joelim joelim 3 février 11:31

Pas convaincu par l’idée que la corrélation apparemment trouvée soit une causalité entre vaccin et cas. Cela peut aussi être l’inverse (ils ont beaucoup vacciné car les cas explosaient à cause de mauvaises habitudes)..
De toute manière — et là Gilad Atzmon m’a beaucoup déçu — il faut regarder le nombre de cas apparu chez les vaccinés et non celui de la population générale. Et s’il y avait un problème à ce niveau, probable qu’ils lèveraient le pied sur le vaccin, quand même.
S’il y a moins de propagation dans la population arabo-israëlienne la raison la plus probable n’est pas la non-vaccination mais d’une part les conditions initiales (ils voyagent moins, hein) d’autre part le comportement (les ultra-orthodoxes notamment facilitent apparemment la propagation du virus par leurs rassemblements).


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe