samedi 19 janvier - par TotoRhino

Le grand débat national : E. Macron s’offre une campagne aux frais de l’état ?

Les maires ont RDV avec E. Macron à l’occasion du pompeux « Grand débat national » ; « Grand débat national » censé être « La Solution » au mouvement social des gilets jaunes que traverse actuellement le pays. Mais ce débat d’une durée prévue de 3 longs mois commence à peine, que les commentaires désabusés des maires dénoncent déjà l’usurpation politique que le pouvoir compte en faire : une pub gratos pour E. Macron !

Retour sur la Grande mascarade de Souillac. La lutte doit se poursuivre !

Publiée par René Revol sur Vendredi 18 janvier 2019

E. Macron espérait-il avoir le soutien des maires, obtenir de leur une certaine unité nationale avec son grand débat ? Les premiers retours penche plutôt vers fiasco total. Une vidéo parmi d'autres...

Mais dès le départ, ça s’annonçait mal, certains maires faisaient connaitre leur désintérêt voire leur désaccord avec cette invitation forcée...

Grand débat national : le maire de Lisieux ne veut pas organiser de réunion

Troyes n’organisera pas le grand débat national

Grand débat national. Franck Guéguéniat, maire d’Épron, n’ira pas « au grand bla-bla »

Au final, même E. Macron trouve des raisons pour déserter son Grand débat…

https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/emmanuel-macron-n-ira-pas-a-biarritz-demain-pour-preparer-le-grand-debat-1126033.html

Il faut dire que ça commençait à chauffer : la macronie ne voulait pas inviter les gilets jaunes au "Grand débat" ? Pas grave, ils se sont invités :

Des tensions devant la salle du Kursaal à Besançon. Des gilets jaunes qui disent avoir été interdits de participer ont forcé l'entrée du premier grand débat organisé par La République en Marche à Besançon.

Plus d'infos ici : https://www.francebleu.fr/infos/politique/gilet-jaunes-premier-grand-debat-houleux-a-besancon-1547837937

Publiée par France Bleu Besançon sur Vendredi 18 janvier 2019

Devant Stanislas Guérini, le patron national de la République en Marche, un des gilets jaunes présents au Kursaal à Besançon laisse éclater sa colère.

Plus d'infos ici : https://www.francebleu.fr/infos/politique/gilet-jaunes-premier-grand-debat-houleux-a-besancon-1547837937

Publiée par France Bleu Besançon sur Vendredi 18 janvier 2019

De leur côté, les maires se sont pris au jeu soit, en mettant à la disposition de leurs électeurs un cahier de doléances, soit en organisant des réunions, tout ceci en préparation au Grand débat national. Et ils n’ont pas été déçus…

Voici une vidéo assez emblématique de ce qui s’est passé lors de ces « prises de contact »…

 

Pendant ce temps, à Paris, des choses se passent, les gilets jaunes gagnent des batailles : Le LBD40 désormais interdit dans les manifestations parisiennes ! Bon, Comme le dit Maxime Nicoll : "Ca veut pas dire que c’est pas utiliser ca veut dire que devant un juge c’est défendable." 

C'est une bonne nouvelle, de quoi finir cet article avec "l’hymne des Gilets Jaunes"…

GIVENCHYÉ vous présent sa mode "Hivers 2019"L’image contient peut-être : une personne ou plus



19 réactions


  • Vraidrapo 19 janvier 10:07

    Je suis certain que si une révolte populaire prenait le contrôle des administrations, les gens seraient abasourdis par l’avalanche de dossiers de situations scandaleuses cachées dans les armoires. On n’a que des bribes ici ou là... noyées dans les mémoires au fil du temps...

    Constat d’un préjudice national : Inimaginables sur le plan quantitatif et financier.

    Dévédjian parlait de nettoyer les Écuries d’Augias du CG-92 ( au grand dam de Pasqua...), ne serait-il pas temps de nettoyer celle de l’État ??? On peut prévoir que le prix à payer par les plus téméraires sera probablement très lourd...

    Quelques pistes parmi les plus évidentes incontestables :

    Les Archives du Crédit Lyonnais incendiées à Paris et à Nantes... selon certaines révélations le CL a été victime des Renvois d’Ascenseur de La Mitte (? ??),

    Incendies des bureaux toulonnais contenant les dossiers du "Charles de Gaulle" après les révélations sur la défaillance des Hélices


  • Norman Bates Norman Bates 19 janvier 10:28

    Le Macron bashing prend des proportions irrationnelles...Trump traquait ses pellicules, les gueux lui cherchent des poux dans la tête...

    Le Président est assis sur une cagnotte publique, aux frais de la princesse, dans laquelle il pioche allègrement mais c’est juste une question de commodité...son agenda ne lui permet pas d’aller à la banque pour retirer du fric sur son livret A...et puis ce "grand débat" coûte un pognon de dingue, restaurer la confiance et la démocratie ne se finance pas en cassant sa tirelire...

    Les mauvaises langues finiront bien par dénicher un point de jonction entre ce "grand débat" et Benalla, le gravillon dans la godasse de Macron...

    Benalla ? Alexandre Benalla ? ce "très bon gendarme" selon Sébastien Lecornu, gentil gendarme désigné animateur du "grand débat"...

    https://www.europe1.fr/politique/sebastien-lecornu-et-le-souvenir-du-tres-bon-gendarme-benalla-3746003

    Il doit avoir des dizaines d’homonymes et de sosies, ce Benalla...c’est le rouleau de PQ des ennuis pour l’Elysée, tu tires un carreau t’en as dix qui arrivent...

    C’était déjà limite de nommer le gendarme Lecornu pour animer le "grand débat", avec en outre un patronyme apte à faire briller aux yeux des gueux leur statut de cocus, mais avec l’ombre de l’esprit frappeur amateur de passeports et de voyages désintéressés, c’est carrément casse-gueule...


  • Norman Bates Norman Bates 19 janvier 10:35

    ""J’ai pris des nouvelles de sa santé pour tout vous dire", confie-t-il. "Quelle que soit la situation dans laquelle se trouvent les gens et les erreurs qu’ils ont pu commettre, je me soucie souvent de la santé des gens qui m’entourent", conclut Sébastien Lecornu sans vouloir en dire plus sur le contenu de leur échange."


    Lecornu, sensible à la "santé" de Benalla, saura faire preuve de la même sollicitude dans la conduite du "grand débat", et il fera preuve de la même mansuétude à l’égard des manifestants coupables "d’erreurs"...


  • joelim joelim 19 janvier 11:35

    Si les maires ne veulent pas ouvrir les cahiers de doléances, pourquoi ne pas écrire ces dernières sur le dos des journalistes qui passent dans la rue, au pistolet à tatouer ou autre, avec leur accord naturellement ?
    Comme ça ils n’auront qu’à soulever leur pull en cachemire et leur chemise en soie puis tourner le dos à la caméra pour faire vivre la circulation démocratique des idées entre les français. J’en vois déjà plusieurs qui s’approchent, excités comme des puces par la perspective de donner enfin un sens à leur vie.


    • louis 20 janvier 17:32

      @joelim
      Cela ne sera pas un Modigliani mais leur peau vaudra quand même très cher . smiley


    • capobianco 20 janvier 18:25

      @joelim

      "donner enfin un sens à leur vie " Et enfin nous informer comme donner cette appréciation du 5 ème syndicat de la police :

      "Le ministère de l’Intérieur annonçait 32.000 manifestants à 14h. Avec 80.000 forces de l’ordre mobilisées, il y aurait donc 3 policiers pour 1 manifestant aujourd’hui dans les rues.

      Même dans les pires dictatures de la planète, aucun gouvernement ne met 1 manifestant face à 3 policiers.. A quand le même zèle sécuritaire face aux narcotrafiquants et aux djihadistes ?

      Les médias ont-ils constaté trois fois plus de policiers dans les rues que de manifestants ce jour ?"


    • le421 21 janvier 20:28

      @capobianco
      une vingtaine de policiers pacifiques à Bergerac (24) et 1700 manifestants dans la rue... 20 pour 1700, soit 1 pour 85.
      80.000 policiers et 6 millions 800.000, ça me semble beaucoup.
      Raisonnablement, je dirais 350.000 manifestants au bas mot en France et moins de 10.000 flics... Une moyenne logique et pragmatique.


  • zygzornifle zygzornifle 21 janvier 12:49

    Vous ne croyez quand même pas qu’il va mettre la main au portefeuilles ......

    Quand il met a main a un portefeuilles c’est celui des autres pour le piller ....


  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 21 janvier 13:46

    De l’enfumage grand débat,des infos bien démocratiques, du style : »couvrez ce fait que je ne saurais voir » !


    Grand débat : pas correct d’évoquer le viol d’une vieille dame devant le Président

    @+ P@py



  • le421 21 janvier 20:23

    De toute façon, grand débat ou pas grand débat, on est le 21 au soir et je ne peux toujours pas mettre le moindre commentaire ou demande...

    Censure ou incapacité des organisateurs ?

    Les deux mon général !!  smiley


    • paulau 22 janvier 11:55

      @le421
      Voir mon message ci-dessous.
      Merci de vous connecter sur le site du grand débat et nous indiquer ce que vous en pensez.


  • paulau 22 janvier 11:53

    Je viens d ’essayer d ’utiliser la plateforme du grand débat pour poster mes opinions. Soit j ’y comprends rien soit elle est débile.
    A priori on ne peut pas mettre directement une opinion , mais il faut répondre à des questionnaires ( 4 je crois ) de 10 à 40 items. A part  la réponse à ces items on ne peut rien écrire , ni répondre aux gens qui interviennent. Sur les interventions de X ou Y on ne peut prendre connaissance que de leur réponse aux questionnaires. Le système semble totalement verrouillé.

    Il semble s ’ agir d ’un vaste sondage d ’opinion.


  • L’enfoiré 22 janvier 20:48

    "une pub gratos pour E. Macron !

    "

    et une pub pour tous les maires et pour toutes leurs suites.... !!!


  • Philounette 1er février 13:43

    Bonjour

    Je confirme aussi ce que dit paulau, j’ai navigué rapidement sur le site du "grand débat" et j’ai trouvé ça :

    https://granddebat.fr/projects/la-fiscalite-et-les-depenses-publiques/collect/participez-a-la-recherche-collective-de-solutions-2/proposals/supprimer-la-loi-alimentation-qui-va-faire-grimper-les-prix-des-supermarches-de-5-ou-6-voire-de-10

    Il faudrait donc ruser pour pouvoir s’exprimer quant à une réelle prise en compte franchement je n’y crois pas une seconde... On nous a déjà fait le coup en Éducation avec le super débat de 2004 (Rapport Thélot), projet de loi Fillon directement issu des "recommandations" de l’ERT (European Round Table), siège en Belgique... regroupant les "54 leaders des plus importantes multinationales européennes", Macron les a rencontrés avec Merkel et Junker à Berlin le 19 juin 2018. On trouve tout ça (en anglais, c’est tellement plus "transparent"), sur le site de l’ERT. J’ose espérer que ce commentaire ne sera pas "modéré", merci d’avance et bon courage tout le monde.


  • Philounette 1er février 16:39

    @TotoRhino


    Merci !


Réagir