mercredi 8 février - par pegase

Interview de François Henrot, Directeur à la banque Rothschild. Macron candidat, c’est le "système" qui en parle le mieux

Extrait du documentaire "Emmanuel Macron, la stratégie du météore" ...

 

 

«  Je suis un homme de l'ombre qui entend le rester » : François Henrot, 54 ans, associé-gérant de Rothschild & Cie, n'aime pas qu'on parle de sa réussite. Qu'importe, ses collègues et concurrents le font pour lui. L'entrée d'Accor dans le Club Med ? Rothschild. La privatisation de la Snecma ? Rothschild encore. Le refinancement de la dette d'Eurotunnel ? Rothschild toujours. La banque légendaire et plus que centenaire, même si elle avait disparu en 1981 car nationalisée par la gauche, fait partie de la petite escouade d'institutions européennes qui résiste encore à l'avalanche des grandes américaines (Goldman Sachs, Morgan Stanley, Merrill Lynch...). François Henrot n'est pas étranger à ces résultats : il réalise le gros du chiffre d'affaires de la banque.

 

Source : 

 

http://www.lepoint.fr/actualites-economie/2004-07-01/portrait-francois-henrot-l-antistar-des-rothschild/916/0/116558

 

Voir aussi la fiche Wiki, où l'on apprend qu'il Il fait partie du conseil d'administration de la French-American Foundation

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Henrot

 



1 réactions


  • Croa Croa 8 février 13:50

    Macron la marionnette chien fidèle, le ’’président’’ idéal pour république bananière... Pardon : pour république « euronière. »


Réagir