lundi 18 mars - par TotoRhino

Sophie Tissier, Gilet jaune : "Qu’est-ce qu’on en a à faire que le Fouquet’s ait cramé"

 

Une réaction saine que la réaction de la Gilet Jaune, Sophie Tissier, aux saccages perpétrés sur les Champs-Elysées samedi. 

On pourrait résumer le « conflit » qui oppose les gilets jaunes et l'oligarchie par : les humanistes contre les matérialistes...

Sophie Tissier, Gilet jaune : "Qu'est-ce qu'on en a à faire que le Fouquet's ait cramé"

"Qu'est-ce qu'on en a à faire que le Fouquet's ait cramé ?" La réaction de la Gilet Jaune, Sophie Tissier, aux saccages perpétrés sur les Champs-Elysées samedi. > https://bit.ly/2OateLk - Via LCI

Publiée par TF1 Le JT sur Dimanche 17 mars 2019

https://www.facebook.com/TF1leJT/videos/655913608172717



155 réactions


  • maQiavel maQiavel 18 mars 11:10

    Le gars qui dit « Vous voulez quoi ? Qu’on vive tous dans des cabanes ? »   smiley



    • louis 18 mars 15:47

      @maQiavel
      Le visage repu et jouisseur de ce Mr en dit long sur sa réaction .


    • Belenos Belenos 18 mars 16:36

      @maQiavel
      Ou dans des huttes.   smiley

      Habitation de Gilet Jaune
       


    • Zatara Zatara 19 mars 01:38

      @Belenos
      Ou dans des huttes.

      A ce propos, il me semble qu’on avait évoqué un certain parallèle entre les Indiens d’Amérique et les Européens il n’y a pas si longtemps... une nouvelle civilisation rasant les fondamentaux des autochtones. On peut pas encore parler de génocide mais certains l’évoquent sur une autre forme...


    • V_Parlier V_Parlier 19 mars 21:27

      @maQiavel
      Et tout au début : "Il y a 15.000 personnes qui bossent là et qui ont peur d’aller travailler...". Certes, c’est vrai, mais ils ne sont hélas que les derniers entrés dans le club des gens qui ont peur, après bien d’autres qui ont également peur de rentrer chez eux le soir plus généralement. Sauf que là on n’en parlait pas trop....


  • Claire29 Claire29 18 mars 11:17

    Réaction saine peut-être mais je ne suis pas sûre qu’elle soit bien comprise par la majorité de la population qui n’accepte pas le chaos,il ne faudra donc pas s’étonner que Macron remonte dans les sondages avec ce genre de déclarations !
    Je constate d’ailleurs que cette porte-parole des gilets jaunes critique les autres porte-parole "autoproclamés" d’après elle ;elle est souvent invitée sur les plateaux de télé et je soupçonne ceux qui l’invitent de chercher à décrédibiliser le mouvement des gj en invitant une porte parole qui tient des propos souvent extrémistes !


    • maQiavel maQiavel 18 mars 11:31

      @Claire29

      Fondamentalement quel est l’objectif de ce mouvement ? Juste de faire des processions rituelles hebdomadaire dont la réussite ou l’échec est fonction des sondages d’opinion ou alors obtenir des mesures concrètes dans le cadre d’un rapport de force ?

      Il va falloir que les gens au sein de ce mouvement réfléchissent très sérieusement à la question de la violence. Que ceux qui refusent toute violence expliquent clairement où ils veulent en venir et que ceux qui veulent en user expliquent leur stratégie (et par conséquent comment ils choisissent leurs cibles et pourquoi).


    • Claire29 Claire29 18 mars 11:45

      @maQiavel,
      quand les extrémistes et les fanatiques sèment le chaos et la violence,les explications des uns et des autres ne sont plus entendues ! 


    • maQiavel maQiavel 18 mars 11:49

      @Claire29
      Par les médias certainement pas. Mais quel est le but du mouvement ? Faire bonne figure dans les médias ? 


    • Claire29 Claire29 18 mars 12:18

      @maQiavel
      On ne peut pas à la fois réclamer à cor et à cri le RIC dans toutes les manifs et ne pas tenir compte de ce que la majorité de la population pense du chaos,de la violence et des pillages ! 


    • maQiavel maQiavel 18 mars 12:24

      @Claire29
      Comment obtenir le RIC sans jamais exercer aucune violence ? Qu’est ce qui va contraindre le gouvernement à céder ? Les sondages d’opinion sur le mouvement ? 


    • Claire29 Claire29 18 mars 13:02

      @maQiavel,
      Comment obtenir le RIC sans jamais exercer aucune violence ?

      Jusqu’où faut-il aller dans la violence pour faire plier le gouvernement ?
      La violence est rarement une solution et ceux qui pensent qu’elle en est une n’hésiteront pas à l’utiliser pour imposer à la majorité,sans RIC et aucun respect des libertés fondamentales,leurs idées extrémistes,et nous aurons alors un régime totalitaire !


    • maQiavel maQiavel 18 mars 13:20

      @Claire29

      « Jusqu’où faut-il aller dans la violence pour faire plier le gouvernement ? »

      ------> C’est inclus dans la question que je pose plus haut sur la stratégie de ceux qui font le choix d’user de la violence. Et je crois que le mouvement doit en discuter parce que c’est une question importante …

      « La violence est rarement une solution et ceux qui pensent qu’elle en est une n’hésiteront pas à l’utiliser pour imposer à la majorité,sans RIC et aucun respect des libertés fondamentales,leurs idées extrémistes,et nous aurons alors un régime totalitaire ! »

      ------> Je comprends votre crainte et elle est fondée. Mais prenons le cas inverse : dans l’hypothèse où émerge un gouvernement qui s’impose subrepticement à la majorité sans aucun respect des libertés fondamentales et promouvant des idées extrémistes, comment résister à la mise en place de ce régime totalitaire sans user de violence ?

      De plus, la plupart des avancées sociales ont été obtenues en partie grâce à des violences. Est-ce que rejeter par principe la violence comme un outil parmi d’autres s’intégrant dans un rapport de force global, n’est pas se condamner à l’impuissance ?


    • maQiavel maQiavel 18 mars 13:22

      Je précise que je n’ai pas les réponses aux questions que je pose, je me les pose aussi à moi-même …


    • TotoRhino TotoRhino 18 mars 13:32

      @maQiavel
      Perso, je l’avais bien compris comme ça.
      Ces questions, je me les pose aussi, ou me les suis déjà posé.
      Mais une chose est sûre, c’est que c’est l’attitude du gouvernement qui nous met, nous est les gilets jaunes, devant de tels dilemmes.


    • Claire29 Claire29 18 mars 13:32

      @maQiavel
      OK,je comprends,nous sommes sans doute beaucoup à nous poser ces questions !


    • numocobo 18 mars 13:50

      Si la violence ne résous pas ton problème, c’est que tu n’a pas tapé assez fort.

      Anticipant la force du coup qu’il faut donner pour renverser la Véme, je vous conseille d’éviter cette stratégie et de rester sur du gandi-mirtza (pacifique mobiles et désobéissant, complexification et sophistication infinie) du martin-malcom (pacifique gréve blocage siting de masse et alternative radicale menaçante)

      L’affrique du sud, fait parti des sources, des gents qui ont mis fin a un aparteid, a une justice et une société a deux vitesse. Mais ca a pris 30 ans et des millions de victimes, on as tiré sur la foule, réduit en esclavage des castes techniques. Pas le meilleur exemple a suivre, mais des infos sur les erreurs a ne pas commetre.

      Par la violence, en Drance, immagine qu’on dois disposer militairement de deux tiers des bleu(160K) et de la moitié des kaki(300K) "démissionaire puis radicalisé. Leur combat avec l’autre tiers et l’autre moitié serais atrocement technologique. Des milliers de victimes colatérales, parmis les forces vive légéres et les vrais inocents.

      Sinon, des années de plomb, une ’guerre civile’ FLN like ? une ambiance Action directe, nationale séparatiste vis a vis de l’ue a la maniére du séparatisme basque ou corse, avant qu’on ne se décide a les submerger de pognon du tourisme ? Du terrorisme nationaliste/islamique en ping pong ? Que des chose désagréable.

      Misez sur l’immitation de gandi et de martin les amis, pas sur le coup de force. Se sera long et chiant, mais vous gagnerez, a coup sur, au moins ’une partie des revendication deviendra des proposition de candiat", au mieux le bingo, l’aministie générale, l’indépendance, la purge, un nouveau contrat social, une nouvelle constitution et surtout, bande de jacobin incurable, un nouveau dictateur^^

      Vive la révolution pacifique, vive la désobéissance civile ! C’est un choix éclairé.


    • Qamarad Qamarad 18 mars 13:59

      @tous les intervenants

      Concernant la stratégie du mouvement, il faut déjà savoir plusieurs choses. Tissier et ses marches ridicules sont totalement décrédibilisées. Le mouvement est clairement reparti pour engager un rapport de force avec ce gouvernement de malades. Les porte-paroles la fusillent, les GJ sur le terrain font part de la nécessité de la violence et d’ailleurs les black blocs parce qu’ils sont en première ligne sont a minima tolérés .

      Maintenant, sur la forme même de la violence, un acte similaire à celui de samedi est prévu dans 3 semaines. Puisque les champs vont semblent-ils nous être interdits, ça risque d’essaimer partout dans Paris. Un acte III bis en somme. Donc les effectifs devront probablement s’adapter : mobiles et prêts à interpeller, allant au contact. Soit ça va sécher tout le monde, soit ça va donner des scènes de castagne...

      Ensuite, beaucoup veulent désormais bloquer les flux économiques à travers les ports et raffineries. Dans l’absolu, c’est une méthode efficace. Dans les faits, le mouvement ne décroit pas, il stagne. On a en gros entre 150 000 et 300 000 personnes se déplaçant lors des actes les plus chauds et quand on prévient que va y avoir du sport. Sachant que dans le lot, beaucoup sont des travailleurs précaires qui devront tourner fréquemment et qu’un blocage massif de la logistique va entraîner des descentes brutales de la police, j’ai un doute sur l’efficacité immédiate. 

      J’ai de plus en plus tendance à penser que notre mouvement doit accomplir plusieurs choses : essayer de renouer le lien avec la population et ne pas finir dans une bulle, créer une contre-société à même de faire des propositions politiques, et surtout tout faire pour perdurer jusqu’à la prochaine grande secousse systémique où notre entraînement et notre endurance produiront leurs effets. 

      Je lis les critiques à notre endroit depuis ce WE et je les comprends. Mais si l’on abandonne maintenant, ce serait quand même un beau gâchis et l’occasion pour les autorités de bien se préparer à un phénomène semblable et ultérieur. 

      Si des gens ont des idées à soumettre pour que notre action soit plus efficace, je serais ravi d’en prendre connaissance. En tout cas, cet acte a été important et cette semaine sera décisive pour la suite. 


    • Claire29 Claire29 18 mars 14:06

      @numocobo,
      Oui,l’apartheid en Afrique du sud est en effet un exemple où la violence était justifiée pour mettre fin à une politique de ségrégation raciale mais ensuite,Mandela a eu l’intelligence de prôner la réconciliation nationale !


    • PumTchak PumTchak 18 mars 14:07

      @maQiavel

      Il y a les deux. C’est vrai que les violences chassent les femmes, les familles et ceux qui sont en démarche pacifique (ce qui était le nombre initial). Cela modifie la sociologie et la perception du mouvement, qui veut réparer le pays et non pas le détruire. Cela risque même d’inverser le message puisque qu’il s’agit de démontrer que c’est l’exécutif, les représentants et la forme dégénérée de la République qui détruisent le pays.

      Mais on sait que le système défend sa survie, a fermé tous les moyens juridiques et démocratiques à la prise en compte des besoins de cette population majoritaire, détourne la force légitime de l’Etat à son intérêt exclusif et utilise au contraire tous les moyens pour entretenir le mensonge. En France, aucun révolution ne s’est passée sans violence.

      Il faut sans doute un mixt, même si c’est un peu pourri. Il me semble que cet acte 18 a été au moins une bonne piqure de rappel à l’exécutif : il ne faut pas prendre les GJ pour des moutons qu’on peut nasser et gazer comme on veut au motif qu’ils cherchent pas à fait du mal au pays.

      Sans doute aussi que le mouvement ne doit pas se réduire aux actes du samedi : ils doivent servir au contraire d’aiguillon pour développer d’autres composantes, son assise. Il a été internationalisé, notamment avec les actes passés aux frontières, un ancrage a commencé avec les ateliers/débats constituants, la conférence avec Lordon a été un moyen pour tenter de pénétrer dans les milieux universitaires, etc... C’est ce qu’expliquait Ludosky durant ses premières interview : un mouvement, pour qu’il gagne, doit toujours monter en volume.


    • maQiavel maQiavel 18 mars 14:12

      @Qamarad

      Merci pour ces précisions.

      En réalité, même si ce mouvement échoue, les enseignements à en tirer et l’expérience acquise seront très importantes pour la suite. Parce que je suis convaincu que là, on est en 1905. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.


    • Claire29 Claire29 18 mars 14:21

      @Qamarad,
      Organisez-vous,dénoncez ceux qui menacent de mort,insultent les GJ modérés qui veulent se présenter aux européennes par exemple,n’hésitez pas à déclarer comme au début du mouvement :
      "Nous voulons vivre dignement de notre travail !",la majorité de la population approuvera ce message et il est regrettable que nous ne l’entendions plus !


    • maQiavel maQiavel 18 mars 14:28

      @PumTchak

      Le problème c’est que le mix des deux crée une situation dans laquelle des GJ pacifistes dénoncent d’autres GJ pour leur usage de la violence. D’où la question de la finalité du mouvement qui induit celle des moyens. C’est clair qu’un mouvement ne peut se réduire à la violence et qu’elle doit être utilisée avec intelligence en s’intégrant dans une stratégie globale mais le hic avec le pacifisme, c’est qu’il exclut tout usage de la violence , d’où l’antagonisme.

       « C’est vrai que les violences chassent les femmes »

      ------> J’ai remarqué une constante historique : lorsque les femmes sont de sortie pour participer à un mouvement qui utilise la violence, ça sent très mauvais pour le pouvoir en place.

      J’ai tenté de comprendre ce phénomène et il y’a quelques explications. 


    • Qamarad Qamarad 18 mars 14:29

      @maQiavel
      Ah ah, si on pouvait avancer 1917 de 11-12 ans, ce ne serait pas de refus smiley


    • numocobo 18 mars 14:54

      @machiavel

      Moi j’ai plutot une sensation de 1931, monté des extrêmes porteurs d’espoir, puis rapidement, d’effroi. Nouvel ordre mondial (SDN chancelante), complaisance a l’égard des dictateurs(kemal, pikuski, de costa,, pour pas citer toujours les mêmes),

      Les interventions impérialistes qui échoue en asie, des révoltes et cessesion coloniales le réseau de puissance des grande puissance qui s’effrite dans la corruption et la désertion, sous les "sales coup" interventionnisme concurrent, mais et des "élans" de nationalisme local.

      Mais bon, c’est surtout la l’omniprésence des ’hommes forts’ / autocrates partout dans le monde, parfois d’extréme droite, parfois populiste, et l’indiférence des ’intellectuels’ aux dérives autoritaires et obsucrantiste qui me fait dire 1931.


    • attilax2 attilax2 18 mars 15:30

      @Claire29

      S’il n’y a que des manifs pépères et des pétitions, le pouvoir s’en contrefout. C’est bien symboliquement, ça montre que les gens ne sont pas d’accord, et puis quoi ? En Grèce, ils ont fait 25.000 énormes manifs en quatre ans, ça n’a servi strictement à rien. On l’a vu ici pour les retraites, pour la loi travail, pour tous les acquis qui disparaissent quelles que soient les protestations et les gouvernements.
      Vous semblez découvrir les rapports de forces : la violence (physique, verbale, médiatique, morale, etc...) en sont des constituants primordiaux.

      Vous croyez vraiment que les révolutions américaines, françaises, russes, chinoises, vietnamiennes ou iraniennes auraient pu se faire en manifestant et avec des pétitions ?

      Le pouvoir ne cède jamais ses jouets de lui-même, il faut une force plus grande que la sienne pour l’y obliger. On a aujourd’hui et depuis un paquet de temps une bande de traîtres qui vends le pays en petits bouts et nous avec. On fait quoi s’ils ne veulent rien entendre ? Comment on change ce système dont ils contrôlent tous les rouages ?

      Peut-être que si nos représentants avaient un peu "peur", ils feraient preuve d’un peu plus de vergogne, vous ne croyez pas ? Mais quels moyens avons-nous de les intimider ? Aucun.

      Je ne dis pas que cramer des magasins soient une solution, je n’y ai pas participé et je le déplore personnellement, mais c’est une démonstration qui fait une fois de plus passer Macron au ski et sa clique de zombis au mieux pour des nuls, au pire pour des fous.


    • hase hase 18 mars 15:57

      @attilax2
      Si, cramer ces magasins, c’est une saine colère, et j’approuve et soutiens cette fille de tout cœur ; marre à la fin de tous ces petits français qui ont si peur du verbe haut et de la violence, habitués qu’ils sont à tout subir, acquiescer à tout !


    • Belenos Belenos 18 mars 16:40

      @maQiavel
      "Fondamentalement quel est l’objectif de ce mouvement ? Juste de faire des processions rituelles hebdomadaire dont la réussite ou l’échec est fonction des sondages d’opinion ou alors obtenir des mesures concrètes dans le cadre d’un rapport de force ?"

      "Donc, vous justifiez la violence, Monsieur ?!" 

        smiley

    • Belenos Belenos 18 mars 16:57

      @maQiavel (et tous)
      "Je précise que je n’ai pas les réponses aux questions que je pose, je me les pose aussi à moi-même …"

      Déjà, constatons que nous avons tous tendance à tomber dans une erreur sémantique importante : nous ne devons pas appeler du même nom ou ranger dans la même catégorie la "destruction" d’un bien matériel et la "violence" touchant à l’intégrité corporelle, en particulier quand la conséquence est irrémédiable (handicap, cicatrice et bien sur décès).

      Et je ne parle même pas de la prétendue "violence" verbale dont fut victime un pauvre académicien !! Faut arrêter de nous prendre pour des cons. 

      Tout ça est mélangé pour former un bouillie que nous servent constamment les médias. Refusons cette confusion. La véritable violence est celle qui blesse, qui torture, qui mutile, qui handicape... qui arrache des yeux, par exemple. 

      Dans le contexte actuel, appelons "destruction" ce qui concerne les objets (même si on veut condamner cela) ; et "violence" seulement ce qui touche physiquement les personnes en blessant leur corps. 


    • maQiavel maQiavel 18 mars 17:06

      @Belenos
      C’est une remarque que j’ai déjà faite et on m’a répondu que détruire un objet répond aussi à la définition de la violence tel qu’elle est décrite dans le dictionnaire. Ce qui est vrai. Mais ça montre tout de même certaines limites du langage , car les mêmes mots peuvent être utilisés pour décrire des phénomènes d’une portée très différentes , ce qui crée un amalgame. 


    • Belenos Belenos 18 mars 17:35

      @maQiavel
      C’est bien pourquoi j’ai précisé que dans le contexte du traitement de l’information des événements de cette fronde populaire, (et non en général) il faut refuser de faire cette confusion. Elle est odieuse. 


    • maQiavel maQiavel 18 mars 17:53

      @Belenos

      Oui je la trouve aussi odieuse. Mais on va nous répondre que vous avez tendance à vous attacher à des « broutilles formelles ». Un peu comme une personne me l’a déjà dit sur l’utilisation du mot « invasion » ou « colonisation » par un homme politique à une heure de grande écoute à la télé pour qualifier les migrants africains , si vous voyez ce que je veux dire … smiley  smiley  smiley 


    • Belenos Belenos 18 mars 18:08

      @maQiavel
      Oui mais, justement, dans ce cas, ce ne sont pas des broutilles.  smiley
      Et puis là, on parle d’être humains, pas d’Africains, voyons ! 
       smiley


    • numocobo 18 mars 18:18

      @Belenos

      Dans le contexte actuel, appelons "destruction" ce qui concerne les objets (même si on veut condamner cela) ; et "violence" seulement ce qui touche physiquement les personnes en blessant leur corps. 

      Convention acceptée, merci pour votre contribution a la définition.


    • maQiavel maQiavel 18 mars 18:28

      @Belenos
       smiley 


    • numocobo 18 mars 19:10

      @Qamarad

      Dans ma boule de cristal (contexte artistique, monsieur le juge, je ne conspire pas avec mon camarde pour entraver la libre circulation du saint pétrole) je vois.

      Des petit camions, pas des kangoo, les cubles avec un double porte plate.
      Deux séries de 5-6 palette atachés par deux cordes pour faire deux acordénons.

      Temps de dépoiement inférieur a la minute. De récupération 2.
      Et, directement le camion. 3 passager, trois barrage.

      M’étonnerais qu’un homme isolé avec 5 palette soit gazé ou frappé. Au pire, enbarqué Ding ! 2/3 adversaires et un véhicule diverti. Tu vas le condamner a quoi ? Il est tout seul le mec c’est même pas une manifestation^^ 

      Si je dépoie sur des points espacé de N minutes, ben temps de trajet ajouté a l’adversaire aussi et re bing, 2 gus et un véhicules adverse de moins.

      Le dernier sauve le camion, vas recharger en Hommes et en palettes ou fait un troisième barrage avec.

      Dispositif complété par pleins de caméra et de balances, pour plus de raffinement.
      Sophistication intervenants du spectacles propagande et logistique café.

      Ma vision s’arrête quant 12 bus et un bataillon en armure tombe sur le premier homme seul avec une tasse.

      JE NE VOIS PLUS RIEN !


    • Zatara Zatara 18 mars 19:19

      @maQiavel
      on m’a répondu que détruire un objet répond aussi à la définition de la violence...

      et pour des démineurs ? Des spécialistes des feux d’artifice ? Des engins de démolition ? Des broyeurs ? Tu la sens la violence ?


    • Belenos Belenos 18 mars 19:29

      @Zatara
      Au sens étymologique cela en fait partie. La racine de "violence" est la même que pour le mot "virilité", c’est la force (du latin "vis"). C’est pourquoi on parle d’une pluie violente, par exemple. Mais ce serait un sophisme de prétendre que la violence au cours d’un viol ou d’un tabassage n’est qu’une violente averse ou un feu d’artifice. 


    • Zatara Zatara 18 mars 19:34

      @Belenos
      Déjà, constatons que nous avons tous tendance à tomber dans une erreur sémantique importante : nous ne devons pas appeler du même nom ou ranger dans la même catégorie la "destruction" d’un bien matériel et la "violence" touchant à l’intégrité corporelle, en particulier quand la conséquence est irrémédiable (handicap, cicatrice et bien sur décès).

      Savez vous combien de migrants à 4 euro de l’heure il faudrait pour rembourser les dégats ? Z’avez pas honte de dénigrer cette véritable violence qu’on a infligé à des couverts si sensibles, aux nappes si fragiles, aux chaises si moelleuse ? Vous croyez peut être que 2 ans de thérapie psychanalytique leurs permettront de s’en remettre peut être ? Honte à vous Môssieur ! smiley


    • Zatara Zatara 18 mars 19:39

      @Belenos
      Au sens étymologique cela en fait partie. La racine de "violence" est la même que pour le mot "virilité", c’est la force (du latin "vis"). C’est pourquoi on parle d’une pluie violente, par exemple. Mais ce serait un sophisme de prétendre que la violence au cours d’un viol ou d’un tabassage n’est qu’une violente averse ou un feu d’artifice.

      ah merci de taper au centre, ou plutôt du côté de la base, de l’origine...

      Et dans ce cas là, c’est un abus de langage à partir d’un terme qui ne traduit que la vitesse de changement d’état, ou la puissance par rapport à une norme.... Mais, d’un point de vue scientifique, assimilé vitesse et puissance est une belle connerie dans la façon d’appréhender un phénomène... Quand à connaitre la différence entre la destruction d’un objet et estropier ou éborgner quelqu’un, vous en demandez trop dans le cadre de la représentation actuelle...


    • Et Hop ! 18 mars 22:17

      @PumTchak : "  C’est vrai que les violences chassent les femmes, les familles et ceux qui sont en démarche pacifique (ce qui était le nombre initial). Cela modifie la sociologie et la perception du mouvement, qui veut réparer le pays et non pas le détruire. "

      Autrement dit, le mouvement massif et populaire des Gilets Jaunes (qui comporte des artisans, des retraités, des ouvriers du privé, des petits fonctionnaires, des chômeurs,..) se retrouve expulsé de son propre moiuvement qui est récupéré et détourné par le mouvement de Nuit Debout (dont la sociologie est complètement différente : urbaine, militante, syndicalistes de la fonction publique, étudiuants gauchistes, anarchistes et libertaires, enfants de cadres de la fonction publique) qui ramènent tous leurs mots d’ordres habitiuels, utopistes et révolutionnaires, climatique, et Cie.

      Ce sont les gauchistes qui auront eu raison du Mouvement des Gilets jaunes en justifiant la répression policière, en terrorisant et en faisant fuir les manifestants populaires, les mères de famille, les retraités, en donnant à la presse de belles images de violence, en noyant les revendications assez simples et peu nombreuses (pouvoir d’achat, RIC) sous une foule d’anciens mots d’ordres utopiques et sociaux, allant dans le sens du libéral-mondialisme. 


    • alchimie 19 mars 00:17

      @Qamarad
      T’es vraiment un grand malad !!


    • Garibaldi2 19 mars 02:10

      @Claire29

      Faut arrêter d’écrire n’importe quoi jeunes gens. Si le régime d’apartheid est tombé c’est parce qu’il a dû faire face à un boycott international de ses produits (par ex les oranges Outspan), ses échanges commerciaux devenus impossibles, sa participation aux JO refusée par le CIO, etc. Ce n’est pas la résistance intérieure, malgré un grand nombre de morts, qui a mis l’apartheid à genoux mais la campagne internationale qui a exigé son abolition.

      Mandela n’a pu arriver au pouvoir que parce qu’il a accepté de démanteler la bombe nucléaire sud africaine, mise au point en coopération avec plusieurs pays dont Israël : https://www.jeuneafrique.com/169588/politique/quand-l-afrique-du-sud-avait-la-bombe-3/

      https://www.monde-diplomatique.fr/1978/09/SCHISSEL/16853

      https://www.legrandsoir.info/Israel-a-offert-des-armes-nucleaires-a-l-Afrique-du-Sud-de-l-Apartheid-pour-les-utiliser-contre-ses-voisins-noirs.html


    • Sparker 19 mars 11:33

      @Garibaldi2

      Oui et le pouvoir financier, bancaire et industriel (diamants) est toujours aux mains des blancs...


    • Claire29 Claire29 19 mars 11:37

      @Garibaldi2
      La résistance intérieure n’aurait peut-être pas suffi à mettre fin à l’apartheid,je ne faisais que répondre à un autre commentaire où l’apartheid est un exemple où la violence est justifiée ! 


    • Djam Djam 19 mars 11:53

      @maQiavel

      Etonnant ces réactions médiatiques et internet (anonymes) consistant à se plaindre sans cesse des violences qui accompagnent toute guerre...fut-elle faite en gilet. D’aucuns la firent en culotte corsaire et bonnet phrygien ! Depuis quand la contestation sérieuse de régimes successifs anti peuple et aux services d’intérêts privés majoritairement étrangers devraient-elles se faire comme une kermess sympa et gentille ? La violence institutionelle, oui...celle du peuple, non ? Ce sont en effet les citadins pas ou peu "impactés" par la violence inouïe de la mondialisation qui ne supportent pas d’être empêchés dans leurs petites habitudes quotidiennes...d’où leur ralliement aux plaintes gouvernementales envers les GJ. Déjà en 42 les bourgeois furent largement pro envahisseur. Négocier avec l’occupant pour sauver ses petits avantages est la caractéristique de l’esprit bourgeois...et il y en a encore un petit paquet dans les centres villes mondialisto-multiculturelles où patinent et "vélotent" les consommateurs de bio !


    • ged252 19 mars 12:23

      @numocobo
      Arrêtez de prendre l’Afrique du Sud comme exemple, d’abord personnelllement je ne crois pas à la thèse des méchants africaners racistes.
      .
      Ensuite, l’Aparthed était le moyen pour que les blancs et les noirs vivent ensemble dans le même pays, depuis la fin de l’Aparthed il n’y a plus de vivre ensemble, mais les noirs tuent chaque semaine des fermiers bancs. Et le gouvernement noir est devenu ouvertement raciste anti-blanc, non ?
      .
      arrêtez de répéter et de croire tout ce que la TV vous dit


    • maQiavel maQiavel 19 mars 12:42

      @Djam

      Je suis d’accord même si je n’utiliserai pas comme vous le terme de « guerre ». Pour ce qui est de cette tendance de refus absolu de la violence qu’on perçoit bien au sein de la population, j’ai une hypothèse :

      - les classes supérieures sont les catégories qui condamnent le plus fortement la violence physique qu’elles jugent barbare et contraire à la civilisation (rien n’est plus faux). Via les superstructures médiatiques, culturo-mondaines, universitaires dont elles disposent, elles ont réussi à infuser l’idée dans l’ensemble de la société que la violence est un mal et qu’elle ne résout pas les problèmes (platitudes répétées à foison).

      -on pourrait s’imaginer que ce formatage est inconscient et lié à une féminisation structurelle du mode de vie consumériste occidental et particulièrement des individus appartenant à la classe supérieure. C’est possible mais ça n’explique pas tout car on voit bien que ces gens n’hésitent pas à appeler à la violence, surtout lorsqu’il s’agit de renverser des gouvernements qu’ils honnissent ou tout simplement pour rétablir l’ordre (leur ordre).

      - il s’agit donc selon moi d’une stratégie consciente d’enlever aux classes moyennes et populaires la possibilité d’user de la violence physique au niveau inter- individuelle (et ainsi se protéger d’éventuelles ratonades) et insurrectionnel (remise en cause de leur ordre) , alors même que cette classe supérieure dispose du monopole de la violence institutionnelle et symbolique dont elle souhaite user impunément.

      Je n’ai aucune preuve de ce que j’affirme, c’est juste une intuition certainement contestable mais pour moi, le rapport de la population à la violence est un enjeu qui s’inscrit dans une stratégie de perpétuation d’une domination.


    • Sparker 19 mars 13:06

      @ged252

      "l’Aparthed était le moyen pour que les blancs et les noirs vivent ensemble dans le même pays,

      "

      Wha wha wha, là on a la quintescence de la pensée... ok je vois le loustic... ben mon colon... (c’est pour toi ça).
      Heureusement que tu fais partie de la prochaine extinction d’espèce, ça rassure...


    • nephis 19 mars 14:33

      @maQiavel

      Superbe commentaire. Je rajouterai que les classes dirigeantes ont tout intérêt à maintenir coûte que coûte la majeure partie de la population dans des bulles aliénantes l’empêchant ainsi de se confronter directement à la réalité authentique afin de tuer dans l’œuf toute sécrétion d’une élite concurrente ayant passée l’épreuve du réel.
      Je vous remercie encore pour m’avoir fait découvrir l’ouvrage Théorie et pratique du collectivisme oligarchique, c’est une véritable bombe, une actualisation du Prince incluant les éléments orwelliens propre à notre époque.


    • PumTchak PumTchak 19 mars 15:18

      @Et Hop !

      Je lis un peu tard votre commentaire, mais c’est exactement le développement de ce que je voulais dire dans mon premier paragraphe. Et l’esprit de ce mouvement est d’autant plus fragile qu’il n’y a aucun parti ni tendance politique en mesure de le refléter. C’est pourquoi, je souhaite ardemment qu’ils se présentent pendant les élections municipales, car personne d’autre qu’eux-même ne sera en mesure de les représenter. Il leur faudrait aussi des compagnons de route, pour les équiper et stabiliser conceptuellement (Branco, Chouard, et puis Todd, Michea, Onfray, Sapir, Polony, Gave, etc...). Pas Lordon ni Ruffin, évidemment.

      Quant-au caractère de cette "révolution", il n’est ni progressiste, vers un monde nouveau, ni conservateur, mais bien réparateur. Nicolle et Drouet veulent simplement pouvoir vivre de leurs revenus et, par extension, que chacun retrouve sa place avec ses compétences dans une société fonctionnelle, avec les intérêts particuliers qui se limitent à celui commun (économiques, raciaux, idéologiques, religieux...).

      Je ne sais plus ou mettre ce mot "gauchiste", je considère que le président de la Vème République le plus gauchiste de tous est Ch de Gaulle : personne n’a fait mieux que lui pour arrimer économique et social (économie mixte, plan quinquennaux, etc...). Le sociétal n’est que de l’imposture, du forçage d’une société qui ne demande pas à ce qu’on la change tous les 4 matins.

      Les propos de F Boulo, dans sa voiture, décrivent bien cet état d’esprit. Ce n’est pas pour rien que le mouvement GJ ressent qu’il pourrait être le chef politique.
      https://www.agoravox.tv/actualites/citoyennete/article/francois-boulo-driving-terview-par-80989


    • asinus 19 mars 17:12

      @PumTchak
       bonjour quand vous dites que mr Drouet veut simplement vivre de ses revenus 
      vous pensez a ceux la ?
       que mr Drouet garderais par devers lui la cagnotte leechi d’1 million d’euros destinée aux gj blessés ,serait ce que le banquier macron l’ai converti aux bienfaits 
      du libéralisme ....


    • Garibaldi2 20 mars 05:26

      @Sparker

      Il faut que tout change pour que rien ne change. (c’est pas de moi)


    • Garibaldi2 20 mars 05:28

      @Claire29

      Ce n’était pas une attaque personnelle de ma part.


    • Claire29 Claire29 20 mars 12:31

      @Garibaldi2
      OK


    • numocobo 20 mars 15:51

      Je vient de recevoir une bonne leçon^^

      "Théorie et pratique du collectivisme oligarchique"

      Ne pourra malheureusement pas être sourcé.

      Sois c’est un vrai livre rare, sois c’est un livre imaginaire.


    • pens4sy pens4sy 21 mars 08:47

      @Zatara
      c’ est bien payé 4 € de l’heure, la mère Merkel les paye 1 € seulement et pas seulement les migrants, tout le monde...


    • Zatara Zatara 21 mars 08:58

      @pens4sy
      Absolument....

      Mais en France, 4 euros de l’heure, c’est surtout 4 fois plus "humain" que l’Allemagne....

      Tandis qu’à 1 euro de l’heure, c’est 4 fois plus d’immigrés "allemands" pour le même job...
      ....Donc un fouquet’s réparé 4 fois plus vite... smiley


  • ETTORE 18 mars 11:18

    Gros et ventrus !

    et étriqués au niveau du cerveau !

    Dur, dur de lâcher la gamelle à laper, tendue par le maître de raison !


  • zzz999 18 mars 11:33

    Pour faire un maximum de casse avec les félicitations de l’élite il faut faire partie de "l’élite" des 1%.


  • ged252 18 mars 12:35

    Et voilà la nouvelle Levavaseur, mais celle-là elle a les cheveux courts, signe de reconnaissance, et d’homosexualité féminine.

    .

    Invité sans arrêt sur BFM TV, la banque, le patronat, c’est marrant comme ils aiment bien les FI, parce qu’"on ne sait pas encore si elle est FI, mais elle a déjà assuré qu’elle n’est pas d’extrème droite.

    .

    Toujours la FI qui cherche à Hijacher les gilets jaunes, à prendre la tête alors que personne ne veut d’eux, mais c’est pas grave, quand c’est pour la secte tout est permis, et "la fin justiife les moyens" comme disent leurs amis capitalistes.

    .

    Et après on va me dire que la FI ne soutient pas le grand capital et la banque.


    • numocobo 18 mars 13:30

      @ged252

      J’avoue avoir été sidéré par la connerie de pas mal de "rouges" sur le terrain, mais dans l’ensemble, la pluspart comprenne en quelques minutes que renoncer a l’internationalisme (pas a l’universalisme de la doctrine, mais a la porté internationale ou fédérale, de la revendication actuelle) est a peu prés le seul compromis obligatoire pour converger avec les bruns. 

      Je n’ai pratiquement jamais eu a expliquer a un brun qu’il fallais renoncer au droit du sang pour converger avec les rouges, au délire de remigration ou de peur du grand remplacement pour converger avec la cité. C’étais évident depuis des années. Ca fait dix ans que des fraternisations d’armes ont lieu entre les bruns et les noirs, le BS et le JS de lyon en novembre, ce n’étais qu’un rappel, une mise a jour.

      Je n’ai pas eu a expliquer quoi que se soit a des roses qui fermet royalement leur gueulle et a qui il faut au contraire tirer les vers du nez tant il ont honte de leur couleurs et de leur portes paroles d’oposition insitutionelle.

      Les blanc, sont des crypto patriotes, encore plus sur-qualifiés, encore plus malins, il ont réussi a faire des convergence CGT Antinucléaires, des régionalistes-souverainistes, ce sont nos maîtres, dans le domaine du métissage factieux, et de la convergence des lutes. Ce sont eux qui ’brillent le plus’, par leur connaissance, leur culture, la mine de solution politique historiques.

      Je n’ai jamais eu a expliquer aux noirs quoi que ce sois, vu que ce sont eux qui m’ont apris a être ’rouge-brun’, dans le camp du peuple, des justes, des fiers, a défendre un corpus d’aristocrate ayant 30 ans d’avance, a encadrer les cons. Deuxiéme meilleur couleur de l’élite, la principale position qui permet d’interfacer les syndicalistes avec les autres, la mine de créativité.

      La ou ca craint vraiment, et ou je suis grave complotiste contre tout ceux qui ont un lien avec, et ou on as été localement obligé de faire preuve de violence, c’est pour exclure les kapo de la FI. Escorté par des dizaines de militant-voyous / employés de sécurité déguisé. Ici on as pas trop d’antifa et de bac, mais de la CGT harcore a l’ancienne qui met des tarte et harcelle irl ca ils ’lâchent rien’ eux non plus brrrr.

      La plus grande menace idéologique, c’est bel et bien la FI, et pas LREM, pas RN.

      ++


    • Garibaldi2 19 mars 02:14

      @numocobo

      Pour faire passer vos idées, vous auriez grand intérêt à être plus clair dans votre discours.


    • Sparker 19 mars 11:36

      @ged252

      Mais qu’est ce que t’es con, bordel, ça existe encore des tâches comme toi... P’tin t’as peur de rien...

      Vivement que tu claques...


    • ged252 19 mars 12:32

      @Sparker

      Mais qu’est ce que t’es con, bordel, ça existe encore des tâches comme toi... P’tin t’as peur de rien...

      Vivement que tu claques...

      .
       smiley  smiley 

       smiley 

       smiley 

       smiley


  • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 18 mars 13:20

    Super nana française ; à donner en exemple au monde entier.

    Merci

     


    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 18 mars 13:45

      @Mao-Tsé-Toung
      L’urgence du changement de paradigme par l’abandon du CAPITALISME si cher notamment à l’oligarchie macronienne, devient de plus en plus évident !
      N’oubliez pas mes propositions concrètes de limitation des revenus & de dégraissage progressif des PATRIMOINES : tout ça nous permettrait de dépasser les incantations démagogiques, prendre pied sur le réel sociologique dès demain matin !
      Constatons que je ne suis pas du tout suivi ici : vous préférez concilier la chèvre et le chou, bande de cons...
      Réagissez SVP ; force est de constater, que vue l’urgence qu’exprime le désespoir de nombre de GJ, comme cette nana, Macron et ses godillots LREM, ne sont pas les seuls à déconner.

      CQFD


  • alanhorus alanhorus 18 mars 14:08

    C’est une intervention importante. Je ne la connaissais pas.

    Pourtant en 2017 elle était déjà connue.

    https://www.20minutes.fr/television/2125011-20170901-tpmp-intermittente-sophie-tissier-dit-blacklistee-depuis-intervention-direct


  • Hijack ... Hijack ... 18 mars 14:53

    Dégât collatéral humaines militaire contre des vies humaines,

    surtout par des nations aussi puissantes qu’agressives, tout le monde excuse, ferme l’œil, ou mieux ... oublie, mais dégât collatéral contre un kiosque ou un établissement 4** dans une manif réunissant une multitude de gens à bout de nerfs ... nul pardon, encore moins de compréhension : le summum de la bienpensance. Ce qui veut dire que ce mouvement que l’on dit à bout de souffle, fait peur, non pas par sa prétendue violence, mais par sa réalité, par ses vérités.

    J’en suis certain, au haut niveau de l’état ... même si fonction oblige, les contraint à certaines positions, au fond d’eux mêmes doivent plus se sentir gênés ... que semblant d’être outrés comme toutes ces racailles médiatiques ou petits politiques.

    Je ne connaissais pas cette femme ... mais elle a de la répartie et ne se laisse pas faire ... nous voyons apparaître une nouvelle France avec ce mouvement G.J.


    • Hijack ... Hijack ... 18 mars 14:54

      Dégât collatéral militaire contre des vies humaines ...


    • louis 18 mars 15:57

      @Hijack ...
      Que des casseurs s’en prennent a l’a représentation de leur train de vie en dit long sur la réaction des jouisseurs de luxe , cela représente pour eux beaucoup plus que la simple vie d’un smicart


    • Hijack ... Hijack ... 18 mars 16:28

      @louis

      Oui, et pour le kiosque ... ils font juste semblant, ça leur donne bonne conscience.

      Bien que je sois contre toute destruction ... ces petits trucs de rien du tout, ils en font des titres de journaux. De plus, j’en suis presque certain ... certains casseurs, ont été presque encouragés ou ont agi en toute impunité.


    • Belenos Belenos 18 mars 17:05

      @louis

       smiley Et où je vais prendre mon petit café à 8 euros, durant le temps de la réparation du Fouquet’s ? Vous vous en foutez de cette violence que je subis, hein ? http://www.lefigaro.fr/sortir-paris/2014/10/28/30004-20141028ARTFIG00129-prix-du-cafe-a-paris-le-grand-ecart.php


    • alchimie 19 mars 00:20

      @Hijack ...
      Et les gens qui ont failli mourir cramé ça vous gêne pas non plus.

      Le "bien que je sois contre toute destruction" hypocrite, un grand classique.


    • Garibaldi2 19 mars 02:21

      @alchimie

      Vous étiez aussi offusqué quand nous bombardions la Libye ? Là-bas les gens mourraient réellement.


    • Hijack ... Hijack ... 19 mars 12:30

      @alchimie

      Celui qui utilise l’insulte comme argument prouve sa légèreté de compréhension, c’est un fait.
      Évidemment que je suis peiné qu’un innocent soit victime de quelque action violente qui soit ... aussi bien contre les G.J, que contre les forces de l’ordre même contre les dégâts inutiles. Donc, je confirme ... mais comme on te le dit plus bas, avais-tu été outré contre les guerres d’agressions qui ont fait tant de victimes ? Probablement non, même si tu dis le contraire, car les bien pensants de ce genre, on connaît leurs limites ... pour répondre à ton insulte, car je n’insulte jamais d’ emblée, mais j’y réponds, c’est un tort, je sais ...


    • Hijack ... Hijack ... 19 mars 12:34

      @louis

      De plus, dans des moments de colère ... bien des hommes font des choses qui les dépassent ...

      Aucun G.J n’a jamais voulu la mort de personne ... les éborgnés, amputés parmi les plus sympas et humanistes des G.J ... aucun de leur bourreau ne s’est excusé publiquement.


    • louis 20 mars 13:07

      @Hijack ...
      Personne ne s’est excusé pour les avoir rendus infirmes mais en plus ils les font passer pour des agresseurs violents qu’il faut a tous prix neutraliser , la riche classe dominante ( et la moins riche , la stupide ) est probablement prête a payer pour cela .


  • pegase pegase 18 mars 16:13

    "qu’est ce qu’on en a à faire que le Fouquets ai cramé" 

    -

    Ben si justement, il faut flanquer au cul du directeur du Fouquets l’inspection du travail, c’est absolument interdit et scandaleux d’utiliser des textiles inflammables dans un lieux public smiley


    • Belenos Belenos 18 mars 17:36

      @pegase
       smiley
       


    • Belenos Belenos 18 mars 17:45

      @pegase
      (C’est pas l’inspection du travail qui est principalement concernée, mais surtout la commission de sécurité des ERP)


  • TotoRhino TotoRhino 18 mars 16:40

    @tous

    Personnellement, je cherche à prioriser les actes commis sur une échelle de valeur, car s’il y a bien une chose qui en a pris un coup ces derniers temps, ce sont les valeurs de notre pays, voire des valeurs universelles.

    Suivant ce logiciel, j’ai constaté qu’au final je me fiche totalement des dégâts matériels, ce qui m’importe bien plus, sont les dégâts humains, qu’ils soient physiques ou psychologiques.

    Et si je devais classer les choses par priorités, je mettrais encore avant les dégâts matériels, les dégâts qui ont entaché nos institutions, notre démocratie et notre république.

    Enfin il faut bien comprendre que les GJ ont tout de même tendu la main dès le début et attendu une réaction de la part de notre gouvernement. La réponse n’a été que la répression toujours plus forte et des lois toujours plus liberticides.

    Si E. Macron ne change pas d’attitude, il y aura des morts, et des deux côtés ! Tout le monde le sait et tout le monde s’en fout, en tout cas dans la sphère qui englobe le pouvoir et les médias mainstream.

    Alors c’est sûr que ce n’est pas la meilleure façon de promouvoir le mouvement, mais ce n’est peut-être pas le but de personnes qui sont tout simplement prises à la gorge et qui n’ont plus grand-chose à perdre.

    Si maintenant le but est d’avoir une vision plus institutionnelle du mouvement, comme revoir le fonctionnement de notre république et d’injecter plus de démocratie directe dans la gestion du pays, il est certain que ce n’est pas forcément la meilleure façon ou, en tous cas, pas la seule manière de procéder.

    Je reste persuadé que les GJ doivent former un parti politique, suivant les mêmes exigences démocratiques qu’ils veulent voir mettre en place au niveau de l’exécutif ou législatif, comme des portes parole multiples à la tête de leur parti (pas une seule personne), révocables, avec un mécanisme de tirage au sort, des assemblées générales suivies en direct sur le net, etc. Ça ne trahirait pas leur vision de la politique, ça permettrait de rassembler pour avoir un vrai poids dans la société et ce serait la meilleure preuve que l’on peut faire de la politique autrement.

    Bon, je développe ce soir si j’ai le temps…


    • Hijack ... Hijack ... 19 mars 17:54

      @TotoRhino

      Je ne peux qu’approuver ta théorie du classement par priorité, que perso, je classerai à peu près ainsi :
      1 >  Vies humaines, quelles qu’elles soient.
      2 > Atteintes humaines : blessures physiques & psychologiques.
      3 > Valeur humaines.
      — 4 > Biens matériels (dont valeur inversement proportionnelle à la catégorie sociale de la victime). 


  • maQiavel maQiavel 18 mars 16:41

    Comme le dit Qamarad plus haut, les black block sont à minima tolérés par les GJ. Dans cette vidéo, ça va plus loin que le minimum : ils sont carrément applaudis.

    Ça dénote une certaine évolution du rapport des GJ avec la violence : soit d’anciens pacifistes se sont radicalisés après en avoir pris plein la tronche pendant plus d’une quinzaine de semaine, soit les pacifistes sont entrain de s’en aller, soit c’est une conjonction des deux.

    Les réactions dans cette vidéo illustrent bien ce phénomène.

    PS : Je ne dis pas que c’est bien ou mal, j’observe et j’essaie de comprendre


    • Belenos Belenos 18 mars 17:41

      @maQiavel
      Le gouvernement fait aussi ce constat et conclut que toutes les personnes présentes sont responsables. 


    • maQiavel maQiavel 18 mars 18:05

      @Belenos

      Exact.

      Et si j’étais présent sur place en GJ, je répondrai, à ceux qui diffuseraient cet argument du gouvernement pour m’accuser de complicité, en reprenant la phrase de Dom Helder « Il y a trois sortes de violence. La première, mère de toutes les autres, est la violence institutionnelle, celle qui légalise et perpétue les dominations, les oppressions et les exploitations, celle qui écrase et lamine des millions d’hommes dans ses rouages silencieux et bien huilés. La seconde est la violence révolutionnaire, qui naît de la volonté d’abolir la première. La troisième est la violence répressive, qui a pour objet d’étouffer la seconde en se faisant l’auxiliaire et la complice de la première violence, celle qui engendre toutes les autres. Il n’y a pas de pire hypocrisie de n’appeler violence que la seconde, en feignant d’oublier la première, qui la fait naître, et la troisième qui la tue. »


    • Qamarad Qamarad 18 mars 18:16

      @maQiavel
      Samedi, c’était très clair. Les éléments les plus pacifistes sont allés à cette couillonnade qu’était la marche pour le climat ; tout le reste était sur les champs sous les vapeurs toxiques d’incendie et la lacrymo. J’ai assisté au saccage du fouquet’s en direct et ma foi, j’en pense ce qui est exprimé par les GJ dans la vidéo smiley
      Le gouvernement a joué sur l’intimidation. Donc à partir de ce moment-là, la séparation s’est faite naturellement : on ne mélange pas l’eau et le vinaigre comme dirait l’autre. A noter qu’avec les mesures de Philippe à l’instant, la tendance va s’accentuer : la dissuasion financière a été brandie et comme je l’écrivais plus haut sur ce fil, les effectifs seront mobiles ; donc la BAC va vraiment venir frapper des gens de manière plus débridée. La radicalisation est en marche smiley


    • nephis 18 mars 18:28

      @Qamarad

      La radicalisation est en marche

      Cool ! En marche vers la guerre civile, en route vers les étoiles jaunes ! Vivement qu’on en finisse avec cet immonde cloaque qu’est devenu ce pays !


    • Belenos Belenos 18 mars 19:13

      @maQiavel
      "La seconde est la violence révolutionnaire, qui naît de la volonté d’abolir la première."

      "Donc vous justifiez la violence des Gilets Jaunes ?!"  smiley  smiley
      Je sens qu’on va l’entendre souvent, cette phrase, dans la gueule des aboyeurs ! Il faut s’immuniser. 


    • Qamarad Qamarad 18 mars 19:24

      @nephis

      La guerre civile est par définition l’affrontement entre plusieurs pans de la population d’une même construction politique sur des critères le plus souvent ethniques, religieux, de classe ou politiques. Que je sache, il n’y a pas d’affrontements armés entre prolétaires et bourgeois, entre basanés et peaux-blanches. On a une fraction du peuple qui demande de la dignité et de meilleures institutions. On peut à la rigueur parler de troubles civils, ou de situation pré-insurrectionelle. La radicalisation est d’abord celle de la Macronie (c’était le sens de la formule finissant par en marche). Les gens ne font qu’y répondre avec une certaine retenue. On a pas vu de chasse aux flics et d’actions de représailles. Je sais pour être sur le terrain et des indiscrétions que des militants connaissent le nom de policiers, et leur adresse. Or aucune vengeance. Nous sommes très zen et civilisés. Dans d’autres pays d’Amérique latine, ça aurait viré au concours de machette. Maintenant si vous avez une meilleure méthode que la nôtre, nous serions ravis de l’entendre smiley


    • nephis 18 mars 20:56

      @Qamarad

      Que je sache, il n’y a pas d’affrontements armés entre prolétaires et bourgeois, entre basanés et peaux-blanches.

      Pour l’instant non, cependant, étant donné les multiples lignes de fracture qui traversent le cloaque fwoncè, vous z’imaginez bien que, dès le moment où le véritable pouvoir l’estimera nécessaire, il n’hésitera pas à appuyer sur telle ou telle ligne de fracture de manière à horizontaliser la lutte sociale.

      La radicalisation est d’abord celle de la Macronie (c’était le sens de la formule finissant par en marche).

      Tu parles d’une radicalisation smiley Tout cela relève plus des apparences, du spectacle et de la com’ qu’autre chose : il faut bien donner le change afin que le bon peuple garde espoir (de fou) et reste naïf quant à la nature réelle du pouvoir et des rapports de force en jeu.

      Je sais pour être sur le terrain et des indiscrétions que des militants connaissent le nom de policiers, et leur adresse.

      J’ai aussi lu ces petites anecdotes rapportées de certains canaris jaunes plus « radicaux » qui ont dit à d’autres canaris : « Tu vois, tant que les flics n’utilisent pas leurs armes contre nous, nous n’utiliseront pas les nôtres [dans le coffre d’une voiture] contre eux. »

      Or aucune vengeance. Nous sommes très zen et civilisés.

       smiley (auto-censure, cf. libération-épuration et « collaboration » + anthropologie de fins de race insipides et dégénérées soixante-huitardes)

      Maintenant si vous avez une meilleure méthode que la nôtre, nous serions ravis de l’entendre

      Vous m’avez mal compris : c’était un encouragement à continuer ainsi et non une critique. Sauf que contrairement à vous, j’espère que cela aboutira à l’implosion du cloaque. De mon point de vue, la situation en France n’est pas remédiable (hormis si vous croyez au retour du christ-roi ou en l’existence du père noël) et donc, à partir de ce constat, quitte à choisir entre la longue agonie jusqu’à la (((BIP)))-arabo-africanisation totale et la guerre civile, j’opte pour la seconde « solution » et ce afin de limiter la chiasse que d’autres devront nettoyer et subir. Concernant ceux qui voudraient toujours agir collectivement en France, le mieux qu’ils leur reste à faire est de se mettre au vert et d’établir des zones de résilience communautaires en espérant que certaines dynamiques prennent à l’est (pas la Russie).


    • alchimie 19 mars 00:28

      @Belenos
      Appeler des pilleurs de magasin et des petits connards fouteurs de merde des "révolutionnaires" faut être sacrément perturbé.


    • Belenos Belenos 19 mars 01:13

      @alchimie
      Vous vous êtes trompé de destinataire. 


    • Garibaldi2 19 mars 02:30

      @maQiavel

      C’est à juste titre que Rodrigues rappelle le nombre incroyable de personnes éborgnées. Je n’ai jamais vu un tel nombre de blessés à vie lors de manif. Et j’ai vécu mai 68.


    • Belenos Belenos 19 mars 09:26

      @Garibaldi2
      "Je n’ai jamais vu un tel nombre de blessés à vie lors de manif."

      De cela, presque personne n’a encore pris la mesure en France. Le pays est sous anesthésie médiatique (j’aime bien cette formule). 


  • Jean Keim Jean Keim 18 mars 18:31

    Je suis viscéralement contre la violence, mais ce qui est en cause est l’impossibilité pour les gens modestes de changer leurs conditions de vie, tout le reste est du pipeau.


Réagir