Zip_N 25 juin 11:10

Le vrai problème c’est le virus c’est pas le chercheur.

La chloroquine ressemble à s’y méprendre à superman (le film super hero), c’est présenté comme un produit de force surhumaine qui peut sauver le monde. Moi je pense que des vitamines font autant d’effets que la chloroquine parce qu’elles renforcent les défenses immunitaires, Mais pas que, vitamine c’est aussi nourriture saine (fruits et légumes) un bon rythme cardio-vasculaire (le sport) Ceux qui ont le plus de victime sont ceux qui ont le plus de problème cardio-vasculaire (USA, pays et région avec nourriture trop industrialisée). Les jeunes traversent sans dommage le coronavirus et ils ont pas de la chlolorquine dans le sang qui les protègent. De toute façon il existe (des traitements) mieux que la chloroquine car il y a plus de personne qui on attrapé le virus et qui ont été guérie sans chloroquine que le contraire avec.

Les plantes savent surement se défendre contre ce virus, elles ont surement un cocktail de produits qui permettent de le tenir à distance, comme les champignons vis à vis des bactéries. De toute façon un traitement chimique est signe d’échec, de maladie, c’est comme pour l’agriculture, La chimie permet de manger des plantes malades, en mauvaise santé immunitaire, sous "perfusion" corrosive. Il y a pas que les plantes qui ont besoin de chimie pour vivre ? Il est possible que la pollution, la mauvaise gestion ait affaibli l’homme et que le virus en profite, il y a des dizaines d’année si il existait déjà il était inoffensif. Le virus est opportuniste, 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe