herve_hum 13 août 09:23

@pemile

je n’écris pas que l’autoroute n’apparaîtra pas en mettant une seule case noire (sur le chemin emprunté par l’automate bien évidemment !), mais que c’est la condition pour que le chemin pour y parvenir soit différent, sans cela, autant de fois vous ferez l’expérience avec les mêmes conditions initiales de départ et le même damier, autant de fois vous aurez exactement le même chemin. Si vous avez toujours le même chemin, c’est qu’il n’est en rien aléatoire, mais bel et bien déterministe. C’est ce détail que vous refusez de considérer, le fait que la seule inconnue réside dans le chemin emprunté la première fois et non à chaque fois.

"Si le damier ne représente pas tout l’espace de la fourmi, il y a toujours apparition de l’autoroute."

Exactement ! il faut que les mêmes conditions soient réunis, la même configuration déterminée pour voir apparaître la même figure déterminée. Le caractère aléatoire est illusoire, car dépend totalement du programmeur et non inhérent à l’automate.

Et si vous admettez que l’autoroute apparaît toujours, c’’est qu’on est bel et bien dans un cas déterministe et ceci, parce que l’autoroute apparaît lorsque l’automate arrive à configurer (les couleurs des cases) le damier d’une manière déterminée permettant l’autoroute. Mais encore une fois, l’autoroute est un cas particulier du mouvement qui lui, reste strictement toujours le même, soit, tourner en carré par quart de tour. L’automate ne fait donc qu’obéir à l’ordre premier, directeur, donné par Langton.

Ici donc, la configuration est totalement déterminée, il n’y a pas de chaos, sinon la volonté d’y voir ce dernier selon des considérations personnelles faisant appel non à l’observation rigoureuse, mais à la croyance. Cette illusion est permise par le décalage entre d’un coté le système lui même et l’observateur, placé dans une autre dimension où il peut se convaincre d’un chaos relatif par la quasi impossibilité à donner une formule permettant de connaître la position future de l’automate avant de se retrouver face à une autoroute, car celle ci est alors confiné dans un espace restreint et non plus ouvert. Mais le le répète, c’est seulement l’impossibilité de donner une formule qui donne l’impression du chaos, car cette formule serait aussi longue que de faire le chemin et donc la rend caduque.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe