Pierre Régnier 31 janvier 09:01
Quand Marlène Schiappa s’éloigne de la complaisance gouvernementale envers la criminalité islamique, il faut l’en féliciter. Elle ferait mieux encore si elle remettait en question l’existence même du CFCM qui, rappelons-le, a été créé par le gouvernement français après que les musulmans qui le voulaient aient refusé de rejeter l’explicite criminalité islamique sacralisée dans le Coran et la Charia.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe