méditocrate méditocrate 15 janvier 11:58

« Dès qu’on fait 100 % notre métier et qu’on soulève toutes les nullités, la machine se grippe »

Est-ce à dire que les avocats font moins que 100% de leur métier et que des gens sont condamnés alors que les procédures sont bâclées ?

Cette phrase signifie-t-elle que les condamnations sont aussi au bon vouloir de l’avocat ?

Et si c’est le cas, comment celui-ci décide-t-il quand il fait 100% de sont travail ou non ?

Faut-il payer plus cher, avoir une bonne réputation, connaître les bonnes personnes, ... ?

Est-ce que cela explique en partie la justice à deux (ou plus) vitesses ??? smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe