Sozenz 30 novembre 15:34

les deux journalistes savaienttrès probablement ce qu’ ils faisaient en apportant les modifications à l entretien .

bref ;

bienheureux Majid Oukacha

qui sait qu’ il faut garder une part de paranoia pour subsister dans un monde où trônent les escrocs que la parole .
j espere que ces deux péteux de journalopes garderont les traces de leur honte toute leur vie .


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe