jeudi 23 février - par matthius

Le renseignement américain chercherait-il à provoquer un changement de régime à Washington ?

 

Donald Trump semble être la nouvelle cible du grand trio du renseignement américain – NSA, CIA, FBI – et les techniques de changement de régime éprouvées ailleurs dans le monde pourraient être utilisées à la Maison Blanche.
L’Amérique dresse l’Amérique contre… elle-même. Après avoir procédé durant des années à des tentatives de changement de régime, d’interventions et de coups d’Etat dans des pays tiers, ces petits gars sont de retour au pays.


Les responsables de la sécurité nationale semblent être prêts à déclencher une « guerre nucléaire » contre la Maison Blanche. Et les hostilités ont déjà commencé.

 



34 réactions


  • Pyrathome Pyrathome 23 février 18:57

    Attendez encore un peu, vous n’avez pas tout vu !........
    Ça va se finir en eau de boudin là-bas....


    • Doume65 23 février 19:01

      @Pyrathome
      Pour JFK, ils avaient attendu 2 ans avant de le flinguer, là ils semblent vraiment très impatients.


  • maQiavel maQiavel 23 février 19:53

    C’est le bordel aux Etats unis. C’était tout l’intérêt de l’élection de Trump : foutre le bordel au cœur de l’empire américain. Qu’il le veuille ou non , son existence fout le bordel à tous les niveaux. 

    Excellent ! 


    • Zatara Zatara 23 février 23:02

      @maQiavel
      Il est faux de croire que le bordel lié à Trump serait "réel".... c’est encore du pure spectacle à ce stade.

      Du reste, que Trump change ou pas les règles au niveau des médias, aucun changement n’est visible du côté des places financières. Or c’est bien là l’essentiel...

      Tout ce qu’il peut faire au final, c’est donner une impulsion qui pèsera sur le long terme. Et de ce côté là, rien n’est encore visible.


    • maQiavel maQiavel 23 février 23:15

      @Zatara
      Bien sur qu’il y’a du spectacle mais je pense que ce bordel est bel et bien réel. 

      Il y’a dans ce pays ( et de façon générale dans l’empire américain qui dépasse les frontières des USA ) des fractures qui n’ont fait que s’accentuer et l’élection de Trump est entrain de les exacerber. 

      L’effondrement financier , c’est la fin du processus. On en est pas encore là. Mais il se passe en ce moment dans ce pays des choses extraordinaires qui peuvent déboucher sur un bordel monstrueux ...


    • Zatara Zatara 24 février 09:37

      @maQiavel

      Il y’a dans ce pays ( et de façon générale dans l’empire américain qui dépasse les frontières des USA ) des fractures qui n’ont fait que s’accentuer et l’élection de Trump est entrain de les exacerber.

      C’est plutôt des factures dont ils ne peuvent plus retarder l’échéance.....De cela, il s’agit du seul vrai bordel, la conclusion (en gros) de la politique de la FED, et des razzia pseudo démocratique du complexe militaro mafioso....

      Ce que je voulais dire, c’est qu’on ne peut pas intellectuellement lui imputer ces problèmes là. Qu’il y a un bordel de fond, dont les responsables ne sont pas encore clairement cités, d’un côté, et de l’autre, le bordel médiatique qui n’est rien d’autre qu’un spectacle.....


    • Zatara Zatara 24 février 09:41

      @maQiavel
      Mais il est peut être temps pour les profiteurs de l’époque passé, de faire tabula rasa, peu importe la raison. Trump est aussi la tête de turc idéal, le cabot a qui l’on va attacher toutes les vieilles casseroles et servir en pâture en cas d’effondrement économique prochain.....


    • Zatara Zatara 24 février 09:45

      @maQiavel
      Peut être que, sans passer par une crise économique majeur, une révolution orange se prépare aux US mais je ne pense pas que cela soit réalisable dans ce pays.... Surtout que c’est le pays ou le métier de journaliste est le plus détesté qu monde (Les américains sont largement en avance de ce côté là)....


    • maQiavel maQiavel 24 février 16:32

      @Zatara

      Le seul bordel là bas n’est pas la Fed ou le complexe militaro-industriel. Les Etats unis n’existent pas par le fait de quelques volontés économiques et financières, aussi puissantes soient elles, la Fed et le complexe peut très bien se retrouver à un moment donné dépassé par les événements.

      Tout système fédérateur humain a une tendance à l’éclatement. C’est structurel et spontané. C’est encore plus vrai pour le système américaniste qui n’est pas un Etat nation, les  tendances à l’éclatement sont bien plus fortes qu’en France par exemple et c’est lié à l’origine et à la construction de ce pays.

      C’est ainsi que là bas, du fait de la puissance de ces forces centripètes, les symboles et les mythes unificateurs ont une importance primordiale. On se moque souvent en Europe du rapport que les américains ont avec le discours religieux mais c’est dessus que s’appuie l’idée du destin manifeste et de l’exceptionnalité,  tous les collectifs humains dans le but de faire cohésion (car les seuls intérêts matériels ne suffisent pas)  ont besoin de se doter d’un lieu de l’extériorité pour instituer un surmoi collectif et l’idéologico-religieux en fait partie. C’est aussi pourquoi le drapeau a une telle importance dans ce pays, c’est un symbole unificateur d’un pays qui a de fortes tendances à l’éclatement.

      J’en viens au point : l’un des symboles unificateur, c’est la présidence et la maison blanche. Le président américain n’est pas celui qui a le pouvoir mais cela ne signifie pas qu’il n’a aucun pouvoir : le pouvoir présidentiel est un pouvoir faible mais néanmoins indispensable et fondamental, c’est un pouvoir essentiellement symbolique du fait de sa légitimité tirée des urnes, il incarne le consentement de la masse, l’Etat fédéral et le drapeau américain. Le président est la clé de l’équilibre du système et doit se révéler capable d’« habiter » la fonction présidentielle.

      Trump ne peut pas jouer ce rôle, il est au contraire LE facteur de désordre ultime. Son élection ne fait qu’exacerber les tendances à l’éclatement, à un niveau JAMAIS atteint (même pas pendant la guerre de sécession). Bien sur qu’on ne peut pas imputer intellectuellement ce bordel à Trump, ce n’est pas dépendant de sa volonté. Ce n’est même pas dépendant des décisions qu’il peut prendre. C’est son existence elle-même qui pose problème au système américaniste.

      Le phénomène qui est en cours aux Etats unis qui dépasse largement la Fed, le complexe militaro industriel ou les médias. Ce qui est en cours, c’est une crise de légitimité et ça , quand on a compris l’importance de la légitimité en politique et l’importance des symboles aux Etats unis, c’est énorme. Aujourd’hui, on peut se poser la question de savoir si les Etats unis vont survivre à cette élection. Se poser cette question n’est plus un délire. Alors, oui pour le moment la bourse se porte bien mais si une guerre civile éclate, tout va s’effondrer du jour au lendemain.

      Le symbole présidentiel est entrain de s’effondrer, ce n’est pas seulement parce que la classe médiatique est entré en guerre des représentations contre la maison blanche : on a des juges qui sont incités à la révolte contre la présidence , une partie de l’administration qui est en insurection contre la maison blanche et une autre partie qui le soutient quitte à désobéir aux juges , ce qui in finé conduit à la situation ubuesque ou l’on se retrouve avec des administrations en guerre entre elles , les services de renseignements se livre une bataille sans merci qui se répercute sur les nominations à la maison blanche , les tendances sécessionnistes de certains Etats sont de plus en plus fortes , des Etats s’opposent entre eux , certains services de police et des shérifs s’opposent au système judiciaire , les fractures ethniques sociales et idéologiques au sein du peuple sont exacerbées , sur le plan international l’UE est en révolte contre Washington , la Chine est adoubé à Davos pour reprendre le flambeau du mondialisme etc. C’est monstrueux. smiley

      Et le pire dans tout ça, c’est que plus Trump donne des gages à ses ennemis ( en prenant par exemple une ligne très dure face à la Russie ) , plus ses ennemis le détestent et plus le bordel s’accentue , c’est pour ça que je dis que ça ne dépend même plus de sa volonté , il est prit dans une tempête contre laquelle il ne peut rien faire , l’Etat profond aussi ( les Etats profonds en réalité car ils sont aussi en guerre entre eux ) , tout le monde est dans la tempête.

      C’est passionnant à observer ce qui se passe là bas et il est impossible de dire comment ça va se terminer. Même s’il se fait assassiner, ça ne va pas résoudre le chaos, au contraire, ça va l’accentuer. J’ai l’impression que Trump est le Gorbatchev de l’empire américain, le destin l’a chargé de liquider l’américanisme à l’insu de son plein gré. 


    • maQiavel maQiavel 24 février 16:33

      C’est en ce sens qu’il faut comprendre ces mouvements type « révolutions de couleur » , ça ne peut pas se passer aux USA comme ça s’est passé en Ukraine , ce type de mouvement a pour effet d’accentuer la délégitimation de la fonction présidentielle ( et même du point de vue de des Etats profonds , ces mouvements sont un facteur de désordre car attaquer Trump , c’est attaquer la présidence et attaquer la présidence , c’est attaquer la légitimité de l’édifice américaniste mais de l’autre coté ils ne peuvent laisser Trump avec les mains libres , c’est une situation insoluble , un véritable casse tête chinois ). Ce sont des mouvements de surface qui ont des causalités beaucoup plus profondes. 


    • Zatara Zatara 24 février 18:37

      @maQiavel
      aah j’aime bien asticoté le père maQ, c’est toujours foutrement productif smiley

      J’ai l’impression que Trump est le Gorbatchev de l’empire américain, le destin l’a chargé de liquider l’américanisme à l’insu de son plein gré.

      ....celle là m’a délicieusement gratté l’échine....


    • Zatara Zatara 24 février 18:49

      @maQiavel
      ...cependant :

      Les Etats unis n’existent pas par le fait de quelques volontés économiques et financières, aussi puissantes soient elles, la Fed et le complexe peut très bien se retrouver à un moment donné dépassé par les événements.

      Je pense le contraire.....Puisque l’élite américaine est basé largement dessus. Aujourd’hui, il n’existe plus que par le patriotisme du peuple, le big business mondial lié à ces quelques banques les plus puissantes du monde, et par le complexe militaro industriel....Tant que ces trois là sont ok, alors ça roule.....Par contre, tout ce qu’il y a au milieu peut se retourner comme une simple chaloupe.

      Trump a les patriotes avec lui.... leurs médias peuvent faire autant de bruit qu’ils veulent (ils restent toujours dans la même attitude méprisante depuis le début), ça ne fait que le jeu de Trump au final... Non, les véritables signes ne sont pas à regarder du côté de la rue, ou du côté des médias, plutôt des coulisses de la maison blanche (zero edge/Grasset etc....) et la bourse....


    • Heimskringla Heimskringla 24 février 19:11

      @Zatara

      "Trump est aussi la tête de turc idéal, le cabot a qui l’on va attacher toutes les vieilles casseroles et servir en pâture en cas d’effondrement économique prochain....."

      Cela me parait évident, ça fait un bail que je me le dis. 


    • maQiavel maQiavel 24 février 19:28

      @Zatara

      Après, nos divergences sont souvent liées à nos perceptions ce que qu’est un « système » , ce n’est pas la première fois que je le remarque. Tu connais ma perception du système, tu comprendras aisément que de mon point de vue, un système ne peut pas tenir que par des volontés, aussi puissantes que soient les personnes à qui elles appartiennent, c’est pour moi quelque chose qui transcende les individus qui y participent.

       Mais pour moi il y’a plusieurs point à observer :

      -L’attitude de la Fed.

      -Les luttes dans les coulisses de la maison blanche.

      -Les luttes entre différents services administratifs fédéraux et Etatiques.

      -Les luttes entre les juges des grandes métropoles et les maires et les services de police des petites villes périphérique (cfr les affaires des villes sanctuaires).

      -Les rapports entre les différents services de renseignement et de sécurité (ex : pentagone vs CIA).

      -L’attitude du parti républicain au congrès.

      -Les résistances du pouvoir judiciaire aux directives de la maison blanche.

      -La Californie (qui pourrait très bien organiser un référendum pour l’indépendance) et d’autres Etats qui sont dans la même configuration

      -L’attitude de l’UE vis-à-vis des Etats unis.

      -L’attitude des Etats unis vis-à-vis de la Russie ( et vis-à-vis de l’Iran , les deux sont liés).

      -L’attitude des instances bureaucratiques du capitalisme mondialisée vis-à-vis de la Chine.

      -Et bien entendu la confrontation du nouveau président avec la société civile tout particulièrement avec les associations, le monde de la culture et les médias.

      Je ne néglige pas du tout ce dernier facteur car il contribue à créer un « climat ». A à un moment donné, si ce climat se détériore encore plus qu’il ne l’est déjà, on peut se retrouver dans une situation dans laquelle Trump, gouvernant depuis la maison blanche comme dans une citadelle assiégée serait dans l’obligation d’appeler ses partisans à manifester dans la rue. Il en est capable si on le pousse à bout. Ce n’est pas le genre de mec à abandonner, c’est un battant. Ce serait les prémisses d’une guerre civile.

      Apparemment, il existe aujoud’hui une contre maison blanche, située à trois kilomètres de l’officielle, qui est structurée autour d’Obama et des réseaux Soros dont le but de mener une lutte subversive contre l’administration Trump. Une infrastructure de 30 000 hommes !!! Ce n’est jamais arrivé dans l’histoire de ce pays.   smiley


    • maQiavel maQiavel 24 février 19:33

      @Heimskringla

      "Trump est aussi la tête de turc idéal, le cabot a qui l’on va attacher toutes les vieilles casseroles et servir en pâture en cas d’effondrement économique prochain....."

      ------> Exactement le rôle que pourrait jouer le FN en France.

      C’est pour ça que c’est intéressant d’observer ce qui se passe aux Etats unis. Bien sur , les states ne sont pas la France et ça ne peut pas se passer de la même façon mais si un jour prochain , le FN arrivait au pouvoir , ce serait aussi le bordel en France. 


    • Zatara Zatara 24 février 20:18

      @maQiavel

      Apparemment, il existe aujoud’hui une contre maison blanche, située à trois kilomètres de l’officielle, qui est structurée autour d’Obama et des réseaux Soros dont le but de mener une lutte subversive contre l’administration Trump. Une infrastructure de 30 000 hommes !!! Ce n’est jamais arrivé dans l’histoire de ce pays.   

      http://www.dedefensa.org/article/obama-nous-prepare-sa-guerre-civile


    • Zatara Zatara 24 février 20:23

      @maQiavel
      C’est pour ça que c’est intéressant d’observer ce qui se passe aux Etats unis. Bien sur , les states ne sont pas la France et ça ne peut pas se passer de la même façon mais si un jour prochain , le FN arrivait au pouvoir , ce serait aussi le bordel en France.

      exactement, avec les mêmes techniques mais affiné....


    • Heimskringla Heimskringla 24 février 22:15

      @Zatara

      Un truc que je me suis aussi dit y’a un petit temps maintenant, c’est l’attitude des néo cons, c’est trop calme pour être honnête.


      Ils sont féroces, ils ne vont pas lâcher le morceau comme ça si prêt du "but". Ils préparent quelque chose c’est quasi certain. 




    • Qamarad Qamarad 26 février 00:21

      @maQiavel

      la Chine est adoubé à Davos pour reprendre le flambeau du mondialisme etc. C’est monstrueux.

      C’est effectivement ce qui me semble le plus préoccupant. Autant l’impérialisme US était détestable, autant je sens que les chinois vont nous le faire regretter smiley


    • guepe guepe 26 février 00:58

      @maQiavel

       Une guerre civile aux States.... Qu’est ce qui s’imagine Obama et tous ceux qui le soutiennent ? Cela va avoir des conséquences terribles sur le monde.

      Alors meme que les ressources fossiles s’épuisent.....


    • guepe guepe 26 février 01:02

      @guepe

      Ceci dit, parfois, quelques infos positives fuitent dans les médias.


  • Hijack ... Hijack ... 23 février 20:19

    Quoi qu’il arrive aux States ... ce serait sympa, DisneyLandesque comparé à ce qui serait arrivé avec la "foldinguerrière" !

    On sait une chose sur Trump ... il ne contribuera pas au terrorisme, ni à l’anti "Poutinienisme" primaire (ce qui revient au même).


    • Celse 24 février 11:55

      @Hijack ...

      Tu peux me donner les numéros du prochain loto stp ?


    • Hijack ... Hijack ... 24 février 13:30

      @Celse

       smiley NIET  !


    • Hijack ... Hijack ... 24 février 13:34

      Sinon, dit comme ça en passant et mine de rien ...

      Dans un forum, chacun dit tout simplement ce qu’il pense , à tort ou à raison !

      C’est une extrême évidence. smiley 

      Et si d’aucuns ne pigent pas ... j’en suis certain, je n’y puis rien !


  • wendigo wendigo 23 février 20:59

     Connaissez vous le "3% security Force" ?
     Ce sont eux qui s’occupent de la sécurité des meeting pro-Trump, comme dernièrement à Atlanta le 18 Avril et dont voici leur site officiel :
    http://www.iiisecurityforce.com/
    Est il bon de se poser encore des questions sur l’avenir de ce pays ?


  • Scalpa Scalpa 23 février 21:40

    C’est pas chez les ricains ou ils inoculent le vaccin patriotique directement dans les ouilles du père ?


  • DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 24 février 04:54

    J’entends que Poutine dit de manière officieuse que les services de renseignement américain le dérange ... Poutine voudrait des coupages de têtes dans la direction du FBI, de la CIA, de la NSA et du Pentagone ...
     
    Est ce que Poutine est réellement l’ami de Trump ?
    Est ce que RT est réellement un journal indépendant et libre de s’exprimer à 200% ... Je ne le crois pas, malheureusement, n’en déplaise à "la dissendence" ... tellement docile ...


    • roman_garev 24 février 08:22

      @DJL 93VIDEO
      N’auriez-vous pas des sources sur ce "dérangement" de Poutine et sur son souhait des "coupages des têtes" ?


    • wendigo wendigo 24 février 11:03

      @roman_garev

       Déconnez pas, il va nous sortir un reportage CNN !


  • gerfaut 24 février 19:31

    Lors de la campagne, Hillary Clinton a été mise en cause par la CIA pour ses milliers de mails non protégés et on a alors dit que les services de renseignements étaient pour Trump. Il faudrait savoir.


  • parousnik 25 février 02:04

    Ce n’est certes pas une révolution de couleur qui se passe en ce moment puisque ce genre de révolutions sont importées et financées de l’extérieur, mais c’est bien une Révolution qui s’est mis en branle avec l’élection de D.Trump contre le régime qui a fait assassiné JFK qui a commandité les événements du 11 septembre 2001...Je ne sais pas si elle aboutira puisque les neocons sont au pouvoir depuis 50 ans, mais il est évident que D. Trump n’est pas arrivé la par hasard...mais bien parce que des oligarchies patriotiques puissantes sont derrière lui. Cette Union est en ruines de l’intérieur comme l’était la Russie avant l’arrivée imposée de V. Poutine. Et cette fédération n’est plus qu’une composante qui n’a plus les moyens d’imposer au monde ses volontés ses rackets et ses dollars. Les neocons sont hystérique de cupidité et c’est ce qui a ruiné les Eu et une guerre contre la Russie et forcément la Chine serait l’hallali des USA...puisque ces derniers n’ont jamais attaqué de front que des pays sans réelles ni défenses et aussi pas en mesure de répliquer.


  • Hijack ... Hijack ... 25 février 02:23

    Bref, ils sont prêts à tout pour essayer de mettre des bâtons dans les roues de Trump ... et pour cela, sont prêts à toutes les manips, toutes les bassesses médiatiques >>> par exemple dernièrement, l’ attentat terroriste en Suède qu’il aurait soi disant dénoncé ... alors qu’en fait, il avait juste parlé de la situation en Suède sans jamais faire illusion aux attentats, mais le problème est, que tous les médias, papiers, tv, radios et même internet y sont allés chacun de leurs côtés à dénoncer, sans vérifier les quelques mots qu’il a cité.
    .
    Un peu le Poutine US, le Trump ... mais il doit encore progresser, se blinder, n’est qu’en apprentissage accéléré pour l’instant.
    .
    En clair, le nouveau président US, du fait de sa non détestation maladive du président russe -comme tout le monde, faut suivre le mouvement des troupeaux bêlants ... sinon ça ne passe pas !- /// Bref, tout ne se passe pas comme prévu, mais peut-être faut-il ces mensonges, pressions, triches, malhonnêtetés pour que les peuples du monde dont le peuple US se rendent compte dans quoi ils nagent. Au pire des cas, il lui arrivera ce qui est déjà arrivé s’il bouscule l’Empire ... au mieux, il se renforcera à tous les niveaux et prendra comme modèle, un certain Vladimir.


  • Sinople 25 février 23:47

    Excellente analyse, maQiavel, je ne changerais pas un mot.
    Un facteur aggravant est le surarmement de la population, qui peut faire dégénérer très rapidement n’importe quelle étincelle avec en plus de nouveaux feux un peu partout. Plus le temps passe et plus cela peut être violent. Dans une telle situation on imagine très mal Trump trouver le mot juste, bien au contraire. Peut-être que dans cette confusion les services spéciaux américains en profiteront pour "zapper" le président ? On laisse passer un dingue puis on le descend, c’est déjà rôdé...
    Dans cette confusion il pourrait effectivement se produire une sécession de certains états au moins de manière fonctionnelle. La Californie ou New-York sont les locomotives des USA et pourraient fort bien ne plus tenir compte de Washington (qui ne pourrait pas y faire grand chose ?) et avec la bénédiction de leur population.
    Tout cela conduit à un effondrement boursier (qui déjà ne demande que ça) et les autres bourses mondiales suivront comme des châteaux de cartes.
    Ce qui me laisse perplexe c’est : à quel point Goldman-Sachs contrôle la situation, comme elle le fait d’habitude ?


Réagir