Conférençovore 22 octobre 2019 08:09

@maQiavel
"Pour donner des exemples concrets, lorsqu’un jihadistes tue au nom de sa religion en s’inspirant de textes de la tradition musulmane, je ne dirai jamais « cépasalislam » car de toute évidence, c’est la façon dont cet individu concevait sa religion. Mais à l’inverse, si une personne me dit « l’islam est une religion de paix et d’amour », je ne me moquerai pas d’elle surtout si le comportement de cette personne correspond à sa déclaration, c’est aussi la façon dont cet autre individu conçoit sa religion. Finalement l’islam est ce que l’individu qui s’en réclame ( donc le musulman) en fait."

À propos de la lapidation en particulier mais son propos était général, Tarik Ramadan disait "je prends les textes au sérieux". Je partage son approche.L’islam a des textes, dont un qui se prétend être là parole de dieu et d’autres pour lesquels le caractère divin est quasi unanimement reconnu (cf. ce que je te disais à partir de cette étude anglaise faite sur des personnes plutôt diplômées, bref le haut du panier, ce qui laisse augurer de la manière dont les masses les appréhendent...). 
Personnellement je me moque de ce que les gens peuvent dire de leur culte. Ce qui m’importe c’est leur comportement, leurs actions, leurs rapports à l’altérité et surtout celle qui est en dehors du culte,leur rapport à la loi et la culture de l’autre dont je suis. Et là, malheureusement pour les musulmans pacifistes, je ne peux que constater le fait que nombre d’entre eux (et pas une "extrême minorité") ont une attitude sinon hostile, au moins intrusive, conquérantequi n’existe pas chez les autres, rastas, juifs (pour les orthodoxes c’est une attitude de séparation surtout pas prosélyte, avec certains on peut discuter mais par exemple en Israël, bcp font un signe de la main devant la bouche pour dire "je ne parle ni hébreu ni anglais, laisse-moi stp") bouddhistes, chrétiens, etc.

La voilée comme le gars en kamis/djellaba, etc, en Europe (dans les pays islamisés, cette attitude n’est pas critiquable), ont une attitude qui envoie ce message. La voilée peut être gentille, très sympathique même, elle envoie malgré tout ce message de la séparation. Elle peut parler de "tolérance" mais si celle-ci ne commence pas par elle-même, si d’emblée elle impose un signe qui signifie le fossé qui nous sépare, ce n’est qu’un mot creux parce que, concrètement, elle choisit de s’inscrire en rupture avec notre culture, notre acceptation de ce qu’est la civilité. C’est un choix qu’elle fait (qui est en conformité avec des textes, un esprit, une loi).
À mon avis, ce qui va se passer dans les années suivantes, c’est que nous allons assister à une multiplication de provocations qui feront monter les tensions et nous finirons par passer une loi interdisant de se couvrir la tête dans tous les bâtiments publics. Certains se précipiteront pour hurler à l’islamophobie (obtenant ce qu’ils cherchaient) mais il faudra bien comprendre que les premiers responsables sont ceux et celles qui ont eu cette attitude revendicative et la première victime sera celui qui porte un couvre-chef lambda (un bonnet rasta par exemple) qui n’avait rien demandé mais à qui l’on exigera qu’ilse décoiffe.

Autrement dit les polémiques liées à l’islam sont le seul fait d’une partie des musulmans eux-mêmes. Nous ne leur avons rien demandé (une énorme erreur) et misé sur leur bonne volonté et une partie a accepté le contrat non écrit. D’autres, et ils sont en nombre croissant, le rejettent de manière explicite. Cela va même au-delà du culturel puisque pour pratiquement le 1/3 c’est un rejet des lois là encore parfaitement assumé, voire la moitié pour ceux qui ont débarqué hier.
Je pense que si les temps se corsent, le discours va lui aussi se muscler et ceux qui étaient leurs meilleurs alliés (la gauche Terra Nova, les machins antiracistes, les "républicains", radicaux-socialaux, loges, etc) finiront par adouber des solutions extrêmes qui ne sont jamais souhaitables. Pour éviter d’en arriver à cela (remigration pour le dire explicitement) , il conviendrait que tout le monde comprenne qu’une société harmonieuse ne peut l’être qu’en taisant un minimum ses convictions religieuses et qu’en respectant ce que les Allemands désignent par la "culture de lumière".

L’hostilité croissante des FDS (peuple probablement le moins xénophobe de la planète... de ce que j’en ai parcouru du moins) et les Européens face à un Islam de conquête ne résulte pas d’une tension créé ex nihilo (par les médias, politiques, etc. même s’ils jouent un rôle délétère) mais bien d’un constat de refus de pans entiers de populations de respecter la culture locale. Le meilleur moyen pour les musulmans de baisser les tensions est d’envoyer des signes réels d’apaisement et démontrer concrètement que leur culte est concrètement ce qu’ils prétendent être.
Pour l’instant, et on va fêter les 5 ans de ch en janvier prochain, il n’y a aucun signe de cela, hélas...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe