samedi 11 janvier - par TotoRhino

Manifestation du 9 janvier à Paris : Tir de LBD à bout portant par un policier !

Le policier responsable identifié

Depuis la manifestation d’hier, une vidéo fait polémique sur un tir de LBD à bout portant sur les manifestants. Le journal Le Monde a mené une enquête factuelle comme il lui arrive d’en faire depuis quelques temps…

L'équipe vidéo du Monde a pu vérifier les données et la géolocalisation d'une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, qui montre un policier tirant à bout portant sur un manifestant avec son lanceur de balle de défense lors de la manifestation parisienne contre la réforme des retraites, jeudi 9 janvier. Exceptionnellement, ce policier portait son RIO et est très nettement identifiable sur la vidéo.

Le déclenchement d’un type d’arme tel que le LBD, à moins de deux mètres de la cible, est pourtant proscrit hors cas extrême de légitime défense. Or, comme on peut le voir dans la deuxième vidéo (vue d'en haut), ce sont les forces de l'ordre qui vont à l'affrontement. Le parquet de Paris a ouvert, vendredi 10 janvier, une enquête du chef de violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique.

Vue d'en bas...

Voici une autre vidéo prise en hauteur, pour comprendre la stratégie de la terreur déployée par la police. Plusieurs fois dans la journée, ils ont coupé l'énorme manifestation pour réaliser plusieurs nasses géantes. Le tout à coup de matraques, gaz et LBD. Ces provocations illustrent bien la responsabilité de la police dans les débordements.

Vue d'en haut...

NASSE CRITIQUE

 ? NASSE CRITIQUE ? Pour ceux qui n'étaient pas dans la manif parisienne aujourd'hui, voici une vidéo en hauteur pour comprendre la stratégie de terreur déployée par la police. Plusieurs fois dans la journée, ils ont coupé totalement l'énorme manif et réaliser plusieurs nasses géantes. Le tout à coup de matraques, gaz et LBD. C'est bien la police qui place le niveau de tension et de violence à un tel niveau. Et c'est le pouvoir qui en est responsable. On retiendra tout de même l'énorme mobilisation du jour, et surtout, une détermination qu'on avait rarement vu depuis le début du mouvement contre la réforme des retraites. Des milliers de personnes ont resisté et sont restés debouts et dignes face à la barbarie policière, n'ayant plus peur et ne reculant pas.

Publiée par Cerveaux non disponibles sur Jeudi 9 janvier 2020

La violence durant les manifestations de ces derniers jours a atteint son paroxysme. Voici une vidéo qui résume très bien l’ambiance de ce 9 janvier. La personne avec le sac à dos rouge qui se fait tabasser par plusieurs policiers est une infirmière…

VIOLENCES POLICIÈRES : NOUS SOMBRONS VITE

VIOLENCES POLICIÈRES : NOUS SOMBRONS VITE Jeudi 9 janvier, un voile supplémentaire s’est levé sur la réalité de ce qu'est la Police. Le point de bascule est atteint. La mutation fasciste accomplie. Ce film grave la douloureuse mémoire de cette journée. (Activez le son) Une mémoire qui resurgit des heures sombres, d’une Histoire particulière : celle d'une Police qui s’est longuement entraînée dans les quartiers, les cités pour commettre ses exactions et ses expérimentations d’armes et de techniques… C’est une Histoire tachée de sang et aujourd’hui tout le monde la voit enfin au grand jour. Aujourd’hui, plus personne ne sera épargné. vidéos : Brice Ivanovic (twitter), mtgphotographe (twitter), Gabin pour Vécu, Laurent Bigot (twitter), Line Press, Spunick

Publiée par Cerveaux non disponibles sur Vendredi 10 janvier 2020

La jeune femme qui tente de ramasser son téléphone et qui se fait matraquer dans la vidéo précédente témoigne…

Irène déléguée ratp, plusieurs points de sutures juste pour récupérer son téléphone tombé suite à l'agression d'un CRS ???

Publiée par Stéphane Almosni sur Vendredi 10 janvier 2020

Et certains FDO prennent visiblement leur pied…

 ?Violence policière / une femme reçoit un croche-pied !! ?

Publiée par Alexandre Flash sur Vendredi 10 janvier 2020

Et ce n’est pas les maigres condamnations infligées aux FDO lorsqu’elles sont identifiées pour avoir commis des actes illégaux, comme ce fameux jet de pierre, qui va les freiner, elles continuent de plus belle…

Plusieurs journalistes auraient été interpellés sur toute la France ce 9 janvier, ici le journaliste Remy Buisine placé en garde à vue à Paris avant même le début de la manifestation.

Le journaliste Remy Buisine interpellé et placé en garde à vue à Paris avant le début de la manifestation. On nous signale l’interpellation de plusieurs journalistes sur toute la france.

Publiée par Gilets Jaunes Infos sur Jeudi 9 janvier 2020

A lire : MANIFESTATION DU 9 JANVIER : "LE BUT ÉTAIT DE TERRORISER"

Dans une autre vie il était haut fonctionnaire, et a déjà dû gérer des manifestations. Depuis le mouvement des Gilets jaunes, il manifeste et filme les cortèges pour sa chaîne YouTube. Et ce jeudi 9 janvier, Laurent Bigot dit avoir assisté à un summum de violence policière lors de la manifestation contre la réforme des retraites à Paris. Il raconte à ASI.

A lire : La France a un vrai problème avec sa police !

Alors question, les forces de l’ordre sont-elles devenues des forces terroristes ?



45 réactions


  • Conférençovore 11 janvier 12:33

    "Alors question, les forces de l’ordre sont-elles devenues des forces terroristes ?"

    Des acteurs de la terreur du peuple au service des hautes sphères, incontestablement. Mais cela n’a rien de vraiment nouveau.

    Et c’est aussi ce qu’a voulu une minorité majoritaire qui parvient inlassablement à maintenir les laquais de l’élite à la gouvernance sous vos applaudissements comme dirait Jacques Martin. A l’instar de la "violence en banlieue", laisser se créer les conditions de celle-ci pour venir ensuite s’en étonner n’a rien d’une attitude responsable. C’est pourtant le logiciel bourré de bugs et jamais mis à jour que conserve une grande majorité. Flics ou voyous, parfois la frontière est parfois obscure mais ce qui est certain c’est que les mauvais choix comme les non-choix mènent tout droit à... cela.


    • TotoRhino TotoRhino 11 janvier 13:19

      @Conférençovore

      Alors pour une fois nous sommes d’accord sauf sur un point : "Mais cela n’a rien de vraiment nouveau" ! Lire cela commence à m’exaspérer au plus au point (je ne dis pas ça spécialement pour vous, je parle sur un plan général). Oui, moi aussi, je sais que les forces de l’ordre sont capables de belles saloperies. En tant que motards, nous nous sommes retrouvés face aux CRS plus d’une fois que ce soit dans la rue, sur l’autoroute où sur le périph, nous avons connu la naissance de la brigade des voltigeurs, mais nous nous sommes battus, oui, contre la vignette moto que l’on voulait nous imposer notamment, pour avoir un vrai circuit afin que les accidents mortels de Rungis cessent, et aussi contre les prix délirants des compagnies d’assurance de l’époque (1 ans d’assurance = le prix de la moto) et créer notre propre compagnie d’assurances.

      Mais pour autant dois-je me taire ? Dois-je dire d’un ton désabusé : "Bof, c’est connu tout ça, il y a rien de nouveau" ? Assurément non, car tout le monde n’a pas connu ce que j’ai vécu, parce que tout le monde ne s’informe pas avec des médias libres et aussi et surtout parce que ne rien dire c’est laisser-faire. Et ce qui est curieux, c’est que c’est justement ce que vous tentez de faire passer dans votre commentaire : ne rien dire c’est laisser-faire !

      Alors je n’aurai de cesse de le répéter et d’en parler, quitte à radoter pour certains. Et enfin il est faux de dire que tout ça est nouveau, jamais les forces de l’ordre n’ont commis autant d’actes de violences, jamais elles n’ont été aussi armées et jamais elles ne se sont servies de leurs armes aussi systématiquement, JAMAIS. Ce n’est pas moi qui le dit, même les médias mainstream finissent par l’admettre, mon lien vers l’article de France Inter n’y est pas pour rien.

      Bref, ...


    • Conférençovore 11 janvier 15:05

      @TotoRhino Il y a un effet amplificateur (réseaux sociaux en tête mais aussi le simple fait que tout le monde peut filmer tout) que tu négliges et qui te fait penser que c’est pire actuellement.

      La question s’est cristallisée autour du LBD (qui fait des ravages, c’est évident mais "bizaremment" pas contre tout le monde... chaque jour des pompiers se font caillasser et des commissariats sont pris d’assaut mais étrangement... bref) mais pour avoir fait des manifs plus jeune en tant que gauchiste à l’époque, le niveau de violence ne me semble pas pire aujourd’hui. Les tabassages n’étaient juste pas filmés mais ils étaient aussi intenses,voire bien pire (Charonne...).

      Il y a aussi le fait que les gens qui ont manifesté ces derniers temps ont, pour beaucoup, découvert ce que c’est le pendant, à savoir se faire rouer de coups au sol par des CRS qui, eux, jouissent du monopole de la violence "légitime". Ce fût largement le cas des GJ. La différence est évidente avec certains pros de la manif musclée et organisée comme par exemple les dockers, les gros bras de la CGT etc. Déloger du docker n’est pas la même histoire qu’évacuer des masses.

      De même les affrontements entre groupes politiques opposés étaient infiniment plus durs il y a quelques décennies. Et là aussi, il n’y avait pas de téléphones portables pour immortaliser cette violence.

      Là les CRS se font plaisir avec pas mal de gens un peu naïfs. La chute est d’autant plus dure que l’on est pas préparé à tomber.

      Là où je te suis c’est sur la terreur étatique. Je récuse en revanche l’emploi du terme terrorisme parce qu’il existe des nuances évidentes dans les entreprises de terreur : Les CRS ne posent pas de bombes ni ne mettent des coups de couteaux. Parler de "terrorisme" conduit à amalgamer des modes d’action de nature très différentes. La stratégie n’a strictement rien de nouvelle : on casse quelques bouches, cela fait monter la sauce et donne des raisons d’en casser d’autres et de procéder aux interpellations. La fois d’après, une partie des manifestants restent en retrait ou à la maison et les journaux titrent "baisse de la mobilisation". Le gouv joue la montre, la carte de l’épuisement. Évidemment ces violences sont minimisées mais tu regardes bien la réalité en face, tu admets qu’ils font de même avec celle de la racaille. Il n’est pas donné à tout le monde de tout brûler en toute impunité... Ce deux poids deux mesures archi évident devrait un peu faire réfléchir...


    • TotoRhino TotoRhino 11 janvier 15:18

      @Conférençovore
      Il faut arrêter de s’éduquer avec le discours des journaux mainstream ; définition de Terrorisme :
      Recours à la terreur et à la violence pour imposer ses idées politiques ou son autorité.
      Les mots ont un sens, littéralement parlant, il faudrait peut être retourner aux sources de temps en temps, ainsi on peut découvrir que le mot "Dictature" collerait bien à certaines réalités...


    • Conférençovore 11 janvier 15:18

      @TotoRhino "Et ce qui est curieux, c’est que c’est justement ce que vous tentez de faire passer dans votre commentaire : ne rien dire c’est laisser-faire !"

      Beaucoup de gens ont tendance, à partir d’écrits, de prêter des intentions aux autres au lieu de leur demander d’expliciter leur propos : c’est le problème de l’écrit... Mais ici, en l’occurrence, je n’ai écrit nulle part qu’il ne fallait rien dire. Mes posts sont des points de vue qui, s’ils tentent quelque chose, c’est de donner une autre perspective aux événements. Sur des faits comme ceux-ci, il n’est pas inutile d’essayer de se décentrer, de sortir de l’immédiateté de la réaction, de l’émotion.


    • TotoRhino TotoRhino 11 janvier 15:28

      @Conférençovore
      "Mais ici, en l’occurrence, je n’ai écrit nulle part qu’il ne fallait rien dire."
      Je n’ai pas dit non plus que vous l’aviez écrit, mais le sous entendu est gros quand même quand vous dites :
      "Mais cela n’a rien de vraiment nouveau."
      Ou alors vous exprimez très mal le fond de votre pensée...


    • Conférençovore 11 janvier 15:32

      @TotoRhino Les mots ont un signifié et un signifiant. Les deux dimensions coexistent, au-delà des définitions. Par exemple le parquet anti-terroriste ne sera pas saisi automatiquement si quelqu’un défonce la tronche de son voisin parce qu’il a passé sa tondeuse un peu trop tôt. Pourtant le voisin molesté peut s’estimer avoir été "terrorisé" par la violence de l’agression et en garder de lourdes séquelles physiques et psychologiques.

      Si tu cherches "terrorisme en France" dans wikipédia, tu vas trouver des actions bien définies, des motivations bien précises et pas juste des faits de violence lambda. Le terme a également un sens juridique. Le terrorisme d’État existe mais parler ici de terrorisme ne correspond tout simplement pas aux faits et cela n’a rien à voir avec le fait d’employer les termes des journaux mainstream qu’au passage tu relaies ici (Le Monde en l’occurrence). Cette dernière remarque n’est pas un reproche d’ailleurs (pour éviter un autre malentendu), le document de l’Immonde étant plutôt bien fait (ça arrive).


    • yoananda2 11 janvier 16:41

      @Conférençovore

      en tant que gauchiste à l’époque

      puis-je te demander ce qui t’as fait changer ? Et "comment" tu as changé, c’est à dire, par rapport aux milieux que tu fréquentais, tu as arrêté ou bien ils sont au courant ?


    • Conférençovore 11 janvier 18:56

      @yoananda2 C’était il y a longtemps mais j’ai un peu navigué dans les courants trotskistes. Quand on est jeune on est naturellement attiré par les idéaux révolutionnaires et la radicalité en général. Les organisations politiques sont un peu comme les vendeurs de tabac : ils savent qu’il est essentiel de prendre le client le plus tôt possible et que passé un certain âge, la plupart des gens ne changent plus de marque.

      C’est aussi le sérieux doctrinal de ces courants qui m’a attiré. Il m’arrive encore de lire des dossiers sur tel ou tel sujet d’une organisation comme Lutte Ouvrière et même si je pense qu’ils oublient certains facteurs déterminants dans leurs analyses, j’ai de l’estime pour d’anciens camarades. L’un de mes plus anciens amis est un cadre d’un de ces mouvements. On y est entré ensemble, mais lui y est resté.

      Le changement est survenu avec d’une part les expériences de vie (notamment à l’international, là on se rend compte de ce que c’est que de penser "français" et à quel point nous sommes étranges pour la plupart des peuples) et puis les lectures. Mon approche a toujours été de varier les différentes approches justement d’un même sujet mais aussi d’utiliser le matérialisme historique de formation initiale et garder l’esprit critique (d’où un intérêt pour la zététique). Et nécessairement, si on essaie sincèrement d’analyser le monde, les rapports humains, l’histoire, etc. on en déduit que l’approche du communisme n’est fonctionnelle que sur le papier. Cela n’enlève en rien à la beauté de certains combats (j’ai une grande admiration pour JP Mercier, syndicaliste chez PSA et en pointe dans la lutte pour empêcher la fermeture des usines d’Aulnay), la pertinence de certains discours, etc. mais ma passion (une importante en tout cas) c’est mon pays et il est évident que l’internationalisme est aux antipodes de celle-ci.

      Après on perd les gens de vue avec le temps, certains abandonnent complètement leurs combats, d’autres disparaissent mais pour te répondre, oui, certains savent que je suis un souverainiste anti progressiste, ethno-différentialiste et tenant d’une forme de décroissance mais avec une fibre sociale (les inégalités ont augmenté, indéniablement, et sont telles qu’il serait malhonnête de le nier... il y a beaucoup de misère et une redistribution intelligente, par l’implication des gens et non par l’assistanat est nécessaire) qui fait que je ne suis pas une ordure intégrale. Évidemment c’est parfois un peu musclé et si je tacle souvent les gauchistes, c’est aussi que je sais qu’ils n’ont pas complètement tort. Personne d’ailleurs. C’est ça qui est intéressant : les gens dits d’extrême-gauche et d’extrême-droite, les anars, écolos, etc. détiennent tous une part de vérité. Il faut hélas du temps pour l’admettre et nos existences nous en privent mais le plus souvent avec notre consentement. La machine ne fonctionnerait pas aussi bien autrement...


    • Conférençovore 11 janvier 19:00

      @TotoRhino "Ou alors vous exprimez très mal le fond de votre pensée..."

      C’est une possibilité.


    • TotoRhino TotoRhino 11 janvier 19:19

      @Conférençovore
      "Les mots ont un signifié et un signifiant."
      C’est la raison pour laquelle j’ai bien précisé : "littéralement parlant".
      Et je pense qu’en ses temps où tout est dénaturé (voir Franck Lepage), que ce soit par les politiques ou les médias mainstream, un retour aux racines des mots me semble nécessaire, voire urgent. Cela peut paraître idiot pour certains, mais c’est ma façon à moi de ne pas rentrer dans leur jeu.
      Par ailleurs, c’est sûr que si tu cherches "terrorisme en France", Wikipédia (qui n’est pas un dictionnaire mais plutôt une encyclopédie) va te sortir des événements liés au terrorisme.
      Je relais tout article qui me semble juste et si possible bien réalisé, quelque soit la source ; c’est la qualité de l’information qui m’intéresse. Le Monde, c’est Xavier Niel et depuis que j’ai lu le livre de Juan Branco, j’ai résilié mon abo internet pour aller ailleurs. Bon, est-ce mieux ailleurs est une autre question, c’est seulement ma façon à moi de marquer le coup. Ce que je veux dire, c’est que ce journal ne me plait pas, mais derrière il y a des journalistes qui ne sont pas tous pourris et s’ils font un bon article, je mets de côté mes sentiments et je relais l’info, voilà tout. D’ailleurs, quel est le journal mainstream qui fait ce type d’enquête de nos jours ? Je serais tenté de dire aucun, déjà que le Monde se lance dans ce genre d’exercice est très étonnant.
      Et je fais pareil avec les gens, qu’ils soient de droite, de gauche, noirs, blancs, ou que sais-je encore, je ne vois que l’être humain.
      Mais il y a des exceptions, E. Macron en est une (et certainement pas un être humain, un être, oui, mais ça s’arrête là) : quoiqu’il fasse désormais n’y changera rien, il pourrait même se voir transcendé par je ne sais quel dieu, mon ressentiment envers lui ne changera pas, c’est impossible. L’exil est le minimum que je lui accorderai lors de mes jours de bonté, et elles deviennent de plus en plus rares envers les hommes politiques !


    • TotoRhino TotoRhino 11 janvier 19:20

      @Conférençovore
      Et je peux prendre la mouche facilement, c’est une seconde possibilité...


    • yoananda2 11 janvier 19:30

      @Conférençovore

      là on se rend compte de ce que c’est que de penser "français" et à quel point nous sommes étranges pour la plupart des peuples

      tu peux développer si ce n’est pas abuser de ton temps ? ça m’intrigue.

      Il faut hélas du temps

      je dirais pour ma part de la compassion. C’est un raccourci pour aller plus vite, le temps ça fonctionne aussi.

      mais ma passion (une importante en tout cas) c’est mon pays et il est évident que l’internationalisme

      l’internationalisme se justifie. Si tu regarde depuis le prisme de la lutte des classes, on voit vite qu’il y a une solidarité de fait entre les bourgeois de tous les pays contre leurs prolétaires, et que donc, si tu veux "gagner" alors, forcément, il faut internationaliser la lutte.

      A l’inverse, les natios eux prêchent une alliance bourgeois/prolo au nom de l’intérêt supérieur de la nation. Ca se défends aussi, tout dépends de ta grille d’analyse (lutte des classes ou lutte des races, il y a encore d’autres angles d’attaque possible et donc d’autres "solutions" qui émergent).

      il y a beaucoup de misère

      Hum, mais pour moi c’est trop associé à l’argent, comme si l’argent allait résoudre tous les problèmes. La misère sexuelle et affective qui sévit actuellement dans nos sociétés qui n’ont jamais été aussi riche ... ne se résoudra pas en augmentant les salaires. (c’est un exemple mais on pourrait en prendre bien d’autres).

      Qu’est-ce qui te passionnes au juste dans la France ? moi je suis français mais je trouve qu’on a un pays tout pourri : par la bureaucratie (une vraie plaie chez nous), par la mentalité gauchiste qui tient le haut du pavé médiatique, l’inculture économique des gens (toujours à parler de redistribution sans jamais s’occuper de la création des richesses), etc...


    • Conférençovore 11 janvier 19:48

      @TotoRhino "Et je peux prendre la mouche facilement, c’est une seconde possibilité..."

      En même temps comme dirait notre si cher Président, avec de tels pseudo et avatar, je peux difficilement feindre la surprise... smiley


    • Conférençovore 11 janvier 21:06

      @yoananda2 J’ai largement expliqué mon parcours, et il n’est pas certain qu’il y ait un intérêt à davantage l’étayer. Et toi, tu es tombé dans la marmite ou bien ?


    • yoananda2 11 janvier 21:53

      @Conférençovore

      Et toi, tu es tombé dans la marmite ou bien ?

      Départ gauchiste même si je n’étais pas politisé. Juste naïf et j’ai cru ce qu’on me disait sur la république, la France, l’espèce humaine. J’ai cru les bobards de l’ednat, je n’avais aucune autre référence.

      C’est la science et un rejet inné du système qui m’ont fait changer. J’adore lire des bouquins scientifique ou des publications scientifique. De l’autre coté j’ai toujours considéré qu’il y avait trop d’abbérrations dans notre société. Et les 2 se sont "mariés".

      A un moment je me suis rendu compte qu’on nous avait raconté des cracks sur les races. Les races existent. Les biologistes le savent mais appellent ça autrement. Les mentalités sont différentes d’une race à l’autre. Et tout se tient. Nous sommes des êtres liés à la nature, adapté à certains types de climat.

      Bien sûr des petits malins vont te dire que les races c’est un concept d’éleveur (ce qui est vrai) ou que les races sont issus de la craniométrie ou des méthodes de mesure obsolètes (ce qui est vrai), et que le racisme c’est caca boudin (ce qui est vrai car il n’y pas de hiérarchie entre les races du point de vue biologique).

      Mais, dans la nouvelle classification phylogénétique, la classification cladistique, il n’y a plus de poissons ou de reptiles, ça n’existe plus car il y a 2 ou 3 cas qui ne rentrent pas dans les anciennes cases et on a du les modifier. Ça n’empêche pas que quand tu vas chez le poissonnier, que tu sais ce que tu auras dans l’assiette. Les races c’est pareil, ce n’est pas rigoureusement scientifique, mais c’est bien suffisant pour comprendre de quoi on cause, et c’est suffisant pour qqn qui n’est pas chercheur en biologie et qui se fou des haplogroupes et de combien est la distance génétique entre x et y. C’est suffisant pour qu’on sache déterminer la race d’une personne d’après ses os, qu’on évite les transplantation d’organe, qu’il y ait des maladies spécifiques et des traitement spécifique par race, que l’age de la puberté soit légèrement différent, ainsi que la taille moyenne du crane, la largueur du bassin, le taux de testostérone chez les hommes, etc...

      Et même en dessous de la race, on peut descendre dans les ethnies (même si ce mot est un mélange de culture, linguistique, biologie, politique, histoire). Les français sont majoritaires dans l’haplogroupe R1b-M269. Bien sûr les frontières géographiques ne matchent pas exactement les haplogroupes, mais, pour moi, être français ce n’est pas des papiers, c’est un lien sanguin, des ancêtres communs, une histoire commune. La république, je lui chie dessus avec son universalisme qui veut qu’un africain devient français sur simple demande ou droit du sol. Ce n’est pas elle qui va décider pour moi qui est français ou non.


  • Garibaldi2 11 janvier 12:39

    Certains personnels des forces de l’ordre ont un comportement fasciste car, soit ils dépassent volontairement les bornes en tapant sans justification sur les gens, soit ils se justifient en disant obéir aux ordres, ce qui était l’excuse la plus répandue chez les tortionnaires nazis.

    La répression actuelle orchestrée par Castaner et Lallement vise à effrayer les gens pacifiques pour qu’ils n’aillent pas manifester, de peur de finir éborgnés ou avec des poins de sutures.


  • pele mele pele mele 11 janvier 16:34

    Tu juges les exécutants d’une mission au niveau de difficulté qu’il rencontre et la qualité des solutions qu’ils mettent en pratique .

    Taper, éborgner, faire tomber, sauter sur, attraper, les civils sans défense .
    C’est minable, grotesque, véreux.



  • TotoRhino TotoRhino 11 janvier 19:35

    L’affaire Zineb Redouane n’a visiblement pas suffit, des débiles continuent de lancer des grenades aux fenêtres. Qu’attendent les juges pour sanctionner, un autre mort ?
    https://www.facebook.com/lemedialive/videos/894676237616703/


  • Vraidrapo 11 janvier 19:53

    Ces effectifs ne sont que des mercenaires au service du Système.

    Comment s’étonner que certains de leurs collègues se suicident.

    Quand tu t’aperçois que tu dois frayer quotidiennement dans une caserne avec des guignols qui ont un poids chiche à la place du cœur, c’est désespérant... Pourquoi ne démissionnent-ils pas au lieu de se supprimer ?


  • ETTORE 12 janvier 00:21

    Viendras un jour, où un " LBD patenté", désintègreras la face de son propre fils, dans une manif.

    Et il porteras plainte contre la gâchette trop sensible à son goût !

    Cherchez pas ailleurs, niveau longueur de réflexion.


  • totof totof 12 janvier 01:16

    J’ai du mal à exprimer le niveau de haine que je ressens contre le régime français et ses milices fascistes. Je les hais tellement...

    Le flic qui a tiré a son RIO visible... Mais c’est l’IGPN qui va prendre ça en charge, donc rideau ! Il n’arrivera rien à cette crevure. L’ordre en place nous déteste, il nous maudit et il a ses sbires, issus du peuple mais haineux vis-à-vis de lui. Comme il sait que la puissance vient de nous, il n’a de cesse de nous désorganiser et de nous tabasser avec ses milices. Les flics se disent, pour ne pas s’écrouler psychologiquement, qu’ils nous tabassent pour sauver la république. Mais il ne comprennent pas, parce qu’ils sont imbibés de séries policières, qu’un pouvoir qui détruit son peuple et trahit sans cesse son pays est illégitime.

    De toute façon, on se demande bien quel pouvoir pourrait être légitime, au final. Il n’y a que la démocratie directe qui est légitime, le reste n’est que domination. Vive le RIC !


    • Laconicus Laconicus 12 janvier 03:26

      @totof
      "Les flics se disent, pour ne pas s’écrouler psychologiquement, qu’ils nous tabassent pour sauver la république."

      Même pas. Ils sont placés dans une arène où ils ont le droit de frapper des gens qui eux n’ont pas le droit de se défendre. Sur la base de ce monopole de la violence qui leur est confié, les "agents de l’ordre" les plus faibles psychiquement peuvent céder à une pulsion morbide régressive qu’ils savent mauvaise mais qui se trouve pourtant légitimée. Quelque chose en eux, qui est en-dessous de l’humain, monte alors à la surface pour se défouler, se venger de toutes les frustrations de l’existence, sur n’importe qui, en humiliant, frappant, meurtrissant, blessant ou pire. 


    • pele mele pele mele 12 janvier 07:35

      @Laconicus
      "Les flics se disent, pour ne pas s’écrouler psychologiquement, qu’ils nous tabassent pour sauver la république."

      C’est de la propagande d’ extrème droite la plus désuète possible.

      Sarkozy,Jospin,Hollande, Macron nous ont largement démontré que la république est menacée par le haut et non par le bas de la société.

      Vos flics sont des idiots .

      Les franc-mac, les zélotes, les bourgeois et + menacent la République Française. 

      Les lois iniques qui sont votées, les détournements de l’argent public ...etc

      Il y a des centaines d’exemples de maires, de députés, de sénateurs, des haut-fonctionnaires qui contribuent à l’effort de guerre contre la République Française.

      Leur volonté est de détourner l’attention et de montrer du doigt le peuple haineux .

      C’est si simple, si efficace avec les andouilles ça marche . !


    • Laconicus Laconicus 12 janvier 21:33

      @pele mele

      Précision : c’est Totof qui a écrit : 
      "Les flics se disent, pour ne pas s’écrouler psychologiquement, qu’ils nous tabassent pour sauver la république."


  • wendigo wendigo 12 janvier 08:11

     Je ne comprend pas les réactions de nos héroïques forces de l’ordre. Si on les filmes c’est pour garder à la postérité leurs grands et hauts faits, pour mettre en valeur la force et l’honneur de leurs nobles faits et de ainsi magnifier notre grande et belle police que désormais le monde nous envie !
    Je ne comprend pas cette pudeur, qui a t’il ? une trop grande humilité serait elle à l’origine de cette pudibonderie si attendrissante ? Ou alors ..... non je n’ose y songer, les critères de recrutement doivent être très strictes, je n’ose imaginer que l’on puisse recruter n’importe qui, n’importe quoi, que l’on puisse mettre une arme entre des mains de gens instables ou mal intentionnés. Non cela me parait impossible.


    • Vraidrapo 12 janvier 10:51

      @wendigo

      C’est parce qu’on le vaut bien !
      Depuis 5 ans, je participe à des réunions (60 à 100 personnes) de Clubs autour d’un jeu de société (... ?).
      Les membres sont des retraités plutôt aisés... Ça ne parle jamais (au grand jamais) de politique ni même de catastrophe naturelle. Tout se passe comme s’il y avait un accord tacite pour qu’il en soit ainsi. C’est bien significatif : les gens viennent pour se divertir et n’entendent pas voir dégénérer la structure de Loisirs.

      Ce que je veux dire c’est que même en cas d’urgence, il existe potentiellement une majorité silencieuse parfaitement passive...


  • zygzornifle zygzornifle 12 janvier 14:22

    Si vous aimez vous faire fritter la gueule n’oubliez surtout pas en 2022 de voter pour Macron , il vous le rendra au centuple.

    Quand aux flics ce sont les mêmes qui sous le régime de Pétain livraient les citoyens et les juifs aux nazis a tour de bras et qui faisaient parti de la Gestapo.

    Pour être flic il faut avoir la méchanceté chevillée au corps , ils sont comparables aux chiens élevés pour l’attaque c’est d’ailleurs pourquoi ils vivent dans des chenils appelés casernes grillagées ou l’on rentre mais on ne sait pas si on va en ressortir ni dans quel état .... 

    Il faudrait les ficher comme les terroristes .


    • TotoRhino TotoRhino 12 janvier 19:29

      @zygzornifle
      L’histoire ne fait malheureusement que le confirmer, en effet.


    • Sozenz 14 janvier 14:21

      @zygzornifle
      Pour être flic il faut avoir la méchanceté chevillée au corps

      faites bien attention de ne jamais généraliser .
      mettre tout le monde dans un même panier c es la porte ouverte à tous les débordements .
       dès que vous dites tous les.. vous avez dèja tout faux .
      avec ces types de phrases vous prônez le massacre d une catégorie ; ça peut etre une profession mais aussi d’une race , d’une religion , d une classe sociale ;
       
      c est a cause de ce type de langage que vous pouvez créer des guerres quelles soient sur un pays ou civile et tuer ou faire tuer des innocents .

      je n arrete pas de reprendre beaucoup de personnes à ce sujet , mais beaucoup trop de personnes tombent dans le panneau de la generalisation

      mais oui sinon l humain est vraiment un gros boulet de la vie ...
      il pourrait etre super heureux ; mais il a des defauts de merde , mais il n est pas forcement un gros pourri.

      evitez ce genre de phrase ; surtout cette année .


    • TotoRhino TotoRhino 14 janvier 20:14

      @Sozenz
      Sur le fond, vous avez raison. La fonction pousse à genre d’extrême, il suffit pour cela d’avoir un pouvoir totalitaire et on arrive à faire faire n’importe quoi à presque n’importe qui.
      La police menée par un gouvernement de merde peu faire ressortir le pire de l’homme... et même de la femme ! J’en veux pour preuve cette femme flic qui a fait exploser une grenade entre les jambes d’un GJ qui était déjà immobilisé à terre, il en a perdu un testicule. Je me demande ce qu’est devenue cette histoire d’ailleurs.


  • zygzornifle zygzornifle 12 janvier 14:25

    Ou on rentre dans la police ou on rentre en asile psychiatrique , c’est un choix ....


    • Sozenz 14 janvier 15:27

      @zygzornifle
      je vous donne un contre exemple :
      Monsieur LAnglois .
      certes il s est fait trancher ; donc ce n est pas forcement l homme policier qui est forcement mauvais ou fou . c est l homme et celui qui donne les ordres .
      il y a deux paramètres à prendre en compte .
       si le juste se fait ejecter et qu’ il ne reste que le tordu ; alors le premier a réprimander ce sont les donneurs d ordres et ceux qui n ont pas pris les responsabilités de recadrer les pulsions de certains policiers .


  • ETTORE 12 janvier 15:28

    Big Trump, menace l’Iran de représailles, si les agissements contre les manifestants ne cessent pas....

    je pense que pour ce conn....étoilé, ce que fait son acolyte éborgneur français, doit juste être de la prévention routière.

    Je te la tiens, tu me la tiens...papier carbone et copie sale.


    • TotoRhino TotoRhino 12 janvier 19:31

      @ETTORE
      Je pense aussi que chacun ferme sa gueule sur les agissements de l’un et de l’autre..


  • bob87 13 janvier 12:45

    J’ai l’impression d’une monté en puissances des violences. Mais manque de chance pour eux, je suis certain que le mouvement va se généraliser et pas seulement dans des gentilles manifs de 14h à 18h. Et ce que le pouvoir ne comprends pas c’est que la violence, en place depuis déjà un an n’arrête pas les gens.

    Dans ma boule de cristal, je vois clairement venir l’incident de trop qui fera descendre tout le monde dans les rues, et là, les flics auront intérêts à courber l’échine sinon il se feront massacrer !


  • TotoRhino TotoRhino 14 janvier 06:46

    Le témoignage de l’auteur de la vidéo sur le tir de LBD :

    https://www.facebook.com/BFMTV/videos/810470829381129/


  • totof totof 15 janvier 23:56

    Tout ça n’est que complotisme. J’ai bien observé la dernière photo, avec un milicien qui semble tenir un pavé dans sa main, et je suis formel : il ne s’agit pas d’un pavé mais d’un savon de Marseille, preuve que la milice du régime est tout à fait propre !


    • totof totof 17 janvier 16:27

      @TotoRhino
      C’est bien de voir cette crevure de près. Enfin, "crevure", non, plutôt pauvre mec embrigadé qui s’est mis du coté des puissants par la haine de son propre peuple que l’école et l’industrie culturelle lui ont enseigné. Si seulement il comprenait les enjeux et l’erreur historique que lui et les siens commettent en tirant sur leur propre peuple... Il est le milicien d’une dictature totalitaire et il ne comprend rien, il rentre chez lui peinard le soir, sans être inquiété.
      C’est fou quand on y pense : le mec fait ÇA pendant la journée, il tabasse parce qu’il a la puissance du pouvoir derrière lui (parce qu’autrement, sans son uniforme, il ne vaut plus rien, plus aucune force), fait du mal à son propre peuple, et le soir, il rentre chez lui, il mène une vie tranquille, peut-être une femme qui lui fait la tambouille, des mômes, etc. C’est fou !


Réagir