TotoRhino TotoRhino 15 janvier 23:01

@méditocrate
Toutes les lois émanent et sont appliquées par des hommes et sont donc imparfaites.
Les lois sont créées par le législateur et appliquées par les juges.
Les législateurs sont des hommes politiques qui ne sont certainement pas les personnes les moins arbitraires, et encore il existent des lois qui sont adoptées très arbitrairement via le 49.3, sans débat parlementaire.
Les juges sont certainement les moins arbitraires, mais les moyens dont ils disposent sont bien insuffisants pour respecter un formalisme rigoureux. Tout le monde en est conscient dans la profession et chacun fait en sorte de traiter l’essentiel et laisse le futile de côté.
Si ce "jeu de fonctionnement" disparaît, tout se grippe. Ceci montre à quel point nos institutions sont devenues fragiles à force de vouloir faire baisser drastiquement les moyens de fonctionnement. Pour la santé c’est pareil, pour la police idem, pour l’éducation c’est la même chose, etc. Bref, tout s’effrite, tout perd de sa cohérence, il suffit qu’une profession, qu’une institution, décide que ça suffit, pour que tout se casse la gueule, pour le meilleur et pour le pire.
Imaginons que les avocats continuent comme ça, que les transports fassent de même, que les raffineries ne produisent plus de carburant, que les éboueurs ne ramassent plus les poubelles, que les enseignants cessent d’enseigner et, le miracle absolu, que la police stoppe la répression (oui, là on sombre dans l’utopie intersidérale), il restera quoi de notre pays ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe