
      C’est plutôt à vous de réfléchir, si nous sortons de l’Otan, et que nous achetons du pétrole au Qatar, vous croyez sincèrement que l’Otan va s’attaquer à la France ?

      Le commerce c’est du commerce, point barre !


    • pegase pegase 15 juillet 14:17

      Tant que la facture est réglée en dollars ...


    • beo111 beo111 16 juillet 00:36

      @pegase

      Oui en ce qui concerne le pétrole en dollar, c’est clair, et Alstom en achète, c’est sûr, mais c’est pas ça le plus compliqué, le plus rare.

      Pour faire une centrale nucléaire, une turbine, il faut des métaux rares tungstène par exemple que la France achète dans ses anciennes colonies, bref la Françafrique. Une présence militaire est nécessaire pour garantir que les pantins en place nous vendront leur uranium pas trop cher quitte à faire travailler leurs zenfants dans les mines.

      Le problème si la France sort de l’OTAN, rien ne s’opposera à ce que la Chine ou les ÉUA par exemple nous bottent hors d’Afrique, et là si une superpuissance prend le monopole de l’extraction d’un minerais dont Alstom a absolument besoin ça risque de nous coûter bonbon.

      Ils peuvent complètement bloquer la production... adieu nos zemplois...

      Car entendons nous bien, je n’ai rien contre le fait d’acheter les matières premières à leur "vrai" prix à des africains, mais si on s’en va, d’autres vont prendre notre place c’est sûr.

      Mais le pire, ce n’est pas l’achat des matières premières, c’est la vente des turbines. J’ai fait beaucoup de travail, je vous laisse réfléchir à votre tour, merci.

      À moins bien entendu que vous vivez dans un monde de bisounours dans lequel quand un pays a besoin d’énergie il fait un appel d’offres et l’examine ensuite dans la plus grande indépendance qui soit.

      Auquel cas toute réflexion est superflue, je vous l’accorde.


    • pegase pegase 16 juillet 08:05

      @beo111

      Le Tungstène ? Vous n’êtes pas au courant ? smiley

      https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/une-des-plus-grandes-mines-de-tungstene-au-monde-pourrait-rouvrir-en-france-995499

      https://www.francetvinfo.fr/economie/industrie/ariege-une-mine-de-tungstene-divise-la-vallee_3222785.html

      Mais le pire, ce n’est pas l’achat des matières premières, c’est la vente des turbines. J’ai fait beaucoup de travail, je vous laisse réfléchir à votre tour, merci.

      On s’en contre fout de la vente des turbines, Alstom devait être porté à bout de bras coute que coute (pour le contribuable), même s’il n’y avait pas de contrats à la clé à l’export ...

      Notre situation ne peut pas être pire, justement à cause de notre appartenance à l’UE et à l’Otan et la compromission de nos élites avec les anglo-saxons ...

      Où y voyez vous un avantage ? J’ai beau chercher je ne vois pas ????

      Vous cautionnez le pillage des ressources au Mali et au Niger, moi pas, on a pas du tout le même logiciel .. La France a suffisamment de ressources pour se passer de ce néo-colonialisme et ces exploitations minières polluant dangereusement ces territoires !

      Le nucléaire est de toutes façons un écueil ...


    • beo111 beo111 18 juillet 21:08

      @pegase

      Le Tungstène ? Vous n’êtes pas au courant ? 

      https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/une-des-plus-grandes-mines-de-tungstene-au-monde-pourrait-rouvrir-en-france-995499

      https://www.francetvinfo.fr/economie/industrie/ariege-une-mine-de-tungstene-divise-la-vallee_3222785.html


      Si, j’étais vaguement au courant et c’est une excellente nouvelle, la preuve que la France est encore vivante. Il reste un fil magique entre la pensée et l’action, je vous renvoie à l’excellent bouquin de Guillaume Pitron "La guerre des métaux rares" qui prouve que la France doit ré-ouvrir ses mines si elle veut exister.

      On s’en contre fout de la vente des turbines, Alstom devait être porté à bout de bras coute que coute (pour le contribuable), même s’il n’y avait pas de contrats à la clé à l’export ...

      Oui ben le contribuable c’est moi (je suis dans le peuple), et ça me gêne.

      Notre situation ne peut pas être pire, justement à cause de notre appartenance à l’UE et à l’Otan et la compromission de nos élites avec les anglo-saxons ...


      On est d’accord là dessus.

  • beo111 beo111 14 juillet 17:13

    Oh purée cte vidéo comme elle est excellente, de la bombe de balle moi jvous le dis. Bon, j’en suis qu’à 1h30, mais même si ça baissait un peu par la suite ce ne serait pas si grave.

    Le mec aura sans doute pas mal de problème avec ses enfants qui se plaindront qu’il ne s’est pas suffisamment occupé d’eux, par contre il aura de quoi raconter à ses petit-enfants devant la cheminée !


  • ged252 15 juillet 11:21

    En même temps, ça fait 40 ans que les français se font baiser pratiquement tous les jours.

    Et ils en demandent toujours plus, à chaque élection ils plebicitent leurs baiseurs.


  • pegase pegase 16 juillet 11:04

    Il est actuellement prévu de prolonger de 20 à 40 ans la vie utile de nos centrales nucléaires. Avec la vente d’Alstom, comment le gouvernement pourra-t-il assurer notre approvisionnement en pièces détachées pour les quatre décennies à venir ? Quel accès aurons-nous au laboratoire d’analyse des technologies d’Alstom pour palier aux défaillances et améliorer le fonctionnement des centrales pendant cette durée ? Quels en seront le coût et les contraintes ?
    Concernant notre porte-avions et nos sous-marins, qu’en sera-t-il des pièces de rechange et des nécessaires améliorations constantes indispensables des turbines ? Les Etats-Unis pourront-ils influer sur les missions d’engagement de nos SNA, voire de nos SNLE, étant donné que ceux-ci utiliseront des composants américains ?
    Nous venons ainsi d’abandonner à la fois : notre souveraineté ; des savoir-faire technologiques essentiels que peu de pays au monde maîtrisent et que nous avons mis des années à construire ; une entreprise rentable qui dispose de débouchés commerciaux indéniables. Pour ceux qui considèreraient que « tout cela n’est pas très grave », il convient de préciser que désormais les priorités de R&D pour ces composants ne se feront plus selon les critères de la Marine Nationale ou d’EDF, mais selon les priorités de GE décidées outre-Atlantique. »

    https://www.cf2r.org/…/racket-americain-et-demission-d-eta…/


Réagir