mercredi 1er mars - par Cercle des Volontaires

« Repenser la Démocratie – Propositions du 32 mars » : entretien avec Mathieu et Wikicrate

Ce samedi 25 février se tenait à la Bourse du Travail, à Paris, une réunion publique, à l’initiative du groupe Démocratie Inter Nuit Debout, sur le thème : Repenser la Démocratie – Propositions du 32 Mars.

 

Ce collectif s’est progressivement fédéré depuis l’été dernier, par la rencontre des différents groupes locaux de Nuit Debout. Une fois la loi votée, si les manifestations et autres évènements publics se sont peu à peu faits plus discrets, les discussions n’ont pas cessé pour autant, bien au contraire.

 

L’objectif poursuivi par le collectif est de regrouper l’ensemble de ces discussions dans un document fédérateur qui sera présenté le 32 mars prochain. Mais laissons à présent les intéressés nous en dire plus.

 

 

Interview introductive

 

Entretien avec Mathieu, de Nuit Debout Rennes, et Wikicrate, de l’association Les Citoyens Constituants.

 

 

 

Le débat

 

De nombreux collectifs étaient représentés lors de cet échange très constructif : ATTAC (Susan Georges, présidente d’honneur de l’association, participait aux discussions), Acrimed, Les Citoyens Constituants, l’association Pour Une Constituante, le Sénat Citoyen ou encore le Parti du Vote Blanc… Autant d’association dont nous vous parlons très régulièrement. Nous n’avons pu nous y rendre, mais nous avons pu nous procurer l’enregistrement audio de cette réunion publique. Le voici :

 

 



3 réactions


  • aldous aldous 1er mars 23:50

    le chaos, Le chaos et l’ordre suit, tout jour après le chaos. Après le chaos l’ordre revient, la question c’est le chaos, à quel niveau. Et quelle serons les victimes ? nonobstant un chaos trop insensé peut ramener à l’imprévisible c’est là, la charme du chaos. et sont danger mortelle.


  • jeanpiètre jeanpiètre 3 mars 11:24

    avant de la repenser , faudrait peut être y penser


  • simplesanstete 5 mars 12:30

    2h41 de + de blabla sans intérêt de gens qui pensent SAUVER quelque chose et à qui ON a rien demander, leurs tristes gueules de sauveurs me dégoûtent, l’enfer est bien pavé de bonnes intentions. C’est çà mobilisez vous, encore et encore  lors de cet échange très constructif, mieux vaut en rire de cette branlette sans éjac !


Réagir