sls0 sls0 29 avril 11:44

@Vulpes vulpes
Dans votre article mis en lien il y a aussi ces deux paragraphes :

Il remonte également de ces études que respecter le délai entre les deux doses de vaccin a son importance pour atteindre la protection maximale recherchée. Si la protection visée n’est que de 50% après deux ou trois semaines suivant la vaccination, il est envisageable qu’avec une protection encore minimale ou moyenne, des personnes aient pu contracter le virus et le transmettre.

Sur 62 000 personnes de plus de 80 ans ayant été vaccinées avec les doses de Pfizer, l’efficacité est de 60 à 70 % après la première dose et de 89 % deux semaines après la seconde. Les autorités de santé préconisent donc une vaccination massive pour limiter la circulation du virus.

 

Quand je parle de 95% c’est du Pfizer pour tout âges pris en compte, pas seulement des vieux et surtout 3 semaines après la deuxième injection. Donc 26 cas sur 77 reste dans les clous vu que les conditions optimales n’étaient pas réunies.
26-15 non vaccinés= 11.
11- 8 personnes protégées à 50%= 7.
7 personnes sur les 54 restantes c’est 13%
Il y avait une protection de 87% pour les 54 personnes restantes. 87% pour une vaccination à moins de deux semaines après la seconde injection ça teint la route avec le Pfizer qui a le meilleur taux, pour d’autres le taux de couverture est de 70% donc avec les données c’est du normal.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe