lundi 20 mars - par BlueMan

Folie technologique et perversité : "Les neuro-révolutionnaires" ou le transhumanisme comme finalité de Google - Laurent Alexandre


"2045, l'Année où l'Homme Devient Immortel".

 

Cette vidéo est une conférence de Laurent Alexandre, un chirurgien-urologue français s'intéressant au mouvement transhumaniste et aux bouleversements que pourrait connaître l'humanité, sur les technologies NBIC et sur leur recherche tout azimut qui s'intensifie, notamment par Google.

 

 

Synopsis :

Faut-il mettre des limites à l'Intelligence Artificielle ? Comment la maîtriser et doit-on l'interfacer à nos cerveaux biologiques ? A l'ère des prothèses cérébrales, le risque de neuro-manipulation, de neuro-hacking et donc de neuro-dictature est immense selon Laurent Alexandre, chirurgien urologue et président de DNAVision.

 

Ray Kurzweil directeur du développement et ingénieur en chef de Google, ce Géant du Web considéré aujourd’hui comme déjà le leader mondial des neurotechnologies, déclare début 2014 que les nanorobots intracérébraux pourront nous connecter à Internet d’ici 20 ans ! Cette situation inquiétante nous fait réfléchir sur l’avenir : ces neurotechnologies sont littéralement révolutionnaires en ce qu’elles bousculent l’ordre social. Il est urgent pour Laurent Alexandre, d’encadrer le pouvoir des neuro-révolutionnaires sinon nous laisserons des entreprises tels que Google transformer l’humanité : plus qu’’un moteur de recherche, Google sera devenu une neuroprothèse, il vous fournira des réponses avant même que vous ne vous les posiez. Notre avenir se positionne ici : la maîtrise de notre cerveau va devenir le premier des droits de l'Homme.

 

Source : USI.

 "En partant d'un moteur de recherche,
 et en s'appuyant sur les technologies NBIC,


Google devient progressivement une neuroprothèse
 avec comme objectif avoué de créer l'Humanité 2.0, 
 qui est le titre d'un des livres de Kurtz Weil. 
 Google est plus proche d'une église que du Nasdaq. 
 C'est davantage un projet polico-philosophique qu'un projet managérial. 
 Et je le répète l'opinion va adorer ce fantasme démiurgique,
 donc la régulation ne va pas être simple.
" 

 

Les hommes sont en train de devenir fous et ultra-pervers.

 

Je ne pense pas, pour ma part, qu'hormis une minorité d'inconscients et de dégénérés, l'opinion va adorer ce projet démiurgique insensé et dément. Au contraire, je pense que l'Humanité va prendre conscience de la folie de cette entreprise et demander son arrêt. Seul légiférer peut stopper les abominations que certains ténébreux et transhumanistes sont en train de nous préparer.

 

Une vidéo absolument terrible, et de plus en plus anxiogène au fur et à mesure qu'on avance dans la conférence tant l'horreur et la perversité se dessinent de manière de plus en plus intense et prégnante.

 

Un must incontournable et terrifiant !

 

À voir absolument !

 

Nota Bene :

  • Pour des vidéos ayant dans leur titre "Laurent" et "Alexandre", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " transhumanis", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " intelligence" et "artificielle", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " informatique", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " ordinateur", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " neuro", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " technologi", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " robot", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " Google", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " folie", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " fou", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " pervers", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " terrible", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " abomina", cliquez [ici].
  • Pour toutes les vidéos de la catégorie "Biométrie, Implants, Puces RFID, Transhumanisme, et Cyborgs", cliquez [ici].
Dans le cas où les liens ci-dessus seraient brisés, vous pouvez les retrouver ici : http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=8646.

 



8 réactions


  • yoananda yoananda 20 mars 12:39

    déjà débattu dans un autre thread.


    • matrix2017 26 mars 10:48

      @yoananda La prochaine étape du transhumanisme ressemblera à de la science-fiction, on peut imaginer ce qui suit : une nano puce implantée (avec une intelligence artificielle connectée à très hautes fréquences) dans le corps humain qui aurait deux fonctions, une pour identifier à 100% une personne à cause de l’instabilité sociale pour permettre d’acheter et de vendre passer des frontières et l’autre pour modifier de manière irrémédiable l’ADN humain pour résister aux différentes maladies et aussi des virus qui séviront dans un avenir proche. Cet implant permettrait de vivre beaucoup plus longtemps avec des capacités physiques améliorées et modifiera le psychisme pour une spiritualité bridée sans espoir et rebelle, un peu comme des Nephilim.L’apocalypse 13 de Jean est intéressant à lire pour comprendre que la marque de la bete et transhumanisme ne font qu’un ...


  • Maître Cube 20 mars 15:48

    En somme, si j’ai bien compris, Google veut se connecter à la mémoire humaine et prendre en quelques sortes le contrôle de l’esprit.

    Le problème est qu’on ne sait pas ce qu’est la mémoire et encore moins l’esprit.

    Selon Rupert Sheldraque, la mémoire est extérieure au cerveau, et il le démontre par des faits. En bref, la mémoire serait contenue dans une sorte de champ d’un genre encore inconnu, à l’extérieur de l’homme, pas dans le cerveau. Si l’on complète cela par ce que dévoile Jean du Chazaud, que le cerveau est secondaire par rapport au système endocrinien, puisqu’il ne peut fonctionner que grâce aux sécrétions hypophysaires et se développe après le système endocrinien, qui est le premier à fonctionner chez le fétus, on s’aperçoit que Google oublie cela dans ses projets démentiels. On peut voir :
    http://endocrinopsycho.free.fr/livres.html

    En bref, on peut supposer que l’homme est une sorte d’excroissance du cosmos, branché à celui-ci par le système endocrinien, qui serait un peu comme les chakras, et dans tout ça, le cerveau n’est qu’un outil servant à mémoriser et à rappeler la mémoire.


    • BlueMan BlueMan 20 mars 17:05

      @Maître Cube : oui. D’ailleurs l’âme ne pourra jamais être transférée dans un ordinateur pour la simple raison qu’elle n’a aucun rapport avec la mémoire et le cerveau, ce dernier n’étant qu’une interface mémorielle entre les capteurs que sont les sens et l’âme qui est un ensemble de corps subtils : le corps vital, le corps astral, le corps mental, et le corps causal, ce dernier étant le véhicule de la conscience.

      Par contre, ils pourront interférer dans cet échange, introduire de graves perturbations ou limitations, et même d’une certaine manière contrôler le cerveau. Il faut donc interdire toutes les technologies qui touchent au cerveau. Ça commence par l’interdiction d’insertion de toute puce dans le corps humain.

      Et on vient d’apprendre que Ray Kurzweil, le « futuriste » de Google, prévoit la singularité pour 2029 :

      http://sciencepost.fr/2017/03/futuriste-de-google-ray-kurzweil-prevoit-singularite-2029/

      Ça me paraît un peu tôt. 2045 me paraît plus vraisemblable. Mais on y vient. Cela dit, rien ne pourra jamais remplacer la conscience pour la simple raison que la conscience n’est pas un calcul.


    • yoananda yoananda 20 mars 17:31

      @Maître Cube
      il ne démontre pas que "la" mémoire est hors du cerveau mais qu’il existe UNE mémoire hors du cerveau.

      Pour ma part, j’aurais tendance à croire que c’est l’ensemble qui possède une forme de mémoire. Le cerveau quand à lui en possède une aussi mais pour ce que j’en sais la science ne sait pas la situer.

      En tout cas oui, c’est sûr, on est loin d’avoir ce qu’il faut en main pour stocker une "personne".

      De toute manière même si l’objectif déclaré est celui-ci, ce n’est pas vraiment le problème.

      Déjà actuellement avec la techno de maintenant ça commence à poser certains problèmes car les traces virtuelles laissées par certains ne servent pas tant à l’ambition de pouvoir recréer la personne, mais servent surtout pour garder une illusion de vie quand la personne meurt auprès des vivants.

      Je pense qu’il y a un marché gigantesque la dedans, l’air de rien.


    • tobor tobor 24 mars 01:36

      @yoananda
      L’immortalité reste sans-doute le grand fantasme des puissant/es mais cette histoire de transmutation digitale est aussi aberrante que stérile ! La facette de l’intelligence qui correspondrait à "artificielle" n’est qu’une infime part de ce qu’est l’intelligence.
      .
      "Réincarner" l’esprit d’une personne dans un processeur se fait ici sans parler d’une sensibilité artificielle, d’une éthique artificielle et d’une intuition artificielle encore à inventer/développer, tout ça pour ne donner forme qu’à de l’artificiel ! S’y trouver un avenir glorieux est pathétique de crédulité !


  • tobor tobor 24 mars 01:12

    Ce gars veut enfoncer le clou (le mot "cerveau") dans le crâne de son auditoire. Il a appris son texte par-coeur et mot-par-mot puis y a collé une attitude cool et décontractée mais les analogies de ses erreurs immédiatement corrigées trahissent l’absence complète d’impro !
    .
    Son postulat qu’un cerveau humain est un ordinateur fait de chair ne repose sur du rien, c’est juste des mots.
    Ce n’est pas parce que l’informatique imite l’une ou l’autre fonction cérébrale qu’une telle inversion est possible.
    L’oiseau n’est pas une sorte d’avion et le cerveau n’est pas une sorte d’ordinateur.
    .
    Dès lors,ce gars dit plein de conneries !


  • Sylvain 25 mars 00:28

    Je suis perplexe que dans le discours de l’uploading de la conscience ou dans celui du clonage, on ne parle jamais du "moi".
    Si je verse ma conscience sur un clone, on aura deux moi.
    Lequel des deux serait moi ?
    Au fait, le clone sera un autre croyant être moi. Et si je meurs, je mourrai à jamais et quelqu’un d’autre aura pris ma place.


Réagir