vendredi 10 février - par pegase

PAS D’ILLUSION SUR TRUMP ! Analyse du géopoliticien Luc MICHEL ...

Le géopoliticien Luc MICHEL analyse l'élection du nouveau président américain Donald Trump et ses conséquences pour le reste du monde.

 

 



4 réactions


  • Haze Haze 10 février 13:06

    Il semble y avoir un corollaire entre le nombre de spécialistes/intellectuels et le degrés de décadence d’une société.
    Notre géopolitique n’a jamais été aussi nulle qu’à l’heure où les géopoliticiens pullulent partout.


    • pegase pegase 10 février 13:17

      @Haze

      Il semble y avoir un corollaire entre le nombre de spécialistes/intellectuels et le degrés de décadence d’une société.


      Que voulez vous dire ? Luc Michel n’est pas le plus mauvais, je dirais même que toutes ses analyses précédentes se sont avérées parfaitement justes !


      Notre géopolitique n’a jamais été aussi nulle qu’à l’heure où les géopoliticiens pullulent partout.


      Fautes à notre adhésion à l’UE et à notre soumission à l’Otan (article 13 du traité de l’Atlantique Nord), et à l’article 42 du TFUE qui impose à la France la politique étrangère élaborée par l’Otan....En plus, il suffit de lire l’article 55 de la constitution actuelle pour se rendre compte que la souveraineté de la France, a été transférée, dans sa plus grande partie, aux institutions européennes.

       Article 55 : « Les traités ou accords régulièrement ratifiés ou approuvés ont, dès leur publication, une autorité supérieure à celle des lois, sous réserve, pour chaque accord ou traité, de son application par l’autre partie ».


  • PLACIDE2 11 février 08:58

    Qu’elle personne censée a encore des illusions sur les pantins que sont les chefs d’état occidentaux comme le prix nobel de la paix exterminateur(Barack) et et notre ennemi de la finance(Hollande) ?


  • Soi même 13 février 16:34

    Très bonne synthèse de la réalité géostratégique mondial, il y a juste un oublie majeur qui est le trouble fête chinois dans se jeux qui ne se joue plus à deux mais bien à trois.


Réagir