mardi 21 janvier - par TotoRhino

Elections municipales : les « trucs » du gouvernement pour tromper les électeurs

Macron le démocrate…

La République en marche (LREM) a « La peur », elle veut tout tenter pour gagner des villes et… conquérir le Sénat en 2020.

On l’a vu pour le référendum d'initiative partagée relatif au projet de privatisation d’ADP, l’état n’a rien fait pour informer nos concitoyens, ou plutôt à tout fait pour que l’on n’en entende pas parler et compliquer le vote.

Eh bien il semblerait qu’il va en être de même avec les élections municipales.

Compliquer le choix lors du vote, tromper les électeurs

La République en marche (LREM) a sorti le manuel du parfait coucou politique, appelé aussi « Le Guide de La République en marche pour les municipales de 2020 », dans lequel on conseille aux candidats d’une municipalité ou la LREM ne fait pas de bons scores, de cacher le logo du parti, ou plus simplement, son appartenance politique.

Comme si ça ne suffisait pas, on assume de s'allier avec la droite ou la gauche selon les performances de ces partis, mais toujours incognito, la LREM ne doit pas être évoquée.

La République en marche va donc tenter de pourrir les différentes listes politiques en introduisant un « LREM dans la pomme ».

Exemple, Sylvain Comparot qui brigue la mairie de Dijon, mais se cache en fait derrière un fumeux "L'Avenir Ensemble.

Mais pouvaient-ils aller encore plus loin ? Bien sûr !

La circulaire Castaner…

La circulaire Castaner est destinée à brouiller la lecture nationale du prochain scrutin, en effaçant l’appartenance politique des listes dans les communes de moins de 9 000 habitants. Pourquoi celles-ci ? Tout simplement parce que la LREM ne fait pas de bons scores dans les villes de cette taille !

Ainsi le résultat global des élections municipales sera totalement faussé, car il faut savoir que ces villes représentent 96% de toutes les villes françaises, soit plus de la moitié des électeurs (52%).

En conséquence, seuls 48% des votes seront pris en compte pour connaitre la nouvelle « couleur » politique du pays, quant aux autres…

Dans tous les cas, la LREM sera gagnante : si elle arrive à conserver un grand nombre de villes de plus de 9000 habitants, elle pourra fanfaronner à la télévision en invoquant la justesse de sa politique. Si elle en perd beaucoup, l’effet sera minimisé.

Deux élus LR d’Auvergne-Rhône-Alpes ont cependant saisi le Conseil d’Etat et c’est bien peu : Couleurs politiques aux municipales : la « circulaire Castaner » attaquée en justice

Pour se faire une petite idée de l’importance de la chose, rien ne vaut un bon dessin :

Les cartes sont consultables ici.

Comment contrer cette manœuvre ?

Il suffit de se rendre sur la page LREM sans étiquette pour y retrouver sur une carte de France sa commune et connaître ainsi si "un LREM n’est pas dans la pomme". Cette carte est participative : on peut à son tour signaler des candidats LREM cachés. 

 LREM : le mystère des députés fantômes à l’Assemblée nationale

Avec la LREM, il y aura donc des fantômes aux élections municipales, mais pas que.

Selon Le Parisien, une partie des élus de la majorité à l’Assemblée ne participent déjà plus à la vie collective de leur groupe. Un phénomène difficile à quantifier, mais qui préoccupe les Marcheurs.

Il y aurait « un socle de 80 députés qui font des choses, une centaine qui suivent et une centaine qui sont perdus ».

Condamnations, départs du parti et maintenant une centaine de députés fantômes : la majorité est mise en minorité à l’Assemblée Nationale... Et on nous parlait d’un raz-de-marée LREM au soir des législatives ? De cette vague il ne reste plus que l’écume !

« Venir à Paris pour lever la main n’est pas très motivant »

Et les démissions continuent : Annie Chapelier, députée du Gard démissionne de LREM : “Je ne me reconnais plus en rien dans ce mouvement”.



9 réactions


  • CoolDude 21 janvier 12:18

    On est dans la continuité : Après les gens qui ne sont rien... On a les villes qui ne comptent pas !

    Sinon, ne pas avoir peur de se mettre 50% de la population à dos ne serait-il pas un comportement de jusqu’au-boutiste !?

    A moins qu’ils se soient dit que ça n’aillait pas ce voir (genre, les gens sont cons)...


    • mat-hac mat-hac 21 janvier 14:44

      @CoolDude
      En passa par les intercommunalités et son réseau d’allumés et bien aisants ça peut passer :

      Jusqu’aux élections municipales de 2014, les membres du conseil de la métropole sont élus, en leur sein, par les conseils municipaux des communes membres. À compter de cette date, chaque commune est représentée dans ce conseil par des représentants dont le nombre varie en fonction de l’importance de la population communale, défini aux articles L. 5211-6-1 [archive] et L. 5211-6-2 [archive] du code général des collectivités territoriales :

      • commune de moins de 1 000 habitants : les représentants de la commune au conseil métropolitain sont les membres du conseil municipal désignés dans l’ordre du tableau21. Il n’y a donc pas d’élection directe de leurs représentants au conseil de la métropole dont elles sont membres, mais, en fonction du nombre de représentants attribués à la commune, le maire, des maires-adjoints et éventuellement des conseillers municipaux sont de droit membres du conseil métropolitain ;
      • commune de plus de 1 000 habitants : les conseillers métropolitain sont élus lors des élections municipales, en même temps et sur la même liste de candidats que les conseillers municipaux. Les bulletins de vote de ces communes comprennent, dans leur partie gauche, la liste des candidats au conseil municipal, et, dans leur partie droite, la liste des candidats au conseil métropolitain22.

      wikipedia 2020


  • dédé 21 janvier 13:46

    C’est vrai que des députés LREM ont démissionné, mais ils restent apparentés. Courageux mais pas téméraires.


  • ETTORE 21 janvier 17:31
    dédé 2 1 janvier 13:46

    C’est vrai que des députés LREM ont démissionné, mais ils restent apparentés. Courageux mais pas téméraires.


    Ils attendent de voir de quel côté le drapeau flotte.

    C’est bien à ça qu’on les reconnait.

    Pour la plupart, LaReM a été un bien facile strapontin politique.

    Maintenant qu’ils ont goûté à ça, ils se disent...que ce serait dommage de tout perdre à cause d’un chef mal aimé ! Surtout si on leur demande de s’engager sous faux drapeau.

    Elle n’est pas belle la politique en France ?

    Quand je pense qu’il y en a plein qui "disent" que les français "continuent "de voter Micron...Alors que lui et sa clique de damné, maquillent même LEURS propres figurants, tellement la débandade leur fout les chocottes !


    • TotoRhino TotoRhino 21 janvier 18:35

      @ETTORE

      "Pour la plupart, LaReM a été un bien facile strapontin politique."

      Effectivement, c’est tout-à-fait ça, du sang "neuf" a été injecté dans la biosphère politique, mais du sang contaminé...


  • ged252 21 janvier 18:24

    Et quand tu penses que sur ce site ils ont voté Macron à 80%.

    .

    Et ça donne des leçons, et ça joue les messieurs-je-sais-tout,


    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 25 janvier 17:57
      ged252 21 janvier 18:24

      Et quand tu penses que sur ce site ils ont voté Macron à 80%.

      .

      Et ça donne des leçons, et ça joue les messieurs-je-sais-tout,

      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
      @ged252
      Rendez crédible votre propos :
       Des noms SVP !


  • Vraidrapo 25 janvier 21:25

    Une seule proposition, (une lapalissade) résume à elle seule, la cause de tous les conflits nationaux ou internationaux :

    "sur le chemin de la Démocratie, nos sociétés n’ont pas encore atteint le terme, la crise de l’écosystème permettra-t-elle à l’humanité de l’atteindre ?..."


    • TotoRhino TotoRhino 26 janvier 08:21

      @Vraidrapo
      "sur le chemin de la Démocratie, nos sociétés n’ont pas encore atteint le terme, la crise de l’écosystème permettra-t-elle à l’humanité de l’atteindre ?..."

      Très bonne question (dans la mesure où je la comprends correctement) !

      Personnellement, je pense que la réponse est non ! Je dirais même : Au contraire !
      Les élites n’attendent peut-être que ça en fait, la crise de l’écosystème, car une fois que le monde deviendra chaotique, "ils" auront toute légitimé pour accroître une répression déjà grandissante et maintenir ainsi leur emprise sur les populations. C’est peut-être pour cela "qu’ils" ne font rien pour enrayer la venue de cette crise annoncée, "ils" attendent le chaos pour s’auto-déclarer les sauveurs de l’humanité et les garants de l’ordre. Ce n’est pas pour rien que les grandes fortunes « achèteraient » des terres dans les pays du nord, en Scandinavie notamment (*), ces lieux qui seraient les derniers à être atteints par le réchauffement climatique ; c’est pour être sûr d’être les derniers à régner sur cette planète, les derniers à crever.

      Car ces élites le savent très bien, l’humanité est condamnée si on continue comme ça, alors pourquoi n’infléchissent-ils pas la tendance, eux qui en ont le pouvoir ? Peut-être même est-ce déjà trop tard, mais je pense plutôt pour mon raisonnement (complotiste) ci-dessus.

      C’est la raison pour laquelle je reste persuadé que si le mouvement de contestation qui sévit actuellement en France, pour ne citer que notre pays, ne change pas radicalement le fonctionnement de notre république, on file tout droit vers un régime des plus totalitaires et une fin des plus tourmentées.


      -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

      (*) Suivant les dires de François Ruffin : ici et  !

      Dires très vite contesté par les médias mainstreams comme Arte, mais comme on pouvait sans douter, sans argumenter plus que ça. Libération est allé un peu plus loin en citant notamment l’interview de Gaël GIRAUD sur Thinkerview, et finit par conclure « Il est possible que les signaux faibles ne soient encore trop faibles pour remonter dans les données dont dispose le gouvernement [norvégien] ». Il serait intéressant qu’un vrai journal d’investigation s’occupe de savoir si le dicton « il n’y a pas de fumée sans feu » se vérifie dans cette news.


Réagir