Conférençovore 10 février 04:56

@Pierre Régnier Les premières victimes de la religion de merde sont ces non-adeptes. Cela se vérifie absolument partout depuis 14 siècles. Les Grecs Pontiques, Syriaques, Araméens, Yézidis et Arméniens ont été méthodiquement massacrés par les Turcs et Kurdes fin 19ieme et durant le génocide de 1914-16. Les plus belles filles ont été réduites en esclavage sexuel, mariées de force, etc.

Les Coptes d’Égypte, les chrétiens Pakistanais, les populations du Sahel, les sud Soudanais chrétiens-animistes, les minorités religieuses indonésiennes... partout, absolument partout, sont persécutées et par qui ? D’autres chrétiens ? Des bouddhistes ?

Il faut arrêter avec ce délire empathique (et à sens unique : t’as déjà entendu un Turc admettre les massacres du passé ?) du "musulmans premières victimes".

Dans cette affaire, c’est la gamine la victime : c’est elle qui va devoir vivre avec le risque permanent qu’un des soldats d’Allah décide, un jour où ça le prendra, de lui trancher la gorge. C’est elle dont l’adresse perso a été diffusée. Elle qui est menacée de viol.

Les premières victimes de l’islam, c’est nous. Mais comme la pleurniche n’est pas notre point fort, comme notre empathie maladive a été alimentée par des décennies de propagande et culpabilisation, on en arrive à ce type de discours où l’on s’excuserait presque de tâcher avec notre sang la belle djellaba blanche de notre égorgeur ("modéré" hein...).

J’en reviens pas de lire ce genre de trucs 5 ans après CH... Les islamettes du site doivent bien se marrer et au fond, ils ont en partie raison : Certains méritent bel et bien d’être totalement soumis.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe